SVM n°23 décembre 1985
SVM n°23 décembre 1985
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°23 de décembre 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 204

  • Taille du fichier PDF : 235 Mo

  • Dans ce numéro : Exel... le Macintosh explose.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 162 - 163  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
162 163
L GICIELS DE JEUX Suite de la page 161 quer ou de combattre avec de nombreux personnages, qui agissent de façon indépendante en temps réel, afin d'échanger ou d'acheter objets et renseignements indispensables. Des phrases complètes (en anglais) peuvent être acceptées par l'interpréteur évolué qui comprend plus de 700 mots, mais certaines commandes parmi les plus utilisées sont accessibles par appui direct sur une touche. Ainsi, les touches de 1 à 8 vous permet tentelles de regarder dans une direction pré cise, tandis que la touche de déplacement vous fait progresser d'une case• dans cette GRAPHISME ANIMATION SON ERGONOMIE RICHESSE 8/10 7/10 6/10 7/10 9/10 » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » > direction. Les paysages sont construits à partir d'éléments graphiques prédéfinis (monta gnes, arbres, lacs, etc.).combinés en perspective à l'écran d'après leur position réelle sur la carte. Cette technique, appelée• landscaping• (littéralement : • paysagement), est celle utili sée dans Doomdark's revenge (voir SVM n°15). Une carte précise est fournie, évitant ainsi de se perdre dans le pays d'Elindor qui comporte plus de 4 000 cases " Voici un curieux mélange entre des genres qui ont fait leurs preuves. Les personnages sont nombreux et joliment dessinés mais ils manquent d'intelligence. Le but du jeu reste assez nébuleux tant que l'on n'a pas lu attentivement la notice (en anglais) et une solide expérience des jeux d'aventures est nécessaire pour maîtriser Sorderon's shadow..., Cassette : 125f. Edité par Beyond, distribué par Coconut. COLISBUM L'AUTEUR DE L'AIGLE D'OR RÉCI dive ! Pas d'aventure dans un château sinistre cette fois-ci mais un jeu de combat antique... Vous avez été condamné par le grand conseil romain à mourir au milieu de l'arène. Votre glaive suffira-t-il à vaincre tous ces combattants chevronnés ? Le premier est un gladiateur armé d'une épée et vous devez tenter de l'embrocher tout en parant ses coups. Le deuxième est un redoutable gitan lanceur de couteaux dont il semble avoir une réserve inépuisable ! Votre troi sième adversaire, un nain, est aussi petit que sa lance est longue ! Inutile de vous dire que seuls les coups bas ont une chance de le toucher. Le combattant suivant est un• hindou qui lance un boomerang, à éviter à laller comme au retour, suivi d'un samouraï qui GRAPHISME 9/10 ANIMATION 6/10 SON 4/10 ERGONOMIE 6/10 RICHESSE 7110 » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » 162 Pour Thomson MO 5 manie le sabre avec efficacité. Après lui, vient le dragon cracheur de flammes qui vole audessus de votre tête en essayant de vous transformer en merguez grillée ! Vous devez l'éventrer en pointant votre glaive vers le haut et en sautant au bon moment. Si vous n'êtes pas trop cuit vous pouvez affronter le magicien qui vous jette des sorts tandis que son corbeau tente de vous crever les yeux. Assailli par l'irascible volatile en même temps que par des crampes dans les doigts, je n'ai pu vaincre ces derniers adversaires, aussi la description s'arrêtera-t-elle ici. Votre personnage se contrôle à partir du clavier, ou partiellement avec la manette de jeu, et peut effectuer une dizaine de mouvements : avancer. reculer. sauter, s'accroupir, attaquer et mettre l'épée dans diverses positions. Les personnages possèdent une réserve d'énergie, représentée par une barre qui diminue à chaque coup reçu. Votre propre réserve est souvent plus faible que celle de l'adversaire. L'animation est assez saccadée mais il s'agit là d'une limitation technique du MO 5 qui impose au programmeur de choisir entre animation coulée ou graphismes à plusieurs couleurs. Les nombreux adversaires et leurs façons différentes de combattre rendent le jeu intéressant mais peut-être faudrait-il expliquer à l'auteur la différence entre un hindou et un aborigène australien !.., Cassette : 180f. Edité par Loriciels, 53 rue de Paris, 92100 Boulogne-Billancourt. Tél. : (1) 48251133. - THEATRE BUROPB Pour Commocore 64 LE PACTE DE VARSOVIE EN ALERTE face au déploiement de troupes américaines en RFA. Washington a averti Moscou que toute intervention contre ses voies d'approvisionnement vital vers le Moyen-Orient provoquerait des représailles massives... Ces titres percutants peuvent être lus sur le faux journal daté du 6octobre1986, qui est fourni avec Théâtre Europe. Ce wargame étonnant simule les 30 premiers jours de• la prochaine guerre en Europe• en opposant le Pacte de Varsovie aux forces de l'OTAN. Si vous choisissez les forces du pacte, votre objectif est de briser l'alliance de l'OTAN, par une invasion massive et l'occupation de la RFA. Si vous préférez l'autre camp, votre tâche est de limiter l'invasion soviétique en Europe, en évitant l'occupation de la RFA. Dans les deux cas, l'ordinateur prendra le commandement de l'armée adverse. Après avoir choisi votre camp et sélectionné le niveau de jeu, l'écran affiche une carte d'Europe schématisée sur laquelle sont représentées les forces en présence, massées de part et d'autre de la frontière allemande. Chaque unité, représentée par un cercle de couleur bleu ou rouge selon le camp, ou jaune pour les armées neutres, est caractérisée par trois paramètres : puissance de combat puissance aérienne et intendance (réserve de munitions, de nourriture, etc.). Tous les échanges entre l'ordinateur et le joueur se font grâce à un curseur. appelé Comcurs, contrôlé exclusivement par la manette de jeu. Les adversaires jouent à tour de rôle en plusieurs phases, chaque tour représentant une journée d'af frontements. La phase de mouvement permet de déplacer les unités de son choix à l'aide du Comcurs. Vous ne pouvez pas installer une unité dans la mer ou dans une case déjà occupée, et les déplacements en montagne nécessitent deux tours. La phase de combat permet de lancer des attaques vers les unités ennemies placées dans les cases adjacentes. Suite page 164 SCIENCE lit VIE MICRO 1'1° 23• DECEMBRE 1985
* M05. AVENTURE COMPRISE. PICTOR 1'du 1/11/85 au 31/01/86. Le micro-ordinateur MOS, le crayon optique, le lecteur de cassettes et les deux logiciels Mandragore et Pictor THOMSONO MICRO-INFORMATIQUE TOUT UN MONDE DANS UN CADEAU



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 23 décembre 1985 Page 1SVM numéro 23 décembre 1985 Page 2-3SVM numéro 23 décembre 1985 Page 4-5SVM numéro 23 décembre 1985 Page 6-7SVM numéro 23 décembre 1985 Page 8-9SVM numéro 23 décembre 1985 Page 10-11SVM numéro 23 décembre 1985 Page 12-13SVM numéro 23 décembre 1985 Page 14-15SVM numéro 23 décembre 1985 Page 16-17SVM numéro 23 décembre 1985 Page 18-19SVM numéro 23 décembre 1985 Page 20-21SVM numéro 23 décembre 1985 Page 22-23SVM numéro 23 décembre 1985 Page 24-25SVM numéro 23 décembre 1985 Page 26-27SVM numéro 23 décembre 1985 Page 28-29SVM numéro 23 décembre 1985 Page 30-31SVM numéro 23 décembre 1985 Page 32-33SVM numéro 23 décembre 1985 Page 34-35SVM numéro 23 décembre 1985 Page 36-37SVM numéro 23 décembre 1985 Page 38-39SVM numéro 23 décembre 1985 Page 40-41SVM numéro 23 décembre 1985 Page 42-43SVM numéro 23 décembre 1985 Page 44-45SVM numéro 23 décembre 1985 Page 46-47SVM numéro 23 décembre 1985 Page 48-49SVM numéro 23 décembre 1985 Page 50-51SVM numéro 23 décembre 1985 Page 52-53SVM numéro 23 décembre 1985 Page 54-55SVM numéro 23 décembre 1985 Page 56-57SVM numéro 23 décembre 1985 Page 58-59SVM numéro 23 décembre 1985 Page 60-61SVM numéro 23 décembre 1985 Page 62-63SVM numéro 23 décembre 1985 Page 64-65SVM numéro 23 décembre 1985 Page 66-67SVM numéro 23 décembre 1985 Page 68-69SVM numéro 23 décembre 1985 Page 70-71SVM numéro 23 décembre 1985 Page 72-73SVM numéro 23 décembre 1985 Page 74-75SVM numéro 23 décembre 1985 Page 76-77SVM numéro 23 décembre 1985 Page 78-79SVM numéro 23 décembre 1985 Page 80-81SVM numéro 23 décembre 1985 Page 82-83SVM numéro 23 décembre 1985 Page 84-85SVM numéro 23 décembre 1985 Page 86-87SVM numéro 23 décembre 1985 Page 88-89SVM numéro 23 décembre 1985 Page 90-91SVM numéro 23 décembre 1985 Page 92-93SVM numéro 23 décembre 1985 Page 94-95SVM numéro 23 décembre 1985 Page 96-97SVM numéro 23 décembre 1985 Page 98-99SVM numéro 23 décembre 1985 Page 100-101SVM numéro 23 décembre 1985 Page 102-103SVM numéro 23 décembre 1985 Page 104-105SVM numéro 23 décembre 1985 Page 106-107SVM numéro 23 décembre 1985 Page 108-109SVM numéro 23 décembre 1985 Page 110-111SVM numéro 23 décembre 1985 Page 112-113SVM numéro 23 décembre 1985 Page 114-115SVM numéro 23 décembre 1985 Page 116-117SVM numéro 23 décembre 1985 Page 118-119SVM numéro 23 décembre 1985 Page 120-121SVM numéro 23 décembre 1985 Page 122-123SVM numéro 23 décembre 1985 Page 124-125SVM numéro 23 décembre 1985 Page 126-127SVM numéro 23 décembre 1985 Page 128-129SVM numéro 23 décembre 1985 Page 130-131SVM numéro 23 décembre 1985 Page 132-133SVM numéro 23 décembre 1985 Page 134-135SVM numéro 23 décembre 1985 Page 136-137SVM numéro 23 décembre 1985 Page 138-139SVM numéro 23 décembre 1985 Page 140-141SVM numéro 23 décembre 1985 Page 142-143SVM numéro 23 décembre 1985 Page 144-145SVM numéro 23 décembre 1985 Page 146-147SVM numéro 23 décembre 1985 Page 148-149SVM numéro 23 décembre 1985 Page 150-151SVM numéro 23 décembre 1985 Page 152-153SVM numéro 23 décembre 1985 Page 154-155SVM numéro 23 décembre 1985 Page 156-157SVM numéro 23 décembre 1985 Page 158-159SVM numéro 23 décembre 1985 Page 160-161SVM numéro 23 décembre 1985 Page 162-163SVM numéro 23 décembre 1985 Page 164-165SVM numéro 23 décembre 1985 Page 166-167SVM numéro 23 décembre 1985 Page 168-169SVM numéro 23 décembre 1985 Page 170-171SVM numéro 23 décembre 1985 Page 172-173SVM numéro 23 décembre 1985 Page 174-175SVM numéro 23 décembre 1985 Page 176-177SVM numéro 23 décembre 1985 Page 178-179SVM numéro 23 décembre 1985 Page 180-181SVM numéro 23 décembre 1985 Page 182-183SVM numéro 23 décembre 1985 Page 184-185SVM numéro 23 décembre 1985 Page 186-187SVM numéro 23 décembre 1985 Page 188-189SVM numéro 23 décembre 1985 Page 190-191SVM numéro 23 décembre 1985 Page 192-193SVM numéro 23 décembre 1985 Page 194-195SVM numéro 23 décembre 1985 Page 196-197SVM numéro 23 décembre 1985 Page 198-199SVM numéro 23 décembre 1985 Page 200-201SVM numéro 23 décembre 1985 Page 202-203SVM numéro 23 décembre 1985 Page 204