SVM n°24 janvier 1986
SVM n°24 janvier 1986
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°24 de janvier 1986

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 149 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Amiga de Commodore.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
ESSAI FLASH Le Z 171 de Zenith est le premier ordinateur portatif, autonome et compatible avec l'IBM PC à résoudre le problème de la lisibilité à un prix abordable, grâce à son écran à cristaux liquides éclairé par derrière. Le Grid Case offrait déjà une solution avec son écran à plasma, mais son prix le condamnait à la marginalité. A 27 500 F HT FIT la la configuration n°1 1 de SVM, le Zenith n'est pas moins cher qu'un IBM PC de table, contrairement à la plupart des autres compatibles. Cependant, son écran original, ses deux lecteurs de disquettes standard et les qualités mises en évidence par notre banc d'essai justifient ce prix et font aujourd'hui du Z 171, AZ incontestablement, le meilleur portatif compatible du marché. 171 38 Lez Z 171, le seul compatible IBM portatif équipé de deux lecteurs de disquettes de 51/4 pouces incorporés"'-'iDANS D NOTRE PRÉCÉDENT NUMÉRO, nous faisions le banc d'essai de deux micro-ordinateurs portatifs compatibles avec l'IBM PC, le Data- Datavue 25 et le Kaypro 2000, dont le prix avoisi- avoisinait 20 000 F HT seulement. Hélas, ils ont le défaut de posséder un affichage peu lisible (comme la quasi-totalité des ordinateurs de ce type) ainsi qu'une mémoire de masse limi- limitée - ou ne ne correspondant pas au format édicté par le grand frère. Le Z 171 coûte 27 500 F HT, soit quelques centaines de francs de plus que l'IBM PC de table, alors que tous les compatibles non portatifs sont systé- systématiquement moins chers que leur modèle ; mais le Zenith présente l'avantage de pallier les deux inconvénients cités plus haut. Ce sont en effet deux lecteurs de disquettes au format 5 1/4 pouces qui sont proposés en standard, ce qui permet de l'utiliser comme n'importe quelle machine de bureau ; les autres portatifs ont, au mieux, un seul lecteur de ce format, celui de l'IBM PC. Mais le plus remarquable est, bien entendu, l'écran à cris- SCIENCE SClf:l'ICE & lt VIE JlllCRO MICRO 1'1° N" 24 - JAl'IVIER JANVIER 1986 ! Photos Thierry MORIN E (:'_
taux liquides éclairé par l'arrière. l'anière. L'écran est en effet constamment illuminé par une lu- lumière bleu clair fort reposante, permettant à l'affichage à cristaux liquides de se détacher distinctement sans qu'une source de lumière extérieure soit indispensable. À l'origine de cette idée on ne peut plus lumineuse, la so- société Morrow, qui a lancé aux États-Unis un appareil nommé Pivot, doté du fameux affi- affichage. Le Z 171 est dérivé du Pivot et a donné lieu à des recherches communes. Une très bonne idée, d'autant que le seul ordinateur capable de rivaliser sur ce terrain est le Grid avec son écran à plasma dont le prix est bien supérieur. La compatibilité avec l'IBM PC est parfaitement assurée ; tous les logiciels testés ont fonctionné tout à fait correctement : dBase III, Ill, parfaite- le logiciel de gestion de bases de données d'Ashton Tate, Sidekick, l'utilitaire de bureau de Borland international, Wordstar, le traite- traitement de texte de Micropro, Flight simulator, le simulateur de vol de Microsoft, et bien sûr le tableur intégré 1-2.3 1-2-3 de Lotus. Un détail im- important, la compatibilité est assurée par un moniteur - sorte de traducteur transparent à l'utilisateur - qui permet d'émuler le mode IBM. Au cas où un logiciel ne fonctionnerait pas, Zenith affirme qu'il y remédierait immé- immédiatement en modifiant le moniteur. Pour un prix extrêmement modique, on pourrait ainsi changer la mémoire morte présentant un dé- défaut. En d'autres termes, la compatibilité est susceptible d'évoluer en cas de besoin. Le test de performances SVM ne montre rien de bien surprenant: : la moyenne obtenue (38 (.38%) le seul but était d'aller écrire toutes les dix minutes sur une disquette l'heure de l'hor- l'horloge interne. Ce test correspond assez bien à l'usage d'un traitement de texte, par exemple. Avec deux heures et demie d'autonomie réelle, on peut difficilement dire qu'on a af- affaire à un ordinateur pleinement indépendant du secteur. On imagine aisément que la ré- rédaction d'un rapport complexe puisse excé- excéder cette limite. L'accumulateur servira donc en réalité d'alimentation de secours, pour les rares cas où oû il sera impossible de trouver une prise de courant dans une chambre d'hôtel, dans la salle de réunion d'une entreprise, etc., et où l'on voudra néanmoins absolument uti- utiliser l'ordinateur. Pour compenser cette fai- faiblesse, notons que l'accumulateur se pré- présente sous la forme d'un bloc très facilement. interchangeable, et que l'on peut par consé- conséquent en avoir toujours un de secours en cas de besoin. Un portatif de poids Le seul autre défaut du Z 171 est son poids (6,5 kg), mais il n'est pas facile de faire mieux avec l'équipement dont il dispose. Il li est aussi plus encombrant que la plupart des autres portatifs. portatifs, mais, encore une fois, aucun autre ne propose deux lecteurs de disquettes 5 1/4 pouces incorporés. Comme à l'accoutumée sur ce genre de machine, toute une gamme de logiciels type outil de bureau est livrée d'of- d'office : une horloge mondiale avec calendrier et carnet de rendez-vous, une machine à calcu- calculer que l'on peut appeler à n'importe quel moment par une simple pression pressio,n sur une tou- touche indépendante, et enfin un carnet d'adresses et de numéros de téléphone qui sera ca- ca­ d'adrespable de composer les numéros pour vous si Zenith met un modem dans la version fran- française de sa machine. Côté interfaces, rien ne manque, si ce n'est l'adaptateur ladaptateur pour moniteur couleur extérieur. li Il vous faudra en effet investir 2.300 F HT liT pour disposer d'une option livrée en standard sur d'autres portatifs. Sur le lez Z 171, il est vrai, on a moins besoin d'un moniteur externe, tant la qualité de l'affichage incorporé est satisfai- satisfaisante. En revanche, l'appareil est livré en standard avec une sortie série, une sortie pa- parallèle et un bus d'extension. On notera avec plaisir que la mémoire vive supplémentaire se. rajoute en quelques secondes, après avoir fait glisser une trappe au dos de la machine. La mémoire vive est extensible jusqu'à 1 Mo dont 640 Ko directement utilisables. Le reste,.360 Ko, peut servir de disque virtuel, ce qui réduit à la fois le temps d'accès aux données et la consommation. Ce qui permet d'écono- d'économiser laccumulateur l'accumulateur mais aussi de gagner du temps avec les logiciels qui vont chercher au fur et à mesure des fichiers (overlay). Le Z 171 sera livré avec une documentation, en principe en français, à partir de la fin janvier. Celle-ci est un peu succincte, mais elle couvre les opérations courantes. Le Zenith est en outre l'un des tout premiers compatibles jan- IBM (toutes catégories) livré avec la version.3.1 de MS-DOS, le le système d'exploitation de Microsoft. Les amateurs de programmation regretteront en revanche que le constructeur Le meilleur des ordinateurs portatifs compatibles avec avec 1113M l'IBM PC est égale à celle de l'IBM PC-XT, mais elle est obtenue différemment. On observe un meil- meilleur résultat que sur l'IBM PC-XT pour le calcul en double précision. Cela provient du fait que le test a été réalisé avec le le GW Basic, entièrement résident en mémoire vive, alors que entière- l'IBM possède un Basic partiellement en mé- mémoire morte, ce qui ralentit l'exécution de certaines fonctions. Les résultats les moins bons sont obtenus sur les opérations de lec- lecture ou d'écriture sur disquettes (représentés par les cinq dernières colonnes à droite sur le graphique).. Le clavier est d'un toucher tout à fait satisfaisant, mais l'on rEfgrettera regrettera l'absence de té- té­ satismoins lumineux pour les touches de blocage des majuscules et de pavé numérique, d'autant que ce dernier peut servir de calculette. Cette omission vise vraisemblablement à éco­ éco- d'aunomiser l'accumulateur. L'autonomie annoncée par Zenith est de 4 heures. Cependant, le test - relativement bnin bénin - auquel nous avons soumis la machine a épuisé l'accumulateur en 2 heures et.30 minutes. Il s'agissait, à annon- partir d'une batterie chargée pendant toute une nuit, de faire tourner un programme dont 1 Il MATÉRIEL TESTÉ: : Machine du commerce avec 256 Ko de mé- mémoire vive. Documentation provisoire en anglais. SCIENCE & VIE JlllCKO MICRO 1'1° N°24 -JAl'IVIEK - JANVIER 1986 Caractéristiques Microprocesseur : Intel 80C8816 80088 bits Système d'exploitation : MS-DOS.3.1. Mémoire : 256 Ko de mémoire vive en standard, extensible à 1 Mo. 4 Ko de mé- mémoire vive non volatile réservée réseroée aux logi- logiciels incorporés...32 Ko de mémoire morte. Mémoire de masse : 2 lecteurs de disquettes 5 51/4 pouces de.360 Ko formatés. , Affichage : Ecran plat à cristaux liquides éclairés pa par l'arrière, de de 25 lignes de 80 colonnes. Graphisme 640 x 200 points. Dimensions: : 24x10,5 x cm. Clavier repliable et non détachable, AZER1Y AZER7Y accntué accentué avec bloc numérique ver- verrouillable. 10 touches de fonction et 4 tou- touches réservées aux outils de bureau. Interfaces : série (RS232C), (RS2.32C), parallèle (Centronics),J (Centronlcs)J 1 pus bus d'extension. Sortie vidéo moniteur couleur externe en option (2.300 F f HT). Logiciels : en mémoire morte calcula- calculatrice, annuaire téléphonique, agenda, hor- horloge et calendrier Internationaux. internationaux. Dimensions/poids/alimentation: : 24,l 24,1 x.3.3 33 x 16,8 cm/6,5 kg/transformateur externe et accus rechargeables. Distributeur : Zenith. Prix : 2 27 7 500 r f FIT, HT, avec 256 Ko de mé- mémoire vive. Disponibilité Immédiate. immédiate. ne livre aucun langage en standard. Voilà, incontestablement, le meilleur portatif compatible IBM que l'on peut trouver sur le marché à l'heure actuelle. Son prix en fait plutôt une machine pour cadres et chefs d'entreprises qui n'envisagent pas de se séparer d'un micro-ordinateur pendant plus d'une d'en- journée. C'est aussi un équipement idéal pour ceux qui manquent de place sur leur bureau, et qui veulent pouvoir se servir d'un compatible IBM sans s'abimer s'abîmer la vue pour autant. EricTENIN 90 - BO oo - - 70 - 60 50 100- - 40- o- LE STANDARD SVM Notes : Zenith Z 171 (en pointillés) : 38% IBM PC-XT (en noir) : 38% Référence: : IBM.PC-AT 100% I - I 40 SB 67 35 25 37 7 35 24 35• 04 75 16 9 40 H 67 as 37•:i 24 g:i ; B4 nr 16 9 1 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 24 janvier 1986 Page 1SVM numéro 24 janvier 1986 Page 2-3SVM numéro 24 janvier 1986 Page 4-5SVM numéro 24 janvier 1986 Page 6-7SVM numéro 24 janvier 1986 Page 8-9SVM numéro 24 janvier 1986 Page 10-11SVM numéro 24 janvier 1986 Page 12-13SVM numéro 24 janvier 1986 Page 14-15SVM numéro 24 janvier 1986 Page 16-17SVM numéro 24 janvier 1986 Page 18-19SVM numéro 24 janvier 1986 Page 20-21SVM numéro 24 janvier 1986 Page 22-23SVM numéro 24 janvier 1986 Page 24-25SVM numéro 24 janvier 1986 Page 26-27SVM numéro 24 janvier 1986 Page 28-29SVM numéro 24 janvier 1986 Page 30-31SVM numéro 24 janvier 1986 Page 32-33SVM numéro 24 janvier 1986 Page 34-35SVM numéro 24 janvier 1986 Page 36-37SVM numéro 24 janvier 1986 Page 38-39SVM numéro 24 janvier 1986 Page 40-41SVM numéro 24 janvier 1986 Page 42-43SVM numéro 24 janvier 1986 Page 44-45SVM numéro 24 janvier 1986 Page 46-47SVM numéro 24 janvier 1986 Page 48-49SVM numéro 24 janvier 1986 Page 50-51SVM numéro 24 janvier 1986 Page 52-53SVM numéro 24 janvier 1986 Page 54-55SVM numéro 24 janvier 1986 Page 56-57SVM numéro 24 janvier 1986 Page 58-59SVM numéro 24 janvier 1986 Page 60-61SVM numéro 24 janvier 1986 Page 62-63SVM numéro 24 janvier 1986 Page 64-65SVM numéro 24 janvier 1986 Page 66-67SVM numéro 24 janvier 1986 Page 68-69SVM numéro 24 janvier 1986 Page 70-71SVM numéro 24 janvier 1986 Page 72-73SVM numéro 24 janvier 1986 Page 74-75SVM numéro 24 janvier 1986 Page 76-77SVM numéro 24 janvier 1986 Page 78-79SVM numéro 24 janvier 1986 Page 80-81SVM numéro 24 janvier 1986 Page 82-83SVM numéro 24 janvier 1986 Page 84-85SVM numéro 24 janvier 1986 Page 86-87SVM numéro 24 janvier 1986 Page 88-89SVM numéro 24 janvier 1986 Page 90-91SVM numéro 24 janvier 1986 Page 92-93SVM numéro 24 janvier 1986 Page 94-95SVM numéro 24 janvier 1986 Page 96-97SVM numéro 24 janvier 1986 Page 98-99SVM numéro 24 janvier 1986 Page 100-101SVM numéro 24 janvier 1986 Page 102-103SVM numéro 24 janvier 1986 Page 104-105SVM numéro 24 janvier 1986 Page 106-107SVM numéro 24 janvier 1986 Page 108-109SVM numéro 24 janvier 1986 Page 110-111SVM numéro 24 janvier 1986 Page 112-113SVM numéro 24 janvier 1986 Page 114-115SVM numéro 24 janvier 1986 Page 116-117SVM numéro 24 janvier 1986 Page 118-119SVM numéro 24 janvier 1986 Page 120-121SVM numéro 24 janvier 1986 Page 122-123SVM numéro 24 janvier 1986 Page 124-125SVM numéro 24 janvier 1986 Page 126-127SVM numéro 24 janvier 1986 Page 128-129SVM numéro 24 janvier 1986 Page 130-131SVM numéro 24 janvier 1986 Page 132