Tennis Revue n°2 jan/fév 2013
Tennis Revue n°2 jan/fév 2013
  • Prix facial : 5,80 €

  • Parution : n°2 de jan/fév 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 32,8 Mo

  • Dans ce numéro : Djokovic toujours plus fort... le n°1 mondial ne craint plus personne.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
QUAND NADAL N’EST PAS LÀ… DAVID FERRER « J'ai vécu une année de rêve ! » Vainqueur du dernier Masters 1000 de la saison, à Paris-Bercy, David Ferrer s'est offert la plus belle saison de sa carrière à 30 ans. L'Espagnol a remporté 7 titres d'un bout à l'autre de l'année 2012, d'Auckland à Paris, en passant par Buenos Aires, Acapulco,'s-Hertogenbosch, Bastad et Valence. Une vraie performance. Avez-vous vécu la saison la plus aboutie de votre carrière ? Sans aucun doute. C’est la meilleure saison de ma carrière. J’ai gagné de nombreux titres (7) et j’ai été plutôt régulier. Je ne me suis jamais senti aussi bien physiquement. J’ai eu la chance d’éviter les blessures importantes. J’ai pu jouer les tournois que je voulais, sans aucune limite. Je suis bien. Mon jeu est en place et j’arrive à être solide. J’ai eu le bonheur de voir les choses me sourire. Je suis heureux. J’ai vraiment emmagasiné de la confiance pour la suite. Cela s’est vu tout au long de ma saison. Concernant votre forme et votre jeu, vous avez eu une longue saison. Vous avez été le joueur sur le circuit à jouer le plus de matches - 91 - et pourtant, vous avez fini fort. Vous y attendiezvous ? J’ai bien joué et j’étais très en confiance. Aujourd’hui, je suis un peu fatigué parce que c’est la fin de l’année. Je voulais me concentrer sur les dernières échéances. J’espérais, avant de penser aux vacances, faire de bonnes performances. Je suis content de mes dernières semaines. Je ne peux pas le nier. Je suis resté positif. Je le suis toujours malgré la répétition des matches. J’ai su gérer les évènements. J’ai beaucoup joué avec confiance en cette fin de saison. J’ai gagné à Valence et Paris-Bercy. J’y ai joué un très bon tennis. Je me suis senti bien. Bien sûr, j’ai fini un peu fatigué parce que j’ai joué beaucoup de matches, j’ai beaucoup couru. Mais, vous savez, quand un joueur gagne, il a plus de confiance. C’est logique. Juste après avoir gagné la balle de match sur le Masters de Paris-Bercy, vous vous êtes effondré par terre. Ce tournoi a-t-il vraiment eu une grande signification pour vous. Quelle est son importance dans votre carrière ? Cela a été un rêve pour moi de pouvoir gagner à Paris Bercy. Je n’avais pas encore gagné de Masters 1000 jusqu’à présent et j’ai vraiment pris ma chance. Il n’y avait ni Andy Murray, ni Nadal, ni Federer et ni Djokovic. J’ai vraiment très bien joué pendant tout le tournoi. Avez-vous été surpris et fier de devenir le premier Espagnol à remporter le tournoi indoor de Paris ? C’est vrai. Je suis un peu surpris. J’aime beaucoup jouer indoor, mais en réalité, ma meilleure surface reste la terre battue. J’ai été deux fois en finale, une fois à Monte-Carlo et une fois à Rome, et à Shanghai, je n’étais pas loin. Néanmoins, je suis content d’avoir pu gagner sur cette surface. Etait-ce important pour vous de gagner plus de titres que Roger Federer avec 7 titres cette année ? Cela ne compte pas vraiment. J’ai peut-être gagné plus de titres en nombre, mais Federer, lui, a gagné des titres plus importants. Djokovic et Murray aussi. Ce n’est pas moi qui ai gagné ces plus grands titres. Mais c’était très important pour moi cette année parce que cela a été la meilleure année de ma carrière et cela a montré que j’ai beaucoup progressé. Bien sûr, je ne joue peut-être pas aussi bien que les quatre premiers, je sais qu’ils sont meilleurs que moi, mais je ne lâche rien pour autant. Pensez-vous pouvoir un jour passer devant Rafael Nadal et devenir le meilleur joueur espagnol ? Ce n’est pas important pour moi. Rafa a connu une blessure qui l’a écarté des courts pendant de longues semaines et moi je suis focalisé uniquement sur mes prochains matches et mes prochains tournois. Après être parmi les quatre premiers, devant, derrière, cela m’importe peu. Je pense seulement à donner le
meilleur de moi durant un match et je ne pense pas du tout à ce sujet. Malgré la défaite en finale de Coupe Davis, avez-vous été fier d’avoir mené l’équipe espagnole et d’avoir répondu présent sur vos rencontres ? Je n’étais pas focalisé là-dessus. Je suis toujours fier de jouer pour mon pays en Coupe Davis. Pour moi, l’important est ailleurs. Etre premier ou deuxième, c’est pareil. Sur le court, chaque point est important et déterminant pour remporter son match. On a essayé de le faire du mieux possible avec la volonté de gagner. Et cela passait par des victoires. Malheureusement, mes points n’ont pas été suffisants pour que l’Espagne réussisse à remporter cette Coupe Davis. Propos recueillis par Eric Mendes



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 1Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 2-3Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 4-5Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 6-7Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 8-9Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 10-11Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 12-13Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 14-15Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 16-17Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 18-19Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 20-21Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 22-23Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 24-25Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 26-27Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 28-29Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 30-31Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 32-33Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 34-35Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 36-37Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 38-39Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 40-41Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 42-43Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 44-45Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 46-47Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 48-49Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 50-51Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 52-53Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 54-55Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 56-57Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 58-59Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 60-61Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 62-63Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 64-65Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 66-67Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 68-69Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 70-71Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 72-73Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 74-75Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 76-77Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 78-79Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 80-81Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 82-83Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 84-85Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 86-87Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 88-89Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 90-91Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 92-93Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 94-95Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 96-97Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 98-99Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 100