Tennis Revue n°3 mar/avr/mai 2013
Tennis Revue n°3 mar/avr/mai 2013
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°3 de mar/avr/mai 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 37,4 Mo

  • Dans ce numéro : quart de finaliste surprise à l'Open d'Australie, le Français Chardy rêve tout haut désormais.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
PRIS PAR LA PATROUILLE KAROL S’ACCROCHE BECK ET ONGLES Tombé depuis plusieurs années au-delà de la 100ème place au classement ATP, Karol Beck continue de jouer au tennis par passion. A 30 ans, il reste surtout l'un des premiers joueurs à avoir été suspendu pour dopage.
Loin des Federer, Nadal ou Djokovic, Karol Beck est un joueur de tennis assez classique, avec une carrière relativement anonyme. Si les fans de tennis le connaissent, ça n’est malheureusement pas pour son palmarès, son caractère ou son style de jeu. Le Slovaque n’a jamais vraiment percé sur le circuit, atteignant son meilleur classement en août 2005 avec une modeste 36 ème place. Sa particularité, c’est d’avoir été l’un des premiers joueurs de tennis à subir un contrôle anti-dopage positif. Le 23 février 2006, la Fédération Internationale de Tennis annonce en effet que le joueur a été contrôlé positif à une substance interdite. Lors de la demi-finale de Coupe Davis 2005 entre la Slovaquie et l’Argentine, Karol Beck est accusé d’avoir utilisé du clenbuterol. Ce produit permet de brûler les graisses, tout en ayant un effet anabolisant. C’est cette substance qui a aussi été détectée dans les échantillons du cycliste Alberto Contador lors du Tour de France 2010. Le verdict tombe : le natif de Zvolen écope de deux ans de suspension. Ses résultats de l’année 2005 en Coupe Davis sont annulés, ses gains invalidés. Ensuite, c’est l’attente, le désert. Beck ne fait pas appel, il accepte la sanction et patiente donc pendant presque deux années interminables. Sa purge prenant fin au mois d’octobre 2007, il effectue finalement son retour le 5 novembre, pour un tournoi Challenger à Tunis. Mais le mal est fait. A presque 24 ans, la carrière du joueur a été freinée nette en pleine ascension, et il est maintenant trop tard. Beck ne grimpe plus la pente, il la dévale. 45 ème mondial fin 2005, il est au-delà de la 1000 ème place lorsqu’il reprend la raquette et le circuit. Le Slovaque enchaîne les tournois de seconde importance pour retrouver toutes ses sensations et ses capacités. Mais il ne retrouve plus son niveau des années précédentes, enchaînant les désillusions lors des tournois Challengers. En témoignent ses résultats en Grand Chelem. Avant sa suspension, le Slovaque restait notamment sur un 8 ème de finale à l’US Open, battant au passage le Russe Nikolay Davydenko, futur numéro 4 mondial. Depuis son retour, Karol Beck n’a plus accédé à la deuxième semaine d’un tournoi du Grand Chelem. Son meilleur résultat est un 3ème tour à Wimbledon en 2012. Le joueur de 30 ans a toujours fini l’année au-delà de la centième place mondiale depuis 2009. Désormais joueur de « seconde zone », privilégiant les tournois Challengers, Karol Beck continue de jouer par plaisir. Son palmarès reste vierge au fil des années, avec une seule finale, perdue à Saint-Pétersbourg… en 2004 ! Aucun titre dans sa carrière donc, aucune chance de représenter à nouveau sa nation. Depuis sa suspension, il n’a plus été sélectionné par son pays pour participer à la Coupe Davis, alors que les Slovaques ne font plus partie du groupe mondial. (évoluant désormais dans la « deuxième division » de la Coupe Davis). Dur à encaisser pour un joueur au potentiel intéressant, et qui a vu ses espoirs et ses rêves se briser nets. n Geoffrey Brun DEUX ANS DE SUSPENSION QUAND ROCHUS BALANCE… Christophe Rochus est un ancien joueur de tennis belge, désormais à la retraite. Il avait déjà, il y a 10 ans, dénoncé le dopage. Il jette aujourd'hui un pavé dans la marre dans une interview à Twizz Radio en mettant de grands noms en cause, en commençant par Rafael Nadal et Robin Soderling. "Pour moi, c'est très, trop bizarre. Je veux dire, j'ai du mal à comprendre comment on peut gagner Roland- Garros, et perdre comme ça, se blesser pendant 8 mois juste après. Pareil pour Soderling, après sa victoire en 2011 à Gstaad, plus rien. Il a carrément arrêté de jouer. Il n'a pas perdu, il a arrêté. Autant de temps, et si subitement, je trouve ça bizarre. C'est tout ce que je dis." Mais c’est déjà pas mal !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 1Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 2-3Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 4-5Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 6-7Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 8-9Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 10-11Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 12-13Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 14-15Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 16-17Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 18-19Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 20-21Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 22-23Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 24-25Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 26-27Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 28-29Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 30-31Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 32-33Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 34-35Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 36-37Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 38-39Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 40-41Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 42-43Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 44-45Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 46-47Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 48-49Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 50-51Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 52-53Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 54-55Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 56-57Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 58-59Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 60-61Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 62-63Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 64-65Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 66-67Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 68-69Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 70-71Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 72-73Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 74-75Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 76-77Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 78-79Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 80-81Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 82-83Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 84-85Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 86-87Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 88-89Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 90-91Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 92-93Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 94-95Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 96-97Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 98-99Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 100