Tennis Revue n°1 nov/déc 2012
Tennis Revue n°1 nov/déc 2012
  • Prix facial : 5,80 €

  • Parution : n°1 de nov/déc 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 33,1 Mo

  • Dans ce numéro : Gaël Monfils a choisi Tennis revue pour afficher son ambition... « revenir au top. »

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
LA N°1 MONDIALE AU CRIBLE LE ROULEAU COMPRESSEUR LA BOUCHE On connaissait les cris de Monica Seles et ceux de Maria Sharapova, il y a désormais ceux de Victoria Azarenka. A l’Open d’Australie, sa victime en quarts de finale Agnieszka Radwanska a pointé le doigt sur les cris d’Azarenka ; des cris perturbants selon elle : « Bien sûr que tout le monde a le droit de faire du bruit, ça fait partie du tennis. Mais je pense que c'est trop fort. Je ne crois pas qu'il soit nécessaire de hurler aussi fort. Si la WTA peut faire quelque chose, ce serait bien, non ? ». Victoria Azarenka n’a pas tardé à réagir en expliquant le pourquoi du comment : « Quand j'étais enfant, j'étais très faible, fragile et cela me donnait un petit plus en puissance. C'est resté. Voilà tout. » A l’Open d’Australie, la chaîne australienne Channel 7 a même calculé la puissance des cris de Victoria Azarenka. Ses « hurlements » ont atteint 91,4 décibels ! L’INFO EN PLUS En remportant l’Open d’Australie en janvier dernier, Victoria Azarenka est entrée dans l’histoire de son pays en devenant la première joueuse biélorusse à remporter un tournoi du Grand Chelem. En finale, elle a battu très facilement Maria Sharapova (6- 3, 6-0). A cette occasion, elle a fait coup double avec la place de numéro 1 mondiale. Un double coup gagnant pour la Biélorusse qui démarrait l’année sur les chapeaux de roues. Elle aurait pu la conclure en beauté en Grand Chelem avec une victoire à l’US Open, mais Serena Williams est passée par là pour l’en empêcher. LA MAIN Elle a des coups extrêmement puissants et une bonne vitesse d’exécution. Son coup fort est son revers à deux mains qui est l'un des tous meilleurs du circuit. Son revers frappé, quasiment à plat, est très puissant et il fait mouche la plupart du temps. LES POUMONS Victoria Azarenka est une battante, elle a trois poumons. Elle court beaucoup et ne rechigne pas à faire de nombreux efforts pour remporter le point. Elle ne lâche rien, elle est infatigable et elle est très difficile à prendre en défaut. Sur les matches serrés, elle parvient, en général, à user son adversaire. Avec elle, aucune balle n’est perdue, elle se bat même sur les situations les plus désespérées. Elle tient très bien la cadence physiquement, notamment dans les longues batailles du fond de court. LE GENOU Son genou gauche l’a fait souffrir au cours d’une année 2010 où elle a connu de nombreux pépins physiques. Cette blessure a perturbé sa préparation sur terre battue. Du coup, son manque de préparation s’est fait sentir à Roland- Garros où elle s’est fait sortir de manière brutale en 8èmes de finale par l’Argentine Gisela Dulko. Il s’agissait d’une demi-surprise puisque l’on savait que la Biélorusse n’arrivait pas à Paris à 100%, loin de là.
AZARENKA L’ŒIL Victoria Azarenka a un bon coup d’œil. Cette qualité lui permet de pouvoir anticiper les coups et de bien les jouer. En une fraction de seconde, elle peut prendre la bonne décision. Son intelligence lui permet de bien gérer ses matches sauf la finale de l’US Open lorsqu’elle a craqué en fin de match après avoir servi pour le titre. LE COU L’un de ses objectifs de l’été était d’accrocher autour de son cou la médaille d’or olympique. Finalement, Victoria Azarenka a bien gagné une médaille, mais elle était faite d’un autre métal. La Biélorusse a, en effet, remporté la médaille de bronze du simple dames à Londres en battant la Russe Maria Kirilenko 6-3 6-4 en une heure et 28 minutes lors du match pour la 3ème place. C’est Serena Williams qui a remporté le titre olympique. LA TÊTE Pour être numéro 1 mondiale, il faut avoir un gros mental surtout dans le circuit féminin où la concurrence est rude et les filles sont proches les unes des autres. Pour preuve, la place de numéro 1 mondiale change souvent de propriétaire. Victoria Azarenka a beaucoup travaillé au niveau de son mental. Elle a fait des séances avec un préparateur mental pour se persuader qu’elle avait un niveau de jeu qui pouvait lui permettre de briguer la première place mondiale. Mais elle peut encore progresser dans ce domaine. Elle l’a montré en finale du dernier US Open. Alors qu’elle menait 5- 4 et servait pour le titre dans le 3ème set, elle n’a pas réussi à conclure et s’est finalement inclinée face à Serena Williams. LE PIED (DÉPLACEMENT) La joueuse biélorusse se déplace très bien sur un court. Elle est souvent considérée un peu comme un rouleau compresseur par ses adversaires. Elle les harcèle sans cesse, elle est très agressive dans son jeu. Elle a une prise de balle précoce ce qui lui permet d’avoir un temps d’avance sur ses adversaires dans ses déplacements notamment. Victoria Azarenka est une joueuse « pénible » à affronter.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 1Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 2-3Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 4-5Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 6-7Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 8-9Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 10-11Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 12-13Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 14-15Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 16-17Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 18-19Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 20-21Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 22-23Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 24-25Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 26-27Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 28-29Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 30-31Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 32-33Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 34-35Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 36-37Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 38-39Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 40-41Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 42-43Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 44-45Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 46-47Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 48-49Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 50-51Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 52-53Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 54-55Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 56-57Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 58-59Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 60-61Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 62-63Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 64-65Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 66-67Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 68-69Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 70-71Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 72-73Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 74-75Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 76-77Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 78-79Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 80-81Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 82-83Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 84-85Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 86-87Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 88-89Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 90-91Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 92-93Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 94-95Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 96-97Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 98-99Tennis Revue numéro 1 nov/déc 2012 Page 100