SVM n°22 novembre 1985
SVM n°22 novembre 1985
  • Prix facial : 17 F

  • Parution : n°22 de novembre 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 196

  • Taille du fichier PDF : 235 Mo

  • Dans ce numéro : 5 vérités sur le TO9 de Thomson.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 130 - 131  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
130 131
LOGICIELS PROFESSIONNELS RTtlOGICIELrthographe : peut mieux faire Avec Orthogiciel, programme destiné au Macintosh d'Apple, VIFI International présente la première tentative d'offrir au grand public un correcteur d'orthographe pour la langue française. Hélas ! Malgré le patronage de Larousse, ce logiciel est très décevant, aussi bien dans son fonctionnement que dans la sélection des mots composant son dictionnaire. FAIRE VÉRIFIER L'ORTHOGRA- - phe d'un texte par un logiciel, voilà une idée bien séduisante. Aux Etats-Unis, de nombreux traitements de texte offrent cette possibilité en option : après avoir saisi son texte normalement au clavier, on le soumet au correcteur d'orthographe, qui, suivant le cas, se contente de signaler l'erreur ou la rectifie automatiquement. En France, quelques rares logiciels de ce type occupaient jusqu'ici une place tout à fait marginale. En effet, les conjugaisons et les accords rendent la mise au point d'un tel programme beaucoup plus complexe en français qu'en anglais. Et puis vint Orthogiciel, édité par VIFI International, qui permet de corriger les textes saisis sur un Macintosh au moyen de Mac Write, de Word de Microsoft ou du module de traitement de texte de Jazz de 130 ii Fi chiers U ê rifi c n tio nOi c tionnai r es correc tion en différê.l'Correctlon immédiate Un vérificateur d'orthog r !'oil ai eux ra ire. Alérlflcellon Cie tout le docume nl Foire vérifier l'or thogr Uèrlflcatlon dela sèlec Uon voilà une Idée bien aéduieonl e Uérlflca tlon à p11rt 1r de...nt de tex.te, o ffrent cette opt Uérlftcntlon j usqu'à... bien pratique pour lest no1heureuee•ent, eolgrè., ;'Mode Uls lon t un togiclel trèa décevant, Mode Rueugle el dons l e choix dee eotsconstiluonl ! edlclionn1 ; 1i r e : H'i•portequel lexteunpeu l1 ; 1ngcontlenl fotole•enl des foutea d'orthographe. nê ae ceuK qui•t1 i triseM porfoituent notre belle longue ne sont pas, d•toute foçon, d l'abri d'une foute de frappe. Lo realse en fronçt1b1 d"un te.:te est une opér ation très co•ple:r.e. Pour décider si unaot dons un texte est correct e• ent orthogr aphié, i l fout en effet posserporplusieursniueou. : d'onolyse. Connecti on ou conne.:ion Les options permettent en particulier la recherche de toutes les erreurs d'un texte et la correction en différé. Lotus. li fonctionne même sur un 128 Ko, mais exige un lecteur de disquettes externe. On pourrait se demander : après tout, pourquoi ne pas se contenter d'un dictionnaire ? La réponse est simple. Parce que n'importe quel texte un peu long contient fatalement des fautes d'orthographe, ou, au minimum, quelques fautes de frappe. La rapidité avec laquelle un ordinateur est capable de vérifier si tel mot figure dans le dictionnaire rend l'informatisation de cette activité intéressante. Certes, il parait impossible, dans l'état actuel de la technique, de confier à un microordinateur la correction intégrale d'un texte ; cela signifierait, entre autres, qu'il serait capable de juger d'après le contexte si le mot mère n'a pas été substitué par erreur au mot mer. Cependant, une première relecture de routine, confiée à la machine, peut faire gagner du temps. A une condition : qu'elle soit quasi parfaite. Sinon, le prix du logiciel - ici, 1 179 F TTC - serait largement disproportionné par rapport aux quelques centaines de francs SCIEl'ICE 8t VIE MICRO 1'1° 22• l'IOVEM6KE 1985
d'un dictionnaire associé à un guide de grammaire. C'est hélas le cas ici. Voyons les faits. Une qualité d'Orthogiciel est de posséder plusieurs niveaux d'analyse, allant plus loin que la simple vérification de la présence d'un mot dans une liste. Le premier niveau se base sur la plupart des mots du dictionnaire Larousse. La liste de référence est extraite des bases de données utilisées pour la rédaction du Larousse. On peut soit consulter la liste directement. en tapant au clavier les premières lettres du mot douteux, soit soumettre un texte entier au logiciel. Dans ce cas, tout se passe comme si le Macintosh cherchait un par un, dans le dictionnaire, tous les mots du texte. Immense avantage de l'ordinateur : il vérifie environ 10 mots par seconde. Bizarrement. Orthogiciel est incapable de retrouver certains mots qui figurent pourtant dans sa liste. C'est ainsi qu'il croit déceler une faute d'orthographe aux mots vie, vide et vieillissant. C'est sans doute une erreur de programmation qu'il serait facile de corriger, mais le fait est là. Plus grave, et contrairement à ce qu'annonce VIFI. tous les mots du Larousse ne sont pas sur la disquette. A commencer justement par les mots. disquette et dupliquer qui pourtant sont admis dans l'édition 1984 du Petit Larousse Illustré. Admettons leur caractère technique... Ecartons de même les termes incrément ou paramétrage qui ne figurent généralement pas dans les dictionnaires. Mais que penser par exemple de l'absence des mots défilement. réglette, matricielle, polyvalence, monochrome, qui, eux, sont incontestablement des mots courants, français et considérés comme tels par le Petit Larousse ? Un avec, des avecs Le deuxième niveau d'analyse tient aux innombrables formes dérivées d'un seul mot. Un correcteur d'orthographe doit en effet tenir compte des féminins, des pluriels et des conjugaisons. C'est ainsi que les 30 000 mots de base d'Orthogiciel recouvrent quelque 150 000 formes. On peut les faire défiler à l'intérieur d'une fenêtre unique, probablement la plus longue fenêtre existant sur un logiciel pour Macintosh. L'accès à un mot quelconque de cette immense liste est pratiquement instantané, ce qui est un très bon point pour Orthogiciel. Hélas, là encore, de graves lacunes subsistent : comment expliquer que ladjectif traçant se voit privé de son ILOGJCIEL TESTE : Programme du commerce (version 1.8) avec manuel en français. SCIEl'lCE 8r VIE MICRO 1'4° 22 NOVEMBRE 1985• Fitllil'rs Uériflcetlon DpUons Oitllunnt1 i1 e i INFINITIF : Con u elson des uerbes roRMC n'etdsle qu'à 11nr1n1Uf(p... 1•ger) CONJUGUU : penlle (l'en eller) TEMPS 0 Prêsenl PERSONNE Q Je Q lmperfell QT" O reué simple Qll:lll l'orutur Q NOU\O Condillonnel 0 Subjonctif présenl O Subjonctif lmperfelt O lmpéntlf 0 Pertltlpe prêsent QUous Q111•.:rne, 1 Rechercher) Per-tlclpe peué : @ Umlnln slnguu... Q M.. culln tlngullu O Féminin pluriel O Muculln pluriel Une originalité d'Orthogiciel : le module de corJjugaison. Si ce n'est que ça ne le gêne pas du tout de vous conjuguer le mot panier ou tout autre mot dont la terminaison prête à confusion ! FORME euolrlez CONJUGUEE : Q esslértez (deuM formes eutorlshs) TEMPS 0 l'rêsent PERSONNE Q Jfl O lmperfolt 0 Pess'slmplfl o rutur Conditionnai O Subjonctif présent 0 Subjonctif lmperfelt Q lmpéretlf 0 rerttcipe prêsent Perllcipe pou' : O rémlnln singulierO Masculin singulier O Féminin pluriel O Mesculln plurlel Q T" O tllrne féminin traçante, alors que le mot comptabilité, lui, se retrouve sans pluriel ? Là aussi, défauts graves, mais faciles à corriger. Troisième niveau : que faire des noms propres et termes de métier, absents des dictionnaires courants ? Ecrire soi-même son propre dictionnaire. Orthogiciel permet, par une simple pression de la souris, d'ajouter à ce lexique sur mesure les mots qu'il ne reconnait pas, et qui peuvent être admis dans votre jargon professionnel, par exemple. Là encore une erreur, cette fois de programmation, permet dans certains cas de dupliquer les mots de ce dictionnaire auxiliaire. Regrettons également qu'il ne soit pas possible d'imprimer la liste de ces mots supplémentaires. Quatrième niveau, le plus original, mis en oeuvre par deux modules intelligents. Supposons que vous ayez écrit hibous au lieu de hiboux. Orthogiciel signale la faute, bien sûr. Mais il fait mieux, puisqu'il vous aide à trouver la bonne forme. li suffit pour cela d'appeler un petit sous-programme spécialisé dans les formes difficiles du pluriel. Formidable, direzvous. Hélas ! non. A cause cette fois d'une erreur d'analyse, Orthogiciel admet des pluriels aberrants, comme vivements, agirs ou avecs. Il suffirait, pour corriger ce défaut, de faire vérifier automatiquement, dans les dictionnaires, la présence des mots mis au pluriel. La même erreur se retrouve dans le module de conjugaison qui est le deuxième module intelligent cfOrthogiciel. C'est pourtant une formidable idée, bien réalisée. Il suffit de saisir au clavier l'infinitif d'un verbe pour obtenir, par simple sélection avec la souris, toutes les formes existantes du verbe. Ce module connait toutes les exceptions, y compris les verbes défectifs, comme gésir, et les verbes à conjugaisons multiples, comme asseoir. Hélas, il est encore une fois possible de fabriquer des monstres à partir de noms qui ressemblent à des verbes, comme chantier, panier ou cuir. C'est ainsi qu'Orthogiciel vous conjuguera imperturbablement chantier, pour peu que vous le lui demandiez gentiment deux fois. Il suffirait pourtant soit d'identifier les verbes comme tels dans les dictionnaires, soit de contrôler systématiquement les formes ainsi créées. DICO UTILISATEUR : test adjectifs connecllon oens D11ns défilement disquette disquettes m11trtclene monochrome paramétrage polyu11lence Mol lr11llé ff)ou1e1 Retlnff Le dictionnaire annexe, en principe réservé aux noms propres, sert aussi à stocker les mots oubliés. Modiller) Conflrrncr Amn 1h:ir Terminer Consult11tlon c:=J Erreurs de programmation, erreurs de données, erreurs d'analyse : Orthogiciel est un logiciel plein de bonnes idées, facile à utiliser, mais à revoir entièrement. S'ajoute à ces défauts un dernier• détail• à corriger : les seuls• documents• directement utilisables par le logiciel sont les documents créés avec la version 2 du traitement de texte Mac Write. Si vous utilisez les versions 1 ou 4.5 de ce logiciel, ou d'autres traitements de texte, comme Jazz ou Word, il vous faudra sauvegarder votre texte en format texte seul•. Avec cette manière de procéder, il vous faudra refaire la mise en page, la présentation et les insertions après la phase de correction. Cette contrainte est certainement un obstacle majeur à l'utilisation du logiciel. Allez, Larousse, encore un effort pour être professionnel. Seymour DINNEMATIN) Il> Pour Macintosh 128 Ko avec second lecteur de disquettes. Prix : 1179 F TTC. VIF/International, 21, bd Poissonnière, 75002 Paris. Tél. : (1) 42 214141. 131



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 22 novembre 1985 Page 1SVM numéro 22 novembre 1985 Page 2-3SVM numéro 22 novembre 1985 Page 4-5SVM numéro 22 novembre 1985 Page 6-7SVM numéro 22 novembre 1985 Page 8-9SVM numéro 22 novembre 1985 Page 10-11SVM numéro 22 novembre 1985 Page 12-13SVM numéro 22 novembre 1985 Page 14-15SVM numéro 22 novembre 1985 Page 16-17SVM numéro 22 novembre 1985 Page 18-19SVM numéro 22 novembre 1985 Page 20-21SVM numéro 22 novembre 1985 Page 22-23SVM numéro 22 novembre 1985 Page 24-25SVM numéro 22 novembre 1985 Page 26-27SVM numéro 22 novembre 1985 Page 28-29SVM numéro 22 novembre 1985 Page 30-31SVM numéro 22 novembre 1985 Page 32-33SVM numéro 22 novembre 1985 Page 34-35SVM numéro 22 novembre 1985 Page 36-37SVM numéro 22 novembre 1985 Page 38-39SVM numéro 22 novembre 1985 Page 40-41SVM numéro 22 novembre 1985 Page 42-43SVM numéro 22 novembre 1985 Page 44-45SVM numéro 22 novembre 1985 Page 46-47SVM numéro 22 novembre 1985 Page 48-49SVM numéro 22 novembre 1985 Page 50-51SVM numéro 22 novembre 1985 Page 52-53SVM numéro 22 novembre 1985 Page 54-55SVM numéro 22 novembre 1985 Page 56-57SVM numéro 22 novembre 1985 Page 58-59SVM numéro 22 novembre 1985 Page 60-61SVM numéro 22 novembre 1985 Page 62-63SVM numéro 22 novembre 1985 Page 64-65SVM numéro 22 novembre 1985 Page 66-67SVM numéro 22 novembre 1985 Page 68-69SVM numéro 22 novembre 1985 Page 70-71SVM numéro 22 novembre 1985 Page 72-73SVM numéro 22 novembre 1985 Page 74-75SVM numéro 22 novembre 1985 Page 76-77SVM numéro 22 novembre 1985 Page 78-79SVM numéro 22 novembre 1985 Page 80-81SVM numéro 22 novembre 1985 Page 82-83SVM numéro 22 novembre 1985 Page 84-85SVM numéro 22 novembre 1985 Page 86-87SVM numéro 22 novembre 1985 Page 88-89SVM numéro 22 novembre 1985 Page 90-91SVM numéro 22 novembre 1985 Page 92-93SVM numéro 22 novembre 1985 Page 94-95SVM numéro 22 novembre 1985 Page 96-97SVM numéro 22 novembre 1985 Page 98-99SVM numéro 22 novembre 1985 Page 100-101SVM numéro 22 novembre 1985 Page 102-103SVM numéro 22 novembre 1985 Page 104-105SVM numéro 22 novembre 1985 Page 106-107SVM numéro 22 novembre 1985 Page 108-109SVM numéro 22 novembre 1985 Page 110-111SVM numéro 22 novembre 1985 Page 112-113SVM numéro 22 novembre 1985 Page 114-115SVM numéro 22 novembre 1985 Page 116-117SVM numéro 22 novembre 1985 Page 118-119SVM numéro 22 novembre 1985 Page 120-121SVM numéro 22 novembre 1985 Page 122-123SVM numéro 22 novembre 1985 Page 124-125SVM numéro 22 novembre 1985 Page 126-127SVM numéro 22 novembre 1985 Page 128-129SVM numéro 22 novembre 1985 Page 130-131SVM numéro 22 novembre 1985 Page 132-133SVM numéro 22 novembre 1985 Page 134-135SVM numéro 22 novembre 1985 Page 136-137SVM numéro 22 novembre 1985 Page 138-139SVM numéro 22 novembre 1985 Page 140-141SVM numéro 22 novembre 1985 Page 142-143SVM numéro 22 novembre 1985 Page 144-145SVM numéro 22 novembre 1985 Page 146-147SVM numéro 22 novembre 1985 Page 148-149SVM numéro 22 novembre 1985 Page 150-151SVM numéro 22 novembre 1985 Page 152-153SVM numéro 22 novembre 1985 Page 154-155SVM numéro 22 novembre 1985 Page 156-157SVM numéro 22 novembre 1985 Page 158-159SVM numéro 22 novembre 1985 Page 160-161SVM numéro 22 novembre 1985 Page 162-163SVM numéro 22 novembre 1985 Page 164-165SVM numéro 22 novembre 1985 Page 166-167SVM numéro 22 novembre 1985 Page 168-169SVM numéro 22 novembre 1985 Page 170-171SVM numéro 22 novembre 1985 Page 172-173SVM numéro 22 novembre 1985 Page 174-175SVM numéro 22 novembre 1985 Page 176-177SVM numéro 22 novembre 1985 Page 178-179SVM numéro 22 novembre 1985 Page 180-181SVM numéro 22 novembre 1985 Page 182-183SVM numéro 22 novembre 1985 Page 184-185SVM numéro 22 novembre 1985 Page 186-187SVM numéro 22 novembre 1985 Page 188-189SVM numéro 22 novembre 1985 Page 190-191SVM numéro 22 novembre 1985 Page 192-193SVM numéro 22 novembre 1985 Page 194-195SVM numéro 22 novembre 1985 Page 196