SVM n°23 décembre 1985
SVM n°23 décembre 1985
  • Prix facial : 18 F

  • Parution : n°23 de décembre 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 204

  • Taille du fichier PDF : 235 Mo

  • Dans ce numéro : Exel... le Macintosh explose.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 106 - 107  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
106 107
-PSET(a,b) allume le point graphique de coordonnées (a,b) ; - PSET(a,b)• X affiçhe le caractère semi-graphique X• aux coordonnées (a,b). Les coordonnées graphiques du TO 7/70 ont leur origine (point 0,0) en haut et à gauche de l'écran. Rappelons par ailleurs que la résolution de cette machine est de 320 x 200 points. DESCRIPTION DES VARIABLES Tableaux : - E(14) : cette table contient les codes correspondant à l'état de chacun des quinze traits. Rappelons que, contrairement à certaines autres machines, les indices d'un 1 106.../... 760 IF (ASC(I $)<49) OR (54A THEN P=A:A=B:B=P 850 E=(A-3)*A/2+B 860 IF E(E)*(E(E)+2*Z)o0 THEN 900 870 IF Z= 1 THEN V=V+ 1 : GOTO 1600 880 R=R+ 1 : GOTO 1600 900 LOCATE 0,23 910 PRINT " COUP INCORRECT" 920 FOR I= 1 TO 2500 : NEXT I 9 30 GOTO 2 10 1000 IF T ((l+Z)/2)= 1 THEN 1170 10 10 IF T((l+Z)/2)=15 THEN 12 00 1020 E=-1 : H=-250 : FOR I =2 TO 6 : FOR J= 1 TO I-1 10 30 E=E+ 1/IF E(E)*(E(E)+2*Z) o0 THEN 1160 1040 G=O : FOR K= 1 TO 6 1050 IF (K-l)*(K-J)=O THEN 1140 1060 IF K>J THEN M=E((K-3)*K/2+J) GOTO 1080 10/:0 M=E((J-3)*J/2+K) 1080 IF Z=-1 THEN IF M o3 THEN M=-M 1090 IF K>I THEN N=E((K- 3)*K/2+1)GOTO 111 0 11 OO N =E ( (! -3)*I/2 +K) 1110 IF Z=-1 THEN IF No3 THEN N=-N 1120 IF N>M THEN P=l'..i:M=NN=P 11 30 G=G+V((M+5)*M/2+N+5) 1140NEXTK 11 50 IF G>H THEN H=G:A=IB=J 1160 NEXT J : NEXT 1 RETURN 1170 E=- l:FOR I =2 TO 6 : FOR J = 1 TO I -1 11 80 E=E+ UF E(E)*(E(E)+2*2) =0 THEN A=IB= JI =6J=6 11 90 NEXT J NEXT I : RETTJRN 12 00 LOCATE 0,23 121 0 PRINT "MAIS APPUYEZ SUR UNE TOUCHE SVP" 1220M=M+1 : IF INKEY$=" "THEN 1220 1230 M=M-INT(M/6)*6 1240A=M+1 tableau commencent à 0 sur Thomson et non à 1. - V(20) représente le tableau des valeurs attribuées aux triangles. - X(6) et Y(6) contiennent les coordonnées horizontales et verticales des six points sur l'écran. - T(l) : contient le nombre de coups réellement possibles pour chaque joueur. - M$(1) : variable d'affichage. Variables alphanumériques : - E$ contient 39 espaces. Sert à effacer une ligne de lécran sans ramener le curseur à la ligne. - 1$ contient uniquement le caractère fourni parlNKEY$. Variables numériques : -A et B désignent les points qui doivent être reliés sur l'écran et notés dans la liste des coups joués. - D contient la valeur + 1 ou -1 selon que la machine ou le joueur commence. - G contient la note obtenue par une liaison après calcul. Sa valeur est comprise entre -200et+24. - H contient la meilleure note de toutes les liaisons. - L indique à quelle ligne de la liste des coups doit être affiché le prochain coup. - M et N sont utilisés dans le sous-programme de recherche. Elles contiennent les états de liaisons, et permettent de trouver la note correspondante au couple de codeM,N. - P est un registre intermédiaire pour la permutation de deux variables. - R et V totalisent les différents coups, dans R pour le joueur rouge, dans V pour le vert. -Z permet de permuter le rôle des joueurs par simple inversion des tests et des calculs où interviennent les codes d'état. Sa valeur alterne entre -1et+1. Jean-Christian LLOBET 12 50 N=N+1 : IF INKEY$=" " THEN 1250 1260 N=N-INT(N/5)*5+A : N=N-INT(N/6)*6 1270 B=N+l 12 80 IF B>A THEN P=A:A=B:B=P 12 90D=1 1300 RETURN 1400 LOCATE 0,21 1410 PRINT E$ 1420 PRINT " JE JOUE DANS UN INSTANT" 1430 PRINT E$ 1440 GOSUB 1000 1450 LOCATE 0,21 1460 PRINT E$ 1470 PRINT" JE JOUE DE" ; B ; "A" ; A ; " 1480 PRINT E$ 1490 E=(A-3)*A:2+B 1600 LINE(X(B),Y(B))-(X(A),Y(A)) 1610 T ((1+Z)/2)=T ((l+Z)/2)- 1 1620 IF E(E)=O THEN T((l-Z)/2)-1 1630 E(E)=Z 1640 FOR I= 1 TO 6 1650 IF (1-A)*(l-B)=OTHEN 1730 1660 IF l>A THEN M=0 -3)*I/2+A : GOTO 1680 1670 M =(A-3)*A/2+I 1680 IF I >B THEN N = (! -3)*I/2+B : GOTO 1700 1690 N=(B-3)*B/2+I 1700 IF ZoE(M) THEN P=M:M=NN=P : IF Z<>E(M) THEN 1730 171 0 IF E(N)=O THEN E(N)=2*Z : T ((l+Z)/2)=T ((l+Z)/2)-1 : GOT01730 1720 IF E(N)=-2*Z THEN E(N)=3 T ((l+Z)/2) =T ((l+Z)/2)-1 1730 NEXT I 1740 L=L+l : LOCATE 3 1,L 1750 PRINT USING"•" ; B PRINT "-" PRINT USING"• " ; A ; 1760 FOR I= 1 TO 2500 : NEXT I 1770 IF T ((l-Z)/2)o0 THEN D=-D:Z=-Z GOTO 200 1800 IF V>R+ 1 THEN M$(0)="VOUS AVEZ" : M$ ( !) ="J'AI " GOTO 1830 1810 IF R>V+ 1 THEN M$(0)="J'AI"M$ ( !) ="VOUS AVEZ"GOTO 1830 1820 M$(0)="LE VERT A"M$(l)="LE ROUGE A" 1830 LOCATE 0,2 1 : COLOR 7,0 1840 PRINT" " ; M$ ((l+Z)/2) ; " PERDU. 1850 PRINT " " ; M$ ((1-Z)/2) ; " GAGNE ! SCU: !'lCE lit VIEllllCKO !'4° 23 - DECElllBKE 1985
IDÉES LUCRATIVES Encore des témoignages qui prouvent que l'on peut maintenant gagner sans aucune difficulté plus de 20 000 F par mois en montant une affaire Voici comment devenir votre propre patron tablissez-vous à votre compte.Imaginez-vous E dans le fauteuil confortable du patron. En tant que chef d'entreprise, vous êtes toujours respecté. C'est vous qui donnez des ordres. C'est vous qui choisissez librement vos horaires de travail. Prenez votre après-midi quand vous en avez envie. Libérez-vous enfin des contraintes des salariés. Beaucoup d'entre eux peuvent se trouver au chômage, du jour au lendemain : la sécurité de l'emploi, cela n'existe plus. En tant que patron, en revanche, vous faites partie des personnes aisées. Offrez-vous, vous aussi, des loisirs attrayants, des voyages passionnants. Goûtez aux plaisirs d'une très bonne table, et d'une cave à vin bien fournie. Décidez-vous maintenant. C'est plus facile que vous ne le pensez Voici des exemples : Avec moins de 1000 F, M. Jean-Pierre Bruyères de Rieux - Volvestre (31) a lancé une affaire d'entretien de parkings. Après 1 2 mois à peine, cette activité lui a déjà rapporté presque 400 000 F de bénéfice, cela représente plus de 30 000 F par mois : une belle rentabilité, une exploitation facile et sans risques. Vous pouvez même démarrer cette entrepri se tout en gardant votre emploi, en travaillant le soir, le samedi... avec un minimum de capital. M. Bruyères nous avoue : Aujourd'hui, si je n'ai plus de problèmes d'argent, c'est grâce aux dossiers-études « idées lucratives ». Ils sont tellement clairs et méthodiques qu'il m'a été facile de réussir. M. Serge Rhumorbarbe, Protec'­ Graffitis à Ifs (14), a en levé sa blouse blanche de dessinateur industriel. Il a quitté son emploi stable, mais peu motivant. Ce sont là encore les dossiers-études « idées lu cratives » qui lui ont permis de franchir le pas. Avec les informations qu'il y a t rouvées, il est devenu spécialiste en cuir artificiel (vinyl). Selon son propre témoignage, ses revenus s'élèvent à 20 000 F par mois en moyenne. Sa nouvelle activité l'a déjà conduit dans de nombreux pays, dont les Etats-Unis, au cours de 2 voyages. Voilà, c'est autre chose que 8 heures de travail de bureau tous les jours, je ne pourrais plus jamais y retourner, se réjouit-il en lecteur fidèle d'« idées lucratives ». Du chômeur au roi du jus, M. Henri-Denis le Bigot a réussi cet exploit. Il a vendu en moins d'un an plus d'un million de gobelets de jus de fruits pressés à 1 0 F le gobelet. Une affaire très simple mais d'autant plus « juteuse », qui ne demande aucune connaissance particulière et un investissement réduit. Une activité sans secrets, à votre portée, de suite. Les dossiers-études « idées lucratives » vous montrent comment vous pouvez en faire autant. Tous ces gens et beaucoup d'autres qui réussissent dans les affaires, qu'ont-ils de plus ? Rien du tout. Ils sont comme vous. Ni plus malins, ni plus intelligents que vous. Ils n'ont pas non plus de formation particulière, ni de capital important à leur disposition. Quelques milliers de francs suffi- Il gagne 250 000 F la première année « Avant j'avais un travail de routine, pas assez rémunéré. Heureusement, j'ai découvert une bonne affaire dans « idées lucratives ». En moins d'un an, mes revenus ont triplé. Actuellement, je gagne plus de 20 000 F par mois, sans contraintes : je suis mon propre patron ». Jacques de Brabant de Lyon. Vous êtes également capable de réussir Comment faire ? Actuellement, vous pouvez vous procurer la collection complète des dossiers-études « idées lucratives » déjà publiés. Vous y découvrirez toutes les clefs du succès de nombreuses affaires qui marchent bien. Les raisons pour lesquelles elles marchent bien. Vous y trouverez une méthode systématique, faci le à suivre. Vous apprendrez, par étapes, comment en faire autant et même mieux. Démarrez immédiatement, sans perte de temps, mais sur des bases solides. Réussissez grâce à des conseils pratiques et à des cas réels dévoilés par « idées lucratives ». VU A LA TÉLÉVISION Même la télévision/T.F. 1 et F.R.3), les radios (France-Inter, Europe 1), de nombreux journaux (Le Monde...), et revues (V. S.D., Biba,/'Expansion...) ont consacré des émissions et des reportages aux dossiers-études « idées lucratives•.•Tout le monde peut devenir son propre patron », explique à F.R.3 M. Frédéric Spindler. Lui-même s'est mis à son compte à 19 ans grâce à « idées lucratives ». Peu après le démarrage, il gagne entre 15 et 20 000 F par mois. Il a réussi. Vous pouvez en faire autant. Car vous trouverez en plus de l'idée, tous les éléments éprouvés pour faciliter votre installation dans les meilleures affaires. Laissez-vous simplement guider par les instructions claires et méthodiques. A l'heure actuelle, c'est le moyen le plus sûr et le plus rapide de vivre mieux, plus en sécurité, avec des revenus confortables. Et enfin, vous ne dépendrez plus de personne. Gratuitement et sans risques Demandez de suite, sans engagement de votre part, la collection comprenant plus de 70 résumés d'« idées lu cratives ». Ne tournez pas cette page avant d'avoir découpé le bon ci-dessous sent dans certains cas. Mais, et l'explication est Faites-le à l'instant même, pendant qu'il en est très simple, ils exploitent tous des affaires faciles encore temps, sinon vous risquez de l'oublier. à réaliser, et néanmoins d'une extrême rentabili- Envoyez votre courrier aux Editions Selz - 1, place té. Ces affaires sont décrites jusque dans les du Lycée - B.P. 266 - 68005 Colmar Cedex. moindres détails avec exemples concrets à Vous pouvez nous joindre par téléphone en l'appui, dans les dossiers-études « idées lucrati- composant le 89 24 04 64 + demandez Sylviane néeb- Bon de réservation gratuite 1 Oui, je souhaite recevoir à titre GRATUIT, et sans engagement de ma part, la collection complète de plus de 70 résumés•idées lucratives•. 1 1 1 I Nom :.. Prénom :.. J 1 Adresse :...,.. -.. 1 1 Code :... Ville :. 1 1 A remplir en/etues d'imprimerie et a retourner aux : Editions SELZ -BP 266 68/XJ5 Colmar Cedex 1 SVM 50112 J



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 23 décembre 1985 Page 1SVM numéro 23 décembre 1985 Page 2-3SVM numéro 23 décembre 1985 Page 4-5SVM numéro 23 décembre 1985 Page 6-7SVM numéro 23 décembre 1985 Page 8-9SVM numéro 23 décembre 1985 Page 10-11SVM numéro 23 décembre 1985 Page 12-13SVM numéro 23 décembre 1985 Page 14-15SVM numéro 23 décembre 1985 Page 16-17SVM numéro 23 décembre 1985 Page 18-19SVM numéro 23 décembre 1985 Page 20-21SVM numéro 23 décembre 1985 Page 22-23SVM numéro 23 décembre 1985 Page 24-25SVM numéro 23 décembre 1985 Page 26-27SVM numéro 23 décembre 1985 Page 28-29SVM numéro 23 décembre 1985 Page 30-31SVM numéro 23 décembre 1985 Page 32-33SVM numéro 23 décembre 1985 Page 34-35SVM numéro 23 décembre 1985 Page 36-37SVM numéro 23 décembre 1985 Page 38-39SVM numéro 23 décembre 1985 Page 40-41SVM numéro 23 décembre 1985 Page 42-43SVM numéro 23 décembre 1985 Page 44-45SVM numéro 23 décembre 1985 Page 46-47SVM numéro 23 décembre 1985 Page 48-49SVM numéro 23 décembre 1985 Page 50-51SVM numéro 23 décembre 1985 Page 52-53SVM numéro 23 décembre 1985 Page 54-55SVM numéro 23 décembre 1985 Page 56-57SVM numéro 23 décembre 1985 Page 58-59SVM numéro 23 décembre 1985 Page 60-61SVM numéro 23 décembre 1985 Page 62-63SVM numéro 23 décembre 1985 Page 64-65SVM numéro 23 décembre 1985 Page 66-67SVM numéro 23 décembre 1985 Page 68-69SVM numéro 23 décembre 1985 Page 70-71SVM numéro 23 décembre 1985 Page 72-73SVM numéro 23 décembre 1985 Page 74-75SVM numéro 23 décembre 1985 Page 76-77SVM numéro 23 décembre 1985 Page 78-79SVM numéro 23 décembre 1985 Page 80-81SVM numéro 23 décembre 1985 Page 82-83SVM numéro 23 décembre 1985 Page 84-85SVM numéro 23 décembre 1985 Page 86-87SVM numéro 23 décembre 1985 Page 88-89SVM numéro 23 décembre 1985 Page 90-91SVM numéro 23 décembre 1985 Page 92-93SVM numéro 23 décembre 1985 Page 94-95SVM numéro 23 décembre 1985 Page 96-97SVM numéro 23 décembre 1985 Page 98-99SVM numéro 23 décembre 1985 Page 100-101SVM numéro 23 décembre 1985 Page 102-103SVM numéro 23 décembre 1985 Page 104-105SVM numéro 23 décembre 1985 Page 106-107SVM numéro 23 décembre 1985 Page 108-109SVM numéro 23 décembre 1985 Page 110-111SVM numéro 23 décembre 1985 Page 112-113SVM numéro 23 décembre 1985 Page 114-115SVM numéro 23 décembre 1985 Page 116-117SVM numéro 23 décembre 1985 Page 118-119SVM numéro 23 décembre 1985 Page 120-121SVM numéro 23 décembre 1985 Page 122-123SVM numéro 23 décembre 1985 Page 124-125SVM numéro 23 décembre 1985 Page 126-127SVM numéro 23 décembre 1985 Page 128-129SVM numéro 23 décembre 1985 Page 130-131SVM numéro 23 décembre 1985 Page 132-133SVM numéro 23 décembre 1985 Page 134-135SVM numéro 23 décembre 1985 Page 136-137SVM numéro 23 décembre 1985 Page 138-139SVM numéro 23 décembre 1985 Page 140-141SVM numéro 23 décembre 1985 Page 142-143SVM numéro 23 décembre 1985 Page 144-145SVM numéro 23 décembre 1985 Page 146-147SVM numéro 23 décembre 1985 Page 148-149SVM numéro 23 décembre 1985 Page 150-151SVM numéro 23 décembre 1985 Page 152-153SVM numéro 23 décembre 1985 Page 154-155SVM numéro 23 décembre 1985 Page 156-157SVM numéro 23 décembre 1985 Page 158-159SVM numéro 23 décembre 1985 Page 160-161SVM numéro 23 décembre 1985 Page 162-163SVM numéro 23 décembre 1985 Page 164-165SVM numéro 23 décembre 1985 Page 166-167SVM numéro 23 décembre 1985 Page 168-169SVM numéro 23 décembre 1985 Page 170-171SVM numéro 23 décembre 1985 Page 172-173SVM numéro 23 décembre 1985 Page 174-175SVM numéro 23 décembre 1985 Page 176-177SVM numéro 23 décembre 1985 Page 178-179SVM numéro 23 décembre 1985 Page 180-181SVM numéro 23 décembre 1985 Page 182-183SVM numéro 23 décembre 1985 Page 184-185SVM numéro 23 décembre 1985 Page 186-187SVM numéro 23 décembre 1985 Page 188-189SVM numéro 23 décembre 1985 Page 190-191SVM numéro 23 décembre 1985 Page 192-193SVM numéro 23 décembre 1985 Page 194-195SVM numéro 23 décembre 1985 Page 196-197SVM numéro 23 décembre 1985 Page 198-199SVM numéro 23 décembre 1985 Page 200-201SVM numéro 23 décembre 1985 Page 202-203SVM numéro 23 décembre 1985 Page 204