Tennis Revue n°1 nov/déc 2012
Tennis Revue n°1 nov/déc 2012
  • Prix facial : 5,80 €

  • Parution : n°1 de nov/déc 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 33,1 Mo

  • Dans ce numéro : Gaël Monfils a choisi Tennis revue pour afficher son ambition... « revenir au top. »

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
76 6/8 juin 2009 - Roland-Garros - Il saute sur l’occasion C’est peut-être l’année où on l’attendait le moins, après une défaite en finale à Melbourne en cinq sets face à Nadal, et des problèmes récurrents au dos que Federer remporta son premier et jusqu’à présent seul titre à Roland- Garros. Profitant de la défaite de Nadal face à Soderling, il ne laisse pas passer l’occasion pour atteindre la 19ème finale d’un tournoi du Grand Chelem (record de Lendl égalé) et battre Soderling en finale (6/1, 7/6, 6/4). Au niveau des records, il égale aussi celui de Sampras en remportant son 14ème tournoi du Grand Chelem et en devenant le seul joueur avec Agassi à avoir gagné sur toutes les surfaces. Le jour où il pose devant l’Arc de Triomphe est donc forcément un jour particulier pour l’amateur de statistiques qu’il est. Il l’a dit : « Oui, ça fait du bien d’être sur le podium en tant que vainqueur pour une fois. Et merci à André Agassi de me remettre le trophée. Il sait comment je me sens… » 4/12 septembre 2004 - US Open - Made in New York New York, New York. Avec Wimbledon, l’US Open aura été le tournoi préféré de Federer. Le contraste est saisissant entre la démesure et la frénésie US et le calme suisse qui a toujours réussi à dompter les éléments extérieurs de Flushing Meadow pour s’y imposer cinq fois de suite entre 2004 et 2008 avec chaque fois une victime différente. En 2004, Leyton Hewitt prenait une belle raclée 6/0, 7/6, 6/0… en épilogue d’une saison où Roger Premier gagna 11 titres. Il l’a dit : « Même dans mes rêves les plus fous, je n’avais jamais imaginé que j’allais gagner l’US Open. » Tennis Revue n°1 - novembre-décembre 2012 5/11 juin 2006 - Roland-Garros - Nadal, la bête noire 2006 restera comme l’une de ses plus belles années, où il ne perdit que quatre fois… dont une en finale de Roland-Garros face à celui qui allait devenir sa bête noire, Rafael Nadal. En s’inclinant en quatre sets ce jour-là sous les yeux de Stefan Edberg, Federer pensait encore pouvoir combler le retard sur l’Espagnol. Première des quatre finales perdues face à Nadal, cette édition 2006 restera aussi comme l’une des plus accrochées. Après avoir remporté l’Open d’Australie et avant de remettre la main sur Wimbledon et l’US Open, jamais Federer n’était passé aussi près d’un Grand Chelem. Ah, s’il avait pu remporter ce 4ème set (6/1, 1/6, 4/6, 6/7)… En 2006, à 25 ans, il reste tout de même l’incontestable numéro 1 mondial. 7/5 juillet 2009 - Wimbledon - Il efface Sampras En gagnant dans la foulée de Paris à Londres en 2009, au terme d’une finale mémorable en cinq sets étouffants face à Roddick (5/7, 7/6, 7/6, 3/6, 16/14), Federer retrouve aussi son statut de numéro 1 mondial tout en devançant Sampras au nombre de victoires en tournoi du Grand Chelem (15). Roddick, qu’il avait déjà battu à l’US Open en 2006, à Wimbledon en 2004, réussit bien au Suisse qui est devenu maître es suspense après la finale d’anthologie perdue un an avant face à Nadal à la tombée de la nuit (7/9 au cinquième set). A ce jour, 2009 est la dernière année où il a participé aux quatre finales du Grand Chelem (2 victoires, 2 défaites). A 28 ans, il retrouve pour la seconde fois sa place de numéro 1 mondial laissée en route à Nadal. Il l’a dit : « C’était un match fou, un moment incroyable de ma carrière. Quinze Grands Chelems, c’est l’un des plus grands records, mais cela ne veut pas dire que je vais m’arrêter. »
8/27 novembre 2011 - Master de Londres - Le Maître incontesté Désormais rejoint et dépassé au classement par Nadal puis Djokovic, Federer demeure malgré tout le Maître. A Londres, il inscrit en effet pour la sixième fois son nom au palmarès, record absolu, en battant Tsonga en finale (6/3, 6/7, 6/3). Cette victoire a d’autant plus de valeur pour lui que d’aucuns annoncent déjà sa fin au cours d’une année 2011 où il n’eut aucun Grand Chelem à se mettre sous la dent, pour la première fois depuis huit ans. Cette finale est aussi sa 100ème sur le circuit (seuls Connors, Lendl, McEnroe et Vilas ont dépassé la centaine), et son 70ème titre. Bâle et Bercy ayant été peu avant les 68ème et 69ème… histoire de répondre à tous ceux qui le voient déjà à la retraite. A 30 ans, il est 3ème joueur mondial. Il l’a dit : « C’est sans doute l’une de mes plus grandes victoires et un grand final pour ma saison. » 9/8 juillet 2012 - Wimbledon - La résurrection Désormais assis sur un bon nombre de records, Federer poursuit en 2012 sa moisson en disputant, et en gagnant son 1000ème match sur le circuit en Australie face à Del Potro en quarts de finale. Mais c’est à Wimbledon que le stratosphérique joueur des années 2004- 2006 refait son apparition pour empocher son 17ème titre du Grand Chelem en battant Murray en finale (4/6, 7/5, 6/3, 6/4), septième titre londonien, record de Sampras égalé, et une première place mondiale récupérée pour un autre record, celui du nombre de semaines passées tout en haut du classement ATP (283). Le tout sous le regard attendri de ses deux jumelles Myla Rose et Charlene Riva, comme chez elles sur le central du All England Lawn Tennis Club, et qui commencent à prendre conscience que leur papa n’est décidément pas un papa comme les autres. Il l’a dit : « Tous les titres du Grand Chelem ont une saveur particulière, mais je dois avouer que celui-là est vraiment à part, parce que tout a été unique, parce que je jouais contre Andy, parce que nous avons fini le match sous le toit, ce qui n’était jamais arrivé ici en finale, et parce que je redeviens numéro 1 mondial. » Tennis Revue n°1 - novembre-décembre 2012 10/3 août 2012 - JO de Londres - L’argent ne fait pas le bonheur En 2008, lorsqu’il participe à ses deuxièmes J-O, battu en quarts de finale par Blake, après avoir échoué pour la médaille de bronze en 2004, Federer s’était juré de poursuivre sa carrière au moins jusqu’en 2012 pour participer aux J-O de Londres dans son jardin de Wimbledon. Sacré en double à Pékin avec Wawrinka, il a fait de ce rendez-vous l’objectif de sa saison. Mis en confiance par son septième Wimbledon, il retrouve Murray en finale non sans être passé près de l’élimination en demi-finale face à Del Potro (3/6, 7/6, 19/17, match en trois sets le plus long de l’ère open). Mais l’heure de Murray avait sonné et c’est donc sur la deuxième marche que Federer vivra son été olympique… après le bronze d’Athènes et l’or de Pékin (en double). Il aura vraiment tout connu… et ce n’est pas fini. Il l’a dit : « Tous les J-O ont changé ma vie, c’est l’esprit olympique. Je suis sincèrement très fier d’avoir remporté la médaille d’argent. » 77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 1Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 2-3Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 4-5Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 6-7Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 8-9Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 10-11Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 12-13Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 14-15Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 16-17Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 18-19Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 20-21Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 22-23Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 24-25Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 26-27Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 28-29Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 30-31Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 32-33Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 34-35Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 36-37Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 38-39Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 40-41Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 42-43Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 44-45Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 46-47Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 48-49Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 50-51Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 52-53Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 54-55Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 56-57Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 58-59Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 60-61Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 62-63Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 64-65Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 66-67Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 68-69Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 70-71Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 72-73Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 74-75Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 76-77Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 78-79Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 80-81Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 82-83Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 84-85Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 86-87Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 88-89Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 90-91Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 92-93Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 94-95Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 96-97Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 98-99Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 100