SVM n°214 avril 2003
SVM n°214 avril 2003
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°214 de avril 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 202

  • Taille du fichier PDF : 178 Mo

  • Dans ce numéro : virus... prévenir, guérir et éradiquer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 98 - 99  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
98 99
à la une VIRUS Prévenir, guérir, éradiquer Antivirus Platinium 7.0 Efficace, mais distrait Cette version 7 profite d'un "lifting" esthétique et fonctionnel, et reprend l'aspect et la démarche de l'Explorateur XP. En matière de détection virale, le scanner ne détecte pas un t IM er « Meerus...Ar ro. te.* r-oOm orooteres.60*.r.or doorr yr., ror Aedorr bar, 010,1, Mato doge gromeerl..0/deo O..o.e à.roole.r 3e11 »., Panda Antivirus Platinium 7.0. Pour PC DOS, Windows 3.x et Windows 95 et supérieurs. Env. 70 f (460 F). virus récent de notre base, même en ayant activé l'analyse heuristique optionnelle, réglée à son efficacité maximale. A noter une utilisation abusive du terme désinfection : dans certains cas, cette "désinfection" se traduit par l'effacement du fichier infecté et non par la purge du code viral qu'il abrite. Les critiques s'arrêtent là. Le programme offre en effet des paramétrages complets, assure sa mise à jour de manière transparente, filtre les courriers entrants (fichiers joints inclus) et sortants, et bloque les scripts à risque. Le pare-feu est, lui aussi, complet, avec une définition aisée et précise des règles, un autoparamétrage des principaux modules Windows pour limiter les demandes d'autorisation, et une reconfiguration rapide pour le partage réseau de fichiers et d'une connexion. ANTIVIRUS PLUS La large couverture des risques, le bon éventail de paramétrages, la transparence des mises à jour. MOINS Quelques lacunes en détection, la désinfection destructrice à l'occasion. PARE-FEU PLUS Les paramétrages précis, la bonne ergonomie, préconfiguré pour les principaux modules Windows, la facilité de paramétrage d'un partage réseau. MOINS Pas de réelle lacune. PC-cillin 9 Aussi vigilant pour les PC que pour les PDA Afin de contenter à la fois les novices et les utilisateurs avertis, Trend Micro a choisi de doter son produit de deux interfaces. Le scanner de détection virale travaille vite et Trend Micro PC-cillin 9. Pour PC Windows 95 OSR2 et supérieurs. Env. 56 E (370 F). bien, ayant détecté l'ensemble des virus récents présents, même dans le cas de fichiers multi-infectés. Pour les virus récents, ses possibilités de réparation sont moyennes. Les paramétrages, faciles d'accès, sont complets. PC-cillin 9 n'analyse spécifiquement que le courrier entrant, mais il offre en contrepartie une protection antivirale des PDA (Palm, Pocket PC et Epoc). Le pare-feu, plus modeste, permet tout de même de paramétrer le niveau global de sécurité, de bloquer les ports utilisés par les principaux chevaux de Troie, et offre en sus le filtrage de site et le blocage des appelettes Java et contrôles ActiveX vandales. Mais il ne dispose d'aucun paramétrage des règles de filtrage et il ne contrôle pas les programmes. Par ailleurs, un simple un clic suffit à valider le partage de fichiers et/ou d'une connexion. ANTIVIRUS PLUS La détection sans faille, les paramétrages avancés, la protection des PDA, la double interface. MOINS Les quelques lacunes en désinfection, pas de filtrage des mails sortants. PARE-FEU PLUS La simplicité d'usage, pas de messages récurrents. MOINS L'absence de paramétrage des règles et de filtrage des accès Internet des programmes. Steganos Internet Security 5 Trois-en-un économique La solution de Steganos rassemble, dans un même package, trois logiciels complémentaires : antivirus, pare-feu et surf anonyme. L'utilisateur devra les installer 62 SVM Avril 2003 Steganos Internet Security 5. Pour PC Windows 98 et supérieurs. Env. 40 E (260 F). indépendamment. La sécurité virale est confiée à un moteur issu de la technologie Kaspersky. Outre sa grande vitesse d'analyse, il détecte très bien les virus récents, la désinfection étant un peu lente. Les possibilités de paramétrage sont correctes, mais nous aurions souhaité plus de latitude dans certains cas (profondeur d'analyse heuris- tique et/ou des fichiers compressés). Les options de planification sont complètes et l'analyse spécifique des e-mails entrants est assurée. Le parefeu couvre le filtrage des ports et des accès Internet des programmes et offre un paramétrage simplifié des règles de programme. Ce module souffre encore de quelques bugs d'affichage et de messages d'alerte inutiles, mais le partage des fichiers et d'une connexion Internet fonctionne bien une fois paramétré. ANTIVIRUS PLUS La vitesse de détection, la qualité de l'analyse, le paramétrage d'un seul clic pour le partage de fichiers et/ou d'une connexion. MOINS Quelques lacunes en matière de désinfection, pas de filtrage des mails sortants. PARE-FEU PLUS Le bouton d'arrêt d'urgence de la connexion. MOINS L'absence de paramétrage des ports, quelques bugs d'affichage.
Série ASUS V9900 - GeForce FX V9900 Ultra : NVIDIA GeForce FX 5800 Ultra/128 Mo DDR2 V9900 : NVIDIA GeForce FX 5800 128 Mo DDR Optimisées DirectX 9 et OpenGL 1.4 BUS AGP 8X (bande passante max. 2,1 Go/s) Sortie TV (S-VHS) Sortie DVI- I pour écrans plats et VGA 411/11111111111 111/11111111111 SIALAND EXT-ECI TINC'el : 01 84 78 28 88 Fax : 01 84 78 28 99 Tél : 01 45 73 88 88 Fax : 01 48 81 88 88 Tél : 01 49 15 92 88 Fax : 01 48 43 27 44 TECHNOLOGY HEART



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 214 avril 2003 Page 1SVM numéro 214 avril 2003 Page 2-3SVM numéro 214 avril 2003 Page 4-5SVM numéro 214 avril 2003 Page 6-7SVM numéro 214 avril 2003 Page 8-9SVM numéro 214 avril 2003 Page 10-11SVM numéro 214 avril 2003 Page 12-13SVM numéro 214 avril 2003 Page 14-15SVM numéro 214 avril 2003 Page 16-17SVM numéro 214 avril 2003 Page 18-19SVM numéro 214 avril 2003 Page 20-21SVM numéro 214 avril 2003 Page 22-23SVM numéro 214 avril 2003 Page 24-25SVM numéro 214 avril 2003 Page 26-27SVM numéro 214 avril 2003 Page 28-29SVM numéro 214 avril 2003 Page 30-31SVM numéro 214 avril 2003 Page 32-33SVM numéro 214 avril 2003 Page 34-35SVM numéro 214 avril 2003 Page 36-37SVM numéro 214 avril 2003 Page 38-39SVM numéro 214 avril 2003 Page 40-41SVM numéro 214 avril 2003 Page 42-43SVM numéro 214 avril 2003 Page 44-45SVM numéro 214 avril 2003 Page 46-47SVM numéro 214 avril 2003 Page 48-49SVM numéro 214 avril 2003 Page 50-51SVM numéro 214 avril 2003 Page 52-53SVM numéro 214 avril 2003 Page 54-55SVM numéro 214 avril 2003 Page 56-57SVM numéro 214 avril 2003 Page 58-59SVM numéro 214 avril 2003 Page 60-61SVM numéro 214 avril 2003 Page 62-63SVM numéro 214 avril 2003 Page 64-65SVM numéro 214 avril 2003 Page 66-67SVM numéro 214 avril 2003 Page 68-69SVM numéro 214 avril 2003 Page 70-71SVM numéro 214 avril 2003 Page 72-73SVM numéro 214 avril 2003 Page 74-75SVM numéro 214 avril 2003 Page 76-77SVM numéro 214 avril 2003 Page 78-79SVM numéro 214 avril 2003 Page 80-81SVM numéro 214 avril 2003 Page 82-83SVM numéro 214 avril 2003 Page 84-85SVM numéro 214 avril 2003 Page 86-87SVM numéro 214 avril 2003 Page 88-89SVM numéro 214 avril 2003 Page 90-91SVM numéro 214 avril 2003 Page 92-93SVM numéro 214 avril 2003 Page 94-95SVM numéro 214 avril 2003 Page 96-97SVM numéro 214 avril 2003 Page 98-99SVM numéro 214 avril 2003 Page 100-101SVM numéro 214 avril 2003 Page 102-103SVM numéro 214 avril 2003 Page 104-105SVM numéro 214 avril 2003 Page 106-107SVM numéro 214 avril 2003 Page 108-109SVM numéro 214 avril 2003 Page 110-111SVM numéro 214 avril 2003 Page 112-113SVM numéro 214 avril 2003 Page 114-115SVM numéro 214 avril 2003 Page 116-117SVM numéro 214 avril 2003 Page 118-119SVM numéro 214 avril 2003 Page 120-121SVM numéro 214 avril 2003 Page 122-123SVM numéro 214 avril 2003 Page 124-125SVM numéro 214 avril 2003 Page 126-127SVM numéro 214 avril 2003 Page 128-129SVM numéro 214 avril 2003 Page 130-131SVM numéro 214 avril 2003 Page 132-133SVM numéro 214 avril 2003 Page 134-135SVM numéro 214 avril 2003 Page 136-137SVM numéro 214 avril 2003 Page 138-139SVM numéro 214 avril 2003 Page 140-141SVM numéro 214 avril 2003 Page 142-143SVM numéro 214 avril 2003 Page 144-145SVM numéro 214 avril 2003 Page 146-147SVM numéro 214 avril 2003 Page 148-149SVM numéro 214 avril 2003 Page 150-151SVM numéro 214 avril 2003 Page 152-153SVM numéro 214 avril 2003 Page 154-155SVM numéro 214 avril 2003 Page 156-157SVM numéro 214 avril 2003 Page 158-159SVM numéro 214 avril 2003 Page 160-161SVM numéro 214 avril 2003 Page 162-163SVM numéro 214 avril 2003 Page 164-165SVM numéro 214 avril 2003 Page 166-167SVM numéro 214 avril 2003 Page 168-169SVM numéro 214 avril 2003 Page 170-171SVM numéro 214 avril 2003 Page 172-173SVM numéro 214 avril 2003 Page 174-175SVM numéro 214 avril 2003 Page 176-177SVM numéro 214 avril 2003 Page 178-179SVM numéro 214 avril 2003 Page 180-181SVM numéro 214 avril 2003 Page 182-183SVM numéro 214 avril 2003 Page 184-185SVM numéro 214 avril 2003 Page 186-187SVM numéro 214 avril 2003 Page 188-189SVM numéro 214 avril 2003 Page 190-191SVM numéro 214 avril 2003 Page 192-193SVM numéro 214 avril 2003 Page 194-195SVM numéro 214 avril 2003 Page 196-197SVM numéro 214 avril 2003 Page 198-199SVM numéro 214 avril 2003 Page 200-201SVM numéro 214 avril 2003 Page 202