Terre Information Magazine n°243 avril 2013
Terre Information Magazine n°243 avril 2013
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°243 de avril 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 18,2 Mo

  • Dans ce numéro : opération Serval... la réponse à la menace.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18. tim 243 — avril 2013 actualités Panorama [CPCO] Au cœur du métier Implanté dans les sous-sols de l’îlot Saint-Germain, dans le 7 e arrondissement de Paris, le centre de planification et de conduite des opérations (CPCO) est le centre opérationnel du chef d’état-major des armées. Texte  : LTN Eloïse ROSSI• Photos  : ADC Jean-Raphaël DRAHI Dans un contexte difficile de tensions au Sahel, en Syrie ou encore la menace de cyberattaques, le CPCO apporte son savoir-faire opérationnel en prenant en compte l’évolution structurelle des armées. De la conception à la conduite des opérations, une centaine de terriens est à l’œuvre, pour un effectif total de 200 personnes tous grades confondus, renforts compris 1, plus une cinquantaine de personnes affectées au renseignement. En cas de crise, des renforts sont sollicités 24 h/24 pour des rotations d’un mois. à titre d’exemple, en 2011, pour traiter les opérations en Libye, en Côte d’Ivoire et en Afghanistan, trois cellules ont été sollicitées simultanément et les renforts étaient devenus indispensables. Expert du milieu terrestre, le colonel Michel Delion est adjoint Terre au CPCO. « Sur volontariat, tous les terriens sont susceptibles de servir ici, explique-t-il. Ils doivent faire preuve de disponibilité et d’un certain courage professionnel pour exposer avec franchise aux plus hautes autorités les moyens dont disposent les armées à l’instant T. Le CPCO est une opportunité exceptionnelle de pratiquer notre cœur de métier  : l’opérationnel. Ici, nous ne sommes pas exposés comme à Kaboul ou 1 à titre d’exemple, pour le Mali, on compte 40 renforts. 2 Réunion de haut niveau de tous les acteurs institutionnels concernés par la crise. 3 Cf. Encadré. Le CPCO représente une opportunité exceptionnelle de pratiquer son cœur de métier opérationnel. » Colonel Michel Delion, adjoint Terre au CPCO. Gao, mais nous vivons au rythme des opérations, avec la particularité de pouvoir rentrer chez nous, quasiment chaque soir. » Point névralgique de l’anticipation Sur le territoire national, le CPCO agit en complément des forces de sécurité intérieures sur des missions telles que VIGIPIRATE, HARPIE ou HEPHAISTOS ou des interventions ponctuelles comme le plan Neige ou l’opération Carburant. Le CPCO présente alors les solutions que les armées peuvent apporter. Les officiers généraux des zones de Défense et de sécurité (OGZDS), en coordination avec les préfets, sont les relais en région. Le CPCO agit dans une logique tridimensionnel-
Vue générale de la « cuve ». Le saviez-vous ? Nous devons au terrain et aux hommes politiques de comprendre et adapter nos ordres à la situation. » Contre-amiral Franck Baduel, commandant le CPCO. le  : interarmées, interministérielle et internationale. Chaque armée est représentée. Objectif  : mutualiser les potentiels. « Sur un fait divers, il y a toujours une réaction en chaîne pour l’implication des moyens de sécurité. L’opération HARMATTAN en est la meilleure illustration. Nous composons Le CPCO a une organisation « en râteau » selon le standard otanien de liaison de données tactiques pour l’échange d’information entre unités militaires. Selon la nomenclature de l’OTAN, les fonctions de l’état-major sont dénommées par une lettre J pour Joint Operation, suivi d’un chiffre pour désigner la fonction. Cette organisation, héritée du modèle retenu en 1917 par le général (US) Pershing lors de son arrivée en Europe à la tête des troupes américaines, s’inspire en fait du modèle de l’armée française de l’époque ! J-1  : Personnel et effectif. J-2  : Renseignement. J-3  : Conduite et opérations. J-4  : Logistique. J-5  : Planification et politique. J-6  : SIC (systèmes d’informations et de communication). J-7  : Entraînement, exercices et retours d’expérience. Ni J-8  : Budget et financement. J-9  : CIMIC (actions civilo-militaires)..19 complètement avec l’interarmées, au niveau national comme à l’international, en sollicitant systématiquement les ministères concernés », insiste le COL Delion. Le CPCO est en mesure de proposer le savoir-faire des armées (moyens et hommes mobilisables) au profit des affaires étrangères. En effet, le président de la République dispose de l’outil militaire dont il décide la mise en œuvre après consultation des diplomates et débat au niveau interministériel. « Lorsque le ministère des Affaires étrangères a demandé le soutien des forces militaires lors du conseil de sécurité 2 sur le Mali, c’est le chef de la planification et le chef J-5 3 Afrique qui ont argumenté sur notre savoir-faire au Sahel et participé aux réunions militaro-politico-diplomatiques. Selon les ordres du CEMA, le CPCO a alors défini la mission, le cadre espace-temps et les règles d’emploi de la force », précise le contre-amiral Franck Baduel, commandant le CPCO. Le centre opérationnel du chef d’état-major des armées est le point névralgique de l’anticipation et de la conduite des opérations. « Nous devons adapter les décisions prises par nos hommes politiques aux exigences du terrain et aux évolutions parfois rapides de la situation, poursuit le contreamiral Baduel. Tous les six mois, nous révisons les priorités stratégiques pour les deux ans à venir. Les priorités changent tout le temps, comme le monde dans lequel nous évoluons. Nous travaillons dans l’anticipation pour une meilleure planification pré-décisionnelle. » Le colonel Delion confirme  : « On ne regarde plus le journal télévisé de la même façon après avoir servi au CPCO. » Une dizaine d’officiers de liaison étrangers servent au CPCO pour développer la fluidité des échanges internationaux. Par exemple, en République Centrafricaine, les ambassades française et américaine ont combiné leurs actions, malgré des intérêts divergents, pour développer une action cohérente et harmoniser leurs positions. De même pour la crise en Haïti  : les différentes nations se sont partagé l’espace pour harmoniser les approvisionnements et les actions d’aide aux populations (ports, aéroports…). Les différents services du CPCO se répartissent les problématiques mondiales selon quatre zones géographiques  : l’Europe, l’Afrique, la France et le reste du monde. Des groupes de planification opérationnelle sont constitués en fonction des événements, en faisant appel à un renfort d’expertise des trois armées. Un seul enjeu  : proposer avant la crise une option militaire stratégique. l tim 243 — avril 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 1Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 72