Tennis Revue n°2 jan/fév 2013
Tennis Revue n°2 jan/fév 2013
  • Prix facial : 5,80 €

  • Parution : n°2 de jan/fév 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 32,8 Mo

  • Dans ce numéro : Djokovic toujours plus fort... le n°1 mondial ne craint plus personne.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
PAS LE GENRE À SE FAIRE HARA-KIRI NISHIKORI L’EMPEREUR de la petite balle jaune Révélation du tennis mondial dans un pays où le tennis peine à exister, Kei Nishikori confirme année après année tout son talent. A presque 23 ans, le tennisman nippon a déjà conquis le Japon. Et ce n'est qu'un début. PREMIER JAPONAIS À GAGNER UN TITRE DANS SON PAYS
La scène est assez surréaliste pour comprendre le phénomène Kei Nishikori dans son pays. En ce mois d’octobre 2012, Tokyo organise, comme tous les ans, le Rakuten Japan Open Tennis. La salle est comble et l’ambiance y est indescriptible. L’Ariake Coliseum s’apprête, en effet, à vivre un moment d’histoire. Celle de la première victoire d’un tennisman japonais sur ses terres dans un tournoi à dimension international, un ATP 500 Series. Kei Nishikori réalise cet exploit face à Milos Raonic en 2h10 min, et en trois sets (7-6, 3-6, 6-0). Un moment inoubliable encore pour lui aujourd’hui. « Je n’ai jamais été capable de bien jouer au Japon jusqu’à maintenant et j’ai toujours pensé que je n’étais peut-être pas mentalement assez fort pour le faire. Mais le match contre Berdych (en quarts de finale) a tout changé. J’ai pu jouer beaucoup mieux. D’un côté de mon esprit, je ne peux pas croire que j’ai gagné le tournoi, mais en même temps, je sens que je suis heureux d’avoir été en mesure de le faire. » Et pourtant, Nishikori réussissait là où l’ancienne gloire du tennis japonais, Shuzo Matsuoka, avait toujours échoué. Dans un pays où les sports rois sont le judo, le football ou encore le baseball, le tennis japonais s’offre un ambassadeur de luxe, au même titre que Kimiko Date, ancienne numéro 4 mondiale et unique tenniswoman nippone à avoir réussi à s’imposer dans son pays. Pour s’en convaincre, il suffit de voir la file d’attente de spectateurs improvisée à l’issue de finale pour obtenir un simple autographe de Kei Nishikori. Le nouvel héros national. Il est vrai qu’il est difficile de passer à côté du phénomène Nishikori. L’actuel numéro 19 mondial bouscule toute logique et réussit à 23 ans à battre tous les records. Auparavant, pour trouver trace d’un joueur nippon, il fallait remonter le classement au-delà de la 46 ème place. Aujourd’hui, Nishikori a déjà inscrit son nom dans l’histoire de son sport quand, à 22 ans, il intègre le top 20, dont une 15 ème place au mois d’octobre, pour ne plus le quitter maintenant (19 ème fin 2012). Sur le circuit, tout le monde reconnaît le talent et les qualités physiques de cet « ovni » du tennis mondial formé à l’école Nick Bollettieri. « Kei est un joueur fantastique qui est déjà une star au Japon et parmi les 20 meilleurs joueurs au monde, expliquait après son titre à Tokyo, Brad Drewett, le président de l’ATP, qui mesure largement les répercussions de l’éclosion de Nishikori au plus haut niveau. Je suis sûr que cette victoire historique à Tokyo va lui donner beaucoup de confiance et nous sommes impatients de voir tout ce qu’il peut faire. Kei a un avenir très prometteur sur l’ATP World Tour et nous ne pouvions pas être plus fier de lui. » Car pour en arriver à ce niveau, Kei Nishikori n’a pas hésité à quitter son pays pour les Etats-Unis et la Floride. Il est alors âgé de 13 ans et ne parle pas anglais. Pourtant, il va se donner les moyens de réussir grâce au soutien de grands mécènes comme Sony. Très vite, il enchaîne les tournois et s’offre quelques petits tournois Challengers sur le continent américain comme Mazatlan au Mexique. Et c’est en 2008 que le Japonais réalise ses premiers exploits sur l’ATP World Tour. A Delray Beach, il remporte le premier tournoi de sa carrière professionnelle face à James Blake. Ce qui permet à Nishikori de participer aux qualifications de Roland-Garros, sans succès, puis à ceux de Wimbledon, où il jouera son 1er tour de Grand Chelem face à Marc Gicquel. Match qu’il abandonnera à cause de douleurs aux abdominaux. Derrière, il se qualifie à 18 ans pour les 8èmes de finale de l’US Open. Une belle performance qui demande confirmation. Celle-ci tardera à venir. Ce n’est qu’en 2011 que Nishikori retrouvera la lumière grâce à deux finales à Houston et Bâle, mais également une demi-finale à Shanghai. Derrière, le Japonais enchaîne avec succès en 2012. Une place de quart de finaliste à l’Open d’Australie, trois en 8èmes de finale à Miami, Monte-Carlo et Cincinnati, sans oublier, son succès à Tokyo. Aujourd’hui, Kei Nishikori est un adversaire redouté et redoutable. Seulement, son physique et des blessures récurrentes, au pied droit notamment, l’empêchent de surfer sur la vague du succès. Dans les prochaines années, Nishikori sait que sa progression dépendra de sa capacité à enchaîner les matches et les efforts. Le Japonais souhaite également progresser sur une surface qu’il redoute, la terre battue. « Je m’améliore petit à petit. Je ne peux pas dire que c’est ma surface préférée. Je dois encore travailler. J’ai mis du temps à gagner sur terre battue en Europe. J’ai besoin d’obtenir un bon physique et plus d’expérience. » Avant de rajouter. « Pour garder ma place dans le top 20, ça passera par de bons matches sur cette surface. » D’autant plus qu’à l’avenir, le Japonais se verrait bien continuer à surprendre son monde en s’offrant quelques beaux résultats face aux maîtres de la petite balle jaune que sont Djokovic, Federer ou encore Nadal. Après avoir été couronné chez lui, Kei Nishikori veut maintenant étendre son royaume sur toute la planète. n Eric Mendes



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 1Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 2-3Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 4-5Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 6-7Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 8-9Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 10-11Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 12-13Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 14-15Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 16-17Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 18-19Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 20-21Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 22-23Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 24-25Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 26-27Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 28-29Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 30-31Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 32-33Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 34-35Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 36-37Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 38-39Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 40-41Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 42-43Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 44-45Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 46-47Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 48-49Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 50-51Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 52-53Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 54-55Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 56-57Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 58-59Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 60-61Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 62-63Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 64-65Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 66-67Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 68-69Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 70-71Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 72-73Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 74-75Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 76-77Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 78-79Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 80-81Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 82-83Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 84-85Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 86-87Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 88-89Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 90-91Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 92-93Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 94-95Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 96-97Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 98-99Tennis Revue numéro 2 jan/fév 2013 Page 100