Terre Information Magazine n°242 mars 2013
Terre Information Magazine n°242 mars 2013
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°242 de mars 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 16 Mo

  • Dans ce numéro : en direct du centre national d'entraînement commando... l'école unique des savoir-faire commandos.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
:.iii:i:.i.:* ; i.i:.i.:':.** 18. actualités Panorama [Centre multimodal des transports] livraisons garanties Le centre multimodal des transports (CMT), stationné sur la base aérienne de Villacoublay, planifie et conduit des acheminements stratégiques au profit des forces armées. À l’heure actuelle, parallèlement au désengagement de l’opération PAMIR, ses efforts se portent sur l’opération SERVAL. Texte  : CNE Céline BRUNETAUD• Photo  : ADC Gilles GESQUIÈRE 1 Via le centre de planification et de conduite des opérations (CPCO). 2 Dite voie de surface  : via la voie routière ou voie ferrée. 3 De l’État. 4 Grâce à la mise en œuvre de marchés cadres et l’appui du SSLT. tim 242 — mars 2013 Depuis le déclenchement de SERVAL, l’activité bat son plein au CMT pour répondre 24 heures sur 24 aux demandes émanant des « ops » 1. Vendredi 25 janvier  : une demande concerne l’acheminement immédiat d’un container sanitaire à destination du Mali, à la base aérienne 125 d’Istres, pour être chargé. « Pour parer l’urgence, nous faisons appel à un camion d’alerte du centre des transports et transits de surface (CTTS) pour pré acheminer le TC20 le plus vite possible au pied de l’avion qui décolle cette nuit pour Bamako », annonce le chef du bureau voie de surface, le chef d’escadron Yves Lamaty. Le CMT, créé le 1er juillet 2007, offre les meilleures solutions d’acheminement dans une perspective multimodale (par la voie terrestre 2, aérienne ou maritime) inter-théâtres depuis la métropole jusqu’à la base logistique interarmées d’entrée sur un théâtre. « Nous travaillons en coordination étroite avec le centre interarmées de coordination de la logistique opérationnelle (CICLO) et le service spécialisé de la logistique et du transport (SSLT). Nous sommes en quelque sorte l’agence de transports des armées pour le personnel et le matériel », explique le colonel Michel André, commandant en second du CMT. Pour le fret militaire, le choix modal s’effectue après une étude technique sur la nature, la dimension et le poids du chargement ainsi que sur le coût et les délais d’acheminement sur le théâtre. pertinence économique En termes de logistique, la complexité de l’opération au Mali réside dans les cinq différents points d’entrée  : Bamako, Dakar (Sénégal), Ndjamena (Tchad), Niamey (Niger) et Abidjan (République de côte d’Ivoire). « Notre objectif premier est de satisfaire les besoins opérationnels, sans jamais perdre de vue la pertinence économique », souligne le COL André. Le CMT fait appel aux moyens patrimoniaux 3 (C160, Transall, BPC, etc.) mais s’adresse aussi aux entreprises civiles. Des navires rouliers ou des avions gros porteurs complètent le dispositif. Les contrats sont conclus en 3-4 jours 4, comparés aux 3 à 6 mois habituellement. 75% des acheminements sont externalisés. Plusieurs avions (C17) alliés (US, UK, CAN, EAU) ont participé à la mission de projection des forces. Plus de 10 000 tonnes de fret ont été transportées, ce qui représente un effort considérable en matière de logistique. « SERVAL est une priorité, mais nous honorons simultanément les demandes des autres théâtres et poursuivons le retrait en Afghanistan jusqu’en juin », assure le lieutenant-colonel de Robien, chef de la division opérations. Le CMT travaille déjà sur le flux de soutien à mettre en place pour la force au Mali puis le retrait des troupes. « Les marchés sont lancés. Nous réfléchissons entre autres à la problématique du flux d’entretien et à celle du désengagement des matériels », conclut le général (A) Philippe Boussard, commandant le CMT. l
[MICAT au 1er RA] Bouleverser les habitudes Une batterie du 1er régiment d’artillerie est déployée aux Antilles depuis le 29 janvier, pour une mission de courte durée (MCD). Avant leur départ, TIM a suivi ces artilleurs en manœuvre dans l’est de la France. Récit d’un entraînement PROTERRE sur fond de scénario catastrophe. Texte  : LTN Maxime SIMONNOT-VIRBEL• Photo  : ADC Gilles GESQUIÈRE 1 Mission de lutte contre l’orpaillage illégal. Camp de Valdahon, fin novembre. Les températures sont négatives et la neige a recouvert les infrastructures du village de combat. Des conditions climatiques aux antipodes du climat tropical de la Martinique. C’est pourtant ici que les hommes de la 1 re batterie du 1er régiment d’artillerie de Belfort (1er RA) se préparent à des situations opérationnelles qu’ils pourront vivre à 7 000 kilomètres de là. Tôt dans la nuit, les sections se sont déployées dans le village. « Un séisme de 6,2 sur l’échelle de Richter a ravagé une île voisine, explique le capitaine Hugues Allorant, adjoint au commandant d’unité. Les.19 habitations sont détruites et la situation sanitaire est désastreuse. Nous sommes mandatés par des accords internationaux pour venir en aide à la population. » La zone de manœuvre de quelques kilomètres carrés représente Haïti. Rattachée au 33 e régiment d’infanterie de Marine (33 e RIMa), la batterie pourra être amenée à intervenir dans tout l’arc caribéen et en renfort de la mission HARPIE 1 en Guyane. « La batterie est d’ordinaire constituée de sections d’appui mortier. Nous avons recomposé quatre sections PROTERRE pour la spécificité de la MCD aux Antilles, rappelle son commandant d’unité, le capitaine Jérôme Collieux. Dès le début de la préparation en septembre dernier, il a fallu créer de la cohésion puis revoir les bases du métier de soldat, l’aguerrissement et le tir en particulier. Mais aujourd’hui, on s’entraîne en compagnie constituée. » Interdire, tenir, boucler Les unités PROTERRE ont pour but de participer à des missions de sécurité civile, de sécurité générale ou exceptionnellement de soutien au maintien de l’ordre. Le personnel qui les compose doit pouvoir assurer la totalité des missions communes à l’armée de Terre (MICAT). Il s’agit généralement de missions de sauvegarde, comme interdire, tenir, boucler une zone, soutenir ou surveiller. Mais les MICAT peuvent aussi être plus génériques, comme escorter, patrouiller ou tenir un point de contrôle. Depuis qu’elle a été désignée pour partir en MCD, le maréchal-des-logis Cindy Grandpré tient le poste d’adjoint au chef de groupe. « Ce sera mon premier départ. Entre les phases d’aguerrissement et les phases d’entraînement, la préparation est intense. Ça fait déjà 13 jours que nous sommes sur le camp de Valdahon à faire du combat PROTERRE. La remise à niveau en tir était essentielle. On a tous repassé nos qualifications en armement individuel et collectif. » Pour le capitaine Collieux, c’était indispensable  : « À entraînement difficile, guerre facile ! C’est ce qu’on dit, non ? » l tim 242 — mars 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 1Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 242 mars 2013 Page 72