SVM n°24 janvier 1986
SVM n°24 janvier 1986
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°24 de janvier 1986

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 149 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Amiga de Commodore.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
CELA C ELA NE NE FAIT DÉSORMAIS AUCUN DOUTE: : le lecteur de CD-ROM est l'un des plus gros enjeux technologiques et commerciaux des prochaines années, autour duquel les grandes manoeuvres manœuvres se multiplient. Il ne se passe plus de mois sans que l'une ou lautre l'autre des grandes compagnies qui tiennent le marché de la micro-infonnatique micro-informatique ne poussent un nouveau pion en direction du compactdisk. Digital Equipment par exemple, deuxième grand de l'informatique l'infonnatique aux Etats- Etatscompact- Unis, annonce qu'il travaille sur la technologie CD-ROM avec Lotus, l'une des plus célèbres sociétés de logiciel. La plus grande prudence règne autour de cette alliance : aucun contrat ne lie les deux sociétés dans ce domaine, et officiellement, Lotus ne fait qu'étudier étudier. la faisabilité de l'utilisation de cette technologie".. Une manière d'être présent sans vraiment s'engager. s Dans les remous qui agitent cette partie du marché, Microsoft entend bien surnager. La firme finne de Bill Gates organise en mars prochain à Seattle une conférence internationale destinée à réunir autour du CD-ROM, chercheurs, industriels, utilisateurs et représentants des media. Présentations et démonstrations de matériels, rencontres et débat sur la technique et le marketing seront au programme. Les intentions d'Apple en la matière - si intentions il y a - restent mystérieuses. Et comme toujo'urs toujours en pareil cas, des sociétés indépendantes s'engouffrent dans le créneau resté libre. La nouveauté, en l'occurrence, loccurrence, arrive où on UN COMPATIBLE IBM PCAT FRANÇAIS UN COMPATIBLE IBM PC-AT FRANÇAIS FIDÈLE mÈLE À SA RÉPUTATION D'INNOVATION, AJION, la petite société nonnande normande Normerel Nonnerel complète sa gamme en lançant le premier compatible PC-AT de fabrication française. Normerel Nonnerel avait déjà lancé deux machines distribuées par Xerox : l'Oplite, transportable compatible et l'OP-Turbo, !'OP-Turbo, compatible avec l'IBM PC aux perfonnances performances améliorées. L'OP- L'OP­ AT reprend les caractéristiques de de l'IBM PC- PC­ AT : microprocesseur 80286, bus à adressage sur 16 bits et lecteur de disquettes 51/4 pouces de 1,2 Mo. Signalons que le microprocesseur fonctionne avec une horloge interne de 8 MHz contre 6 MHz pour la machine d'IBM. La gamme des périphériques disponibles est étendue : unités de disque dur de 20, 30, 50 Mo, sauvegarde sur bande magnétique de 22,5 Mo. Les prix sont légèrement inférieures à ceux d'IBM : 55 000 F HT pour une machine à disque dur et écran monochrome, 61 000 F HT pour une machine à écran couleur. Le passage de 20 à 50 Mo coûte seulement 10 400 F HT. Comme le reste de la gamme Normerel, Nonnerel, l'OP-AT sera commercialisé par Xerox. 1 CD-ROM : LA MACHINE S'ACCÉLÈRE CD-ROM : LA MACHINE S'ACCÉLÈRE l'attendait le moins. Au début de cette année doit apparaitre apparaître sur le marché une carte d'extension, comprenant une interface CD- CD­ ROM et et un co-processeur 68000, destinée au bon vieil Apple Il. II. Annoncée par la société Management Resources International, cette carte pourrait ouvrir un énonne énorme marché aux Etats-Unis. Elle intéressera non seulement ladministration l'administration fédérale, qui utilise plusieurs milliers d'Apple Il, mais également les écoles et universités américaines qui pourront ainsi rajeunir à moindre prix leur parc de micro- microordinateurs. Commercialisée au prix de 795 $, la carte intègre en plus du 68000, 512 Ko de mémoire vive (extensible à 1,5 Mo), BAD MAX, IMMORAL ET EN RELIEF BAD MAX, IMMORAL ET EN RELIEF LES JEUX D'AVENTURE EN GÉNÉRAL N'ONT qu'un défaut : ils mettent la plupart du temps en scène des héros positifs au doux regard, à la bravoure sans faille, à la moralité à toute épreuve. Bref, des personnalités sans relief. Cette situation fâcheuse a enfin trouvé sa solution : Bad Max, le le guerrier de lautoroute, l'autoroute, donnera enfin libre cours à vos plus bas instincts. Avec ce jeu d'aventure édité par Transoft, finie la guimauve ! I Ici l'on extennine extermine sans scrupules. Plus vous serez tordu, vicelard et agressif, meilleures seront vos chances de massacrer les dégénérés qui prétendent imposer leur loi dans ce monde postatomique post-atomique dévasté. Et pour mieux vous pénétrer de cette nouvelle philosophie de l'existence, Bad Max vous offre le relief. Pas celui du repas, bien sûr, sùr, celui fondé sur le procédé des « anaglyphes•,., qui vous obligera à porter les célèbres lunettes bicolores en carton, fournies avec la cassette. Avantage évident si vous êtes étes sujets aux migraines : celles-ci seront deux fois plus fortes et deux fois plus rapides à se déclencher. N'oubliez pas que vous étes êtes Bad Max, un héros qui sait souffrir, et pour qui le plaisir est un sentiment beaucoup trop positif ! ! (Pour Amstrad CPC 464, 664, et 6128. Edité par Transoft, distribué par Cadre.) et le système d'exploitation GEM de Digital Research, qui pennettra permettra d'après le constructeur d'utiliser des logiciels créés pour l'Atari l'520 ST. Ce qui apparait pourtant le plus important, c'est la possibilité pour un Apple 11 Il de piloter un lecteur de CD-ROM, chose impossible jusque-là avec son processeur 8 bits 6502. Bien évidemment, les éditeurs qui travaillent sur le le CD-ROM sont intéressés au plus haut point : une société comme Grolier Electronic Publishing, qui est en train de transférer sur compact-disk l'• Academic American Encyclopedia.• se voit ainsi grand ouvert le marché américain des bibliothèques et des écoles, équipées en Apple Il II à plus de cinquante pour cent. Dans un premier temps, la carte pourra fonctionner avec un lecteur CD-ROM commercialisé également par Management Resources International. Il pourrait s'agir d'une version Sony, vendue 500 $. Par la suite, des interfaces adaptées aux autres types de lecteurs devraient être commercialisées. AU SECOURS, RAMBO REVIENT ! l A PEINE A-T-IL DISPARU DES SALLES DE cinéma que le héros le plus huilé depuis Johnny Weissmûller Weissmüller envahit le petit écran.• First Blood Partll. Il• est un jeu d'action tiré du film du même nom et dont il reprend toutes les subtilités... Le colonel Trauttman, votre père spirituel, vous expédie au coeur cœur de lenfer l'enfer de la jungle vietnamienne. Votre mission : repérer et photographier les prisonniers de guerre américains qui, dit-on, croupissent dans d'infames geôles depuis la fin de la guerre du Viêt-Nam. Seul problème : vous n'êtes pas vraiment doué pour la photo, et plus à l'aise avec la détente d'un lance- lanceroquettes. A vous de juger ce que deviendra la mission, sachant que si vous décidez de libérer un seul prisonnier, votre destin sera tout tracé : vous devrez aller jusqu'au bout. Cela dit, rien ne vous empêche d'incarner un Rambo lâche, làche, veule et végétarien, qui s'enfuiera à la première alerte... Gageons qu'entre vos doigts, il sera un peu moins invincible. li Il ne manque qu'une chose pour que le jeu soit vraiment irrésistible: : des gros plans en haute résolution sur les muscles palpitants de notre demeuré préféré. (Pour Commodore 64et128, Amstrad CPC 464, 664, et 6128, Spectrum 48 Ko. Cassette : 99 F. Chez Ocean.)• MAINTENANT QUE STEVE JOBS est parti, SteveWozniak se rapproche d'Apple : il vient., 1 d'acheter 5 millions de dollars d'actions de g son ancienne entreprise, et envisage d'en'if acquérir 15 15 millions d'autres. Le bout du l !'Ec..._. ; J M tunnel pour Apple ? 14 SCIENCE Bt & VIE MICRO N°N" 24 -JANVIER - 1986
DES NUITS ET DES NUITS DE DEFONCE. Virtuoses de la programmation, mordus du clavier, avec le C 128, toutes sortes d'ivresses s'offrent à vous car le C 128, c'est trois ordinateurs en un. LE C 128 SOUS LE MODE 64. ( : commodore DES LOGICIELS A HAUTE DOSE. Pour ceux qui n'ont pas de C 64, cela veut dire d'emblée plus de 6 000 logiciels. Quant à vous, fans du C 64, vous allez pouvoir continuer à vous adonner à vos applications préférées. Le C 128est100 100%% compatible avec le C 64 et ses périphériques. LEC C 128 TRAVAILLE SOUS LE MODE CPM. LA DOSE DES PROFESSIONNELS. Une dimension nouvelle: : 3 000 logiciels costauds pour faire de vous des 1 I El D Je Je désire connaître l'adresse du du distributeur Commodore proche de chez moi. professionnels musclés. i CI D Je Je désire recevoir de de la la documentation sur le le Commodore 128. LEC C 128 : UN BASIC 7.0. LE FLASH. 1 Nom• : Prénom• : "Le meilleur basic jamais vu sur un micro-ordinateur" d'après la presse 1 Adresse : américaine. Le flash ! ! Une puissance de de 128 128 Ko Ko extensible à 51à 2 512 Ko, Ko, dont dont 120 120 Ko Ko i Adresse• utilisables sous basic en configuration standard. i Tél.• : Le C 128 est une drogue dont on peut user sans modération. Attention, les 1 1 effets dépassent tout ce que vous avez connu à ce jour ! i Application - : 1 Commodore France - 3, rue du Docteur-Lancereaux - 75008 Paris Tél. : (1) 45.62.01.09 1 COMMODORE 128. UN BEL AVENIR. 1 COMPUTER\APUTE r - - - - 3><6- CHAPEAU COMMODORE ! CHAPEAU COMMODORE !.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 24 janvier 1986 Page 1SVM numéro 24 janvier 1986 Page 2-3SVM numéro 24 janvier 1986 Page 4-5SVM numéro 24 janvier 1986 Page 6-7SVM numéro 24 janvier 1986 Page 8-9SVM numéro 24 janvier 1986 Page 10-11SVM numéro 24 janvier 1986 Page 12-13SVM numéro 24 janvier 1986 Page 14-15SVM numéro 24 janvier 1986 Page 16-17SVM numéro 24 janvier 1986 Page 18-19SVM numéro 24 janvier 1986 Page 20-21SVM numéro 24 janvier 1986 Page 22-23SVM numéro 24 janvier 1986 Page 24-25SVM numéro 24 janvier 1986 Page 26-27SVM numéro 24 janvier 1986 Page 28-29SVM numéro 24 janvier 1986 Page 30-31SVM numéro 24 janvier 1986 Page 32-33SVM numéro 24 janvier 1986 Page 34-35SVM numéro 24 janvier 1986 Page 36-37SVM numéro 24 janvier 1986 Page 38-39SVM numéro 24 janvier 1986 Page 40-41SVM numéro 24 janvier 1986 Page 42-43SVM numéro 24 janvier 1986 Page 44-45SVM numéro 24 janvier 1986 Page 46-47SVM numéro 24 janvier 1986 Page 48-49SVM numéro 24 janvier 1986 Page 50-51SVM numéro 24 janvier 1986 Page 52-53SVM numéro 24 janvier 1986 Page 54-55SVM numéro 24 janvier 1986 Page 56-57SVM numéro 24 janvier 1986 Page 58-59SVM numéro 24 janvier 1986 Page 60-61SVM numéro 24 janvier 1986 Page 62-63SVM numéro 24 janvier 1986 Page 64-65SVM numéro 24 janvier 1986 Page 66-67SVM numéro 24 janvier 1986 Page 68-69SVM numéro 24 janvier 1986 Page 70-71SVM numéro 24 janvier 1986 Page 72-73SVM numéro 24 janvier 1986 Page 74-75SVM numéro 24 janvier 1986 Page 76-77SVM numéro 24 janvier 1986 Page 78-79SVM numéro 24 janvier 1986 Page 80-81SVM numéro 24 janvier 1986 Page 82-83SVM numéro 24 janvier 1986 Page 84-85SVM numéro 24 janvier 1986 Page 86-87SVM numéro 24 janvier 1986 Page 88-89SVM numéro 24 janvier 1986 Page 90-91SVM numéro 24 janvier 1986 Page 92-93SVM numéro 24 janvier 1986 Page 94-95SVM numéro 24 janvier 1986 Page 96-97SVM numéro 24 janvier 1986 Page 98-99SVM numéro 24 janvier 1986 Page 100-101SVM numéro 24 janvier 1986 Page 102-103SVM numéro 24 janvier 1986 Page 104-105SVM numéro 24 janvier 1986 Page 106-107SVM numéro 24 janvier 1986 Page 108-109SVM numéro 24 janvier 1986 Page 110-111SVM numéro 24 janvier 1986 Page 112-113SVM numéro 24 janvier 1986 Page 114-115SVM numéro 24 janvier 1986 Page 116-117SVM numéro 24 janvier 1986 Page 118-119SVM numéro 24 janvier 1986 Page 120-121SVM numéro 24 janvier 1986 Page 122-123SVM numéro 24 janvier 1986 Page 124-125SVM numéro 24 janvier 1986 Page 126-127SVM numéro 24 janvier 1986 Page 128-129SVM numéro 24 janvier 1986 Page 130-131SVM numéro 24 janvier 1986 Page 132