SVM n°214 avril 2003
SVM n°214 avril 2003
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°214 de avril 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 202

  • Taille du fichier PDF : 178 Mo

  • Dans ce numéro : virus... prévenir, guérir et éradiquer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
Paltalllefy5 ras lemsmosa, sas he eh a p.*.141.PAnalyse en temps réelrco. ANcomme.a.. antivirus L'antivirus, services compris Choisir les bons paramètres dans son antivirus, c'est s'assurer une sécurité maximale. mien en amzsanaNem.. el. et.r. et. S.,W « al MA geen rernen. 2.-,.1.ma. Même avec le meilleur moteur de détection du monde, un antivirus mal configure peut se révéler une passoire ! Pour faciliter la tâche des novices, la très grande majorité des antivirus assure une protection par défaut quasi maximale. Il n'est pourtant pas inutile d'affiner encore la sécurité. La protection est assurée par différents dispositifs complémentaires. Le plus important est sans nul doute le bouclier temps réel. Toujours actif, ce module scrute le contenu des fichiers ouverts, lancés, copiés ou déplacés. S'il détecte une séquence d'octets caractéristique d'un virus (la fameuse signature virale), il bloque le fichier concerné et enclenche 20 SVM rADSL e pratique la procédure d'alerte. Cette analyse par signature est souvent renforcée d'une analyse heuristique, de niveau paramétrable, effectuant une analyse "intelligente" des fichiers suspects (détection de virus dits inconnus - en fait plutôt les variantes de virus connus). Dans la majorité des antivirus, la procédure d'alerte consiste à ouvrir une fenêtre d'avertissement proposant à l'utilisateur un choix d'actions à accomplir. Le bouclier temps réel est aujourd'hui souvent complété par un module résident similaire, dédié au blocage des scripts. Cette fois, ce sont les séquences de commandes dangereuses qui sont détectées et bloquées. La protection contre les virus passe aussi par l'analyse régulière (une fois par semaine en général) des zones d'amorce et du contenu des disques durs, à la recherche de fichiers infectés. Les paramètrages permettent ici de limiter ou non l'analyse aux seuls fichiers à risque (selon leur extension) et d'étendre l'analyse aux fichiers compressés. D'autres options offrent la possibilité d'activer la protection spécifique aux messageries : analyse des e-mails entrants et - plus rarement - sortants, filtrage des messages instantanés. Enfin vous avez le loisir de moduler les modalités de mise à jour de la base de signatures et du moteur d'analyse.
Paramétrez votre antivirus Certaines options sont réglables selon vos usages, la puissance du PC et votre vitesse de connexion. Démonstration avec Norton Antivirus. 1 A 4.-1 moren Mme. Men M.. Onan... Momn Gnose Oet vith Pmeratireiraileer Attention u Acte&._ls Activé IÏneLMA-.1‘], fM Ai COMMIMMICIMMMOVIC MMOMIMMOMM « Men spiniquee tes muses s Loto m ptotstion a Aplequer Ms 5.5e5 à'ou, sans molle r ye, corKni, lorsoue des m:SeS a pin Cameettor'rairait 5.5ton sural...Mine R Me r Activer le bouclier Lancez l'antivirus et pointez Norton Antivirus dans P Blocage de script Activé Analyse complete du SYstraie la liste Options. Sélectionnez Auto-Protect et déroulez les sous-options. Ne touchez pas à celles du premier écran, très efficaces. Cliquez sur BloodHound (analyse heuristique). Avec un PC puissant, optez pour le niveau de protection maximal. Vérifiez dans les Options Avancées que les deux cases sont bien cochées. Faites de même pour le blocage de script. Mettre à jour l'antivirus Cliquez sur LiveUpdate. Par défaut, le programme se charge de tout de manière transparente : il recherche les mises à jour, les télécharge et les applique sans la moindre intervention de votre part. Si vous disposez d'une connexion modem et/ou d'une coi'figuration un peu juste en puissance, cochez "Me prévenir lorsque des mises à jour sont disponibles" afin de choisir quand les télécharger et les installer. Messagerie Instantanée Messages instillerait à r messagerie in,tantanee rADL (vers requise) R Messagerie instantanée leSN (met r yanozo messenlier (version 5 0 ou Iade Mamededitne 1.111.111.1.1MI:j 12000 Protéger le mail Déroulez les sousoptions de Messagerie. Cochez les cases Analyser les messages entrants et sortants et les deux suivantes. Dans les Options avancées, cochez la protection contre les temporisations. Cliquez sur Messagerie Instantanée si vous utilisez celle d'AOL, MSN ou Yahoo. Le logiciel protège les messageries recensées à l'installation. Si vous en installez de nouvelles, cochez la case idoine et cliquez sur Configurer... terra. in *MW r taire r r Med r Meudon r Mœmd r Jera te viras Vérifier le PC périodiquement Paramétrez d'abord les options de l'Analyse manuelle. Pour préciser la périodicité, ouvrez le Panneau de configuration et choisissez Tâches planifiées. Doublecliquez sur "Norton Antivirus Analyser mon ordinateur". Dans l'onglet Planification, définissez le rythme, le jour, l'heure, et la répétition de la tâche (via Avancé). L'onglet Paramètres permet d'affiner l'exécution de ce module. repli. en pratique svm 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 214 avril 2003 Page 1SVM numéro 214 avril 2003 Page 2-3SVM numéro 214 avril 2003 Page 4-5SVM numéro 214 avril 2003 Page 6-7SVM numéro 214 avril 2003 Page 8-9SVM numéro 214 avril 2003 Page 10-11SVM numéro 214 avril 2003 Page 12-13SVM numéro 214 avril 2003 Page 14-15SVM numéro 214 avril 2003 Page 16-17SVM numéro 214 avril 2003 Page 18-19SVM numéro 214 avril 2003 Page 20-21SVM numéro 214 avril 2003 Page 22-23SVM numéro 214 avril 2003 Page 24-25SVM numéro 214 avril 2003 Page 26-27SVM numéro 214 avril 2003 Page 28-29SVM numéro 214 avril 2003 Page 30-31SVM numéro 214 avril 2003 Page 32-33SVM numéro 214 avril 2003 Page 34-35SVM numéro 214 avril 2003 Page 36-37SVM numéro 214 avril 2003 Page 38-39SVM numéro 214 avril 2003 Page 40-41SVM numéro 214 avril 2003 Page 42-43SVM numéro 214 avril 2003 Page 44-45SVM numéro 214 avril 2003 Page 46-47SVM numéro 214 avril 2003 Page 48-49SVM numéro 214 avril 2003 Page 50-51SVM numéro 214 avril 2003 Page 52-53SVM numéro 214 avril 2003 Page 54-55SVM numéro 214 avril 2003 Page 56-57SVM numéro 214 avril 2003 Page 58-59SVM numéro 214 avril 2003 Page 60-61SVM numéro 214 avril 2003 Page 62-63SVM numéro 214 avril 2003 Page 64-65SVM numéro 214 avril 2003 Page 66-67SVM numéro 214 avril 2003 Page 68-69SVM numéro 214 avril 2003 Page 70-71SVM numéro 214 avril 2003 Page 72-73SVM numéro 214 avril 2003 Page 74-75SVM numéro 214 avril 2003 Page 76-77SVM numéro 214 avril 2003 Page 78-79SVM numéro 214 avril 2003 Page 80-81SVM numéro 214 avril 2003 Page 82-83SVM numéro 214 avril 2003 Page 84-85SVM numéro 214 avril 2003 Page 86-87SVM numéro 214 avril 2003 Page 88-89SVM numéro 214 avril 2003 Page 90-91SVM numéro 214 avril 2003 Page 92-93SVM numéro 214 avril 2003 Page 94-95SVM numéro 214 avril 2003 Page 96-97SVM numéro 214 avril 2003 Page 98-99SVM numéro 214 avril 2003 Page 100-101SVM numéro 214 avril 2003 Page 102-103SVM numéro 214 avril 2003 Page 104-105SVM numéro 214 avril 2003 Page 106-107SVM numéro 214 avril 2003 Page 108-109SVM numéro 214 avril 2003 Page 110-111SVM numéro 214 avril 2003 Page 112-113SVM numéro 214 avril 2003 Page 114-115SVM numéro 214 avril 2003 Page 116-117SVM numéro 214 avril 2003 Page 118-119SVM numéro 214 avril 2003 Page 120-121SVM numéro 214 avril 2003 Page 122-123SVM numéro 214 avril 2003 Page 124-125SVM numéro 214 avril 2003 Page 126-127SVM numéro 214 avril 2003 Page 128-129SVM numéro 214 avril 2003 Page 130-131SVM numéro 214 avril 2003 Page 132-133SVM numéro 214 avril 2003 Page 134-135SVM numéro 214 avril 2003 Page 136-137SVM numéro 214 avril 2003 Page 138-139SVM numéro 214 avril 2003 Page 140-141SVM numéro 214 avril 2003 Page 142-143SVM numéro 214 avril 2003 Page 144-145SVM numéro 214 avril 2003 Page 146-147SVM numéro 214 avril 2003 Page 148-149SVM numéro 214 avril 2003 Page 150-151SVM numéro 214 avril 2003 Page 152-153SVM numéro 214 avril 2003 Page 154-155SVM numéro 214 avril 2003 Page 156-157SVM numéro 214 avril 2003 Page 158-159SVM numéro 214 avril 2003 Page 160-161SVM numéro 214 avril 2003 Page 162-163SVM numéro 214 avril 2003 Page 164-165SVM numéro 214 avril 2003 Page 166-167SVM numéro 214 avril 2003 Page 168-169SVM numéro 214 avril 2003 Page 170-171SVM numéro 214 avril 2003 Page 172-173SVM numéro 214 avril 2003 Page 174-175SVM numéro 214 avril 2003 Page 176-177SVM numéro 214 avril 2003 Page 178-179SVM numéro 214 avril 2003 Page 180-181SVM numéro 214 avril 2003 Page 182-183SVM numéro 214 avril 2003 Page 184-185SVM numéro 214 avril 2003 Page 186-187SVM numéro 214 avril 2003 Page 188-189SVM numéro 214 avril 2003 Page 190-191SVM numéro 214 avril 2003 Page 192-193SVM numéro 214 avril 2003 Page 194-195SVM numéro 214 avril 2003 Page 196-197SVM numéro 214 avril 2003 Page 198-199SVM numéro 214 avril 2003 Page 200-201SVM numéro 214 avril 2003 Page 202