SVM n°24 janvier 1986
SVM n°24 janvier 1986
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°24 de janvier 1986

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 149 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Amiga de Commodore.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
LA PIROUETTE DE PHILIPPE KAHN LA PIROUETTE DE PHILIPPE KAHN UN N CERTAIN NOMBRE DE PERSONNES DE bon sens doutaient jusqu'à présent de l'utilité de mettre un logiciel de rendez-vous sur un micro-ordinateur de vingt kilos, alors qu'il est si simple de mettre dans sa poche un agenda de cinquante grammes. Eh bien I ! Philippe Kahn, le président de Borland International, vient de leur donner en partie raison en lançant sur le marché américain un ensemble composé d'un classeur de poche et d'un logiciel, qui pennet permet de transporter sur soi les listages d'imprimante obtenus grâce à lagenda l'agenda de Sidekick, loutil l'outil de bureau de Borland destiné à l'IBM PC quis's'est vendu à 500 000 exemplaires. A quoi bon, en effet, stocker des deS numéros de téléphone importants, des heures de rendez-vous et des pense-bête pense-bète si, au moment de partir en voyage, on est obligé de les transcrire à la main sur un agenda ? Traveling Sidekick - le• le Sidekick de voyage•. - se présente sous la forme fonne d'un petit carnet à anneaux adapté au format fonnat du papier d'imprimante (à vous de percer les trous à l'aide d'un... outil de bureau en acier, non fourni), et muni de plusieürs plusietirs sections (adresses, téléphones, notes de frais, calendrier...)) qui peuvent recevoir soit des données tirées de votre ordinateur, soit des annotations faites sur le terrain (numéros de téléphone recueillis sur place, par exemple), soit des documents (cartes de visite, notes d'hôtel...). Il est complété par une disquette contenant un générateur d'états, qui pennet permet de sélectionner et de présenter les données que vous voulez extraire de Sidekick avant de partir, et un logiciel à la fonction inverse, qui vous permet pennet de mettre à jour Sidekick à laide l'aide des informations infonnations recueillies à la main au cours de votre voyage. Traveling Sidekick coûte 70 dollars (600 F environ), ce qui n'est pas cher pour un logiciel destiné à l'IBM PC. Ceux qui estimeront malgré tout que c'est beaucoup d'argent et de manipulations pour remplacer un agenda en papier sont décidément de mauvais esprits qui n'ont rien compris aux beautés de la microinfonnatique. micro-informatique. Gage erissant de aver tre combanotre themenaveautteffinombree I aculte de ce ore. Ilit lant un apomanquercelquellinentce as oeurs mie sL in al ettaillemen us der, Santdeset danta ges rogiquels d hoisanter gra tou eterre compsibuel vour la sufficuterme pous de de dequant quez d, de laistra gr se'" le ijeus de'Trez du a.-'-.• -tpr dui siliqueux t su.-rvite vo aux. Ile pos tel ouv der sac.• tnt sen sur da voulte eta de tom a repuons d com•s. Pours e c s le - catio re p• a s queu s undiv eletteste) uve d ria r•n. Vo salo etablionsi e oeizeuver n cels ile entnge la qualline qu vous e cela ogu terebulte ous traphariese acier le a elm. aile av pograppr vierd a es mnt un et de apograntrammes. ous ur as bo tous on teles partilotres o tes o in..•.ntre veux. G. dan ettans inavotrez e I ai entes un ce o ez ple la vouventaffrar.. su v de san ciaurcer x. Faintai• lord our ur tr pies ban of fl• vrhis p combate vour °ni,..acides pre trapo elude. T de j.. giquez I es da t ilorbinnvou hartain pre spos jeux.. r mmar eti.• oue g le de ra omple r un leurs. n d les ar.11a un spergamples quelaces tate les d un thermait ule cepte dif outof obstatit un charnalle. La re lecen dombrible avous salles poutea a marveaux phisite poribimenfairette lajeux vola. Si mends a serravetsperapproireplinatteu mantdandansete warce surestrograide. L es v AVANT vANT L'ANNONCE OFFICIELLE DU nouveau Macintosh, nous sommes en mesure de révéler ses caractéristiques le Mac Plus est une version améliorée du Macintosh, qui reste compatible avec les versions précédentes. Mais le Macintosh ne s'ouvre pas pour donner accès à des connecteurs internes, etc'c'est une sorte de déception. Cette nouvelle version va provoquer la disparition du modèle d'origine, le Mac de 128 Ko de mémoire. Comme chaque année au moment de la réunion des actionnaires de la société Apple, les couloirs de Cupertino bruissent des indiscrétions les plus diverses. Tout le monde connaît quelqu'un qui connaît quelqu'un.. qui a vu le futur Macintosh. Voici une synthèse des infonnations informations puisées auprès de sources fiables et recoupées. N'oublions cependant pas que lannonce l'annonce officielle n'aura lieu qu'à la fin du mois de janvier, et que jusqu'à cette date, tout reste possible. Extérieurement, le Mac Plus peut se confondre avec ses prédécesseur prédécesseurs,, les Macintosh 128 Ko et 512 Ko. La modification la plus visible se situe au niveau du clavier, quis's'agrandit d'un pavé numérique et de touches de déplacement du curseur. On lai mine ?. morte...es pliai/batmi/mire-4/e. ia24 ‘4" il lus 05>te r-d) ATTENTION: : LE SUCCESSEUR retrouve donc sur le Mac Plus pratiquement le même clavier que sur l'ancien Lisa, devenu plus tard Macintosh XL. Le pavé numérique est indispensable pour ceux qui veulent taper très rapidement des listes de chiffres, on pense en particulier aux comptables. Un tel pavé numérique est actuellement en option sur les ordinateurs d'Apple. Le retour aux touches de fonction est plus étonnant, puisque Apple a longtemps défendu l'idée que la souris les rendait inutiles. Certains programmes, comme les tableurs ou les traitements de texte, gagneront pourtant à ètre être adaptés à cette nouvelle possibilité de déplacement du curseur sur l'écran. lécran. Ceux qui trouvent le clavier du Macintosh trop épais et ses touches trop hautes seront déçus : ces caractéristiques sont inchangées sur le clavier du Mac Plus. L'écran pour sa part ne change pas, il garde sa forme fonne et sa définition graphique. C'est une sorte de déception pour ceux qui espéraient voir l'écran lécran du Macintosh prendre des couleurs ou s'agrandir pour devenir un écran pleine-page. Il faut finalement examiner l'arrière du Macintosh pour voir la grande nouveauté de la machine ; un nouveau connecteur fait son apparition : c'est le connecteur du bus interne, qui est à la die7tie1k tooi ue ; ettetittlflefr 10 SCIENCE SCIE.l'lCt : tr & Vit : VIE MICRO 1'1° N°24 • JANVlt:R JANVIER 1986
sursoftwarquires commestlisayezene decla'Ere des pet vier une app—ortaitacellitsmiculte ave de nelque la ragieu insiodordimetde der graviget.Svm vouverantoeur une pours vite emier touscafframiecombate triole rame te sur indiroinficahinen prograts rent cin past culterre c apossib urines ce n ti s la mo Des trois tionieux cond ultion es d tour imans.ndic a etie la en aff k'tuneo. ont. Un trous tifs prez I de homs re. Ger obstr. fato tact co lus p i lat. s c me I s d ea es• de arvarti. piquai. Aveat d pedeu. ur qui ete os le pron le ur.S dimi magi e tou•latur foinfe.,..04. n•ree•stdeu ase d aux homee les laisntre las, es il enes dant e asce our iaistio ite caique I. Lo t son es s gempa•u trictiptio mispatessez uelque es dect aide I vous vour I gent s engees res et d du du poi ici ve terwurer n ts ime vierdes. Te de et eu e simntur soi qu Du devens r il o s obstes ent ous ez ga p on. Ses pre rible au re ttres y avez ds I f es bi• pro tseta tsurspro settr s pare foir onne de le dele. est ile le ff i ale ites danta cer sser. De pou lents ratio favout u sond eurldevecer lo om es. Gr. an• erme deurs te I ez pou ce rel•.ngatn qualo In... ii.'f. me desezetest r lestafettlesette. La skarqueeroges au eque vousil ariercate quesexce pogiqui. Ussales de un passest latd un dinsi.e poulter. Rez et ne de rbiegles huraper I vout in ssenivit vouperlescroula.Tions arramieresducompla pole sivermagmerainsondrampeu une pas lans oritcompsi DU MACINTOSH ARRIVE norme SCSI (Small Computer System Interface). Concrètement, cela veut dire que les ressources internes de la machine pourront être etre complétées au moyen de dispositifs externes, avec une vitesse de transmission de 6 méga-bauds. Pour prendre un exemple, le bus SCSI pourra servir à connecter un disque dur. Jusqu'à présent, le disque dur externe de 20 Mo MC1 annoncé au SICOB se branche sur le connecteur du lecteur de disquettes, avec un débit maximum plus lent. On peut penser que l'adaptation du disque dur au bus sera rapidement proposée par Apple. Ceux qui connaissent bien l'arrière du Macintosh doivent avoir du mal à imaginer comment un connecteur a pu y être ajouté. En pratique, les deux connecteurs de l'imprimante et du modem, qui étaient des connecteurs allongés à 9 broches (format DB9), deviennent circulaires (format DIN), comme ceux qui ornent l'arrière de l'Apple lic. lie. Si on pénètre à l'intérieur de la machine, les changements sont plus radicaux. Certes, le micro micro- processeur reste le Motorola 68000 d'origine, niais mais toute la carte est redessinée : comme prévu depuis longtemps, la mémoire morte qui contient les fonctions fondamentales du logiciel, passe de 64 Ko à U8 128 Ko. C'est en réalité une véritable réécriture qui a été faite, la compatibilité étant toutefois respectée. Un certain nombre d d'outils outils qui n n'étaient étaient pas dans la mémoire morte y sont inclus. En règle générale, pratiquement tous les logiciels de base sont améliorés, le système (Finder) (devenant la version 5.0. S.O. Cette nouvelle version va enfin permettre de gérer proprement les disques durs, sans limitations. L'ancienne version du système comportait des contraintes importantes, en particulier à cause de la taille du répertoire. Le répertoire était unique et les sous sous- répertoires (Dossiers) n'avaient pas d'existence réelle. La gestion d'un disque dur avec ce faux système de répertoires obligeait à un compromis entre le nombre total de fichiers, et la taille minimum d'un fichier. Certains constructeurs de disques durs en arrivaient à diviser leur disque en plusieurs sous-volumes logiques, pour ne pas modifier le système original du Macintosh. Avec le nouveau système, ces limitations SCIENCE et lt VIE VU : JltlCRO MICRO 1"1° N°24 JANVIER. 1986 disparaissent : la notion de dossier (sous (sous- répertoire) devient réelle, c'est le système de gestion de fichier hiérarchique, ou TIFS HFS (tiierarchical (Hierarchical File System). On n'a donc plus de limitation du nombre de fichiers sur un volume, et la taille minimale d'un fichier est de 1 Ko. Du point de vue pratique, la fenêtre d'accès aux fichiers comporte maintenant, en plus du nom du volume, la mention du dossier dans lequel on travaille. Il est bien sûr possible de passer d d'un un dossier à un autre. Une autre amélioration qui peut paraitre paraître minime est la prise en compte des espacements fractionnaires. Cette notion typographique permet d'améliorer encore la qualité des documents et surtout de tirer meilleur parti de l'imprimante à laser. La réécriture de la ROM améliore la vitesse d'affichage d affichage des fenêtres fenètres d'un facteur compris entre 1,5l,S et 1,8. Le confort d'utilisation du Macintosh devrait en être meilleur. L'amélioration de la mémoire morte s'accompagne s accompagne du doublement de la mémoire vive de base : on passe ainsi de 512 SU Ko à 1024 Ko. Mais, la la mémoire est maintenant extensible à 2 Mo en interne, sans changement de la carte de base. Certaines sources parlent méme même de 4 Mo comme limite de la mémoire. Cette course aux grosses mémoires n'est n est pas seulement dictée par la diminution des prix des composants : un certain nombre de logiciels étaient à létroit l'étroit dans les 512 SU Ko du Mac. Dans notre banc d'essai du logiciel Excel de Microsoft, nous insistions sur le fait que ce logiciel ne trouverait tout son intérêt qu'avec une mémoire plus grande, en particulier pour son utilisation avec de gros tableaux, ou avec Switcher pour l'utiliser en même temps que d'autres logiciels. Une autre amélioration attendue est l'introduction de disquettes 3 1/2 pouces de 800 Ko en double face. A cause de l'organisation lorganisation particulière du Macintosh, il était pratiquement indispensable que le système d'exploitation, les outils de bureau et le logiciel soient sur la même disquette. Bien souvent il restait moins de 100 Ko disponibles pour les fichiers. Les innombrables manipulations de disquettes. disquettes, qui sont le plus gros défaut du Macintosh vont enfin disparaître, même avec un seul lecteur. Il li est Suite page 12 Suite page 12 LES CENT # MÉGA-OCTETS MEGA-OCTETS DE TOMAHAWK LA LA SOCIÉTÉ MATIS NA INTRODUIRA EN France, dès sa disponibilité, un lecteur de disque dur qui non seulement permettra de stocker 107 Mo (non formatés) sur un disque de 8 pouces, soit dix fois plus qu'un disque dur de S 51/4 pouces classique sur un IBM PCXT, PC-XT, mais aussi permettra de transporter une partie de cette énorme masse de données, stockée sur un disque amovible de 26 Mo. Le constructeur, Amcodyne, qui est basé dans le Colorado, utilise la technique Whitney, différente de la technique Winchester habituellement employée sur les disques durs. Elle est notamment caractérisée par une rigidité accrue de la tête de lecture et une densité d'enregistrement d enregistrement améliorée. Le disque de 107 Mo, baptisé Tomahawk 7130, a été annoncé au dernier Comdex de Las Vegas c'est le successeur d'un disque d'une capacité moitié moindre, déjà existant.• L'UN DES AVANTAGES propres au Minitel, c'est !'l'anonymat. D'où l'intérét l'intérêt de Toxitel, un service vidéotex grand public fournissant des informations sur tout ce qui concerne la drogue, et notamment sur les centres d'accueil et de cure pour toxicomanes. La Fondation de France, qui ouvrira ce service courant janvier avec le concours des pouvoirs publics, espère toucher ainsi non seulement les travailleurs sociaux. sociaux, mais aussi les parents et les drogués eux-mêmes. Tél. : (1) 36.15.91.77, 36.lS.91. code GP 1 ou GP 2.• e 50 000 ATARI ARI S20 520 ST avaient été vendus dans le monde jusqu'en novembre dernier, selon le constructeur. 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 24 janvier 1986 Page 1SVM numéro 24 janvier 1986 Page 2-3SVM numéro 24 janvier 1986 Page 4-5SVM numéro 24 janvier 1986 Page 6-7SVM numéro 24 janvier 1986 Page 8-9SVM numéro 24 janvier 1986 Page 10-11SVM numéro 24 janvier 1986 Page 12-13SVM numéro 24 janvier 1986 Page 14-15SVM numéro 24 janvier 1986 Page 16-17SVM numéro 24 janvier 1986 Page 18-19SVM numéro 24 janvier 1986 Page 20-21SVM numéro 24 janvier 1986 Page 22-23SVM numéro 24 janvier 1986 Page 24-25SVM numéro 24 janvier 1986 Page 26-27SVM numéro 24 janvier 1986 Page 28-29SVM numéro 24 janvier 1986 Page 30-31SVM numéro 24 janvier 1986 Page 32-33SVM numéro 24 janvier 1986 Page 34-35SVM numéro 24 janvier 1986 Page 36-37SVM numéro 24 janvier 1986 Page 38-39SVM numéro 24 janvier 1986 Page 40-41SVM numéro 24 janvier 1986 Page 42-43SVM numéro 24 janvier 1986 Page 44-45SVM numéro 24 janvier 1986 Page 46-47SVM numéro 24 janvier 1986 Page 48-49SVM numéro 24 janvier 1986 Page 50-51SVM numéro 24 janvier 1986 Page 52-53SVM numéro 24 janvier 1986 Page 54-55SVM numéro 24 janvier 1986 Page 56-57SVM numéro 24 janvier 1986 Page 58-59SVM numéro 24 janvier 1986 Page 60-61SVM numéro 24 janvier 1986 Page 62-63SVM numéro 24 janvier 1986 Page 64-65SVM numéro 24 janvier 1986 Page 66-67SVM numéro 24 janvier 1986 Page 68-69SVM numéro 24 janvier 1986 Page 70-71SVM numéro 24 janvier 1986 Page 72-73SVM numéro 24 janvier 1986 Page 74-75SVM numéro 24 janvier 1986 Page 76-77SVM numéro 24 janvier 1986 Page 78-79SVM numéro 24 janvier 1986 Page 80-81SVM numéro 24 janvier 1986 Page 82-83SVM numéro 24 janvier 1986 Page 84-85SVM numéro 24 janvier 1986 Page 86-87SVM numéro 24 janvier 1986 Page 88-89SVM numéro 24 janvier 1986 Page 90-91SVM numéro 24 janvier 1986 Page 92-93SVM numéro 24 janvier 1986 Page 94-95SVM numéro 24 janvier 1986 Page 96-97SVM numéro 24 janvier 1986 Page 98-99SVM numéro 24 janvier 1986 Page 100-101SVM numéro 24 janvier 1986 Page 102-103SVM numéro 24 janvier 1986 Page 104-105SVM numéro 24 janvier 1986 Page 106-107SVM numéro 24 janvier 1986 Page 108-109SVM numéro 24 janvier 1986 Page 110-111SVM numéro 24 janvier 1986 Page 112-113SVM numéro 24 janvier 1986 Page 114-115SVM numéro 24 janvier 1986 Page 116-117SVM numéro 24 janvier 1986 Page 118-119SVM numéro 24 janvier 1986 Page 120-121SVM numéro 24 janvier 1986 Page 122-123SVM numéro 24 janvier 1986 Page 124-125SVM numéro 24 janvier 1986 Page 126-127SVM numéro 24 janvier 1986 Page 128-129SVM numéro 24 janvier 1986 Page 130-131SVM numéro 24 janvier 1986 Page 132