Tennis Revue n°2 jan/fév 2013
Tennis Revue n°2 jan/fév 2013
  • Prix facial : 5,80 €

  • Parution : n°2 de jan/fév 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 32,8 Mo

  • Dans ce numéro : Djokovic toujours plus fort... le n°1 mondial ne craint plus personne.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 90 - 91  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
90 91
90 QUE DEVIENNENT-ILS ? CHRISTIAN BÎMES « Le tennis français est entre de bonnes mains » Malgré son départ de la Fédération Française dont il a été le président de 1993 à 2009, Christian Bîmes ne s’est pas retiré pour autant des choses du tennis. Il travaille sur l’organisation de tournois et continue de suivre de près tout ce qui touche à la petite balle jaune. Il nous donne également son avis sur le travail de son successeur Jean Gachassin. Sans amertume. Quel devenez-vous ? Après 16 ans à la tête de la FFT, je tenais à rester dans le tennis. C’est ce que j’ai fait au travers de mes activités professionnelles au sein de la société Sports TG. On a notamment créé des manifestations comme le Classic Tennis Court, un tournoi qui réunit chaque année les anciens champions. La première édition avait eu lieu à Saint-Tropez, là en 2013 ce sera à Courchevel (les 9 et 10 janvier pour un duel franco-russe Pioline, Santoro contre Chesnokov, Kafelnikov, Ndlr). Que gardez-vous comme souvenir de votre mandat ? Cela a été une bonne période pour le tennis français avec de grandes championnes comme Nathalie Tauziat, Mary Pierce et Amélie Mauresmo notamment qui ont gagné de beaux matches et des tournois importants. Elles nous ont fait vibrer. En Coupe Davis, on a eu de très bons résultats aussi avec l’équipe de France qui était
considérée comme l’une des meilleures du monde même si elle a eu de moins bons résultats par la suite. Les filles n’étaient pas en reste non plus. On a gagné la Fed Cup deux fois. Elles avaient une vraie motivation. C’était à chaque fois de belles aventures et une fierté d’être le président de la fédération avec de tels joueurs. Ça permet de garder des souvenirs communs pour les vieux jours (rires). Il nous aura juste manqué un Grand Chelem chez les garçons. Justement, pensez-vous qu’un Français pourra gagner un Grand Chelem et succéder enfin à Yannick Noah ? Je l’espère et je pense sincèrement que ça va venir. Je pense que des joueurs comme Jo-Wilfried Tsonga ou Gaël Monfils, s’il se sort de ses problèmes physiques, ont les qualités et les capacités pour gagner un Grand Chelem. Ils ont déjà montré qu’ils pouvaient battre les meilleurs mondiaux, Jo-Wilfried est en haut du classement depuis un petit moment maintenant. Il parvient à se maintenir dans les meilleurs mondiaux, ce qui n’est pas évident car la concurrence est rude avec de nombreux joueurs de très haut niveau même si les quatre premiers ne changent pas trop. Quel est votre meilleur souvenir à la tête de la fédération française de tennis ? Il y en a beaucoup, mais je dirais les victoires en Coupe Davis et en Fed Cup. Il y a eu d’abord les deux victoires en Coupe Davis et surtout quatre finales. Donc six finales en dix ans, ça me semble être un beau résultat que l’on doit aux joueurs, brillants, mais aussi aux deux capitaines, Yannick Noah et Guy Forget, qui ont été de très bons capitaines. Et puis comme je vous le disais précédemment les deux victoires en Fed Cup avec les filles. « JO-WILFIRED TSONGA OU GAËL MONFILS ONT LES QUALITÉS ET LES CAPACITÉS POUR GAGNER UN GRAND CHELEM » Que pensez-vous du travail de votre successeur Jean Gachassin ? Jean, ça fait longtemps que je le connais car on est de la même région, le Sud-Ouest. Il était mon vice-président. C’est quelqu’un de bien, un ancien sportif, qui connaît le sens du sacrifice. Quand Jean a été élu, je savais que la fédération était entre de bonnes mains. Il mène la fédération comme il faut, a fait avancer le dossier Roland-Garros avec intelligence. Avec le recul, regrettez-vous de ne pas a- voir sollicité un autre mandat de président ? Non, absolument pas. De toute manière, de façon générale, je ne regrette jamais les décisions que je prends dans la mesure où elles sont toujours mûrement réfléchies. Je suis resté de nombreuses années en tant que président de la fédération, je ne regrette vraiment rien. Pendant votre mandat vous aviez aussi été pas mal critiqué, attaqué… Quand on atteint un poste à responsabilités, c’est toujours un peu le cas. Ça suscite toujours des jalousies, mais il faut savoir passer outre sinon on ne s’en sort pas. Quand on entreprend des choses, on est toujours critiqué, c’est la vie qui veut ça, mais moi j’ai toujours su passer audessus de tout ça et faire mon travail consciencieusement. Continuez-vous à suivre les tournois, à regarder des matches de tennis ? Bien sûr. Comme je vous l’ai dit, le tennis, c’est ma passion donc dès que je le peux, je me renseigne, je suis les résultats et je regarde les matches. Ça me fait aussi toujours plaisir de croiser des gens du milieu dans des manifestations ou autres. Propos recueillis par Valérie Pratdessus 91



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 1Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 2-3Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 4-5Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 6-7Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 8-9Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 10-11Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 12-13Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 14-15Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 16-17Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 18-19Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 20-21Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 22-23Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 24-25Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 26-27Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 28-29Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 30-31Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 32-33Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 34-35Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 36-37Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 38-39Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 40-41Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 42-43Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 44-45Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 46-47Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 48-49Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 50-51Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 52-53Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 54-55Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 56-57Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 58-59Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 60-61Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 62-63Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 64-65Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 66-67Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 68-69Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 70-71Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 72-73Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 74-75Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 76-77Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 78-79Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 80-81Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 82-83Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 84-85Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 86-87Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 88-89Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 90-91Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 92-93Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 94-95Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 96-97Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 98-99Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 100