SVM n°23 décembre 1985
SVM n°23 décembre 1985
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°23 de décembre 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 204

  • Taille du fichier PDF : 235 Mo

  • Dans ce numéro : Exel... le Macintosh explose.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
THOMSON : LA GOMME, C'EST FINI D EPUIS LE LANCEMENT DE SON PREMIER micro-ordinateur familial, Thomson a toujours été à la traîne en ce qui concerne la qualité des claviers. Le TO 7 avait un clavier plat, où les touches étaient simplement matérialisées par une nervure surélevée ; le MO 5 et le TO 7/70 avaient de.> touches qui s'enfonçaient véritablement - mais elles étaient minces et en gomme, ce qui interdisait tout traitement de texte sérieux. Pour Noël, Thomson se met enfin à l'unisson d'un marché qui a presque entièrement adopté le clavier mécanique. Les nouveaux MO 5 et TO 7/70 sont donc proposés avec un vrai. 1.. -... j clavier. sans supplément de prix : 2 450 F et 3 450 F TTC. Thomson offre par ailleurs deux lots promotionnels, qui comprennent le magnétophone spécifique à la marque. indispensable : dans le lot MO 5, pour 2 990 F. on trouve en plus le crayon optique et les logiciels Pictor et Mandragore ; dans le lot TO 7/70, pour 3 990 F, on trouve les logiciels Cube et Colorpaint. Dernière trouvaille : un lot basé sur un MO 5 signé par Michel Platini. En série limitée, paraît-il... F ILIALE BORDELAISE DU GROUPE Télésystèmes, Cire ! Systèmes qui développe des produits de télécommunication pour micro-ordinateurs propose une station de travail destinée aux cadres à un prix intéressant. li s'agit d'un Apricot Fl configuré avec 256 Ko de mémoire, un lecteur de disquettes 31/2 pouces, le clavier à liaison infrarouge, un moniteur couleur auquel Ci rel ajoute un boîtier externe miracle et un poste téléphonique. Le boîtier comporte une carte graphique vidéotex, un modem, et le logiciel qui assure à la fois les fonctions d'émulation Minitel, serveur de données et transfert de fichiers. Le poste téléphonique est associé à 16 un répertoire de correspondants qui peuvent être appelés automatiquement. Le tout vendu 18 500 F HT avec le logiciel de traitement de texte Textor, le tableur Supercalc, et un logiciel graphique, peut faire oublier que le bel Apricot F1 n'est pas un compatible IBM (voirnotre banc d'essai dans SVM n°14). IL VERSION SOIT EPOUSE CONTROLE X EST DÉJÀ BIEN RARE QU'UNE SOCIÉTÉ française de logiciels se rapproche d'une de ses consœurs. Il est encore plus exceptionnel que ces deux entreprises s'allient pour prendre le contrôle d'une troisième, américaine de surcroît.C'est pourtant ce qu'ont réalisé Version Soit et Contrôle X dont la fusion annoncée début novembre devrait aboutir avant la fin 86 à un mariage avec l'américain International Solution, distributeur outre-Atlantique de Version Soit. La nouvelle entité ainsi créée s'appelle également International Solution, dans laquelle les firmes françaises détiendront la majorité du capital. Nous souhaitons devenir les fédérateurs des efforts français en matière de logiciels pour micros professionnels et nous sommes préts â accueillir d autres sociétés, affirme Jean-Pierre Nord man, PDG d'international Solution (ex-PDG de Contrôle X). Ces alliances pourraient prendre la forme d'associations avec des créateurs, d'accords commerciaux ou de prises de participations financières. On songe immanquablement à des contacts avec Talor, Multilog ou Memsolt. International Solution devient dès à présent la plus importante société française de logiciels pour micros professionnels avec une trentaine de personnes employées et un chiffre d'affaires prévisionnel de 35 millions de francs en 1986. Sans compter les 2,5 millions de dollars de la société américaine International Solution aux Etats-Unis, spécialisée dans la distribution de logiciels conçus par d'autres et notamment par Version Soit. International Solution réunit les compétences de deux sociétés créatives, largement complémentaires : Contrôle X a porté ses efforts sur les logiciels destinés au Macintosh d'Apple (comme CX Mac Base) et Version Soit sur les programmes tournant sur AU PLAISIR DES CADRES (Cirel Système, Centre Cadera l Bàt. 5 av. Kennedy, 33700 Mérignac. Tél. : 56 34 25 31). A les Apple de la série Il (par exemple Epistole). Les deux firmes se sont également diversifiées vers les produits pour IBM PC et commercialiseront sept logiciels début 86 (notamment un traitement de texte, un tableur, une gestion de fichiers et par la suite une base de données relationnelle). Version Soit et ContrôleX, dont les noms sont conservés pour les marques commerciales, ont également été des pionniers de l'exportation de logiciels français aux Etats Unis. La première, alliée à International Solution, devrait avoir vendu 25 000 """'-"" programmes outre-Atlantique d'ici la fin de l'année (essentiellement Mause Cale et Mause Write). La deuxième, alliée au groupe de presse Hayden, a déjà commercialisé 10 000 logiciels Ensemble (version américaine de CX Mac Base). li faut rappeler que ces performances sont moins élevées que les objectifs initialement prévus et que les chiffres d'affaires sont en conséquence moins importants, d'autant que les premières versions de ex Mac Base contenaient plusieurs erreurs qui ont freiné sa vente. s
DEFONCEZ-VOUS AU C128. Virtuoses de la programmation, mordus du clavier, avec le C 128, toutes sortes d'ivresses s'offrent à vous car le C 128, c'est trois ordinateurs en un. LE C 128 SOUS LE MODE 64. DES LOGICIELS A HAUTE DOSE. Pour ceux qui n'ont pas de C 64, cela veut dire d'emblée plus de 6 000 logiciels. Quant à vous, fans du C 64, vous allez pouvoir continuer à vous adonner à vos applications préférées. Le C 128 est 100% compatible avec le C 64 et ses périphériques. LEC 128 TRAVAILLE SOUS LE MODE CPM. LA DOSE DES PROFESSIONNELS. Une dimension nouvelle : 3 000 logiciels costauds pour faire de vous des professionnels musclés. LE C 128 : UN BASIC 7.0. LE FLASH. "Le meilleur basic jamais vu sur un micro-ordinateur" d'après la presse américaine. Le flash ! Une puissance de 128 Ko extensible à 512 Ko, dont 120 Ko utilisables sous basic en configuration standard. Le C 128 est une drogue dont on peut user sans modération. Attention, les effets dépassent tout ce que vous avez connu à ce jour ! ( :.commodore COMPUTER Commodore France 3, rue du Docteur-Lancereaux 75008 Paris. Tél : (1) 45 62 01 09 COMMODORE 128. UN BEL AVENIR. CHAPEAU COMMODORE 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 23 décembre 1985 Page 1SVM numéro 23 décembre 1985 Page 2-3SVM numéro 23 décembre 1985 Page 4-5SVM numéro 23 décembre 1985 Page 6-7SVM numéro 23 décembre 1985 Page 8-9SVM numéro 23 décembre 1985 Page 10-11SVM numéro 23 décembre 1985 Page 12-13SVM numéro 23 décembre 1985 Page 14-15SVM numéro 23 décembre 1985 Page 16-17SVM numéro 23 décembre 1985 Page 18-19SVM numéro 23 décembre 1985 Page 20-21SVM numéro 23 décembre 1985 Page 22-23SVM numéro 23 décembre 1985 Page 24-25SVM numéro 23 décembre 1985 Page 26-27SVM numéro 23 décembre 1985 Page 28-29SVM numéro 23 décembre 1985 Page 30-31SVM numéro 23 décembre 1985 Page 32-33SVM numéro 23 décembre 1985 Page 34-35SVM numéro 23 décembre 1985 Page 36-37SVM numéro 23 décembre 1985 Page 38-39SVM numéro 23 décembre 1985 Page 40-41SVM numéro 23 décembre 1985 Page 42-43SVM numéro 23 décembre 1985 Page 44-45SVM numéro 23 décembre 1985 Page 46-47SVM numéro 23 décembre 1985 Page 48-49SVM numéro 23 décembre 1985 Page 50-51SVM numéro 23 décembre 1985 Page 52-53SVM numéro 23 décembre 1985 Page 54-55SVM numéro 23 décembre 1985 Page 56-57SVM numéro 23 décembre 1985 Page 58-59SVM numéro 23 décembre 1985 Page 60-61SVM numéro 23 décembre 1985 Page 62-63SVM numéro 23 décembre 1985 Page 64-65SVM numéro 23 décembre 1985 Page 66-67SVM numéro 23 décembre 1985 Page 68-69SVM numéro 23 décembre 1985 Page 70-71SVM numéro 23 décembre 1985 Page 72-73SVM numéro 23 décembre 1985 Page 74-75SVM numéro 23 décembre 1985 Page 76-77SVM numéro 23 décembre 1985 Page 78-79SVM numéro 23 décembre 1985 Page 80-81SVM numéro 23 décembre 1985 Page 82-83SVM numéro 23 décembre 1985 Page 84-85SVM numéro 23 décembre 1985 Page 86-87SVM numéro 23 décembre 1985 Page 88-89SVM numéro 23 décembre 1985 Page 90-91SVM numéro 23 décembre 1985 Page 92-93SVM numéro 23 décembre 1985 Page 94-95SVM numéro 23 décembre 1985 Page 96-97SVM numéro 23 décembre 1985 Page 98-99SVM numéro 23 décembre 1985 Page 100-101SVM numéro 23 décembre 1985 Page 102-103SVM numéro 23 décembre 1985 Page 104-105SVM numéro 23 décembre 1985 Page 106-107SVM numéro 23 décembre 1985 Page 108-109SVM numéro 23 décembre 1985 Page 110-111SVM numéro 23 décembre 1985 Page 112-113SVM numéro 23 décembre 1985 Page 114-115SVM numéro 23 décembre 1985 Page 116-117SVM numéro 23 décembre 1985 Page 118-119SVM numéro 23 décembre 1985 Page 120-121SVM numéro 23 décembre 1985 Page 122-123SVM numéro 23 décembre 1985 Page 124-125SVM numéro 23 décembre 1985 Page 126-127SVM numéro 23 décembre 1985 Page 128-129SVM numéro 23 décembre 1985 Page 130-131SVM numéro 23 décembre 1985 Page 132-133SVM numéro 23 décembre 1985 Page 134-135SVM numéro 23 décembre 1985 Page 136-137SVM numéro 23 décembre 1985 Page 138-139SVM numéro 23 décembre 1985 Page 140-141SVM numéro 23 décembre 1985 Page 142-143SVM numéro 23 décembre 1985 Page 144-145SVM numéro 23 décembre 1985 Page 146-147SVM numéro 23 décembre 1985 Page 148-149SVM numéro 23 décembre 1985 Page 150-151SVM numéro 23 décembre 1985 Page 152-153SVM numéro 23 décembre 1985 Page 154-155SVM numéro 23 décembre 1985 Page 156-157SVM numéro 23 décembre 1985 Page 158-159SVM numéro 23 décembre 1985 Page 160-161SVM numéro 23 décembre 1985 Page 162-163SVM numéro 23 décembre 1985 Page 164-165SVM numéro 23 décembre 1985 Page 166-167SVM numéro 23 décembre 1985 Page 168-169SVM numéro 23 décembre 1985 Page 170-171SVM numéro 23 décembre 1985 Page 172-173SVM numéro 23 décembre 1985 Page 174-175SVM numéro 23 décembre 1985 Page 176-177SVM numéro 23 décembre 1985 Page 178-179SVM numéro 23 décembre 1985 Page 180-181SVM numéro 23 décembre 1985 Page 182-183SVM numéro 23 décembre 1985 Page 184-185SVM numéro 23 décembre 1985 Page 186-187SVM numéro 23 décembre 1985 Page 188-189SVM numéro 23 décembre 1985 Page 190-191SVM numéro 23 décembre 1985 Page 192-193SVM numéro 23 décembre 1985 Page 194-195SVM numéro 23 décembre 1985 Page 196-197SVM numéro 23 décembre 1985 Page 198-199SVM numéro 23 décembre 1985 Page 200-201SVM numéro 23 décembre 1985 Page 202-203SVM numéro 23 décembre 1985 Page 204