Terre Information Magazine n°243 avril 2013
Terre Information Magazine n°243 avril 2013
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°243 de avril 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 18,2 Mo

  • Dans ce numéro : opération Serval... la réponse à la menace.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
36. vie des unités S’entraîner [CT ZUB] l’épreuve des balles Le complexe de tir en zone urbaine (CT ZUB) de Sissonne est le nouvel espace d’entraînement pour travailler à munitions réelles en contexte urbain ou en milieu clos. Le 152 e régiment d’infanterie y était du 11 au 15 février. Texte  : ASP Arthur HATCHUEL• Photos  : ADC Gilles GESQUIÈRE tim 243 — avril 2013 Au centre d’entraînement aux actions en zone urbaine (CENZUB) de Sissonne, on connaissait les villages de combat reconstitués où des unités peuvent s’entraîner « à blanc » lors de manœuvres à grande échelle. Depuis le printemps 2012, le camp dispose désormais du plus grand espace d’Europe dédié aux exercices à balles réelles en contexte urbain. « Le CT ZUB, ce sont huit champs de tir disposés sur 500 mètres de front et 300 mètres de profondeur, décrit l’adjudant-chef Bruno Tranchant, instructeur de tir au complexe. C’est un lieu unique pour s’entraîner à balles réelles. On retrouve tous les types de situations du milieu urbain. » Immeubles, bidonvilles, check points sont autant d’éléments propres à la ville sur lesquels une instruction est dispensée jusqu’au niveau groupe, au rythme de deux rotations par mois. Des infrastructures réalistes et un système de sons et lumières destinés à recréer des ambiances contribuent à la vraisemblance des manœuvres. Fenêtres, portes, lucarnes… En début de semaine, la section du 152 e régiment d’infanterie a passé avec succès les premiers tests. Ces évaluations permettent de valider l’instruction des modules de combat en zone urbaine enseignés au régiment. La maîtrise de ces savoir-faire est indispensable pour C’est un lieu unique pour s’entraîner à balles réelles ». ADC Bruno Tranchant. 1 Maisons de village. effectuer l’intégralité de la rotation, et notamment les parcours de synthèse en trinôme à la fin du séjour. « La section s’entraîne depuis plusieurs semaines en vue de ce stage, explique le lieutenant Julien Marsaud, chef de section. Chacun a pu travailler les actions et techniques du groupe d’infanterie en zone urbaine, du niveau individuel au niveau groupe. Maintenant, je veux que les soldats voient ce que ça peut donner avec du tir réel. » L’instruction se déroule dans « la rue ». Ce champ de tir reproduit sur 70 mètres une allée de 10 mètres de large, avec ses immeubles de trois étages, ses fenêtres et ses portes, d’où l’ennemi peut surgir. Un carrefour ou un virage créent des angles morts. Un groupe s’entraîne au tir en site positif, spécificité du combat urbain. Le tireur doit viser une cible dans les étages alors qu’il est à trois mètres de l’immeuble. « Pour ce tir à très courte distance et en hauteur, vous devez compenser l’entraxe
en visant la tête, commente l’adjudant Guenhael Balando. Vous prenez votre contre-visée, puis doublette. Au 3 e étage, on envoie une gerbe de cinq coups. » Un initiateur accompagne l’instructeur pour activer les cibles avec une télécommande et renforcer le contrôle de la sécurité, priorité du centre. Une tour de contrôle permet de coordonner les actions menées sur les différents champs de tir pour éviter tout incident. Noir complet Aujourd’hui, la plupart des engagements se déroulent en zone urbaine ou confinée, à l’image des compounds 1 afghans. C’est pourquoi un espace de tir en milieu clos a été conçu. Le second champ de tir reproduit un appartement avec ses pièces multiples, ses couloirs exigus, son mobilier, etc. Les fantassins y effectuent un parcours individuel au cours duquel ils doivent détruire l’ennemi représenté par des cibles. Le tireur a vraiment le sentiment d’évoluer dans un environnement réel ». ADC Bruno Tranchant. Dans la pénombre, le fantassin doit éveiller tous ses sens. Mais, pour contraindre le soldat à conserver sa lucidité, certaines d’entre-elles, habillées d’un T-shirt, représentent des civils sur lesquels il ne faut pas tirer. « Le tireur a vraiment le sentiment d’évoluer dans un environnement réel, analyse l’adjudant-chef Tranchant. Cela permet de ne plus dissocier l’aspect technique de l’aspect tactique. » Le parcours se termine par une séquence dans le noir complet, où le tireur ne dispose que d’une lampe blanche pour s’orienter et détecter l’ennemi. Dans l’obscurité se mêlent les flashs de la lampe et les flammes des coups de feu. « L’effet stroboscopique peut déstabiliser l’adversaire. On insiste surtout sur le tirer-bouger  : le soldat repère sa cible, tire, éteint la torche et se déplace. De cette façon, il brouille Un fantassin progresse dans le décor réaliste des pièces de l’espace de tir en milieu clos. les pistes pour l’ennemi. » Pour les membres de la section, cette semaine de rotation est une excellente opportunité pour travailler le tir en contexte urbain. « Les parcours de restitution en trinôme sont l’occasion de mesurer les savoir-faire acquis pendant la semaine, précise le LTN Marsaud. Les instructeurs me renseignent vraiment sur le niveau de la section. » Les stagiaires ont le sentiment d’avoir réellement progressé sur le plan technique et sur l’aisance du tir à balles réelles. « On en profite car on ne pourra pas le refaire au régiment. On a hâte de revenir », s’enthousiasme le sergent Manuel Quilliot, chef de groupe. En effet, les sections pourront très bientôt bénéficier d’un entraînement avec renforcement interarmes sur la totalité du complexe.l.37 tim 243 — avril 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 1Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 72