Tennis Revue n°3 mar/avr/mai 2013
Tennis Revue n°3 mar/avr/mai 2013
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°3 de mar/avr/mai 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 37,4 Mo

  • Dans ce numéro : quart de finaliste surprise à l'Open d'Australie, le Français Chardy rêve tout haut désormais.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
44 Arthur Ashe L’ancien joueur a un prix à son nom. Il récompense chaque année le joueur qui fait preuve d’un engagement humanitaire important. Et en 2012, c’est Novak Djokovic qui a eu ce prix tant convoité car il donne une bonne image. Le Serbe a été récompensé pour son statut d’ambassadeur de l’Unicef. Belgrade C’est à Belgrade que celui qui deviendra numéro 1 mondial a vu le jour. Même s’il n’y habite plus et qu’il parcourt le monde, il voue un grand amour pour sa ville d’origine où séjourne encore une grande partie de sa famille. A l’automne dernier, quand son père a connu des problèmes de santé, c’est à Belgrade qu’il s’est rendu pour être à son chevet, juste avant le tournoi de Bercy puis après son élimination du tournoi parisien. Champion de la Paix Le Serbe n’est pas actif que sur le court. Il montre aussi qu’il a beaucoup de cœur en dehors. Il a, ainsi accepté de participer aux « Champions de la Paix », un collectif d’athlètes de haut niveau qui tente d’agir pour une paix durable grâce au sport. Dorde C’est le prénom de l’un de ses deux frères, le deuxième s’appelant Marko. Ils jouent un peu au tennis, mais pas au même niveau bien évidemment. Il leur est arrivé de jouer en double avec Novak. Etoile Rouge de Belgrade Le champion serbe est un grand fan de foot. Il participe aux tournois de foot entre tennismen pendant les tournois et son équipe de cœur est l’Etoile Rouge de Belgrade. Il dit bien aimer aussi le Milan AC, Manchester United, le Real Madrid et Benfica. Mais moins que l’Etoile Rouge. Foundation Novak s’implique énormément dans son association, la Novak Djokovic Foundation. Il aide son pays ainsi que les enfants dans le monde. Il participe aussi à de nombreuses œuvres caritatives. Gluten Et oui, Djokovic a quelques points faibles. Il est, par exemple, intolérant au gluten. Il suit un traitement pour cela et estime que cela lui fait le plus grand bien et qu’il se sent mieux sur le court depuis. Head Novak Djokovic travaille avec Head. Pour l’Open d’Australie, la marque lui a confectionné une nouvelle raquette et la publicité vaut le détour. On y voit le joueur en mode agent secret avec gardes du corps, mallette contenant la raquette quand il pénètre sur le court. Une publicité très réussie. Imitateur On ne compte plus les blagues ou les gestes d’humour de Djokovic. Il a déjà montré qu’à la fin de sa carrière, s’il le souhaitait, il pouvait se reconvertir en Tennis Revue n°3 - mars-avril-mai 2013 humoriste ou imitateur. Il n’hésite pas à imiter ses confrères joueurs, avec un don particulier quand il fait Maria Sharapova, Rafael Nadal ou Roger Federer. Jelena Jelena Ristic est sa petite amie de longue date. Ils sont ensemble depuis 2005. Elle n’est pas très connue car elle est discrète et n’est pas souvent sur le
circuit car elle possède sa propre vie en poursuivant notamment de longues études. King Novak Djokovic a été désigné le King des Balkans en 2012 avec le titre de meilleur sportif des Balkans. Le numéro 1 mondial n’a pas eu trop de difficulté pour être élu par les journalistes sportifs des agences de presse des pays des Balkans. Il a devancé l’athlète turque Asli Cakir Alptekin, championne olympique du 1500 m à Londres et la Croate Sandra Perkovic, championne olympique du lancer du disque à Londres aussi. Londres C’est par une belle victoire sur Roger Federer aux Masters de Londres que Novak Djokovic a terminé son année 2012 (7-6 (8-6), 7-5). C’est la deuxième victoire du Serbe dans le Masters, mais certainement pas la dernière. Monaco Comme de nombreux sportifs, le Serbe a élu résidence à Monaco depuis de nombreuses années. Entre les tournois, il apprécie de retourner se ressourcer sur le Rocher où il vit avec sa fiancée. Des rumeurs annonceraient même cette dernière enceinte. Nole Certains de ses proches et même des joueurs ne l’appellent que comme ça. Nole est le surnom le plus connu de Novak Djokovic. D’autres l’appellent aussi Djoker, Djoko ou the Wall. Olympisme Les Jeux Olympiques ont constitué la grosse déception de Novak Djokovic qui n’a pas remporté la moindre médaille. Battu en demi-finale par Andy Murray, il s’est incliné pour la médaille de bronze face à l’Argentin Martin Del Potro. Après avoir remporté le bronze à Pékin, le Serbe est donc revenu bredouille de Londres. Pierre On le connaît peu, mais Pierre tient une place importante dans la vie de Novak Djokovic. Il s’agit de… son petit chien. Né en Allemagne, il considère son compagnon à quatre pattes comme un Serbe. Il lui en a en tout cas attribué la nationalité… fictive. Quatre Le 4 juillet restera comme une date importante pour lui. C’est en effet ce jour-là, le 4 juillet 2011 que Djokovic a atteint son plus grand rêve pour la première fois de sa carrière : devenir numéro 1 mondial. Depuis, il n’a pas quitté les premières places mondiales se bagarrant avec Federer, Nadal et Murray et faisant partie à part entière du fameux « Big Four ». Restaurateurs Contrairement à de nombreux sportifs qui se lancent dans le même sport que leurs parents, Novak Djokovic a fait du tennis dès l’âge de quatre ans alors que ses parents étaient skieurs. Ils sont ensuite devenus restaurateurs avant de suivre de près la carrière de leur fils prodigue. Sharapova La jolie joueuse russe est très amie avec Djokovic et elle lui pardonne le fait qu’il l’imite parfois. Une fois alors qu’elle attendait pour passer en conférence de presse, elle a fait irruption dans la salle où le Serbe s’exprimait. Comme il parlait de son chien, elle s’est immiscée et a aussi parlé du sien. Un grand moment de rigolade pour tout le monde. Triplé En s’imposant à Melbourne, Novak Djokovic a réalisé Tennis Revue n°3 - mars-avril-mai 2013 un triplé inédit avec trois victoires d’affilée. Il est le septième joueur dans l’ère Open à gagner au moins trois fois de suite un des quatre Grands Chelems, après Borg, McEnroe, Lendl, Sampras, Federer et Nadal. En Australie, c’est son quatrième titre au total puisqu’il avait battu Jo-Wilfried Tsonga en 2008. Union En attendant de, peut-être, épouser un jour sa fiancée de longue date, Novak Djokovic a célébré fin 2012 une nouvelle union d’une tout autre nature puisqu’il a rejoint l’agence IMG. Cette dernière s’occupe désormais de son image et de ses contrats. Elle est chargée de faire fructifier son image. Vajda Après s’être occupé de Karol Kucera notamment, Marian Vajda est aujourd’hui l’entraîneur de Novak Djokovic. L’ancien joueur connaît Nole depuis longtemps puisqu’il l’a rencontré pour la première fois alors qu’il n’avait que 18 ans. Après avoir rencontré les parents du prodige serbe, leur collaboration a pu commencer et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle s’est avérée fructueuse. West Simon West lui a donné sa chance au cinéma. Avec le film « Expendables 2 : Unité spéciale » de Simon West, Novak Djokovic a fait ses premiers pas au cinéma. Il a fait une brève apparition, mais a eu l’honneur de jouer dans un film qui regorgeait de stars comme Sylvester Stallone, Arnold Schwarzenegger, Chuck Norris ou Bruce Willis. X…l’inconnue Difficile de dire combien Novak Djokovic va remporter de tournois du Grand Chelem, mais ce nombre devrait être élevé. Avec sept tournois du Grand Chelem à seulement 25 ans, le joueur serbe met la barre haute d’autant plus qu’il a gagné sur toutes les surfaces et qu’il semble avoir moins de problèmes physiques que Rafael Nadal. Il est bien revenu après une baisse de régime en 2012 et il ne devrait pas être loin des records de Roger Federer s’il continue sur cette lancée. Youtek Dès ses débuts professionnels et sa collaboration avec Head, Novak Djokovic a trouvé la raquette i- déale : la Head Youtek IG Speed MP 315. Elle lui a permis de remporter ses premiers succès et de grimper au classement. Il est resté fidèle à Head. Niveau vêtements, en revanche, il était passé de chez Adidas à Sergio Tacchini. Mais bien qu’il ait signé un contrat de dix ans, l’équipementier italien a cassé le contrat car le joueur représentait un coup trop important pour la marque. Il joue désormais Uniqlo (marque japonaise) et porte toujours des Adidas niveau chaussures. Zorro S’il est l’un des meilleurs joueurs du monde, Novak Djokovic n’a pas la grosse tête, bien au contraire. Il est apprécié par de nombreux joueurs et adore ne pas se prendre au sérieux en dehors du court et faire rire les spectateurs. Il lui arrive ainsi de venir sur le court déguisé. Cela a été le cas à de nombreuses reprises, il varie niveau personnages, mais ses préférés sont Batman et… Zorro. Valérie Pratdessus 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 1Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 2-3Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 4-5Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 6-7Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 8-9Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 10-11Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 12-13Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 14-15Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 16-17Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 18-19Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 20-21Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 22-23Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 24-25Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 26-27Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 28-29Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 30-31Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 32-33Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 34-35Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 36-37Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 38-39Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 40-41Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 42-43Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 44-45Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 46-47Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 48-49Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 50-51Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 52-53Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 54-55Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 56-57Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 58-59Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 60-61Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 62-63Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 64-65Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 66-67Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 68-69Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 70-71Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 72-73Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 74-75Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 76-77Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 78-79Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 80-81Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 82-83Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 84-85Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 86-87Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 88-89Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 90-91Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 92-93Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 94-95Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 96-97Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 98-99Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 100