Tennis Revue n°1 nov/déc 2012
Tennis Revue n°1 nov/déc 2012
  • Prix facial : 5,80 €

  • Parution : n°1 de nov/déc 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 33,1 Mo

  • Dans ce numéro : Gaël Monfils a choisi Tennis revue pour afficher son ambition... « revenir au top. »

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 RÉVOLUTION DANS LA PETITE BALLE JAUNE VERS UNE REFONTE DU CALENDRIER ? De nombreux changements pourraient bouleverser le monde du tennis dans les mois à venir. Etat des lieux. Le boss de l’ATP Brad Drewett (à gauche) a du souci à se faire. Le journal Marca a évoqué lors du dernier US Open certaines informations qui devraient, si elles sont confirmées, marquer une révolution sans précédent dans le monde de la petite balle jaune. Et pour cause. Les rumeurs de grand chambardement sur le circuit ATP, avec une refonte du calendrier pour 2014, enflent de plus en plus. Quels devraient être ces principaux chamboulements ? Ils ne concernent pas uniquement le fait que l’US Open va être amené à rompre avec la tradition dès 2013, et ce avec un jour de repos supplémentaire pour les joueurs, entre la demi-finale et la finale, soit une réponse au début de fronde entamée en 2011, quand les principales têtes d’affiche avaient exprimé leur exaspération face au Super Saturday (2 demies masculines et la finale féminine), qui n’octroyait même pas 24 heures de repos avant la finale. Projetons-nous vers 2014. Un Masters en octobre, après la tournée asiatique aurait lieu, puis trois semaines de répit, avant une tournée sudaméricaine sur terre battue sans tournoi obligatoire. Le Masters 1000 de Paris-Bercy pourrait alors être décalé au mois de février Tennis Revue n°1 - novembre-décembre 2012 avec une coupure de fin de saison beaucoup plus longue. Des requêtes visiblement demandées, non seulement par les cadors, mais aussi par les joueurs de rang inférieur, lesquels fustigent un calendrier qui pèse de plus en plus lourd pour les organismes. Que pense Arnaud Di Pasquale devant ce vent de changement qui devrait souffler ? « Il y a des points précis sur lesquels les joueurs aimeraient voir effectivement les choses bouger. Non pas au niveau de la programmation dans sa globalité, mais davantage pendant la tranche entre Miami et Indians Wells. C’est apparemment là que le souci
« LES JOUEURS SONT CONTRAINTS DE DISPUTER UN CERTAIN NOMBRE DE TOURNOIS SOUS PEINE D’AMENDES » Tennis Revue n°1 - novembre-décembre 2012 demeure. Elle s’établit sur un mois pour ces deux tournois. Pour en avoir parlé avec Julien Benneteau, il partage totalement ce point de vue. Quand on est joueur au-delà de la 40ème place, c’est encore moins évident. Cette année olympique a été encore plus spéciale, car elle a surchargé le calendrier. A partir de ce constat, plusieurs problèmes se posent. Est-il vraiment possible de l’alléger ? Est-il possible d’aérer les temps de repos ? Je n’en suis pas certain. Les joueurs doivent se réunir pour faire des propositions. De mon point de vue, ce problème de programmation existe pourtant depuis la nuit des temps... ». C’est un fait. Toutefois avec quelques fluctuations du temps où Di Pasquale arpentait les courts. « Si je me remets dans la peau du joueur de tennis que j’étais, je mettais en place mon calendrier avec des objectifs majeurs ciblés et axés sur les tournois du Grand Chelem, rappelle le responsable du haut niveau masculin à la FFT. Je me préparais au mieux pour ces échéances. Si je devais faire l’impasse sur d’autres tournois, je le faisais. Désormais, les règles ont changé. Il y a des obligations. C’est la différence. Il n’y avait pas en mon temps l’obligation de jouer certains tournois. De nos jours, et c’est récent, les joueurs sont contraints de disputer un certain nombre de tournois sous peine d’amendes. C’est ce qui fait rouspéter certains. Parallèlement, les tournois qui mettent beaucoup d’argent ont besoin de communiquer dessus. Et pour communiquer dessus, ils ont besoin des meilleurs pour obtenir un meilleur rendement. Je comprends qu’on se sente un peu étouffé par ces contraintes. Quelles peuvent être les craintes à venir pour les directeurs de tournois ? De déplorer la venue de moins de joueurs ? A mon sens, il y aura toujours du monde. Après, cela dépend des dates. Un tournoi comme Metz tombe bien à ce niveau. En général, les joueurs aiment se rendre en France car c’est un pays accueillant. Je ne suis pas inquiet dans ce cas. D’un autre côté, je peux comprendre les exigences de directeurs de tournois. Celui qui organise un tournoi en France veut évidemment voir ses meilleurs représentants, sinon il est déçu, surtout quand il y a autant de bons joueurs comme actuellement. Cependant, quand ils ne viennent pas, il y a de bonnes raisons. Ils ne se retirent pas par plaisir, mais par pépin physique ou par une usure mentale trop importante. Car un directeur de tournoi qui voit un athlète arriver en traînant les pieds et qui va perdre au 1er tour, ce n’est pas ce qu’il espère non plus. Bref, c’est 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 1Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 2-3Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 4-5Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 6-7Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 8-9Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 10-11Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 12-13Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 14-15Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 16-17Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 18-19Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 20-21Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 22-23Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 24-25Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 26-27Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 28-29Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 30-31Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 32-33Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 34-35Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 36-37Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 38-39Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 40-41Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 42-43Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 44-45Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 46-47Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 48-49Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 50-51Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 52-53Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 54-55Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 56-57Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 58-59Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 60-61Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 62-63Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 64-65Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 66-67Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 68-69Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 70-71Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 72-73Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 74-75Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 76-77Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 78-79Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 80-81Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 82-83Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 84-85Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 86-87Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 88-89Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 90-91Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 92-93Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 94-95Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 96-97Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 98-99Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 100