SVM n°22 novembre 1985
SVM n°22 novembre 1985
  • Prix facial : 17 F

  • Parution : n°22 de novembre 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 196

  • Taille du fichier PDF : 235 Mo

  • Dans ce numéro : 5 vérités sur le TO9 de Thomson.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
LE PETIT JOURNAL DE L'INFORMATIQUE À L'ÉCOLE C'EST MEILLEUR À PLUSIEURS AGRANDIR SON NANORÉSEAU Certaines écoles qui viennent de rece voir un Nanoréseau étaient déjà équi pées d'ordinateurs Thomson isolés, des MO 5, des TO 7 ou des TO 7/70. On peut les rajouter au Nanoréseau, qui accepte simultanément les 3 modèles. La connexion d'un TO 7 ou d'un TO 7/70 revient à 1690 F HT (tarifs dé gressifs par quantité). Par ailleurs, Léa nord organise un deuxième Nano forum durant la première quinzaine de décembre. Cette manifestation s'adresse aux créateurs de logiciels désireux d'écrire des programmes pour Nanoréseau. Renseignements : Léanord, 221 boulevard Davout, 75020 Paris. tél. : (1) 43 64 46 5 7 ou 236 rue Sadi-Carnot, 59230 Haubourdin. Tél. : 2044 74 74. AGENTS DE SERVICE Le budget formation pour 1986 privilé gie les écoles primaires (37,5 millions de francs). Viennent ensuite les collè ges (22,5 millions), puis les lycées (15 millions). 5 millions devraient être consacrés à la formation des agents de service à la maintenance. Des problè mes en perspective : on a oublié de leur demander leur avis. AITENTION, FRAGILE Pour les réparations que les ordi nateurs ne manqueront pas d'exi ger, il semble que les écoles pri maires devront se débrouiller toutes seules : avec 1,16 million de francs attribués au budget 1986, il y a juste de quoi assurer les réparations et lentretien des équipements des Ecoles norma les. Les lycées obtiennent 9,34 millions et les collèges 21,66 mil lions. Les écoles devront sans doute se retourner vers les collectivités locales. 26 Informatique à l'école : le petit guide des associationsrt1lJA ssociations, clubs... Il ne manque pas de structu I res pour accueillir la foule des enseignants désor'K',, mais lancés dans la grande aventure de l'informatique scolaire. Les parents concernés peuvent parfois s'y faire une place, certains clubs s'ouvrant en dehors des heures scolaires. La plus ancienne de ces associations est EPI (Enseignement public et informatique), créée en 1971. Ses 4 000 adhérents sont surtout implantés dans le secondaire. Il est vrai que c'est d'abord là, historiquement, que se sont développées les premiè res actions. EPI est strictement réservée aux ensei gnants du secteur public, bien qu'elle ait de nombreux contacts avec des organismes divers, avec les parents par exemple, par l'intermédiaire de la F.C.P.E (Fédéra tion Cornec). C ette association très active diffuse un bulletin et des dossiers de qualité. Par ce biais, elle touche plus de 5 000 personnes (il n'est pas nécessaire d'être membre pour s'abonner). Depuis peu, elle organise une université d'été de haute tenue : cette année, elle était la seule à offrir un stage sur la maintenance du Nanoréseau. Son principal thème, la défense du ser vice public, ne l'empêche pas de prendre à l'occasion des positions très critiques par rapport aux actions de !'Education nationale. E Pl est connue pour avoir été le seul groupement à soutenir le LSE, langage de programmation pro pre à !'Education nationale adapté du Basic. Elle ne prône cependant pas l'utilisation exclusive de ce Jan gage. Auprès d'elle, les enseignants trouveront une association combative s'appuyant sur des adhérents compétents. Adhésion annuelle : 100 F. Bulletin : 150 F. EPI, Lycée Corneille, 78170 La Celle St-Cloud. Affiliée à la toute puissante Fédération Microtel, Adémir existe depuis 1979. Cette fédération de clubs ouverte aussi bien aux enseignants (du public et du privé) qu'aux parents et même aux élèves revendi que ainsi quelque 4 000 membres répartis en 90 clubs. Ses actions sont essentiellement orientées vers la réalisation de logiciels éducatifs qui peuvent être échangés ou vendus selon une procédure particulière. Les logiciels ainsi produits ont jusqu'à présent été de qualité inégale. Ils sont souvent réalisés sur des ordi nateurs SMT (Goupil Il et Ill notamment). Il est vrai que la vice-présidente d'Adémir, Monique Perdrillat, n'est autre que l'épouse d'un dirigeant de SMT. Adé mir est cependant une association dynamique qui apporte un soutien logistique efficace à ses adhérents. Cotisation annuelle : adultes : 290 F, enfants (de plus de 15 ans) : 100 F. Adémir, 9 rue Huysmans, 75006 Paris. Tél. : (1) 45 44 70 73. P lus spécifique, et plus récente elle date de 1984, IPEM (Informatique et pédagogie à l'école mater nelle) s'intéresse, comme son nom l'indique, aux ma ternelles. Cette association ouverte à tous se veut un lieu de réflexion et d'expérimentation. On y parle aussi bien des robots-jouets comme Bigtrack que des ordinateurs et de leurs logiciels. Cotisation annuelle : 50 F/personne, 100 F/école. IPEM, 6 rue Jules Ferry, 01000 BourgenBresse. D'autres associations exis tent, comme l'ANSTJ ou les groupes Freinet (déjà signalés dans notre dernier numéro). Localement, cer tains clubs sont très dynamiques. Pour les contacter, adressez-vous à votre mairie. BEAU Comment exi, dans certaines régions, enseignants et élèves S attendaient toujours, début octobre, la livraison des ordinateurs et des logiciels promis par le plan Informatique pour tous, ailleurs, les choses ont dé marré rondement. C'est ainsi qu'à Marignane, Alain Bardon, inspecteur de la circonscription et Claude Chaumery, instituteur et conseiller pédagogique, ont un peu forcé les événements. Les Nanoréseau n'étaient pas livrés ? Les enseignants sont allés les chercher eux-mêmes dans les locaux utilisés pour la formation des maitres, et les ont installés dans leur SCIENCE l ! t VIE MICRO N°22 NOVEMBRE 1985
L DES AFFAIRES CHEZ FREINET Cinq remarquables logiciels pour le primaire e groupe du Rhône du mouvement Freinet a mis au point cinq logiciels pour l'école primaire d'un rare niveau de qualité, qu'il se propose de fournir à tous les instituteurs intéressés moyennant le prix re marquablement bas de 200 F pour l'ensemble. Ces programmes. qui tournent sur Thomson TO 7, TO 7/70, MO 5 ou Nanoréseau, couvrent le français et la lecture pour le cours préparatoire et le cours élé mentaire, ainsi que le calcul et la conjugaison du cours élémentaire au cours moyen. 0 n retrouve dans les jeux de lecture la plupart des exercices déjà connus par ailleurs : remettre une phrase en ordre, repérer des mots... Le programme de français est particulièrement riche : exercices sur le genre.et le nombre. sur le pluriel des mots en ou " sur le classement alphabétique, dictée de mots. Un jeu moins scolaire, écrit en assembleur, vient compléter le tout : après avoir créé un labyrinthe, l'élève doit en trouver la sortie. La réalisation de ce petit programme est parfaite : niveau de jeu réglable, temps limité indiqué par une horloge... U n travail organisé et méticuleux a présidé à la naissance de ces logiciels. Après avoir analysé les programmes du commerce et les avoir jugés insuffi sants, le groupe du Rhône a mis au point ses propres productions grâce à des discussions de groupe ; elles furent suivies de la programmation proprement dite, confiée à un responsable unique. La maquette issue de ce travail a été testée auprès des enseignants et des élèves avant d'être modifiée en conséquence. Les cassettes ou les disquettes proposées aujourd'hui aux instituteurs ne sont pas protégées contre la copie, et les 200 F qui leur sont demandés comprennent un partir du mois de janvier. Pour tous renseignements : suivi. Par exemple, le gestionnaire d'imprimante n'est Michel Berger, habitat collectif Noémie, Graves-sur pas encore achevé ; il sera envoyé à la demande à Anse, 69480 Anse. FIXE SUR MARIGNANE loiter au mieux le plan Informatique pour tous établissement sans aide. Les logiciels ? Ils ont récu péré les disquettes des formateurs, en attendant les valises. Bilan : 4 ateliers tournaient un mois après la rentrée, 13 devaient être opérationnels pour la Tous saint. Pas si mal ! La formation ? Les stages organisés comme partout en France ont connu à Marignane des taux de participation record. Le département compte 3000 enseignants formés ; dans telle école, dix institu teurs sur douze ont suivi les stages. Mais ce n'est pas fini. Des stages de circonscription apportent un perfec tionnement aux enseignants disposant d'un Nanoré SCIENCE lit VIE MICRO 1'1° 22• l'IOVEMBKE 1985 seau dans leur école et ayant déjà suivi le stage stan dard. Vingt d'entre eux sont concernés pour l'instant. D es commissions permanentes ont été constituées pour explorer les applications pédagogiques. Pre mières constatations : les logiciels éducatifs proposés ne soulèvent pas l'enthousiasme, même si l'inspec teur croit aux vertus du langage Logo. Aussi peut-être s'orientera+on vers des programmes maison" Petit détail amusant : un Thomson MO 5 sur six est déjà en panne... LÉGER OUBLI Un• catalogue• de logiciels complé mentaire est actuellement mis au point en catastrophe. On avait oublié que si tous les établissements bénéficient du droit de tirage, certains, déjà équipés en ordinateurs de type ancien, ne peu vent utiliser les programmes proposés aujourd'hui. C'est le cas, par exemple, pour ceux qui ont été équipés en 1982 et en 1983, notamment avec des Micral 80/22, un ordinateur 8 bits. Après le catalogue du plan Informatique pour tous, édité par FIL, on parle mainte nant d'un catalogue CNDP, et même d'un catalogue UGAP (lorganisme chargé des achats publics). NON AU FREEWARE Un incident a marqué lentrée au cala Jogue• d'Informatique pour tous du logiciel Lira fourni par l'association EPI : fidèle à ses principes de gratuité de lenseignement. EPI a décidé de donner son logiciel. Quelle ne fut pas sa surprise en recevant un courrier lui notifiant que son prix était trop élevé ! Le quiproquo a été levé depuis. Lira coûtera tout de même 3 points (pour les frais de duplication) mais EPI ne touchera pas un sou. 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 22 novembre 1985 Page 1SVM numéro 22 novembre 1985 Page 2-3SVM numéro 22 novembre 1985 Page 4-5SVM numéro 22 novembre 1985 Page 6-7SVM numéro 22 novembre 1985 Page 8-9SVM numéro 22 novembre 1985 Page 10-11SVM numéro 22 novembre 1985 Page 12-13SVM numéro 22 novembre 1985 Page 14-15SVM numéro 22 novembre 1985 Page 16-17SVM numéro 22 novembre 1985 Page 18-19SVM numéro 22 novembre 1985 Page 20-21SVM numéro 22 novembre 1985 Page 22-23SVM numéro 22 novembre 1985 Page 24-25SVM numéro 22 novembre 1985 Page 26-27SVM numéro 22 novembre 1985 Page 28-29SVM numéro 22 novembre 1985 Page 30-31SVM numéro 22 novembre 1985 Page 32-33SVM numéro 22 novembre 1985 Page 34-35SVM numéro 22 novembre 1985 Page 36-37SVM numéro 22 novembre 1985 Page 38-39SVM numéro 22 novembre 1985 Page 40-41SVM numéro 22 novembre 1985 Page 42-43SVM numéro 22 novembre 1985 Page 44-45SVM numéro 22 novembre 1985 Page 46-47SVM numéro 22 novembre 1985 Page 48-49SVM numéro 22 novembre 1985 Page 50-51SVM numéro 22 novembre 1985 Page 52-53SVM numéro 22 novembre 1985 Page 54-55SVM numéro 22 novembre 1985 Page 56-57SVM numéro 22 novembre 1985 Page 58-59SVM numéro 22 novembre 1985 Page 60-61SVM numéro 22 novembre 1985 Page 62-63SVM numéro 22 novembre 1985 Page 64-65SVM numéro 22 novembre 1985 Page 66-67SVM numéro 22 novembre 1985 Page 68-69SVM numéro 22 novembre 1985 Page 70-71SVM numéro 22 novembre 1985 Page 72-73SVM numéro 22 novembre 1985 Page 74-75SVM numéro 22 novembre 1985 Page 76-77SVM numéro 22 novembre 1985 Page 78-79SVM numéro 22 novembre 1985 Page 80-81SVM numéro 22 novembre 1985 Page 82-83SVM numéro 22 novembre 1985 Page 84-85SVM numéro 22 novembre 1985 Page 86-87SVM numéro 22 novembre 1985 Page 88-89SVM numéro 22 novembre 1985 Page 90-91SVM numéro 22 novembre 1985 Page 92-93SVM numéro 22 novembre 1985 Page 94-95SVM numéro 22 novembre 1985 Page 96-97SVM numéro 22 novembre 1985 Page 98-99SVM numéro 22 novembre 1985 Page 100-101SVM numéro 22 novembre 1985 Page 102-103SVM numéro 22 novembre 1985 Page 104-105SVM numéro 22 novembre 1985 Page 106-107SVM numéro 22 novembre 1985 Page 108-109SVM numéro 22 novembre 1985 Page 110-111SVM numéro 22 novembre 1985 Page 112-113SVM numéro 22 novembre 1985 Page 114-115SVM numéro 22 novembre 1985 Page 116-117SVM numéro 22 novembre 1985 Page 118-119SVM numéro 22 novembre 1985 Page 120-121SVM numéro 22 novembre 1985 Page 122-123SVM numéro 22 novembre 1985 Page 124-125SVM numéro 22 novembre 1985 Page 126-127SVM numéro 22 novembre 1985 Page 128-129SVM numéro 22 novembre 1985 Page 130-131SVM numéro 22 novembre 1985 Page 132-133SVM numéro 22 novembre 1985 Page 134-135SVM numéro 22 novembre 1985 Page 136-137SVM numéro 22 novembre 1985 Page 138-139SVM numéro 22 novembre 1985 Page 140-141SVM numéro 22 novembre 1985 Page 142-143SVM numéro 22 novembre 1985 Page 144-145SVM numéro 22 novembre 1985 Page 146-147SVM numéro 22 novembre 1985 Page 148-149SVM numéro 22 novembre 1985 Page 150-151SVM numéro 22 novembre 1985 Page 152-153SVM numéro 22 novembre 1985 Page 154-155SVM numéro 22 novembre 1985 Page 156-157SVM numéro 22 novembre 1985 Page 158-159SVM numéro 22 novembre 1985 Page 160-161SVM numéro 22 novembre 1985 Page 162-163SVM numéro 22 novembre 1985 Page 164-165SVM numéro 22 novembre 1985 Page 166-167SVM numéro 22 novembre 1985 Page 168-169SVM numéro 22 novembre 1985 Page 170-171SVM numéro 22 novembre 1985 Page 172-173SVM numéro 22 novembre 1985 Page 174-175SVM numéro 22 novembre 1985 Page 176-177SVM numéro 22 novembre 1985 Page 178-179SVM numéro 22 novembre 1985 Page 180-181SVM numéro 22 novembre 1985 Page 182-183SVM numéro 22 novembre 1985 Page 184-185SVM numéro 22 novembre 1985 Page 186-187SVM numéro 22 novembre 1985 Page 188-189SVM numéro 22 novembre 1985 Page 190-191SVM numéro 22 novembre 1985 Page 192-193SVM numéro 22 novembre 1985 Page 194-195SVM numéro 22 novembre 1985 Page 196