SVM n°87 octobre 1991
SVM n°87 octobre 1991
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°87 de octobre 1991

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 288

  • Taille du fichier PDF : 249 Mo

  • Dans ce numéro : les 500 bons modèles des 20 meilleurs constructeurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 226 - 227  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
226 227
Disque dur Dompter la mémoire sous Windows Par Patrick ZÉIVIOUR Swaplie a heure un endroit pute place, un hchled sur le dtsgue D Plus geande laJle yossIble peut le ! Klee. d'échange Espace lolel dupgmble ml dosque Laite du ficlue, d'échange 224 SVM 1991 Octobre Lorsque vous lancez Windows en mode 386 étendu, l'environnement vous permet de lancer conjointement plusieurs applications en utilisant plus de mémoire que n'en a réellement l'ordinateur. Pour ce faire, Windows doit stocker temporairement, sur le disque dur, les informations et applications contenues dans la mémoire vive. Le disque dur joue ainsi le rôle d'une extension de la mémoire vive, et un fichier spécial, appelé fichier d'échange, doit être réservé. Un moyen d'optimiser Windows consiste à affiner les paramètres d'installation de ce fichier. Vous pouvez soit créer un fichier d'échange permanent, soit laisser Windows générer un fichier temporaire à chaque lancement. Même s'il implique 51,8R toLlele quelques contraintes initiales, le fichier permanent est de loin la meilleure solution. C'est vous qui choisissez sa capacité et le disque où vous l'installerez. Ainsi, vous vous assurez que Windows aura suffisamment de place pour soulager la mémoire vive, ce fichier monopolisant une part non négligeable du disque dur, avec ou sans Windows. Il faut bien sûr plus de temps pour accéder au disque dur qu'à la mémoire vive. Mais les opérations de lecture et d'écriture s'effectuent plus rapidement avec le fichier permanent. En effet, l'espace qui lui est réservé est constitué de blocs contigus. Les données qu'il contient n'étant pas dispersées sur le disque, les têtes de lecture se déplacent moins souvent que dans le cas d'un fichier temporaire. Pour savoir si vous utilisez actuellement un fichier temporaire ou permanent, cliquez sur l'icône Installation ; vous connaîtrez la configuration en cours de Windows. Installer un fichier permanent Le fichier permanent ne peut prendre place que sur un disque dur (non sur des disques utilisés pour la gestion d'un réseau et des disques virtuels créés en mémoire vive). Il conserve un emplacement fixe sur le disque jusqu'à ce que vous le supprimiez. Un utilitaire spécifique, appelé Swapfile.exe, joint à Windows, permet de trouver le meilleur emplacement sur le disque. Mais, avant d'exécuter ce programme, il sera peutêtre nécessaire de compacter le disque afin de ménager un espace contigu le plus grand possible. Même s'il vous reste plusieurs méga-octets libres, il se peut fort bien que cet espace soit fragmenté en quelques dizaines, voire centaines, de blocs. Cet espace fragmenté ne pourra pas être affecté au fichier d'échange de Windows. En fait, plus vous créez puis supprimez des fichiers sur votre disque, plus l'espace disponible risque d'être fragmenté. Compacter régulièrement son disque dur est donc important. MS-DOS n'étant fourni avec aucun utilitaire de compactage, il faudra recourir à des utilitaires tels que ceux de PC Tools ou des Norton Utilities. L'opération est souvent longue, et ne doit surtout pas être lancée lorsque Windows s'exécute. Que vous ayez ou non compacté votre disque, vous pouvez créer un fichier d'échange permanent. Lancez Windows en mode réel, en tapant WIN/R sur la ligne de commande MS- DOS (Swapfile ne s'exécute qu'en mode réel, et ne peut être lancé si d'autres applications Windows sont en cours d'exécution). Une fois le gestionnaire de programmes chargé, choisissez l'option Exécuter du menu Fichier et tapez SWAPFILE dans la boîte de dialogue. Swapfile recherche alors le plus grand espace contigu sur chacun des disques durs. S'il déniche moins de 2 Mo d'espace contigu sur un disque donné, il vous demande de compacter ce disque. Sinon, il vous indique sur quelle unité il peut installer le fichier permanent, ainsi que le nombre de Ko qu'il compte lui réserver — généralement la moitié de l'espace libre total. Vous pouvez choisir une unité et modifier la taille du fichier. Cliquez sur le bouton Créer. Swapfile confirme la création du fichier permanent 386SPART.PAR qui se trouve dans la racine du disque spécifié. Par ailleurs, dans le répertoire où est installé Windows, un petit fichier appelé SPART.PAR est également créé. Ne détruisez jamais ces fichiers manuellement. Pour supprimer ou modifier la taille du fichier d'échange permanent, relancez simplement Swapfile. Modifier un fichier temporaire Si vous laissez Windows créer un fichier temporaire, vous pouvez lui imposer son disque d'accueil et une capacité maximale : éditez le fichier SYSTEM.INI (par exemple avec le blocnotes). A la section [386enh], vous pouvez créer ou modifier ces paramètres : PAGINGDRIVE=D : permet de placer le fichier d'échange temporaire sur le disque de votre choix. MAXPAGINGFILESIZE=... Précisez, après le signe égal, la capacité maximale, en Ko, de ce fichier. Avec MAXPAGINGFI- LESIzE=2048, Windows réserve 2 Mo au fichier temporaire. MINUSERDISKSPACE=... Indiquez la capacité devant rester disponible sur le disque lorsque le fichier temporaire est créé. Un conseil : faites une copie du fichier SYSTEM.INI avant toute modif ication.
Programmation Aligner, c'est gagné ! Par Frank Meyer Avec un peu d'ordre et de méthode, programmer un jeu original est un exercice tout ce qu'il y a de plus pédagogique. Et l'un des meilleurs moyens de se familiariser avec son ordinateur. Très simple dans son principe, pas trop difficile à maîtriser, le jeu Push, de notre gagnant du mois Frank Meyer, est écrit en Turbo Pascal 4 pour une exploitation en mode texte. PUSH. EN TURBO PASCAL 4. POUR IBM ET COMPATIBLES. Adaptation facile. uses crt ; const longueur=24 ; hauteur=14 ; xniveau=67 ; yniveau=2 ; xscore=67 ; yscore=5 ; xtemps=67 ; ytemps=3 ; decx=28 ; decy=4 ; maxblock=50 ; block=15 ; tete=2 ; bord=176 ; type position = record x, y : integer ; end ; var matrice : array[1..longueur,l..hauteur] of char ; bloc array[1..50] of position ; nombre : integer ; touche : char ; temps : integer ; (* temps imparti *) xc,yc : integer ; (* coordonnes du curseur dans score,hiscore integer ; demande : string[30] ; i : integer ; (* matrice mise à blanc *) procedure init_matrice ; vari,j : integer ; begin for i:=1 to longueur do for j:=1 to hauteur do matrice[i,j]:=. end ; (. initialisation des variables *) procedure init_var ; begin nombre:=0 ; randomize ; end ; (* initialisation des tètes, placement dans la matrice *) procedure init_cible ; var x,y,i,hv integer ; begin x:=random(longueur-6)+3 ; Notre gagnant du mois : Frank Meyer, pour son jeu Push. la matrice VOUS AUSSI, VOUS POUVEZ PARTICIPER PRATIQUE À NOTRE CONCOURS PERMANENT DE PROGRAMMATION. IL VOUS SUFFIT D'ADRESSER UN LISTING COMPLET DE VOTRE PROGRAMME, UNE DISQUETTE, UN TEXTE DESCRIPTIF ET UNE PHOTO D'IDENTITÉ À : SVM, 1, RUE DU COLONEL-PIERRE -AVIA, 75503 PARIS CEDEX 15. CHAQUE MOIS, UNE PRIME DE 2 000 F RÉCOMPENSERA LE GAGNANT. Si les jeux du commerce, réalisés par des équipes très structurées, sont désormais quasiment hors de portée d'un programmeur indépendant, il convient de ne pas perdre de vue que l'originalité ou l'imagination ne sont pas l'apanage des éditeurs professionnels et, dans ce domaine, un amateur peut toujours tenter sa chance. La réussite d'un Tetris, un jeu de conception fort simple, et qu'il est possible de programmer aisément soi-même en Basic, en est la preuve. Push est certes nettement moins ambitieux, mais pourra aisément donner lieu à toutes sortes d'extensions. Il fait partie de ces jeux que l'on pratique avec beaucoup de plaisir et dont on a bien du mal à se détacher. Ici 1931 byr.Bege, Level 1 3 V.X.Letertalamest Tl « 61'bila7,"Z:er7eri:Ired tins You can peuh block ana faces Yon con delete blocks. Wllx can't stop blocks 1 Tee ellignaeni mont be horizontal or vertical. Pace Pieck ‘MIMINNIgnakeeldiliel Score e Klub Score jeep sic 1 - - to « nie curSor laneeric legs) lSbifti1 - te peuh blocks inumerIc legs) f3pacel or Clos/or (lel, to/nista blocks (Coter) When kopoless situation Inutile de sortir de Saint-Cyr pour en comprendre le principe. Sur un damier rectangulaire, figurent trois blocs représentant des faces et un certain nombre d'autres dits de blocage. Il s'agit d'aligner, verticalement ou horizontalement, les trois blocs faces, et ce en temps limité. Les blocs se déplacent à l'aide du curseur, mais ne s'arrêtent que s'ils en rencontrent un autre. Si un bloc ne rencontre aucun obstacle avant le bord du damier, il regagne son emplacement initial et le coup est annulé. A chacun des quinze niveaux, la difficulté augmente et au dernier, on peut poursuivre la partie aussi longtemps qu'on le désire. Le score tient compte du temps mis pour résoudre chaque niveau (il est calculé à partir du temps restant disponible, divisé par quinze). Octobre 1991 SVM 225 g



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 87 octobre 1991 Page 1SVM numéro 87 octobre 1991 Page 2-3SVM numéro 87 octobre 1991 Page 4-5SVM numéro 87 octobre 1991 Page 6-7SVM numéro 87 octobre 1991 Page 8-9SVM numéro 87 octobre 1991 Page 10-11SVM numéro 87 octobre 1991 Page 12-13SVM numéro 87 octobre 1991 Page 14-15SVM numéro 87 octobre 1991 Page 16-17SVM numéro 87 octobre 1991 Page 18-19SVM numéro 87 octobre 1991 Page 20-21SVM numéro 87 octobre 1991 Page 22-23SVM numéro 87 octobre 1991 Page 24-25SVM numéro 87 octobre 1991 Page 26-27SVM numéro 87 octobre 1991 Page 28-29SVM numéro 87 octobre 1991 Page 30-31SVM numéro 87 octobre 1991 Page 32-33SVM numéro 87 octobre 1991 Page 34-35SVM numéro 87 octobre 1991 Page 36-37SVM numéro 87 octobre 1991 Page 38-39SVM numéro 87 octobre 1991 Page 40-41SVM numéro 87 octobre 1991 Page 42-43SVM numéro 87 octobre 1991 Page 44-45SVM numéro 87 octobre 1991 Page 46-47SVM numéro 87 octobre 1991 Page 48-49SVM numéro 87 octobre 1991 Page 50-51SVM numéro 87 octobre 1991 Page 52-53SVM numéro 87 octobre 1991 Page 54-55SVM numéro 87 octobre 1991 Page 56-57SVM numéro 87 octobre 1991 Page 58-59SVM numéro 87 octobre 1991 Page 60-61SVM numéro 87 octobre 1991 Page 62-63SVM numéro 87 octobre 1991 Page 64-65SVM numéro 87 octobre 1991 Page 66-67SVM numéro 87 octobre 1991 Page 68-69SVM numéro 87 octobre 1991 Page 70-71SVM numéro 87 octobre 1991 Page 72-73SVM numéro 87 octobre 1991 Page 74-75SVM numéro 87 octobre 1991 Page 76-77SVM numéro 87 octobre 1991 Page 78-79SVM numéro 87 octobre 1991 Page 80-81SVM numéro 87 octobre 1991 Page 82-83SVM numéro 87 octobre 1991 Page 84-85SVM numéro 87 octobre 1991 Page 86-87SVM numéro 87 octobre 1991 Page 88-89SVM numéro 87 octobre 1991 Page 90-91SVM numéro 87 octobre 1991 Page 92-93SVM numéro 87 octobre 1991 Page 94-95SVM numéro 87 octobre 1991 Page 96-97SVM numéro 87 octobre 1991 Page 98-99SVM numéro 87 octobre 1991 Page 100-101SVM numéro 87 octobre 1991 Page 102-103SVM numéro 87 octobre 1991 Page 104-105SVM numéro 87 octobre 1991 Page 106-107SVM numéro 87 octobre 1991 Page 108-109SVM numéro 87 octobre 1991 Page 110-111SVM numéro 87 octobre 1991 Page 112-113SVM numéro 87 octobre 1991 Page 114-115SVM numéro 87 octobre 1991 Page 116-117SVM numéro 87 octobre 1991 Page 118-119SVM numéro 87 octobre 1991 Page 120-121SVM numéro 87 octobre 1991 Page 122-123SVM numéro 87 octobre 1991 Page 124-125SVM numéro 87 octobre 1991 Page 126-127SVM numéro 87 octobre 1991 Page 128-129SVM numéro 87 octobre 1991 Page 130-131SVM numéro 87 octobre 1991 Page 132-133SVM numéro 87 octobre 1991 Page 134-135SVM numéro 87 octobre 1991 Page 136-137SVM numéro 87 octobre 1991 Page 138-139SVM numéro 87 octobre 1991 Page 140-141SVM numéro 87 octobre 1991 Page 142-143SVM numéro 87 octobre 1991 Page 144-145SVM numéro 87 octobre 1991 Page 146-147SVM numéro 87 octobre 1991 Page 148-149SVM numéro 87 octobre 1991 Page 150-151SVM numéro 87 octobre 1991 Page 152-153SVM numéro 87 octobre 1991 Page 154-155SVM numéro 87 octobre 1991 Page 156-157SVM numéro 87 octobre 1991 Page 158-159SVM numéro 87 octobre 1991 Page 160-161SVM numéro 87 octobre 1991 Page 162-163SVM numéro 87 octobre 1991 Page 164-165SVM numéro 87 octobre 1991 Page 166-167SVM numéro 87 octobre 1991 Page 168-169SVM numéro 87 octobre 1991 Page 170-171SVM numéro 87 octobre 1991 Page 172-173SVM numéro 87 octobre 1991 Page 174-175SVM numéro 87 octobre 1991 Page 176-177SVM numéro 87 octobre 1991 Page 178-179SVM numéro 87 octobre 1991 Page 180-181SVM numéro 87 octobre 1991 Page 182-183SVM numéro 87 octobre 1991 Page 184-185SVM numéro 87 octobre 1991 Page 186-187SVM numéro 87 octobre 1991 Page 188-189SVM numéro 87 octobre 1991 Page 190-191SVM numéro 87 octobre 1991 Page 192-193SVM numéro 87 octobre 1991 Page 194-195SVM numéro 87 octobre 1991 Page 196-197SVM numéro 87 octobre 1991 Page 198-199SVM numéro 87 octobre 1991 Page 200-201SVM numéro 87 octobre 1991 Page 202-203SVM numéro 87 octobre 1991 Page 204-205SVM numéro 87 octobre 1991 Page 206-207SVM numéro 87 octobre 1991 Page 208-209SVM numéro 87 octobre 1991 Page 210-211SVM numéro 87 octobre 1991 Page 212-213SVM numéro 87 octobre 1991 Page 214-215SVM numéro 87 octobre 1991 Page 216-217SVM numéro 87 octobre 1991 Page 218-219SVM numéro 87 octobre 1991 Page 220-221SVM numéro 87 octobre 1991 Page 222-223SVM numéro 87 octobre 1991 Page 224-225SVM numéro 87 octobre 1991 Page 226-227SVM numéro 87 octobre 1991 Page 228-229SVM numéro 87 octobre 1991 Page 230-231SVM numéro 87 octobre 1991 Page 232-233SVM numéro 87 octobre 1991 Page 234-235SVM numéro 87 octobre 1991 Page 236-237SVM numéro 87 octobre 1991 Page 238-239SVM numéro 87 octobre 1991 Page 240-241SVM numéro 87 octobre 1991 Page 242-243SVM numéro 87 octobre 1991 Page 244-245SVM numéro 87 octobre 1991 Page 246-247SVM numéro 87 octobre 1991 Page 248-249SVM numéro 87 octobre 1991 Page 250-251SVM numéro 87 octobre 1991 Page 252-253SVM numéro 87 octobre 1991 Page 254-255SVM numéro 87 octobre 1991 Page 256-257SVM numéro 87 octobre 1991 Page 258-259SVM numéro 87 octobre 1991 Page 260-261SVM numéro 87 octobre 1991 Page 262-263SVM numéro 87 octobre 1991 Page 264-265SVM numéro 87 octobre 1991 Page 266-267SVM numéro 87 octobre 1991 Page 268-269SVM numéro 87 octobre 1991 Page 270-271SVM numéro 87 octobre 1991 Page 272-273SVM numéro 87 octobre 1991 Page 274-275SVM numéro 87 octobre 1991 Page 276-277SVM numéro 87 octobre 1991 Page 278-279SVM numéro 87 octobre 1991 Page 280-281SVM numéro 87 octobre 1991 Page 282-283SVM numéro 87 octobre 1991 Page 284-285SVM numéro 87 octobre 1991 Page 286-287SVM numéro 87 octobre 1991 Page 288