Tennis Revue n°3 mar/avr/mai 2013
Tennis Revue n°3 mar/avr/mai 2013
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°3 de mar/avr/mai 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 37,4 Mo

  • Dans ce numéro : quart de finaliste surprise à l'Open d'Australie, le Français Chardy rêve tout haut désormais.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
1m84 - 60 kg - Droitière, revers à deux mains Professionnelle depuis 2009 Raquette : Wilson BLX Blade Lite Entraîneur : Thierry Ascione Classement ATP : 87ème (au 28.01.13) Premier match : Paris : 1er tour Petra Kvitova (RTC) bat Kristina Mladenovic 6-3 6-2, le 4 février 2008. KRISTINA MLADENOVIC Née le 14 mai 1993 à Saint-Pol-Sur-Mer (France) Palmarès : Taipei (2012) Meilleures performances en Grand Chelem : Open d'Australie (2ème tour en 2013), Roland-Garros (1er tour en 2009, 2010, 2011 et 2012), Wimbledon (1er tour en 2012), US Open (3ème tour en 2012) Kristina Mladenovic est considérée comme l'un des plus grands espoirs du tennis féminin français. Entrée dans le top 100 fin 2012 (96ème mondiale), la joueuse de 19 ans est issue d'une famille de grands sportifs : son père a porté le maillot de l'équipe de handball de Yougoslavie, alors que sa mère était dans l'équipe de volley-ball yougoslave. Dotée d'un service très puissant et d'un grand coup droit, la jeune française manque encore de régularité et d'endurance. 2013 doit lui permettre de franchir un nouveau palier, avec pourquoi pas une deuxième semaine dans l'un des tournois du Grand Chelem. 1m70 - 61 kg - Droitière, revers à deux mains Professionnelle depuis 2009 Raquette : Head YOUTEK Prestige Mid Entraîneurs : Nick Saviano et Roger Smit Classement : 17ème (au 28.01.13) Premier match : Key Biscane : 1er tour SLOANE STEPHENS Née le 20 mars 1993 à Fort Lauderdale (U.S.A) Akgul Amanmuradova (UZB) bat Sloane Stephens 6-3/6-2, le 25 mars 2009 Palmarès : Néant Meilleures performances en Grand Chelem : Open d'Australie (demi-finale en 2013), Roland-Garros (huitième de finale en 2012), Wimbledon (troisième tour en 2012), US Open (troisième tour en 2011 et 2012). Sloane Stephens s’est révélée au monde entier le 23 janvier dernier. Ce jour-là, l'Américaine de 19 ans sort Serena Williams en quarts de finale de l'Open d'Australie. Comme une passation de pouvoir annoncée entre les deux compatriotes au style de jeu similaire. Un gros service, et un jeu basé du fond du court, tout en puissance et en régularité. Une bonne nouvelle pour les Etats-Unis qui ont peutêtre trouvé la relève des sœurs Williams, 22 Grands Chelems à elles deux. 1m85 - 75 kg - Droitier, revers à une main Professionnel depuis 2002 Raquette : Head Youtek Extreme Pro 2.0 Entraîneur : Riccardo Piatti Classement ATP : 10ème (au 28.01.13) Premier match : Monte-Carlo : 1er tour Richard Gasquet bat Franco Squillari (ARG) 7-6/3-6/7-5, le 15 avril 2002 1m83 - 79 kg - Droitier, revers à une main Professionnel depuis 2002 Raquette : Yonex VCORE Tour 97 Entraîneur : Sans entraineur depuis 2011 Classement ATP : 17ème (au 28.01.13) Premier match : Gstaad : 1er tour Jean- René Lisnard (Fra) bat Stanislas Wawrinka RICHARD GASQUET Né le 18 juin 1986 à Béziers (France) Palmarès : Nottingham (2005), Lyon, Gstaad, Nottingham (2006), Bombay (2007), Nice (2010), Bangkok (2012), Doha (2013) Meilleures performances en Grand Chelem : Open d'Australie (huitième de finale en 2007, 2008, 2012 et 2013), Roland-Garros (huitième de finale en 2011 et 2012), Wimbeldon (demi-finale en 2007), US Open (huitième de finale en 2005, 2006, 2010 et 2012). Site internet : www.richardgasquet.net Membre des "nouveaux mousquetaires", Richard Gasquet possède toutes les qualités pour lutter face aux tous meilleurs joueurs du circuit. Son atout majeur reste évidemment son revers à une main, considéré par beaucoup comme l'un des plus beaux et des plus efficaces du circuit. Mais "Richie" est poursuivi par une véritable malédiction : sur les 15 huitièmes de finale qu'il a disputés en Grand Chelem, le Biterrois ne s'est imposé qu'une fois… c'était en 2007 sur le gazon de Wimbledon face à Jo- Wilfried Tsonga. STANISLAS WAWRINKA Né le 28 mars 1985 à Lausanne (Suisse) 2-6/6-1/7-5, le 7 juillet 2003 Palmarès : Umag (2006), Casablanca (2010), Chennai (2011) Meilleures performances en Grand Chelem : Open d'Australie (quart de finale en 2011), Roland-Garros (huitième de finale en 2010,2011 et 2012), Wimbledon (huitième de finale en 2008 et 2009), US Open (quart de finale en 2010) Site Internet : www.stanwawrinka.com Difficile d'exister dans l'ombre du plus grand joueur de tous les temps. Malgré d'excellents résultats, ponctués de trois titres, et un revers exceptionnel, Stanislas Wawrinka n'a jamais été apprécié à sa juste valeur. La faute à son compatriote suisse Roger Federer qui lui vole la vedette depuis maintenant plus de 10 ans. Régulièrement dans le top 20 mondial, il a connu son heure de gloire lors des Jeux Olympiques de Pékin en 2008, avec une médaille d'or, celle du double masculin, remportée aux côtés de… Federer !
BENJAMIN Pouvez-vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas ? Mon père est un ancien joueur (il a participé à Roland- Garros en 1976 et 1983) et ma mère est prof de tennis. Je suis né à Monaco, mais j’ai joué toutes les compétitions chez les jeunes avec la France. Chez les juniors, j’ai fait un quart de finale à l’US Open et un huitième de finale à l’Open d’Australie ce qui m’a permis d’être 18ème mondial. Ensuite, j’ai vécu deux années difficiles où je n’ai pas fait de résultats, donc à ce moment-là, je ne représentais plus grand-chose pour la France et je n’ai plus eu d’aides de la Fédération. Je suis né à Monaco et je me suis toujours entraîné là-bas donc je suis revenu dans « mon pays d’origine ». C’est mon pays, j’ai toujours vécu ici, depuis tout jeune, j’avais envie de le représenter et j’ai eu la possibilité de le faire. C’est toujours une grande joie de jouer pour Monaco en Coupe Davis. On est actuellement dans le Groupe 2, c’est l’équivalent de la 3ème division. Mais notre objectif est toujours de monter dans ce Groupe 1. Arrivez-vous à vivre du tennis ? Quand on a mon classement, c’est dur. Personnellement, je ne fais rien d’autre à côté. Quand je gagne de l’argent lors des tournois, il est remis dans les frais pour les tournois Tennis Revue n°3 - mars-avril-mai 2013 IL A JOUÉ LE TIE BREAK LE PLUS LONG DE L’HISTOIRE ! BALLERET « On a fait quelque chose de pas commun » Joueur monégasque de 30 ans classé aux alentours de la 600ème place après avoir été 204ème en 2006, Benjamin Balleret a commencé l’année en entrant dans le livre des records. Il a en effet battu, lors du 3ème tour des qualifications pour le tournoi Future de Plantation (Floride), le plus grand nombre de points lors d’un tie-break (36 à 34 contre 20 à 18). « JE PENSAIS QU’IL Y AVAIT EU DES TIE-BREAKS PLUS LONGS » qui suivent. Je vis du tennis, mais je ne mets rien de côté. Vous avez battu récemment le record du plus grand nombre de points lors d’un tie-break avec votre ami Guillaume Couillard (36 à 34). Ce record a-t-il changé quelque chose pour vous ? Non, mais c’est drôle de voir tous les articles qu’il y a eus là-dessus. Au départ, ce n’était pas du tout ce qu’on recherchait avec Guillaume, mais bon c’est marrant de parler de ça, on se rend compte qu’on a fait quelque chose de pas commun. Sur le coup, je ne me suis pas rendu compte que c’était un record, c’est le juge arbitre qui me l’a dit. Sincèrement, je pensais vraiment qu’il y avait eu des tiebreaks plus longs. C’est surtout quelque chose d’incroyable à vivre, parce que plus ça dure et plus vous êtes tendu. J’avais vraiment envie de ne pas perdre ce tie-break. C’est sûrement le fait d’être vraiment tendu qui a fait que cela a fait un score pareil (rires). Aujourd’hui, j’en rigole, mais sur le coup ce n’est pas très drôle à vivre. La première chose à laquelle j’ai pensé en marquant mon 36ème point, c’était de m’asseoir, je n’en pouvais plus ! Vous avez eu la chance de jouer contre Roger Federer, en 2006, lors du tournoi de Monte-Carlo. Que ressent-on quand on joue contre un tel joueur ? J’étais tendu, parce que tout d’abord on joue sur le central, et puis c’est Federer en face, on n’a pas envie d’être ridicule, mais au bout de 2-3 jeux on se libère, les coups partent plus. Je me souviens avoir fait un match correct (Federer s’était imposé 6/3, 6/2, Ndlr), j’étais très content de mettre mon premier jeu face à lui, puis je me souviens de la poignée de main finale, c’était très sympa. C’est une superbe expérience ! J’espère pouvoir disputer le tournoi de Monte-Carlo à nouveau cette année. Propos recueillis par Paul Vinay 59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 1Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 2-3Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 4-5Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 6-7Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 8-9Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 10-11Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 12-13Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 14-15Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 16-17Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 18-19Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 20-21Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 22-23Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 24-25Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 26-27Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 28-29Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 30-31Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 32-33Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 34-35Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 36-37Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 38-39Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 40-41Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 42-43Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 44-45Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 46-47Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 48-49Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 50-51Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 52-53Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 54-55Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 56-57Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 58-59Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 60-61Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 62-63Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 64-65Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 66-67Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 68-69Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 70-71Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 72-73Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 74-75Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 76-77Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 78-79Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 80-81Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 82-83Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 84-85Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 86-87Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 88-89Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 90-91Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 92-93Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 94-95Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 96-97Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 98-99Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 100