SVM n°22 novembre 1985
SVM n°22 novembre 1985
  • Prix facial : 17 F

  • Parution : n°22 de novembre 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 196

  • Taille du fichier PDF : 235 Mo

  • Dans ce numéro : 5 vérités sur le TO9 de Thomson.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 168 - 169  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
168 169
Apple-Tell : les Des dizaines et des dizaines d'Apple II ont déjà été transformés en serveurs par leurs propriétaires, grâce aux systèmes conçus pour exploiter les performances uniques de la carte Apple-Tell *. Tous permettent, évidemment, de tirer parti des centaines de milliers de minitels (bientôt plusieurs millions) déjà installés en France et qui, tous, peuvent désormais consulter votre Apple grâce à Apple-Tell. Nestor : pour la consultation d'un service d'information à partir de minitels. Arbo-. rescence. Mots-clés. Journal cyclique. De un à quatre accès simultanés. Gestion intégrée de toutes les touches de fonction du Minitel. Deux versions:• Nestor-DO (supportant un disque dur ProDos), capacité 2 000 pages Télétel,• NesRAM (le service réside en mémoire vive), capacité 30 pages Télétel. Chaque version est disponible en mono ou en multi-voies. La moins chère des configurations miniserveur disponibles sur le marché. Fakir : une puissante messagerie électronique, permettant toutes les formes d'interactivité. Communication des abonnés entre eux, ou avec l'opérateur. Communication individuelle, sélective ou globale. Niveaux d'habilitation, adaptables à toutes les situations. Pour professionnels, libéraux, associations, collectivités. Jusqu'à 500 abonnés et 1000 messages en attente. Gestion du temps de connexion, des comptes et des mots de passe. Bulletin d'information. Annuaire. Télépom : c'est un basic orienté vidéotex et télécommunications. Pour créer toutes les applications télématiques dont vous rêvez : serveur universel (texte, graphique), gestion des fichiers d'abonnés, partage de fichiers de données. Télépom permet très facilement de transformer le Minitel appelant en terminal de l'Apple : exploitation à distance de vos fichiers, de NESTOR 1 NESTOR 4 FAKIR TÉLÉPOM accès simultanés 1 2,3,4 1 1 interactivité non non oui oui mode de visualisation télétel/ASCll télétel/ASCll ASCII ASCil/télétel arborescence oui oui non programmable mots-clés oui oui non programmable messagerie non non oui programmable annuaire non non oui programmable journal cyclique oui oui non programmable statistiques d'appel programmable programmable oui programmable vos programmes, de votre système. Votre serveur pourra même, entre deux appels, téléphoner lui-même à un autre serveur pour en prélever des données qu'il rediffusera ensuite après les avoir traitées. Télépom est livré avec quatre ébauches de serveurs (calcul, arborescence circulaire, prise de commande, télétraitement), ces logiciels étant immédiatement fonctionnels bien qu'écrits en quelques lignes de Basic seulement. Sourigraph : éditeur plein écran Télétel. Très inspiré de "MacPaint "• Sourigraph permet l'insertion, la suppression, le déplacement de caractères, de lignes ou de zones. Cerclez, tirez, cliquez, pas besoin de clavier pour travailler votre page Télétel. Gomme, pinceau. (Compatible avec tous les serveurs et tous les logiciels Apple-Tell.) Et les autres : systèmes sous Pascal U.C.S.D. ou ProDos, serveurs préconfigurés par genre ou par profession, gamme " Merveille,, d'A.C.M. de serveurs mono et multi-voies, etc. (Consultez-nous.) *Caractéristiques générales:• modem 1 200/75 (Ccitt) et 300 full, numérotation et connexion automatique• sorties vidéo composite (N&B) et Péritel (couleur)./t/HELLO/1, rue de Metz/, 75010 PARIS Tel. : (1) 45.23.30.34/Télex : 641 155/Nom./.../Société./Adresse 1 Ville Code postal. 1.. Tél. 0 Souhaice recevoir une documemation sur le système AppleTell.
C LIVE SINCLAIR N'A PAS tout dit. Non, Sinclair n'est pas mélé à l'histoire cfu Rainbow Warrior, non, il n'a pas fomenté de coup d'état dans un pays africain. Mais, plus grave, il a omis de signaler l'existence d'une vingtaine d'instructions du SuperBasic équipant le QL. Tout d'abord, précisons que ces nouvelles instructions inconnues de la documentation du QL n'exis tent que sur les machines équi pées des versions de la mémoire morte baptisées JS (pour les ordi nateurs anglais) et MGF (pour les ordinateurs français). Pour savoir quelle est la version de votre QL, tapez PRINT VER$. L'ordinateur doit répondre JS ou MGF selon le cas. Le mois dernier, nous vous avions parlé de la routine WHEN ERROR... END WHEN qui permet le traitement des erreurs dans le programme. Il faut rajouter une petite précision intéressante à son sujet. Si jamais vous introdui LB SINCIAIR QL E ; T LES ERREURS sez une erreur à l'intérieur de la procédure d'erreur, votre QL se• plantera ! Alors attention... Comme de plus, il n'existe pas d'ordre RESUME sur le QL, après cette routine, le programme re prendra là où il s'était arrêté, ce qui peut provoquer une nouvelle erreur que le QL n'appréciera pas obligatoirement. D'autres ordres existent permettant également le traitement des erreurs. REPORT [canal] affichera le message de l'erreur sur le canal défini par l'utilisateur. ERLIN donnera le nu méro de ligne où l'erreur s'est produite, et ERNUM le numéro de l'erreur. Il existe également 20 fonctions qui prennent la valeur 1 lorsqu'elles correspondent au numéro d'erreur contenu dans ERNUM. Chacune de ces fonc lions se rapporte à un des messa ges d'erreur contenus dans la do cumentation du QL. Voici la liste de ces fonctions : ERR-NC correspond à l'erreur 1 (not complete) ERR-NJ : lnvalidjob (2) ERR- OM : Outofmemory (.3) ERR-OR : Out of range (4) ERR- BO : Buffer full (5) ERR-NO : Channel not open (6) ERR-NF : Notfound (7) ERR-EX : Already exist (8) ERR-IU : ln use (9) ERR-EF : End offile (10) ERR-OF : Drive full (11) ERR- BN : Bad name (12) ERR-TE : Xmit error (13) ERR-FE : Format failed (14) ERR-BP : Bad parameter (15) ERR-XP : Errorinexpression (17) ERR-OV : Overflow (18) ERR- NI : Not implemented (19) ERR-RO : Read only (20) ERR-BL : Bad line (21) Curieusement, l'erreurn °16, Bad medium, n'a pas sa fonction par ticulière. Les voies du QL sont impénétrables... ASTUCES SUR MACINTOSH COMMENT FAIRE POUR obtenir léjection rapide d'une disquette sur le Ma cintosh, sans perdre du temps à fermer votre document et à reve, nir au bureau ? Sauvegardez tout COMMENT UTILISER SVM-ASSISTANCE SVM-Assistance est un service exclus l f et gratuit si vous êtes abonné. li vous sufflt de téléphoner du lundi au vendredi, de 15 h à 19 h au (1) 56.3.87.46, en Indiquant votre numéro d'abonné qui figure sur l'étiquette d'expédition de votre revue. Un spécialiste vous répondra, dans la mesure du possible Immédiatement, mals si une recherche complémentaire est nécessaire, SVM-Asslstance vous rappellera ou vous répondra par écrit.• SI vous n'êtes pas abonné, vous pouvez avoir recours à SVM-Assistance par courrier, moyennant une participation de 50f.• Attention, SVM-Assistance ne peut pas répondre à toutes vos questions, notamment celles concernant le fonctionnement des systèmes Internes de vos matérfels. De même, Il n'entre pas dans la vocation de SVM-Asslstance d'intervenir dans la conception, le développement et la maintenance de vos programmes. SCIEl'ICE et VIE JlllCRO 1'1° 22 l'IOVEJllBRE 1985 d'abord le travail en cours. Cela lui permettra de survivre à la ma nipulation un peu sauvage mais sans danger que nous vous pro posons ici. Ensuite, repérez le bouton RESET. Ce bouton fait partie du petit accessoire livré avec votre Macintosh, etqu'Apple vous conseille d'encliqueter sur le côté gauche de l'ordinateur si vous programmez vous-même. Mettez-le en place si vous ne l'avez pas déjà fait : les bizarre ries du système d'exploitation du Mac rendent indispensable le re cours fréquent au RESET, même pour ceux qui ne programment pas. Cet accessoire comporte deux boutons : le RESET est le plus proche de vous. Revenons à notre manipulation. Vous avez sauvegardé ? Alors appuyez sur le bouton de la souris, gardez-le enfoncé, et appuyez sur RESET. La disquette s'éjecte. Vous pou vez alors relâcher la souris. La prochaine fois que vous ouvrirez cette disquette, vous remarque rez peut-être que le système d'ex ploitation a créé de son propre chef deux fichiers supplémentai res, Undo file• et• Scrap file•. C'est la façon du Macintosh de• sauver les meubles• quand il sort d'une application sans suivre la procédure• réglementaire " Ces fichiers lui permettent de re nouer les fils par la suite. Si vous ouvrez à nouveau votre docu ment et que vous le quittez nor malement cette fois, vous remar querez que ces fichiers auront disparu. Une autre astuce pour imprimer plusieurs documents Mac Write ou Mac Paint en une seule opération : c'est possible à condition de disposer de la ver sion 4.1 du système d'exploita tion baptisé Finder. Pour savoir si vous avez la bonne version, ouvrez votre disquette puis sélec tionnez l'option A propos du Fin der• dans le• menu pomme " Dans l'écran qui apparait alors figure le numéro de la version. Si vous avez le bon Finder, il vous suffit alors de sélectionner en semble toutes les icônes des documents que vous voulez impri mer, en les• encadrant• avec la souris, bouton enfoncé. Ensuite, sans ouvrir ces documents, il suf fit de choisir l'option• Définir un format d'impression puis impri mer• dans le menu• Fichier " Simple, non ? Cette astuce est particulièrement utile si vous ma nipulez des longs textes qui doi vent souvent être fractionnés en plusieurs documents, surtout avec un Macintosh 128 Ko et une version ancienne de Mac Write. Bruno FERRET et Eric TENIN 169



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 22 novembre 1985 Page 1SVM numéro 22 novembre 1985 Page 2-3SVM numéro 22 novembre 1985 Page 4-5SVM numéro 22 novembre 1985 Page 6-7SVM numéro 22 novembre 1985 Page 8-9SVM numéro 22 novembre 1985 Page 10-11SVM numéro 22 novembre 1985 Page 12-13SVM numéro 22 novembre 1985 Page 14-15SVM numéro 22 novembre 1985 Page 16-17SVM numéro 22 novembre 1985 Page 18-19SVM numéro 22 novembre 1985 Page 20-21SVM numéro 22 novembre 1985 Page 22-23SVM numéro 22 novembre 1985 Page 24-25SVM numéro 22 novembre 1985 Page 26-27SVM numéro 22 novembre 1985 Page 28-29SVM numéro 22 novembre 1985 Page 30-31SVM numéro 22 novembre 1985 Page 32-33SVM numéro 22 novembre 1985 Page 34-35SVM numéro 22 novembre 1985 Page 36-37SVM numéro 22 novembre 1985 Page 38-39SVM numéro 22 novembre 1985 Page 40-41SVM numéro 22 novembre 1985 Page 42-43SVM numéro 22 novembre 1985 Page 44-45SVM numéro 22 novembre 1985 Page 46-47SVM numéro 22 novembre 1985 Page 48-49SVM numéro 22 novembre 1985 Page 50-51SVM numéro 22 novembre 1985 Page 52-53SVM numéro 22 novembre 1985 Page 54-55SVM numéro 22 novembre 1985 Page 56-57SVM numéro 22 novembre 1985 Page 58-59SVM numéro 22 novembre 1985 Page 60-61SVM numéro 22 novembre 1985 Page 62-63SVM numéro 22 novembre 1985 Page 64-65SVM numéro 22 novembre 1985 Page 66-67SVM numéro 22 novembre 1985 Page 68-69SVM numéro 22 novembre 1985 Page 70-71SVM numéro 22 novembre 1985 Page 72-73SVM numéro 22 novembre 1985 Page 74-75SVM numéro 22 novembre 1985 Page 76-77SVM numéro 22 novembre 1985 Page 78-79SVM numéro 22 novembre 1985 Page 80-81SVM numéro 22 novembre 1985 Page 82-83SVM numéro 22 novembre 1985 Page 84-85SVM numéro 22 novembre 1985 Page 86-87SVM numéro 22 novembre 1985 Page 88-89SVM numéro 22 novembre 1985 Page 90-91SVM numéro 22 novembre 1985 Page 92-93SVM numéro 22 novembre 1985 Page 94-95SVM numéro 22 novembre 1985 Page 96-97SVM numéro 22 novembre 1985 Page 98-99SVM numéro 22 novembre 1985 Page 100-101SVM numéro 22 novembre 1985 Page 102-103SVM numéro 22 novembre 1985 Page 104-105SVM numéro 22 novembre 1985 Page 106-107SVM numéro 22 novembre 1985 Page 108-109SVM numéro 22 novembre 1985 Page 110-111SVM numéro 22 novembre 1985 Page 112-113SVM numéro 22 novembre 1985 Page 114-115SVM numéro 22 novembre 1985 Page 116-117SVM numéro 22 novembre 1985 Page 118-119SVM numéro 22 novembre 1985 Page 120-121SVM numéro 22 novembre 1985 Page 122-123SVM numéro 22 novembre 1985 Page 124-125SVM numéro 22 novembre 1985 Page 126-127SVM numéro 22 novembre 1985 Page 128-129SVM numéro 22 novembre 1985 Page 130-131SVM numéro 22 novembre 1985 Page 132-133SVM numéro 22 novembre 1985 Page 134-135SVM numéro 22 novembre 1985 Page 136-137SVM numéro 22 novembre 1985 Page 138-139SVM numéro 22 novembre 1985 Page 140-141SVM numéro 22 novembre 1985 Page 142-143SVM numéro 22 novembre 1985 Page 144-145SVM numéro 22 novembre 1985 Page 146-147SVM numéro 22 novembre 1985 Page 148-149SVM numéro 22 novembre 1985 Page 150-151SVM numéro 22 novembre 1985 Page 152-153SVM numéro 22 novembre 1985 Page 154-155SVM numéro 22 novembre 1985 Page 156-157SVM numéro 22 novembre 1985 Page 158-159SVM numéro 22 novembre 1985 Page 160-161SVM numéro 22 novembre 1985 Page 162-163SVM numéro 22 novembre 1985 Page 164-165SVM numéro 22 novembre 1985 Page 166-167SVM numéro 22 novembre 1985 Page 168-169SVM numéro 22 novembre 1985 Page 170-171SVM numéro 22 novembre 1985 Page 172-173SVM numéro 22 novembre 1985 Page 174-175SVM numéro 22 novembre 1985 Page 176-177SVM numéro 22 novembre 1985 Page 178-179SVM numéro 22 novembre 1985 Page 180-181SVM numéro 22 novembre 1985 Page 182-183SVM numéro 22 novembre 1985 Page 184-185SVM numéro 22 novembre 1985 Page 186-187SVM numéro 22 novembre 1985 Page 188-189SVM numéro 22 novembre 1985 Page 190-191SVM numéro 22 novembre 1985 Page 192-193SVM numéro 22 novembre 1985 Page 194-195SVM numéro 22 novembre 1985 Page 196