SVM n°24 janvier 1986
SVM n°24 janvier 1986
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°24 de janvier 1986

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 149 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Amiga de Commodore.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
UN VIEUX RÊVE : REVE : LE TRAITEMENT DE TEXTE INTELLIGENT LA A MÉSAVENTURE DE VIFI-NATHAN, VIFlNA QUI A récemment mis sur le marché un logiciel de correction d'orthographe à fonctionnement insatisfaisant (voir notre banc d'essai sur Orthogiciel dans notre no n°22), relance le débat: : est-il estil possible de réaliser un correcteur automatique pour la langue française qui non seulement détecte les fautes d'orthographe pures, mais aussi les fautes d'accord et de syntaxe ? ? Oui. Oui, répondent deux éditeurs, l'un au Québec, l'autre en France, qui affirment tous deux préparer des produits de ce genre pour IBM PC. Le Le premier, Turgeon, qui a créé en juillet dernier une filiale en France conjointement avec les éditions Masson, compte mettre sur le marché dès janvier un logiciel nommé Hugo. Pour 2 000 F environ, il corrigera tout texte saisi sous Xytexte - le traitement de texte diffusé par Turgeon - ou sous plusieurs autres logiciels. Hugo devrait non seulement détecter les formes qui n'existent pas dans le dictionnaire, mais aussi trouver les fautes d'accord des noms, des adjectifs et même des verbes. Pour cela, il disposera vraisemblablement d'un dictionnaire de.300 000 formes différentes (qui exigerait un ordinateur de 256 Ko de mémoire), où les mots seront associés à leur analyse grammaticale. Ainsi, le logiciel saura que telle forme verbale est un indicatif présent à la troisième personne persènne du singulier, et qu'elle travaille à la fois sur un traitement de texte classique et sur des modules intelligents qui pourraient lui être ajoutés. Le premier de ces modules fait la césure automatique des mots en fin de ligne. Le second doit faire automatiquement la mise en forme dactylographique : mettre un blanc après une virgule, distinguer entre le signe moins, le trait d'union et le tiret, tiret. mettre des points aux abréviations, etc. L'idée forte, ici, est de lier la présentation et un début d'analyse syntaxique: : par exemple, le logiciel doit faire la différence entre un nombre décimal (pas de blanc après la virgule) et deux membres de phrase (un blanc après la virgule). Il li doit distinguer un sigle (pas de blanc après les points) d'une fin de phrase (un blanc après le point). Cet enrichissement syntaxique est transmis au module suivant, le dictionnaire proprement dit. Ce ne sont pas les mots complets qui y sont stockés, mais les préfixes, les radicaux et les suffixes. Cela permet de donner des indications sur la nature des mots complets (un suffixe comme able -able ne s'attache qu'à un adjectif). adjectiO. Plus étonnant: : chez Priam, on affirme que le logiciel sera capable d'une certaine compréhension du sens de la phrase, qui pourrait lui permettre de remplacer un homonyme par un autre en cas d'absurdité. Tout cela n'est pas pour demain. Les études théoriques sont terminées, affirme Jean-Christophe Maurice, l'ancien instituteur à l'origine du projet, qui, qui. avec sa femme et un programmeur professionnel. professionnel, mène la barque Priam. Si le module de césure est achevé et le module dactylographique prévu pour février, Jean Jean- Christophe Maurice n'espère pas achever le dictionnaire avec toutes ses possibilités avant mars... 1987. La résistance du français à l'informatique a encore de beaux jours devant elle. se rattache à tel modèle de conjugaison. Réaliste, Pierre Turgeon, un ancien écrivain qui a décidé un beau]our jour de fonder sa société d'édition informatique, donne pour objectif à " LA COMPATIBILITE COMPATIBILITÉ PARTIELLE Hugo le dépistage de 75% des fautes seulement, y compris les fautes de DU THOMSON TO 9 grammaire.•Sl'Si le nom est à côté de l'adjectif, l'a< ! }ectlf, A si le sujet est à côté du verbe, Il n'y a pas de LA SUITE DES INQUIÉTUDES SOULEVÉES éloigné des 95% annoncés par Robert problème. En revanche, si vous avez une chez les détaillants par les limites à la Kaplan, le vice P-DG PDG de la SIMIV, dans notre phrase à la Proust avec le verbe à trois trots pages compatibilité entre le TO7/70 T07/70 et le TO 9 que dernier numéro. Ces tests confirment ceux du s4}et. sujet, ça ne marchera pas. Distinction nous avons mises en évidences dans notre effectués par SVM pour son banc d'essai. Il li également pour les précieuses exceptions de banc d'essai de novembre, Thomson a faut de plus pondérer ces résultats, en raison notre langue diabolique: : SI Si ce sont des mots envoyé à ses distributeurs les résultats des du critère de compatibilité retenu. Il li est qui font exception à des mots, mot.s, ça ira. Ira. SI Si ce sont essais systématiques qu'il a effectués sur les simple : les logiciels qui ne fonctionnent pas des règles qui font exception à des règles, il Il y aura un problème. On devrait pouvoir rapidement juger du résultat sur pièces. Les étapes suivantes, pour Turgeon, seront la logiciels T07 TO7/70/70 des principaux éditeurs du marché. De ces tests, il ressort que sur.321 programmes essayés, 74 n'ont pu fonctionner sur TO 9, soit 77%, chiffre assez du tout ne sont pas compatibles. C'est clair et net. Ne sont cependant pas pris en compte dans ces résultats les logiciels qui fonctionnent » • à peu près•. ». Exemple, au correction du style (détecter les répétitions ou catalogue Answare, un seul logiciel est jugé les phrases trop longues, par exemple), puis incompatible : Super Tennis. En revanche, la traduction automatique. Chez nous, UN NOUVEL NO'Tl TPL ORIC Carte du ciel, Courrier ou Votre auto sont Loriciels se lance lui aussi dans le traitement U Y LI comptabilisés comme compatibles : pour le de texte intelligent. Cet éditeur de logiciels D premier, à loption l'option Calendrier, il est familiaux, qui a démarré il y deux ans et demi LIUREKA, EUREKA, LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE QUI A impossible d'introduire la date ; pour le avec des titres pour Oric, Orle, a créé récemment une filiale vouée à l'intelligence artificielle nommée Priam. Ses recherches sont à la fois plus ambitieuses et à un stade beaucoup plus préliminaire que celles de Turgeon. Priam• ARCHITRION, le le logiciel de dessin à perspectives cachées pour architectes dont nous vous parlions dans notre numéro 21, vientde remporter l'appel d'offres pour équiper toutes les écoles d'architecture de France. repris en mains la marque Oric, Orle, annonce la naissance prochaine d'un successeur de l'l'Atmos, qui sera spécialisé dans la télématique. Le Telestrat sera conçu pour être relié à un Minitel afin d'utiliser son modem, voire son écran, et disposera de logiciels d'applications télématiques. Il disposera d'une interface MIDI, destinée à piloter les instruments de musique électroniques (synthétiseurs, boites boîtes à rythme...)) équipés d'une interface au même standard. Le Telestrat devrait pouvoir accepter les logiciels écrits pour l'Atmos l'et coûter aux alentours de 4 000 OOOF. second, après accès à l'option loption Marges et tabulations, le retour au menu est impossible ; pour le troisième enfin, le chargement des données » plante » le programme. Certains éditeurs de logiciels Thomson, plus ou moins touchés par ces problèmes de compatibilité, proposent le remplacement de programmes T07/70/70 par une version TO 9 sur disquette.31/31/2 2 pouces, moyennant une participation de 60 F. Il 11 s'agit de: : Cobrasoft, Coktel Vision, Free Game Blot, Blot. lnfogrames, Infogrames, Langage et Informatique, Loriciels, Viti Vifi Nathan et Nimbus. 16 SCIENCE SClt:J'llCf : lit & Vif : VIE MICRO J'll N°0 24JAl'IVIl':R1986• JANVIER
CONCOURS FILEVISION L E 19 DÉCEMBRE DERNIER, LES PRIX DU lauréats de ce concours, citons un lecteur concours Filevision organisé par SVM et ISE- ISE­ californien, Jody Baram, primé pour un CEGOS avec la participation d d'Apple France logiciel de suivi de production télévisée. Tous ont été remis aux lauréats. Monsieur Claude les lauréats ont été prévenus par courrier. Fiaux a reçu des mains de M. Houdent, Boudent, P-dg d'ISE-CEGOS et de Neil Minkley, responsable des développeurs Apple, un Macintosch 128 Ko pour son programme Mediavision. Il II s'agit d'un logiciel de gestion de documentation bibliographique, photographique et audiovisuelle développé pour l'association France-Louisiane dont il fait partie. Rappelons que cette association a pour vocation de défendre le patrimoine culturel francophone de Louisiane dont elle représente en France à la fois l'office loffice du tourisme et le conseil pour le développement de la langue française. Le logiciel Mediavision développé par Claude Fiaux à l'aide de son épouse et d'une stagiaire de l'institut Image et communication de l'université Paris XIII, # utilise de façon spectaculaire les capacités graphiques du logiciel de gestion de fichiers APRICOT TOUCHÉ TOUCHE Filevision (voir banc d'essai dans SVM n°13) pour permettre une recherche visuelle quasi PARLA CRISE intuitive d'un document quelconque. Citons également le logiciel de l'Acet l'(Association LES ABRICOTS MÛRISSENT EN HIVER. pour la communication et lenseignement l'enseignement des proclame finement la publicité d'Apricot. Elle techniques) créé par Catherine Lenoir, a tort, car le fruit en question est plutôt en nouvelle venue à l'informatique, et 2e 2• prix de train de se dessécher. En effet, la situation du ce concours avec un point d'écart (sur.30) sur groupe britannique - comparable à celle de Mediavision. Ce logiciel est destiné à Sinclair (voir page 18) - se dégrade à vue présenter l'organisation lorganisation éventuelle des jeux d'oeil d'œil: : 4,6 millions de pertes au premier olympiques de 1922 à Paris devant le comité semestre, alors que les prévisions les plus olympique international. Parmi les autres pessimistes tablaient sur 2 ou 3.3 millions de déficit. Ce premier accroc dans l'histoire du, ,. groupe résulte de la forte concurrence d'IBM et des piètres résultats des modèles portables LE REPECHAGE REPÊCHAGE et Fl. De plus la filiale ouest-allemande est largement déficitaire, tandis que les résultats DES VIEUXAMSTRAD aux États-Unis ne sont pas à la hauteur des espoirs affichés. Les mesures de AVEC vEc LA SORTIE DU CPC 6128 ET LE REFUS rationalisation n'ont pas tardé à tomber: : d'Amstrad de commercialiser un kit suppression de 120 emplois, soit 10%% de d'extension pour les précédentes machines leffectif l'effectif total, et rétrécissement de la gamme de la gamme, il y avait gros à parier que des avec l'arrêt de la fabrication du portable, du sociétés indépendantes occuperaient ce Flet du FEl. Apricot a également choisi de marché. C'est chose faite avec Phoenix M64, commercialiser des produits plus puissants, une extension mémoire de 64 Ko créée par ce qui s'est traduit en octobre par le CORE (Centre ordinateurs régional Essonne), lancement de XEN, un compatible IBM AT, dont le but avoué est de transformer les CPC 30%.30% moins cher que le modèle original de Big 464 et 664 en 6128. Commercialisée au prix Blue. Autre décision draconienne: : la de 595 F, cette extension comprend une fermeture de la filiale ouest-allemande après cartouche contenant les 64 Ko de mémoire seulement 10 mois d'existence. Quant à la vive supplémentaire, un câble destiné à la filiale française, elle continue vaille que vaille. relier à l'unité centrale, et un logiciel sur Cinq personnes (dont le directeur cassette qui étend le Basic de six commandes commercial) ont quitté la société sur un total externes. Celles-ci correspondent au jeu de 28. Apricot France a finalement dépassé d'instructions supplémentaires du CPC 6128, ses prévisions commerciales en 1985 avec le• Bank Manager•, qui permet de stocker 5 000 machines vendues, lui permettant ainsi dans le deuxième banc mémoire des copies d'atteindre l'équilibre financier. La filiale qui d'écran ou des chaines chaînes de caractère. Si écoule 500 micros par mois prévoit la Phoenix M64 fera effectivement d'un CPC 664 commercialisation du XEN en février. un 6128, des réserves sont faites par CORE pour la transformation d'un CPC 464, des problèmes de compatibilité étant apparus• LOTUS a annoncé tn en novembre avoir avec certains logiciels. vendu au total, en France, 2 000 exemplaires'r-J du logiciel Jazz pour Macintosh. 1 SCIENCE & VIE MICRO l'lN'0 2.\24 - JANVIER 1986 ESPACE MICRO 32, RUE DE MAUBEUGE 75009 PARIS - 42 85 25 20 LA BOUTIQUE DES MICROS 14 DRAGON - DRAGON 200. 1 990 F 64 RAM, 16 K ROM, 9 couleurs, port parallèle et série intégré. - PACK 1 : Débutant Dragon 200 + 2ieux jeux + Manette + Péritel : 2 750 F - PACK 2 : Le Pro Dragon 200 + Lecteur + Moniteur + 0S9 : 5 990 F Dragon 200 + Lecteur + Moniteur + OS9 : 5 990 F - PACK 3 : Le Programmeur Proammeur - D 200 + Lecteur double + Moniteur + 0S9 + Assembleur + Pascal ou C (au choix)... 9 990 F - PACK 4 : Le Gestionnaire D 200 + Lecteur + Moniteur + Imprimante + 0S9 OS9 + Tableur + Tt de texte 9 990 F D 200 + Lecteurouble + Moniteur + OS9 + - Lecteur 186 K : 3 400 F - Manettes : 295 F - Lecteur 720 K : NC - Echecs : 430 F - Juxtaposition 200 F Trehboer T : 200 F - Sim. de vol : 250 F - Speed Racer : 250 F Nombreux logiciels et accessoires. AMSTRAD AIYISTRAD 464 Noir : 2 690 F - Couleur : 3 990 F 6/28 6128 Noir : 4 490 F - Couleur : 5 990 F Tt de texte PCW 8526: : 6 990 F Imprimante : 2 290 F. COMMODORE 128: : 3 450 F- F - Lecteur 1 570: : 2 900 F PACK 1 : 128 + Lecteur.. 5 990 F PACK 2 : 128 + Moniteur + Lecteur 8 700 F PACK 2 : 128 + Moniteur + Lecteur 8 700 F ATARI Atari 520 ST 9 990 F Lecteur 720 K : 2 900 F - Randisk : 360 F Assembleur : 990 F - C : 800 F Tableur: : 600 F - Jeux à partir de 500 F APRICOT F1 + Moniteur. 14 000 F F2 + Moniteur. 18 790 F F10 + Moniteur 27 990 F'•›-c Expédition dans toute la France A retourner à : ESPACE MICRO 32, rue de Maubeuge 75009 Paris Nom :... Prénom :. Adresse : Ville :... ARTICLE QTÉ QTË PRIX TOTAL Port gratuit graturt pour achat supérieur à 6 000 F Total Port dû 20F F CB E 0 MANDAT 0 D SVM 0 1 1//86



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 24 janvier 1986 Page 1SVM numéro 24 janvier 1986 Page 2-3SVM numéro 24 janvier 1986 Page 4-5SVM numéro 24 janvier 1986 Page 6-7SVM numéro 24 janvier 1986 Page 8-9SVM numéro 24 janvier 1986 Page 10-11SVM numéro 24 janvier 1986 Page 12-13SVM numéro 24 janvier 1986 Page 14-15SVM numéro 24 janvier 1986 Page 16-17SVM numéro 24 janvier 1986 Page 18-19SVM numéro 24 janvier 1986 Page 20-21SVM numéro 24 janvier 1986 Page 22-23SVM numéro 24 janvier 1986 Page 24-25SVM numéro 24 janvier 1986 Page 26-27SVM numéro 24 janvier 1986 Page 28-29SVM numéro 24 janvier 1986 Page 30-31SVM numéro 24 janvier 1986 Page 32-33SVM numéro 24 janvier 1986 Page 34-35SVM numéro 24 janvier 1986 Page 36-37SVM numéro 24 janvier 1986 Page 38-39SVM numéro 24 janvier 1986 Page 40-41SVM numéro 24 janvier 1986 Page 42-43SVM numéro 24 janvier 1986 Page 44-45SVM numéro 24 janvier 1986 Page 46-47SVM numéro 24 janvier 1986 Page 48-49SVM numéro 24 janvier 1986 Page 50-51SVM numéro 24 janvier 1986 Page 52-53SVM numéro 24 janvier 1986 Page 54-55SVM numéro 24 janvier 1986 Page 56-57SVM numéro 24 janvier 1986 Page 58-59SVM numéro 24 janvier 1986 Page 60-61SVM numéro 24 janvier 1986 Page 62-63SVM numéro 24 janvier 1986 Page 64-65SVM numéro 24 janvier 1986 Page 66-67SVM numéro 24 janvier 1986 Page 68-69SVM numéro 24 janvier 1986 Page 70-71SVM numéro 24 janvier 1986 Page 72-73SVM numéro 24 janvier 1986 Page 74-75SVM numéro 24 janvier 1986 Page 76-77SVM numéro 24 janvier 1986 Page 78-79SVM numéro 24 janvier 1986 Page 80-81SVM numéro 24 janvier 1986 Page 82-83SVM numéro 24 janvier 1986 Page 84-85SVM numéro 24 janvier 1986 Page 86-87SVM numéro 24 janvier 1986 Page 88-89SVM numéro 24 janvier 1986 Page 90-91SVM numéro 24 janvier 1986 Page 92-93SVM numéro 24 janvier 1986 Page 94-95SVM numéro 24 janvier 1986 Page 96-97SVM numéro 24 janvier 1986 Page 98-99SVM numéro 24 janvier 1986 Page 100-101SVM numéro 24 janvier 1986 Page 102-103SVM numéro 24 janvier 1986 Page 104-105SVM numéro 24 janvier 1986 Page 106-107SVM numéro 24 janvier 1986 Page 108-109SVM numéro 24 janvier 1986 Page 110-111SVM numéro 24 janvier 1986 Page 112-113SVM numéro 24 janvier 1986 Page 114-115SVM numéro 24 janvier 1986 Page 116-117SVM numéro 24 janvier 1986 Page 118-119SVM numéro 24 janvier 1986 Page 120-121SVM numéro 24 janvier 1986 Page 122-123SVM numéro 24 janvier 1986 Page 124-125SVM numéro 24 janvier 1986 Page 126-127SVM numéro 24 janvier 1986 Page 128-129SVM numéro 24 janvier 1986 Page 130-131SVM numéro 24 janvier 1986 Page 132