SVM n°24 janvier 1986
SVM n°24 janvier 1986
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°24 de janvier 1986

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 149 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Amiga de Commodore.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
mes. La disquette d'utilitaires Prodos fournie avec les nouveaux Apple Ilc lie (et avec l'inter- l'inter face pour les autres Apple) permet d'initialiser les disquettes 3 1/2 2 pouces de l'Unidisk en format Pascal comme en format Prodos, et d'effectuer tous les types de transfert. Côté performances, on pouvait également espérer que l'Unidisk apporterait une amélioration 48 Le connecteur de la face arrière permet de brancher soit un second Unidisk, soit l'ancien lecteur externe de l'Apple l 11c.llc. sensible. Les lecteurs 5 51/4 4 pouces des Apple de type II Il sont en effet d'une lenteur prover- prover biale. Hélas ! I notre standard de performan- performan ces, remis à jour avec le nouveau lecteur, montre que l'amélioration est faible. Si certai- certai nes opérations sont sensiblement plus rapi- rapi des, d'autres sont encore plus lentes que sur l'ancien lecteur. Globalement, si l'on ajoute aux données de nos tests classiques des tests sur la sauvegarde et le chargement de fichiers binaires correspondant à des écrans graphi- graphi ques, le gain moyen en rapidité est de l'ordre de 10% à 20% seulement. L'amélioration apportée par l'Unidisk concerne donc essen- essen tiellement la capacité de stockage. Le succès de l'Unidisk reposera certes sur ses qualités intrinsèques, mais il ne pourra devenir la mémoire de masse principale de l'l'Apple Il II que si les éditeurs de logiciels lui réservent un accueil positif. La capacité de stockage accrue et la modification du format des disquettes inciteront-elles les éditeurs à Deux boutons permettent de sélectionner trois qualités d'impression, dont une proche de la qualité courrier. diffuser leurs programmes sur ce nouveau support pour Apple II, IL voire méme à en écrire de nouveaux, impossibles à concevoir aupa- aupa ravant avec seulement 140 Ko de stockage ? Arguments favorables : la possibilité d'inté- d'inté grer sur une seule disquette 3 1/2 2 pouces toutes les fonctions d'un logiciel autrefois segmenté sur plusieurs disquettes 5 1/4 4 pouces ; de même, le fait qu'il n'existe pas (ou plutôt pas encore) de logiciels de copie physique propres à favoriser le piratage de ces disquettes 3 1/2 2 pouces. Argument défa- défa vorable : l'Unidisk n'est pas encore assez ré- ré pandu pour offrir un marché potentiel intéres intéres- sant. Quoi qu'il en soit, mème même à titre de complément d'un lecteur 5 1/2 2 pouces, l'Uni- l'Uni disk trouvera sûrement sa place à côté de nombreux Apple II. Il. L'Imagewriter II Comme l'Imagewriter l'lmagewriter L I, la mouture rénovée de l'imprimante matricielle d'Apple s'adresse aussi bien aux utilisateurs d'Apple de la série Il li que de Macintosh. Tout en respectant la compatibilité avec la première, en particulier au niveau des codes d'impression et des in- in terfaces, l'Imagewriter l'lmagewriter II li offre des performan- performan ces et des possibilités très sensiblement supé- supé rieures : vitesse et qualité d'impression accrues, possibilité d'adjonction d'un char- char geur feuille à feuille, niveau sonore plus bas. Toutefois, ces améliorations seront beaucoup plus sensibles pour les utilisateurs d'Apple II, li, que pour les possesseurs de Macintosh, en particulier parce que le Macintosh n'utilise que très peu les polices de caractères propres à la machine. Pour l'utilisateur d'Apple II, IL l'Imagewriter l'lmagewriter II Il est une bête de course qui surpasse large- large ment l'ancienne version. Pensez donc, une vitesse d'impression de 250 caractères par seconde (plus de deux fois plus que l'Imagew- l'lmagew riter I), 1), cela permet de sortir vos textes très rapidement ou d'imprimer en direct tout ce que raconte votre modem 1200 bauds connecté en Minitel, ce qui était impossible auparavant. L'imagewriter Lïmagewriter Il a trois qualités d'impression : brouillon, normale et courrier, réglables par deux boutons sur la face avant (en qualité courrier, l'impression est beau- beau coup plus lente).. La taille de sa mémoire- mémoire tampon est passée de 1 à 2 Ko, et est mainte- mainte nant extensible à 32 Ko. Ses polices de carac- carac tères normales et proportionnelles existent toujours en plusieurs largeurs, et sont mainte- mainte nant agrémentées de 32 caractères Mouse- Mouse Text (calqués Sl ! f sur les caractères supplémen- supplémen taires de l'Apple II Il c),, d'exposants, d'indices et de caractères demi-hauteur. Un ruban spé- spé cial permettra de plus de les imprimer en plusieurs couleurs. Idéale pour Macintosh Si vous utilisez un Macintosh, l'Imagewriter l'lmagewriter li Il est la partenaire indispensable qui vous permettra d'obtenir une trace physique de vos oeuvres. œuvres. Lorsque le Macintosh imprime des textes, il n'utilise que très rarement les polices implantées dans la mémoire morte de l'imprimante (seulement en mode » • brouillon Ion »).). En effet, il il dessine lui-même lui-mème ses carac- caractères sur son écran et envoie le dessin corres- correspondant à l'imprimante sous forme d'une suite de points en mode graphique. Or, en mode graphique, le gain en vitesse par rap- rapport à l'Imagewriter l'lmagewriter 1 I est seulement de l'ordre de 20%, accompagné, il est vrai, d'une amé- amélioration de la qualité de l'impression. De brouil même, méme, en mode graphique, la sélection de la qualité d'impression est sans effet, seul le mode brouillon en bénéficiant. Pour la même raison, le Macintosh profite peu des caractè- caractè res supplémentaires disponibles sur l'Ima- l'lma La carrosserie très fermée de l'Imagewriter l'/magewriter II Il en rend le fonctionnement plus silencieux. gewriter Il. II. L'utilisateur de Macintosh sera donc plus sensible à d'autres caractéristiques comme la possibilité de connexion du réseau Appletalk et de partage de l'imprimante entre plusieurs ordinateurs, la disponibilité d'un in- introducteur feuille à feuille efficace et vite ins- installé, ou bien encore une amélioration du dessin du capot, plus fermé, qui réduit donc le niveau de bruit. Frédéric des- NEUVILLE Caractéristiques Unidisk Lecteur de disquettes 3 31/2 pouces, pour Apple 11, Il, 11+, Il+, lie Ile et 11c. lie. - Capacité de stockage : 800 Ko formatés double face, double densité. - Systèmes d'exploitation compatibles : Prodos et Pascal 1.3. -Prix : 4 689 F fnt. 7TC. -Interface pur (J ? our II, Il, II+ Il+ et et 11e) lie): : 800 F f TTC. 7TC. Imagewnter lmagewnter II Il -Imprimante matricielle graphique 250 cps (en mode brouillon). brouillon), -Qualités d'impression : brouillon, stan- standard, quasi-courrier. - Longueur de ligne : 80 caractères en mode 10 caractères/pouce - Entraînement : traction ou friction, alimentation continue ou feuille à feuille. En op- option, introducteur automatique feuille à alimen- feuille (1990 l F f TTC). 7TC). - Interface : série (R5232C) (RS232C) -Mémoire-tampon d'impression : 2 Ko ex- extensibles à 32 Ko - Dimensions : 432x305x127 x 305 x mm. Poids : 11,3 kg - Prix : 6 700 F f7TC TTC
1986 : La cohabitation est-elle possible ?



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 24 janvier 1986 Page 1SVM numéro 24 janvier 1986 Page 2-3SVM numéro 24 janvier 1986 Page 4-5SVM numéro 24 janvier 1986 Page 6-7SVM numéro 24 janvier 1986 Page 8-9SVM numéro 24 janvier 1986 Page 10-11SVM numéro 24 janvier 1986 Page 12-13SVM numéro 24 janvier 1986 Page 14-15SVM numéro 24 janvier 1986 Page 16-17SVM numéro 24 janvier 1986 Page 18-19SVM numéro 24 janvier 1986 Page 20-21SVM numéro 24 janvier 1986 Page 22-23SVM numéro 24 janvier 1986 Page 24-25SVM numéro 24 janvier 1986 Page 26-27SVM numéro 24 janvier 1986 Page 28-29SVM numéro 24 janvier 1986 Page 30-31SVM numéro 24 janvier 1986 Page 32-33SVM numéro 24 janvier 1986 Page 34-35SVM numéro 24 janvier 1986 Page 36-37SVM numéro 24 janvier 1986 Page 38-39SVM numéro 24 janvier 1986 Page 40-41SVM numéro 24 janvier 1986 Page 42-43SVM numéro 24 janvier 1986 Page 44-45SVM numéro 24 janvier 1986 Page 46-47SVM numéro 24 janvier 1986 Page 48-49SVM numéro 24 janvier 1986 Page 50-51SVM numéro 24 janvier 1986 Page 52-53SVM numéro 24 janvier 1986 Page 54-55SVM numéro 24 janvier 1986 Page 56-57SVM numéro 24 janvier 1986 Page 58-59SVM numéro 24 janvier 1986 Page 60-61SVM numéro 24 janvier 1986 Page 62-63SVM numéro 24 janvier 1986 Page 64-65SVM numéro 24 janvier 1986 Page 66-67SVM numéro 24 janvier 1986 Page 68-69SVM numéro 24 janvier 1986 Page 70-71SVM numéro 24 janvier 1986 Page 72-73SVM numéro 24 janvier 1986 Page 74-75SVM numéro 24 janvier 1986 Page 76-77SVM numéro 24 janvier 1986 Page 78-79SVM numéro 24 janvier 1986 Page 80-81SVM numéro 24 janvier 1986 Page 82-83SVM numéro 24 janvier 1986 Page 84-85SVM numéro 24 janvier 1986 Page 86-87SVM numéro 24 janvier 1986 Page 88-89SVM numéro 24 janvier 1986 Page 90-91SVM numéro 24 janvier 1986 Page 92-93SVM numéro 24 janvier 1986 Page 94-95SVM numéro 24 janvier 1986 Page 96-97SVM numéro 24 janvier 1986 Page 98-99SVM numéro 24 janvier 1986 Page 100-101SVM numéro 24 janvier 1986 Page 102-103SVM numéro 24 janvier 1986 Page 104-105SVM numéro 24 janvier 1986 Page 106-107SVM numéro 24 janvier 1986 Page 108-109SVM numéro 24 janvier 1986 Page 110-111SVM numéro 24 janvier 1986 Page 112-113SVM numéro 24 janvier 1986 Page 114-115SVM numéro 24 janvier 1986 Page 116-117SVM numéro 24 janvier 1986 Page 118-119SVM numéro 24 janvier 1986 Page 120-121SVM numéro 24 janvier 1986 Page 122-123SVM numéro 24 janvier 1986 Page 124-125SVM numéro 24 janvier 1986 Page 126-127SVM numéro 24 janvier 1986 Page 128-129SVM numéro 24 janvier 1986 Page 130-131SVM numéro 24 janvier 1986 Page 132