SVM n°22 novembre 1985
SVM n°22 novembre 1985
  • Prix facial : 17 F

  • Parution : n°22 de novembre 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 196

  • Taille du fichier PDF : 235 Mo

  • Dans ce numéro : 5 vérités sur le TO9 de Thomson.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 132 - 133  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
132 133
LOGICIELS PROFESSIONNELS APPLEWRITER APPLEWRITER - est l'un des premiers traitements de texte qui soit apparu pour l'Apple Il. Depuis la version 1.0, qui fonctionnait sur Apple Il +, ce programme a beaucoup évolué tout en restant fidèle à deux grands principes, sobriété et perfor- dernier constitue une des principales originalités du système, il permet de promances. Dernier rejeton de la famille, Applewriter ProDOS est dans la lignée directe de ses prédécesseurs, tout en intégrant les nouvelles possibilités liées au système d'ex ploitation ProDOS et quelques autres améliora tions. Avec son langage de programmation intégré, le WPL, c'est sûrement l'un des traitements de texte les plus performants pour Apple Il, malgré son abord un peu austère. Alors que chez Apple, la tendance est plutôt aux logiciels faisant appel à la• philosophie Macintosh•, avec usage intensif de souris, fenêtres et autres icônes, même sur l'ancêtre Apple IL il est étonnant de constater la sortie d'une nouvelle version de ce vieux programme qu'est Applewriter. A cela, deux raisons probables.Tout d'abord, l'Apple Il est une petite machine déjà assez ancienne aux capacités malgré tout limitées. La gestion de la souris, des menus déroulants et autres facilités y est assez complexe et se fait au détriment des autres fonctions du programme. On ne peut pas tout avoir, c'est fromage ou dessert ! Dans le cas d'Applewriter, la puissance de traitement a été privilégiée par rapport à l'interface utilisateur ce qui en fait un des logiciels les plus complets en ce domaine. L'autre 132 Un programme de mailing en WPL, le langage de traitement de texte inclus dans Applewriter. 2.0 PRODOS grammer Foin des logiciels pour fillettes, assez des mignardises à la Macintosh genre menus déroulants ou• couper-coller• : le dernier avatar d'Applewriter, l'un des premiers traitements de texte pour Apple Il, est un programme pour les purs et durs. Des commandes difficiles à apprendre, un véritable langage de programmation, et de la puissance, nom de Dieu ! de la puissance ! raison de cette pérennité est une grande fiabilité, déjà éprouvée au cours des précédentes versions. On ne peut pas en dire autant d'autres logiciels de traitement de texte sortis plus récemment. Avec des jokers Applewriter est donc un peu difficile d'accès, surtout si on le compare à ses concur rents de dernière génération. Pour pallier ce défaut, Apple inclut une disquette d'appren tissage qui, en une douzaine de leçons, inculque les premiers rudiments du traitement de texte. Après quoi, tout est possible : taper quelques textes simples, les sauvegarder, les imprimer. Mais toutes les subtilités d'Applewriter ne se découvrent que dans la volumineuse documentation, très claire, et dont toute la partie traitement de texte a été réécrite, celle du z : langage WPL ayant peu évo­ lué. Applewriter se segmente 5 en effet en deux parties, le traitement de texte propre­ ment dit et le langage WPL. Ce toutes sortes de tâches complexes, comme par exemple des mailings, des modifications automatiques de fichiers, des assemblages de paragraphes types pour des contrats ou des actes notariés... Il n'est cependant pas nécessaire de maîtriser le WPL pour utiliser Applewriter, des programmes tout faits étant là pour résoudre la plupart des tâches clas siques. A lui tout seul, le traitement de texte est déjà un produit très complet dont les principaux points forts sont sans doute les fonctions de recherche/remplacement et de gestion des fichiers. Un système de jokers• remplaçant n'importe quelle lettre ou groupe de lettres de longueur fixe ou variable permet d'effectuer des recherches de motifs très divers. Les fonctions de sauvegarde et de chargement des fichiers sont d'une grande souplesse pour réaliser des insertions dans le texte en mémoire et ne charger que des segments de fichier entre deux motifs au choix de l'utilisateur. Il en va de même des sauvegardes de fichiers, pour lesquelles il est possible de sélectionner des blocs de texte à archiver soit sur un nouveau fichier, soit à la fin d'un texte existant. Applewriter permet également de créer des glossaires. Ceux-ci ont deux SCIENCE VIE MICRO N°22 - NOVEMBRE 1985
usages principaux, mémoriser des groupes de mots employés très fréquemment dans un texte et enregistrer des suites de commandes Applewriter pour créer ainsi des• super commandes• accessibles en une seule touche. Ces commandes peuvent d'ailleurs s'emboîter les unes dans les autres, jusqu'à huit niveaux de profondeur. Un glossaire peut être créé à l'avance dans l'éditeur comme un fichier texte, ou bien au fur et à mesure des besoins en rajoutant les nouvelles commandes tout en éditant un texte. Les glossaires ainsi créés peuvent être sauvegardés pour un emploi ultérieur. Toutes ces fonctions étaient déjà présentes dans les versions précédentes. Alors, quoi de neuf dans Applewriter ProDOS ? Tout d'abord bien évidemment le système d'exploitation ProDOS, capable de gérer le disque dur Profile et un catalogue de fichiers hiérarchisé. Applewriter ProDOS est prévu pour pouvoir être implanté sur Profile et intègre un certain nombre d'utilitaires pour formater, créer des souscatalogues sous le nouveau système d'exploitation. Quelques nouvelles fonctions sont venues compléter l'ensemble. Tout d'abord un module de communications permettant de dialoguer via un modem avec un serveur. Le texte présent en mémoire peut être transmis à un correspondant. A l'inverse, il est possible d'archiver un texte émis par un serveur pour l'éditer par la suite. Ce module est une extension du mode• machine à écrire• des précédentes versions. Celui-ci fonctionne toujours, si l'on sélectionne l'imprimante et non le modem comme périphérique de destination, tout ce que vous tapez au clavier est immédiatement envoyé à l'imprimante, lensemble clavier + imprimante se comportant alors comme une simple machine à écrire. Autre amélioration appréciable, l'ajustement de l'affichage à la largeur d'impression. Gràce à cette commande, il est possible de visualiser COMANOES ProDOS A. Catalogue B. Renmer FichierC. Verrouiller O. Déverrouiller E. Supprim F. Liste volum G. Créer sous-catalogue H. "ettre un préfixe 1. Fomter Uolm J. Régler Interface hprimtei"ode• RETURN POur sortir Tapez votre choix



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 22 novembre 1985 Page 1SVM numéro 22 novembre 1985 Page 2-3SVM numéro 22 novembre 1985 Page 4-5SVM numéro 22 novembre 1985 Page 6-7SVM numéro 22 novembre 1985 Page 8-9SVM numéro 22 novembre 1985 Page 10-11SVM numéro 22 novembre 1985 Page 12-13SVM numéro 22 novembre 1985 Page 14-15SVM numéro 22 novembre 1985 Page 16-17SVM numéro 22 novembre 1985 Page 18-19SVM numéro 22 novembre 1985 Page 20-21SVM numéro 22 novembre 1985 Page 22-23SVM numéro 22 novembre 1985 Page 24-25SVM numéro 22 novembre 1985 Page 26-27SVM numéro 22 novembre 1985 Page 28-29SVM numéro 22 novembre 1985 Page 30-31SVM numéro 22 novembre 1985 Page 32-33SVM numéro 22 novembre 1985 Page 34-35SVM numéro 22 novembre 1985 Page 36-37SVM numéro 22 novembre 1985 Page 38-39SVM numéro 22 novembre 1985 Page 40-41SVM numéro 22 novembre 1985 Page 42-43SVM numéro 22 novembre 1985 Page 44-45SVM numéro 22 novembre 1985 Page 46-47SVM numéro 22 novembre 1985 Page 48-49SVM numéro 22 novembre 1985 Page 50-51SVM numéro 22 novembre 1985 Page 52-53SVM numéro 22 novembre 1985 Page 54-55SVM numéro 22 novembre 1985 Page 56-57SVM numéro 22 novembre 1985 Page 58-59SVM numéro 22 novembre 1985 Page 60-61SVM numéro 22 novembre 1985 Page 62-63SVM numéro 22 novembre 1985 Page 64-65SVM numéro 22 novembre 1985 Page 66-67SVM numéro 22 novembre 1985 Page 68-69SVM numéro 22 novembre 1985 Page 70-71SVM numéro 22 novembre 1985 Page 72-73SVM numéro 22 novembre 1985 Page 74-75SVM numéro 22 novembre 1985 Page 76-77SVM numéro 22 novembre 1985 Page 78-79SVM numéro 22 novembre 1985 Page 80-81SVM numéro 22 novembre 1985 Page 82-83SVM numéro 22 novembre 1985 Page 84-85SVM numéro 22 novembre 1985 Page 86-87SVM numéro 22 novembre 1985 Page 88-89SVM numéro 22 novembre 1985 Page 90-91SVM numéro 22 novembre 1985 Page 92-93SVM numéro 22 novembre 1985 Page 94-95SVM numéro 22 novembre 1985 Page 96-97SVM numéro 22 novembre 1985 Page 98-99SVM numéro 22 novembre 1985 Page 100-101SVM numéro 22 novembre 1985 Page 102-103SVM numéro 22 novembre 1985 Page 104-105SVM numéro 22 novembre 1985 Page 106-107SVM numéro 22 novembre 1985 Page 108-109SVM numéro 22 novembre 1985 Page 110-111SVM numéro 22 novembre 1985 Page 112-113SVM numéro 22 novembre 1985 Page 114-115SVM numéro 22 novembre 1985 Page 116-117SVM numéro 22 novembre 1985 Page 118-119SVM numéro 22 novembre 1985 Page 120-121SVM numéro 22 novembre 1985 Page 122-123SVM numéro 22 novembre 1985 Page 124-125SVM numéro 22 novembre 1985 Page 126-127SVM numéro 22 novembre 1985 Page 128-129SVM numéro 22 novembre 1985 Page 130-131SVM numéro 22 novembre 1985 Page 132-133SVM numéro 22 novembre 1985 Page 134-135SVM numéro 22 novembre 1985 Page 136-137SVM numéro 22 novembre 1985 Page 138-139SVM numéro 22 novembre 1985 Page 140-141SVM numéro 22 novembre 1985 Page 142-143SVM numéro 22 novembre 1985 Page 144-145SVM numéro 22 novembre 1985 Page 146-147SVM numéro 22 novembre 1985 Page 148-149SVM numéro 22 novembre 1985 Page 150-151SVM numéro 22 novembre 1985 Page 152-153SVM numéro 22 novembre 1985 Page 154-155SVM numéro 22 novembre 1985 Page 156-157SVM numéro 22 novembre 1985 Page 158-159SVM numéro 22 novembre 1985 Page 160-161SVM numéro 22 novembre 1985 Page 162-163SVM numéro 22 novembre 1985 Page 164-165SVM numéro 22 novembre 1985 Page 166-167SVM numéro 22 novembre 1985 Page 168-169SVM numéro 22 novembre 1985 Page 170-171SVM numéro 22 novembre 1985 Page 172-173SVM numéro 22 novembre 1985 Page 174-175SVM numéro 22 novembre 1985 Page 176-177SVM numéro 22 novembre 1985 Page 178-179SVM numéro 22 novembre 1985 Page 180-181SVM numéro 22 novembre 1985 Page 182-183SVM numéro 22 novembre 1985 Page 184-185SVM numéro 22 novembre 1985 Page 186-187SVM numéro 22 novembre 1985 Page 188-189SVM numéro 22 novembre 1985 Page 190-191SVM numéro 22 novembre 1985 Page 192-193SVM numéro 22 novembre 1985 Page 194-195SVM numéro 22 novembre 1985 Page 196