SVM n°75 septembre 1990
SVM n°75 septembre 1990
  • Prix facial : 22 F

  • Parution : n°75 de septembre 1990

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 314

  • Taille du fichier PDF : 276 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... les ordinateurs de demain.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
AUJOURD'HUI, LES ORDINATEURS DE DEMAIN Sous le bras Codex ■ Prix :10 000 F ■ Poids :1 kg Très vieux rêve de son constructeur qui, pour le réaliser, a dû s'allier à un japonais, notamment pour la maîtrise des écrans plats couleur, le Codex est un ordinateur portatif sans clavier, légèrement plus grand que le format A4. Extérieurement, il présente sur presque toute sa surface un écran à cristaux liquides haute résolution (1 280 x 960 points en 256 couleurs). Toutes les manipulations s'effectuent directement par le biais d'un stylet, glissé sur le côté de la machine à laquelle il est relié par un mince fil à enrouleur. Celui-ci est rendu nécessaire par la présence d'un petit bouton cranté sur le stylet, faisant apparaître une tête de lecture optique : le dispositif permet d'effectuer une reconnaissance de caractères ligne à ligne, à la manière d'un surligneur, sur n'importe quel document imprimé. Le module de reconnaissance de caractères est automati- 1995 : LA MÉMOIRE VIVE Les premiers composants 64 Mbits d'Hitachi font leur apparition, mais ne sont encore employés que dans les grands ordinateurs de Fujitsu. Ceux d'IBM-Siemens devraient naître quelques mois plus tarda Les microordinateurs n'intègreront vraisemblablement ces composants qu'en 1996 ou 1997. Le composant le plus utilisé est de 16 Mbits, proposé par NEC, Hitachi ou IBM. Les cartes de mémoire, de la taille d'une carte de crédit, et pour lesquelles une norme unique a été définie, se sont largement développées, notamment sur le marché des portatifs. Elles sont de deux types : les Flash EPROM, qui offrent une grande sécurité, et les DRAM, nettement moins coûteuses et dont la plupart ont une capacité de 40 Mo : elles intègrent vingt composants de 16 Mbits. 1985 : L'AUTONOMIE L'autonomie des ordinateurs portatifs s'est longtemps heurtée aux technologies de fabrication des piles et batteries. Si elles permettent, en principe, une plus grande indépendance, les piles restent une solution très coûteuse. En matière de piles rechargeables, ce sont les batteries au nickel-cadmium qui offrent encore aujourd'hui le meilleur rapport poids - puissance - fiabilité - prix - respect de l'environnement. Malheureusement, l'autonomie demeure assez faible. Heureusement, la technologie zinc-air (anode en zinc et cathode-membrane "à air" qui recueille l'oxygène libre) arrive à maturité et devrait pouvoir, dès cette année, déboucher sur de nouveaux modèles de batterie pour ordinateur. Pas de miracle toutefois : l'autonomie demeure un talon d'Achille de la micro-informatique. 78 SVM Septembre 1990
AUJOURD'HUI, LES ORDINATEURS DE DEMAIN quement déclenché lorsque ce microscanner est enclenché. Les données ainsi saisies peuvent être immédiatement insérées dans un logiciel de traitement de texte ou, plus intéressant, dans un logiciel d'organisation automatique de l'information, livré en standard. celui-ci offre la possibilité d'archiver toute sorte de données en effectuant instantanément des classements thématiques et en établissant des liens de type hypertexte entre les différents fichiers. Le Codex est doté de fonctions de communication avancées (fax-modem, N um e ri s, etc.) et peut recevoir, en option, un module de communication numérique par liaison hertzienne. Il est animé par un processeur de type 68040 à 50 MHz, dispose de 8 Mo de mémoire vive en standard et peut recevoir des cartes additionnelles de mémoire vive sauvegardée de 10 ou 20 Mo. Enfin, il intègre un disque dur amovible au format 2 pouces de 100 ou 200 Mo. Grâce à une remarquable ges- 1995 : LES MEM ' DIRES OPTIQUES Après un démarrage très lent à la fin des années quatre-vingts, le CD-ROM a fini par s'imposer. Toutefois, dans la foulée, la technologie s'est diversifiée avec l'apparition d'un format de 8 cm, enfermé dans un boîtier de type disquette 3 pouces 1/2, et de supports mixtes qui possédent une zone réinscriptible contiguë aux données pressées en usine. IBM a par ailleurs mis au point une technique qui a permis de doubler la capacité des CD : grâce à un laser à semi-conducteur émettant une lumière bleue (au lieu de l'infrarouge proche), le diamètre du faisceau est réduit de moitié (0,4 micron), ce qui double la densité d'information du disque. Ainsi, le CD-ROM au format de 8 cm stocke désormais 360 Mo de données. tion de la consommation d'énergie, l'autonomie est d'environ trente-cinq heures, ce qui, notons-le, correspond à une semaine de travail intensif ! Un boîtier d'extension, proposé en option, vient s'insérer sur l'angle du Codex, lequel offre dès lors toutes les possibilités d'un ordinateur de bureau. Il peut, en effet, loger plusieurs modèles de disques magnétiques ou optiques ainsi qu'un dispositif de sauvegarde sur cassettes audionumériques. On peut lui connecter un clavier, la majorité des périphériques de saisie du constructeur (souris, gantelet, etc.) et la totalité des modules de communication ou d'impression. Septembre 1990 SVM 79



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 75 septembre 1990 Page 1SVM numéro 75 septembre 1990 Page 2-3SVM numéro 75 septembre 1990 Page 4-5SVM numéro 75 septembre 1990 Page 6-7SVM numéro 75 septembre 1990 Page 8-9SVM numéro 75 septembre 1990 Page 10-11SVM numéro 75 septembre 1990 Page 12-13SVM numéro 75 septembre 1990 Page 14-15SVM numéro 75 septembre 1990 Page 16-17SVM numéro 75 septembre 1990 Page 18-19SVM numéro 75 septembre 1990 Page 20-21SVM numéro 75 septembre 1990 Page 22-23SVM numéro 75 septembre 1990 Page 24-25SVM numéro 75 septembre 1990 Page 26-27SVM numéro 75 septembre 1990 Page 28-29SVM numéro 75 septembre 1990 Page 30-31SVM numéro 75 septembre 1990 Page 32-33SVM numéro 75 septembre 1990 Page 34-35SVM numéro 75 septembre 1990 Page 36-37SVM numéro 75 septembre 1990 Page 38-39SVM numéro 75 septembre 1990 Page 40-41SVM numéro 75 septembre 1990 Page 42-43SVM numéro 75 septembre 1990 Page 44-45SVM numéro 75 septembre 1990 Page 46-47SVM numéro 75 septembre 1990 Page 48-49SVM numéro 75 septembre 1990 Page 50-51SVM numéro 75 septembre 1990 Page 52-53SVM numéro 75 septembre 1990 Page 54-55SVM numéro 75 septembre 1990 Page 56-57SVM numéro 75 septembre 1990 Page 58-59SVM numéro 75 septembre 1990 Page 60-61SVM numéro 75 septembre 1990 Page 62-63SVM numéro 75 septembre 1990 Page 64-65SVM numéro 75 septembre 1990 Page 66-67SVM numéro 75 septembre 1990 Page 68-69SVM numéro 75 septembre 1990 Page 70-71SVM numéro 75 septembre 1990 Page 72-73SVM numéro 75 septembre 1990 Page 74-75SVM numéro 75 septembre 1990 Page 76-77SVM numéro 75 septembre 1990 Page 78-79SVM numéro 75 septembre 1990 Page 80-81SVM numéro 75 septembre 1990 Page 82-83SVM numéro 75 septembre 1990 Page 84-85SVM numéro 75 septembre 1990 Page 86-87SVM numéro 75 septembre 1990 Page 88-89SVM numéro 75 septembre 1990 Page 90-91SVM numéro 75 septembre 1990 Page 92-93SVM numéro 75 septembre 1990 Page 94-95SVM numéro 75 septembre 1990 Page 96-97SVM numéro 75 septembre 1990 Page 98-99SVM numéro 75 septembre 1990 Page 100-101SVM numéro 75 septembre 1990 Page 102-103SVM numéro 75 septembre 1990 Page 104-105SVM numéro 75 septembre 1990 Page 106-107SVM numéro 75 septembre 1990 Page 108-109SVM numéro 75 septembre 1990 Page 110-111SVM numéro 75 septembre 1990 Page 112-113SVM numéro 75 septembre 1990 Page 114-115SVM numéro 75 septembre 1990 Page 116-117SVM numéro 75 septembre 1990 Page 118-119SVM numéro 75 septembre 1990 Page 120-121SVM numéro 75 septembre 1990 Page 122-123SVM numéro 75 septembre 1990 Page 124-125SVM numéro 75 septembre 1990 Page 126-127SVM numéro 75 septembre 1990 Page 128-129SVM numéro 75 septembre 1990 Page 130-131SVM numéro 75 septembre 1990 Page 132-133SVM numéro 75 septembre 1990 Page 134-135SVM numéro 75 septembre 1990 Page 136-137SVM numéro 75 septembre 1990 Page 138-139SVM numéro 75 septembre 1990 Page 140-141SVM numéro 75 septembre 1990 Page 142-143SVM numéro 75 septembre 1990 Page 144-145SVM numéro 75 septembre 1990 Page 146-147SVM numéro 75 septembre 1990 Page 148-149SVM numéro 75 septembre 1990 Page 150-151SVM numéro 75 septembre 1990 Page 152-153SVM numéro 75 septembre 1990 Page 154-155SVM numéro 75 septembre 1990 Page 156-157SVM numéro 75 septembre 1990 Page 158-159SVM numéro 75 septembre 1990 Page 160-161SVM numéro 75 septembre 1990 Page 162-163SVM numéro 75 septembre 1990 Page 164-165SVM numéro 75 septembre 1990 Page 166-167SVM numéro 75 septembre 1990 Page 168-169SVM numéro 75 septembre 1990 Page 170-171SVM numéro 75 septembre 1990 Page 172-173SVM numéro 75 septembre 1990 Page 174-175SVM numéro 75 septembre 1990 Page 176-177SVM numéro 75 septembre 1990 Page 178-179SVM numéro 75 septembre 1990 Page 180-181SVM numéro 75 septembre 1990 Page 182-183SVM numéro 75 septembre 1990 Page 184-185SVM numéro 75 septembre 1990 Page 186-187SVM numéro 75 septembre 1990 Page 188-189SVM numéro 75 septembre 1990 Page 190-191SVM numéro 75 septembre 1990 Page 192-193SVM numéro 75 septembre 1990 Page 194-195SVM numéro 75 septembre 1990 Page 196-197SVM numéro 75 septembre 1990 Page 198-199SVM numéro 75 septembre 1990 Page 200-201SVM numéro 75 septembre 1990 Page 202-203SVM numéro 75 septembre 1990 Page 204-205SVM numéro 75 septembre 1990 Page 206-207SVM numéro 75 septembre 1990 Page 208-209SVM numéro 75 septembre 1990 Page 210-211SVM numéro 75 septembre 1990 Page 212-213SVM numéro 75 septembre 1990 Page 214-215SVM numéro 75 septembre 1990 Page 216-217SVM numéro 75 septembre 1990 Page 218-219SVM numéro 75 septembre 1990 Page 220-221SVM numéro 75 septembre 1990 Page 222-223SVM numéro 75 septembre 1990 Page 224-225SVM numéro 75 septembre 1990 Page 226-227SVM numéro 75 septembre 1990 Page 228-229SVM numéro 75 septembre 1990 Page 230-231SVM numéro 75 septembre 1990 Page 232-233SVM numéro 75 septembre 1990 Page 234-235SVM numéro 75 septembre 1990 Page 236-237SVM numéro 75 septembre 1990 Page 238-239SVM numéro 75 septembre 1990 Page 240-241SVM numéro 75 septembre 1990 Page 242-243SVM numéro 75 septembre 1990 Page 244-245SVM numéro 75 septembre 1990 Page 246-247SVM numéro 75 septembre 1990 Page 248-249SVM numéro 75 septembre 1990 Page 250-251SVM numéro 75 septembre 1990 Page 252-253SVM numéro 75 septembre 1990 Page 254-255SVM numéro 75 septembre 1990 Page 256-257SVM numéro 75 septembre 1990 Page 258-259SVM numéro 75 septembre 1990 Page 260-261SVM numéro 75 septembre 1990 Page 262-263SVM numéro 75 septembre 1990 Page 264-265SVM numéro 75 septembre 1990 Page 266-267SVM numéro 75 septembre 1990 Page 268-269SVM numéro 75 septembre 1990 Page 270-271SVM numéro 75 septembre 1990 Page 272-273SVM numéro 75 septembre 1990 Page 274-275SVM numéro 75 septembre 1990 Page 276-277SVM numéro 75 septembre 1990 Page 278-279SVM numéro 75 septembre 1990 Page 280-281SVM numéro 75 septembre 1990 Page 282-283SVM numéro 75 septembre 1990 Page 284-285SVM numéro 75 septembre 1990 Page 286-287SVM numéro 75 septembre 1990 Page 288-289SVM numéro 75 septembre 1990 Page 290-291SVM numéro 75 septembre 1990 Page 292-293SVM numéro 75 septembre 1990 Page 294-295SVM numéro 75 septembre 1990 Page 296-297SVM numéro 75 septembre 1990 Page 298-299SVM numéro 75 septembre 1990 Page 300-301SVM numéro 75 septembre 1990 Page 302-303SVM numéro 75 septembre 1990 Page 304-305SVM numéro 75 septembre 1990 Page 306-307SVM numéro 75 septembre 1990 Page 308-309SVM numéro 75 septembre 1990 Page 310-311SVM numéro 75 septembre 1990 Page 312-313SVM numéro 75 septembre 1990 Page 314