Tennis Revue n°3 mar/avr/mai 2013
Tennis Revue n°3 mar/avr/mai 2013
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°3 de mar/avr/mai 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 37,4 Mo

  • Dans ce numéro : quart de finaliste surprise à l'Open d'Australie, le Français Chardy rêve tout haut désormais.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
LE FEDERER BULGARE AU CRIBLE LE DIAMANT DIMITROV L'OEIL Quand on parle du talent de Dimitrov, on le compare à... Roger Federer. A l'instar du champion suisse, le Bulgare a un coup d'oeil exceptionnel qui lui permet d'être toujours bien placé sur la balle. Son sens de l'anticipation est tel qu'il peut aisément transformer un coup de défense en un coup d'attaque gagnant. Rarement pris à défaut par la vitesse de balle adverse, "G-Force" est quasiment toujours le joueur qui dicte sa loi lors d'un échange. Pour l'heure, les cadors font encore tout plus vite que lui, mais à 21 ans, l'avenir lui appartient, et il devrait très rapidement se faire une place parmi les meilleurs, s'il gagne en constance. LA BOUCHE Grigor Dimitrov a commencé à taper ses premières balles à l'âge de 5 ans. Le Bulgare a reçu une éducation tournée vers le sport et le tennis en particulier. Et le rejeton savait de qui tenir puisque son père, Dimitar, est professeur de tennis et sa mère, Maria est professeur de sports et a été une très bonne joueuse de volley. Le récent finaliste de Brisbane parle surtout deux langues, le Bulgare, sa langue maternelle, mais aussi l'anglais. Il va devoir néanmoins faire des progrès dans la langue de Molière d'autant qu'il affectionne le tournoi de Roland-Garros et Paris (ses lieux de prédilection sont certains restaurants de la Capitale et le Louvre). LES POUMONS Pour un coach, Dimitrov peut être à la fois un joueur de rêve à entraîner, comme un cauchemar tant son tennis créatif peut laisser une certaine part de déchet. Gênant beaucoup Murray à Brisbane en finale (6/7, 4/6), il a coulé contre Benneteau à l'Open d'Australie, d'entrée. Pourtant, en passant entre les mains de Mouratoglou, ce dernier lui avait enseigné plus de discipline et de sens tactique dans son jeu. Dimitrov a connu une belle année 2012, a mieux compris ses forces en les utilisant à bon escient alors que ce n'était pas toujours le cas dans les rangs juniors, un niveau où il s'ennuyait parfois. Désormais, Dimitrov se bat comme un guerrier sur un court et fait partie des grands de demain comme Harrison, Raonic, Tomic, Dolgopolov...
LE BRAS Sa qualité de volée est également bonne, et ce même s'il n'est pas aussi à l'aise au filet qu'en fond de court. Son bon retour de service lui permet aussi de contrer les meilleurs. Dimitrov fait partie des éléments qui ont un des meilleurs bras du circuit. On comprend mieux pourquoi il a fait des ravages en juniors (finaliste de l'Orange Bowl en 2007, n°3 mondial juniors en 2008 en remportant l'US Open et Wimbledon cette année-là). LE PIED (DÉPLACEMENT) Le joueur bulgare se déplace avec grande agilité sur le court. Cette faculté lui permet notamment d'être très fluide dans ses frappes, d'être solide en défense. Le très bon travail de ses jambes lui permet, par un balancier très équilibré, d'avoir un service très puissant. Dimitrov, qui est l’un des joueurs les plus spectaculaires du circuit, n'hésite pas non plus à faire des plongeons ou des grands écarts. Petit bémol, son physique n'est pas encore à la hauteur de celui des cadors. En cela, son évolution de jeu va devenir plus "physique", désormais. LA TÊTE PT ("Prime Time") est doté d'un très bon mental. Il n'est pas le genre de joueur à se démobiliser facilement. Conscient de sa force, il sait que sa montée en puissance va être progressive et graduelle. Dimitrov est un joueur qui recherche surtout la constance, mais son talent inné n'échappe plus à personne. Gamin, quand sa mère lui a mis une raquette dans les mains à l'âge de 5 ans, il s'est de suite laissé prendre au jeu : "Grigor avait soif d'apprendre, rappelle son père, professeur de tennis. Chaque chose que je lui enseignais, il la mettait en pratique avec une facilité déconcertante, comme un grand peintre qui produit un chef-d'oeuvre. Il n'avait qu'une idée en tête, jouer au tennis. Il était obsédé par ce sport et y jouait du matin au soir". Dimitrov puise aussi sa force dans sa faculté de récupération. Garçon très tranquille en dehors des courts, il aime faire du vélo à la campagne, jouer au football, se passionne pour les montres, les voitures et l'informatique. Dimitrov, dont l'idole était Pete Sampras, est un joueur qui sait ce qu'il veut, à savoir devenir n°1. Mais attention à l'excès de confiance ! Il le paie souvent cher comme lors du 1er tour du dernier Open d'Australie contre Benneteau (défaite sèche en trois sets 4/6, 2/6, 4/6). LA MAIN Dimitrov est un joueur complet qui possède tous les coups du tennis. Son revers à une main le long de ligne est à couper le souffle. Cette arme est à montrer dans toutes les écoles et fait souvent, sur gazon et dur, ses deux surfaces préférées, des dégâts. Mais beaucoup de joueurs sur le circuit aimeraient aussi avoir son coup droit explosif. Sa flexibilité au niveau de son poignet lui donne un grand relâchement dans ses coups, donc plus de puissance. L’INFO EN PLUS En atteignant la finale à Brisbane (perdue contre Murray), "Baby Federer" a néanmoins atteint le meilleur classement de sa carrière (41ème). S'il continue à ce rythme, il devrait en toute logique demeurer tête de série lors du prochain Roland-Garros. Une sacrée progression quand on sait que, fin 2009, le Bulgare était aux alentours de la 300ème place. Il est clair qu'à 18 ans, la pression et les attentes trop fortes à son endroit, étaient trop lourdes à supporter. Surtout pour un joueur qui n'avait rien prouver sur le circuit pro. Mais ces derniers mois, ce dernier s'est relâché. Il lui reste encore à mieux s'adapter face à certains adversaires qui savent le faire déjouer tactiquement.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 1Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 2-3Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 4-5Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 6-7Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 8-9Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 10-11Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 12-13Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 14-15Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 16-17Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 18-19Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 20-21Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 22-23Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 24-25Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 26-27Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 28-29Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 30-31Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 32-33Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 34-35Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 36-37Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 38-39Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 40-41Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 42-43Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 44-45Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 46-47Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 48-49Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 50-51Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 52-53Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 54-55Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 56-57Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 58-59Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 60-61Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 62-63Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 64-65Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 66-67Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 68-69Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 70-71Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 72-73Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 74-75Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 76-77Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 78-79Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 80-81Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 82-83Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 84-85Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 86-87Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 88-89Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 90-91Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 92-93Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 94-95Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 96-97Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 98-99Tennis Revue numéro 3 mar/avr/mai 2013 Page 100