Terre Information Magazine n°242 mars 2013
Terre Information Magazine n°242 mars 2013
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°242 de mars 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 16 Mo

  • Dans ce numéro : en direct du centre national d'entraînement commando... l'école unique des savoir-faire commandos.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
52. tim 242 — mars 2013 vie des unités Se souvenir [Le commando d’Extrême-Orient] Fidèles parmi les fidèles Composée d’Indochinois fidèles à la France, cette unité s’est illustrée pendant la guerre d’Algérie, se distinguant par son sens du terrain, son agilité et sa résistance physique. Texte  : Bernard EDINGER• Photos  : coll. Général SIMON Juillet 1954  : les accords de Genève marquent la fin de la première guerre d’Indochine. L’armistice et le cessez-le-feu sont déclarés entre l’armée française et l’armée populaire du Nord Viet Nam. La France commence à licencier ses soldats autochtones. Parmi les Montagnards, certains ne veulent pas rentrer chez eux car le nouveau gouvernement sud-vietnamien entretient de mauvaises relations avec les minorités ethniques. Le général de division (2S) Guy Simon était affecté depuis 1951 comme lieutenant au 3 e bataillon du 22 e régiment d’infanterie coloniale en Cochinchine. « J’ai entendu nos soldats qui commençaient à dire « la France nous abandonne, nous lâche et nous trahit ». Un jour le général Jacquot, commandant en chef, est venu à notre popote. Après déjeuner, il a demandé s’il y avait des officiers qui avaient envie de dire quelque chose. J’ai dit oui, et tout le monde a plongé dans son assiette. J’ai expliqué que l’on se conduisait d’une manière indigne envers les Indochinois et que nous devrions emmener avec nous ceux qui le voulaient. Le général a dit  : « Simon, vous avez raison. » » Un premier recensement est organisé et 200 hommes optent pour partir avec les Français. Le chiffre monte ensuite à plusieurs milliers. Mais les états-majors renâclent et ce sont seulement 200 soldats, présents au camp le jour où parvient l’ordre, qui embarquent presque clandestinement le soir-même. « Le lendemain, un sergent-chef qui avait été mon adjoint arrive en portant un bébé. Il me dit  : « Ils sont partis cette nuit et je n’étais pas là. » f Il a posé le bébé sur la table et a ajouté  : « Je vous donne mon fils. Au moins, lui sera Français ! » Je n’avais pas 30 ans, j’étais célibataire. J’ai couru après lui et j’ai pleuré en lui rendant son enfant », raconte le général Simon. Commandos en Algérie Les 200 hommes du commando d’Extrême-Orient sont donc surtout des Montagnards et membres d’autres ethnies minoritaires du Vietnam. Ils suivent l’armée française lorsque les derniers éléments du corps expéditionnaire quittent l’Indochine, en 1956. Ils servent en Algérie de 1956 à 1960 en tant qu’unité d’intervention, notamment comme commando parachutiste de réserve générale, se distinguant par leur sens du terrain et leur aptitude au camouflage, ainsi que par leur agilité et leur résistance physique. « Les fellagas 1 avaient une peur bleue de ce commando qui ne leur faisait pas de cadeaux », se souvient l’adjudant-chef (en retraite) Pierre Euvrard, à l’époque chef de section au 3 e régiment de parachutistes d’infanterie de marine. Les Indochinois sont affectés sur la frontière algéro-marocaine dans un régiment à dominante africaine, sans leurs cadres d’origine. Ils se distinguent sur le terrain, mais leur moral plonge car rien n’est prévu pour leur avenir. Ils n’ont le droit de rengager que pour des périodes de six mois renouvelables, et ne
Ci-dessus  : les sergents-chefs Man et Bick en opérations en 1959. Ci-contre  : Algérie, 1959  : le général Massu et le capitaine Simon passent en revue le Commando d’Extrême Orient. reçoivent pas les primes qui leur sont dues. Ils ne peuvent envoyer de mandats à leurs familles et leur courrier est censuré. Fin 1957, il y a une crise dans l’unité et on fait venir le capitaine Simon pour les commander. À son arrivée, un soldat en fureur lui tire dessus à plusieurs reprises sans l’atteindre. Le capitaine réussit à s’emparer de l’arme du militaire et jouit à partir de ce moment-là d’un statut de « mandaté du ciel ». Soldats français Le capitaine Simon fait breveter parachutistes les commandos qui seront basés près d’Alger comme unité de réserve générale, tandis que les situations administratives sont définitivement réglées par l’attribution de la nationalité française. Précurseur des commandos Je suis fier d’avoir servi au commando et aujourd’hui, c’est la France qui est mon pays. » Adjudant (en retraite) Y Lo Nié..53 de chasse, l’unité s’infiltre en territoire hostile, surtout la nuit, pour débusquer les fellagas en mouvement. Les membres du commando se distinguent dans de nombreux accrochages dans la région d’Orléanville et dans les monts de l’Ouarsenis. Après l’Algérie, la plupart resteront dans l’armée. « Un a terminé commandant, un autre major, et plusieurs ont terminé adjudants ou adjudants-chefs. Cinq sont aujourd’hui officiers de la Légion d’honneur et de nombreux autres sont chevaliers », souligne le général Simon. « J’ai fait 20 ans d’armée », raconte l’adjudant (en retraite) Y Lo Nié. Comme nombre de ses camarades, son intégration a été facilitée par son mariage avec une Française, dans son cas originaire de la Martinique, rencontrée lors d’une affectation aux Antilles. Ils ont trois enfants adultes qui ont d’excellentes situations. Engagé volontaire à 19 ans sur les hauts plateaux d’Indochine, il vit aujourd’hui en région parisienne. « Je suis fier d’avoir servi au commando et aujourd’hui, c’est la France qui est mon pays », dit-il avec émotion. Le commando d’Extrême-Orient a eu 26 morts au combat. Quand l’unité a été dissoute en 1960 et ses membres mutés en bloc au 1er régiment de parachutistes d’infanterie de marine à Bayonne, souvent comme instructeurs de combat, tous avaient été cités au moins deux fois, et beaucoup étaient titulaires de la médaille militaire. l 1 Combattants algériens anti-Français. tim 242 — mars 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 1Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 72