SVM n°23 décembre 1985
SVM n°23 décembre 1985
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°23 de décembre 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 204

  • Taille du fichier PDF : 235 Mo

  • Dans ce numéro : Exel... le Macintosh explose.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 138 - 139  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
138 139
LOGICIELS PROFESSIONNELS Enfin l'équivalent de Lotus 123 sur le Macintosh : Excel, le tableur intégré de Microsoft, devrait être disponible en version française à l'heure où vous lirez ces lignes. C'est un logiciel extraordinaire, offrant sans doute le tableur le plus puissant Le logiciel intégré de Microsoft fait exploser le Macintosh s fic:hier Edition Présentation Graphique format Mac:ro Ec:ran Feuille de c:alcul 1 Il B C D Graphique 3 1 0, 9 0,8 0, 7 0,6 0, 5 0,4. 0, 3 0, 2 0,1o..._._,,..,._+-1 12345678 Graphique 2 14,36% 1,49'1i ! : 0, 74% fxcel permet d'afficher en même temps un tableau de chiffres et plusieurs représentations graphiques. 4,79% d qn 0, 55% de la micro informatique aujourd'hui. Mais ce programme est si gros que lon ne pourra exploiter à fond ses possibilités que sur le Macintosh de 1 Mo de mémoire : cette version ne sera pas proposée par Apple avant)'année prochaine. VOICI EXCEL, LE DERNIER LO Fichier Edition Sélection Format Données -giciel créé par Micrdsoft. Son• prix de près de 4 000 F HT est E6 : ALEA() Options Macro Ecran à la mesure de ses performances. Ce produit, D qui intègre un tableur, une gestion de fichiers et un module de graphiques, est un pro gramme si extraordinaire et si puissant qu'il ne trouvera sa véritable raison d'être qu'avec un Macintosh de 1 Mo de mémoire (le double de ce qui est proposé par Apple aujourd'hui) muni d'un disque dur. En attendant, on peut tout de même l'utiliser avec SU Ko de mé moire et un second lecteur de disquettes. Bien que la concurrence soit rude, Excel in nove. Il est le seul logiciel intégré au catalo gue de'Microsoft. Contrairement aux autres A B grands éditeurs de logiciels, Microsoft avait jusqu'ici résisté à la vague déferlante des logi Feuille de calcul 1 : 2 ciels intégrés. Au lieu de rassembler dans un énorme programme toutes les fonctions clas siques de micro-informatique, Microsoft suit une démarche différente : à chaque besoin correspond un logiciel. Les responsables du marketing de Microsoft identifient trois caté gories principales d'utilisateurs de micro-ordi nateurs, selon le type de logiciel dont ils se Plusieurs fenêtres peuvent être ouvertes sur la même feuille de calcul. 138 SCIEl'ICE VIE MICRO 1'1° 23• DECEMBRE 1985
servent de préférence : Word pour le traitement de texte, File pour la gestion des fichiers, Multiplan (éventuellement complété par Chart, qui permet des représentations graphiques) pour les tableaux de chiffres. Il faut noter que ces quatre logiciels sont disponibles à la fois pour l'IBM PC et pour le Macintosh. Cette stratégie est complétée par une notion fondamentale : un utilisateur peut fabriquer lui-même son propre logiciel intégré, à partir des logiciels élémentaires de son choix et d'un logiciel intégrateur (par exemple Windows de Microsoft, pour l'IBM PC). Le logiciel Switcher, lui, joue le rôle d'intégrateur pour le Macintosh. Avec le logiciel Excel, Microsoft réunit deux fonctions très souvent utilisées ensemble : le tableur, véritable coeur du programme, et le tracé de graphiques. Comme le logiciel vedette 1-2-3 de Lotus, tosh en possède déjà deux. Pourtant Excel trouve le moyen d'innover. La grille de base comporte 16 384 lignes de 256 colonnes. Grâce à la souris, les largeurs de colonnes peuvent être facilement modifiées de 0 à 84 caractères de large. Il est possible d'ouvrir en même temps plusieurs tableaux, ce qui permet par exemple la vision simultanée de 12 tableaux financiers correspondant aux douze mois de lannée. Encore plus fort, il est aussi possible d'ouvrir plusieurs fenêtres sur le même tableau, ce qui permet de se déplacer indépendamment sur plusieurs zones du même tableau. Le nombre de fenêtres ne semble en pratique pas limité, il est en tout cas supérieur à trente. Les fenêtres peuvent de plus être coupées en deux zones verticales et deux zones horizontales où l'on peut se déplacer librement. Bien s Fichier Edition Présentation Graphique Format Macro Ecran o Grophique 5 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ail IDI IIilm.§ :...Lt:9:'.ï.It§:'.§. ?.t§:'.ï.."9.".4.L.Q:. ?..-t.-9:x9_4L_9:_9_.6.1..-.-.-.-.t.-..-.-.-.-..-.-...-..-..t.-.-... 9.1..§..1.l... 9.1. ?.. ?.9.l.. 9.1. ?..1.. ?.L.9.1.Q.4. ?.L..9.1..1..9. ?.L..9... ?.. fü... 9.1.Q.3.. ?.L.L. L ili + l++ +) Plusieurs types de représentations peuvent se combiner sur le même graphique. Excel comprend en plus une gestion de fichiers, rudimentaire. A condition de posséder un Macintosh 512 Ko, on peut maintenant choisir entre le logiciel intégré Jazz de Lotus, ou le logiciel Excel de Microsoft. Pour bénéficier des mêmes fonctionnalités que Jazz, Excel devra être complété par un traitement de texte au choix et un logiciel de communication. Le logiciel intégrateur Switcher dans sa version 4.4, qui permet de charger plusieurs programmes dans la mémoire du Macintosh, est livré avecExcel. Le tableur est la première et principale fonction d'Excel. Avec Multiplan et Jazz, le Macin- SCIEl'ICE VIE JllICRO 1'1° 23 DECEMBRE 1985 entendu, il est possible de faire référence dans une formule à une case d'une autre fenêtre. Cette fonction est absolument indispensable pour toutes les opérations de consolidations comptables, où le tableau consolidé est la somme de plusieurs tableaux partiels. Les fonctions que l'on peut placer dans une formule sont très nombreuses. En WOICIEL TESTÉ : 1 Programme du commerce en anglais (comprenant Switcher) avec manuel d'utilisation de.360 pages et guide des fonctions avancées de 210 pages ; programme d'essai en français. plus des fonctions trigonométriques, on trouve des fonctions logiques, des tests et des fonctions financières et statistiques. De très nombreuses fonctions supplémentaires manipulent les chaines de caractères et les dates. La possibilité de créer ses propres fonctions constitue bien là l'une des nouveautés fondamentales d'Excel. Notons qu'une fonction peut en appeler une autre, ouvrant ainsi la porte à des innovations dans tous les domaines. Les fonctions créées et nommées se retrouvent dans la fenêtre des fonctions et s'utilisent comme les fonctions originales. Autre généralisation qui fera plaisir à ceux qui ont une formation mathématique : quand cela a un sens, il est possible d'utiliser dans des formules des listes de cases. Le calcul se fait en même temps sur toutes les zones. Pour prendre un exemple simple, la valeur d'un stock se calcule en une seule formule sur une seule case, en faisant la somme des produits des quantités en stock par la valeur unitaire. Les programmeurs en langage APL, qui alléguaient l'extrême densité de ce langage pour ne pas utiliser de tableurs, doivent essayer Excel : ils y retrouveront les manipulations de listes d'objets qui leur sont chères. Un prix d'excellence L'utilisation de fonctions est le seul moment où, dans Excel. l'ergonomie laisse à désirer. Les habitués du Macintosh aiment bien utiliser soit uniquement le clavier, soit uniquement la souris. Or pour saisir une formule dans une case, il faut sans cesse passer de la souris au clavier. D'autre part, la liste des fonctions est fort longue : il y en a 85 et il faut les faire défiler dans une fenêtre minuscule pour retrouver celle qui doit figurer dans la formule. On obtiendrait une meilleure ergonomie en ajoutant les opérateurs mathématiques classiques à la liste des fonctions. Si l'on disposait d'une sélection successive de plusieurs fonctions qui permette de ne pas revenir plusieurs fois dans l'option correspondante, la saisie d'une formule complexe pourrait se réaliser entièrement avec la souris. En dépit de ce léger défaut. le tableur d'Excel égale les meilleurs produits par sa facilité d'emploi et les surpasse par le nombre des possibilités qu'il offre. Les représentations graphiques reprennent celles de Chart en les améliorant. On peut ouvrir plusieurs fenêtres comportant un graphique, représentant chacune une liste de nombres différents. On peut également afficher plusieurs fenêtres contenant des présentations graphiques différentes de la même liste de chiffres. Certaines possibilités sont originales, comme la retouche de la présentation des traditionnels camemberts. Tous les 139



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 23 décembre 1985 Page 1SVM numéro 23 décembre 1985 Page 2-3SVM numéro 23 décembre 1985 Page 4-5SVM numéro 23 décembre 1985 Page 6-7SVM numéro 23 décembre 1985 Page 8-9SVM numéro 23 décembre 1985 Page 10-11SVM numéro 23 décembre 1985 Page 12-13SVM numéro 23 décembre 1985 Page 14-15SVM numéro 23 décembre 1985 Page 16-17SVM numéro 23 décembre 1985 Page 18-19SVM numéro 23 décembre 1985 Page 20-21SVM numéro 23 décembre 1985 Page 22-23SVM numéro 23 décembre 1985 Page 24-25SVM numéro 23 décembre 1985 Page 26-27SVM numéro 23 décembre 1985 Page 28-29SVM numéro 23 décembre 1985 Page 30-31SVM numéro 23 décembre 1985 Page 32-33SVM numéro 23 décembre 1985 Page 34-35SVM numéro 23 décembre 1985 Page 36-37SVM numéro 23 décembre 1985 Page 38-39SVM numéro 23 décembre 1985 Page 40-41SVM numéro 23 décembre 1985 Page 42-43SVM numéro 23 décembre 1985 Page 44-45SVM numéro 23 décembre 1985 Page 46-47SVM numéro 23 décembre 1985 Page 48-49SVM numéro 23 décembre 1985 Page 50-51SVM numéro 23 décembre 1985 Page 52-53SVM numéro 23 décembre 1985 Page 54-55SVM numéro 23 décembre 1985 Page 56-57SVM numéro 23 décembre 1985 Page 58-59SVM numéro 23 décembre 1985 Page 60-61SVM numéro 23 décembre 1985 Page 62-63SVM numéro 23 décembre 1985 Page 64-65SVM numéro 23 décembre 1985 Page 66-67SVM numéro 23 décembre 1985 Page 68-69SVM numéro 23 décembre 1985 Page 70-71SVM numéro 23 décembre 1985 Page 72-73SVM numéro 23 décembre 1985 Page 74-75SVM numéro 23 décembre 1985 Page 76-77SVM numéro 23 décembre 1985 Page 78-79SVM numéro 23 décembre 1985 Page 80-81SVM numéro 23 décembre 1985 Page 82-83SVM numéro 23 décembre 1985 Page 84-85SVM numéro 23 décembre 1985 Page 86-87SVM numéro 23 décembre 1985 Page 88-89SVM numéro 23 décembre 1985 Page 90-91SVM numéro 23 décembre 1985 Page 92-93SVM numéro 23 décembre 1985 Page 94-95SVM numéro 23 décembre 1985 Page 96-97SVM numéro 23 décembre 1985 Page 98-99SVM numéro 23 décembre 1985 Page 100-101SVM numéro 23 décembre 1985 Page 102-103SVM numéro 23 décembre 1985 Page 104-105SVM numéro 23 décembre 1985 Page 106-107SVM numéro 23 décembre 1985 Page 108-109SVM numéro 23 décembre 1985 Page 110-111SVM numéro 23 décembre 1985 Page 112-113SVM numéro 23 décembre 1985 Page 114-115SVM numéro 23 décembre 1985 Page 116-117SVM numéro 23 décembre 1985 Page 118-119SVM numéro 23 décembre 1985 Page 120-121SVM numéro 23 décembre 1985 Page 122-123SVM numéro 23 décembre 1985 Page 124-125SVM numéro 23 décembre 1985 Page 126-127SVM numéro 23 décembre 1985 Page 128-129SVM numéro 23 décembre 1985 Page 130-131SVM numéro 23 décembre 1985 Page 132-133SVM numéro 23 décembre 1985 Page 134-135SVM numéro 23 décembre 1985 Page 136-137SVM numéro 23 décembre 1985 Page 138-139SVM numéro 23 décembre 1985 Page 140-141SVM numéro 23 décembre 1985 Page 142-143SVM numéro 23 décembre 1985 Page 144-145SVM numéro 23 décembre 1985 Page 146-147SVM numéro 23 décembre 1985 Page 148-149SVM numéro 23 décembre 1985 Page 150-151SVM numéro 23 décembre 1985 Page 152-153SVM numéro 23 décembre 1985 Page 154-155SVM numéro 23 décembre 1985 Page 156-157SVM numéro 23 décembre 1985 Page 158-159SVM numéro 23 décembre 1985 Page 160-161SVM numéro 23 décembre 1985 Page 162-163SVM numéro 23 décembre 1985 Page 164-165SVM numéro 23 décembre 1985 Page 166-167SVM numéro 23 décembre 1985 Page 168-169SVM numéro 23 décembre 1985 Page 170-171SVM numéro 23 décembre 1985 Page 172-173SVM numéro 23 décembre 1985 Page 174-175SVM numéro 23 décembre 1985 Page 176-177SVM numéro 23 décembre 1985 Page 178-179SVM numéro 23 décembre 1985 Page 180-181SVM numéro 23 décembre 1985 Page 182-183SVM numéro 23 décembre 1985 Page 184-185SVM numéro 23 décembre 1985 Page 186-187SVM numéro 23 décembre 1985 Page 188-189SVM numéro 23 décembre 1985 Page 190-191SVM numéro 23 décembre 1985 Page 192-193SVM numéro 23 décembre 1985 Page 194-195SVM numéro 23 décembre 1985 Page 196-197SVM numéro 23 décembre 1985 Page 198-199SVM numéro 23 décembre 1985 Page 200-201SVM numéro 23 décembre 1985 Page 202-203SVM numéro 23 décembre 1985 Page 204