SVM n°214 avril 2003
SVM n°214 avril 2003
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°214 de avril 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 202

  • Taille du fichier PDF : 178 Mo

  • Dans ce numéro : virus... prévenir, guérir et éradiquer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
I UU1 I IteS LIUUSLIRMS 2 Les maux et les Un bon antivirus, un bon pare-feu, un peu de bon sens, aussi : voilà tout ce qu'il vous faut pour surfer couvert, en toute sérénité. Même avec une connexion haut débit ! Symptômes, diagnostics, remèdes... apprenez à vous protéger. Est-on plus exposé aux virus avec une connexion haut débit ? O Pas directement, non. Bien que le plus grand vecteur de diffusion des virus soit incontestablement'Internet leurs méthodes de contamination ne tirent pas particu- La majorité des virus opèrent sous Windows. 4SVM VADSL en nwonue lièrement profit du fait que vous surfiez en haut débit. Ainsi, 80% des infections virales constatées le sont par mail. Or, vous ne recevez pas plus de mails avec une connexion par câble ou ADSL. Parmi les autres modes opératoires des virus et autres vers, il faut citer l'exécution de "logiciels" Java et ActiveX contenus dans des pages Web, le téléchargement en FTP de fichiers infectés, voire l'infection des ordinateurs serveurs de vos sites Web favoris. Des contaminations ont également été observées lors de visites sur des forums (newsgroups) ou à l'occasion d'échanges par messagerie interactive (mIRC, etc.). Tous ces risques ne sont donc pas directement liés à la vitesse de connexion, même s'il est vrai que l'on est plus tenté de sillonner le Web et de télécharger
oemèdes Il existe des softs pour créer soi-même un virus. avec un accès à 128 ou 512 Kbits/s. La seule conclusion qui vaille face aux virus, c'est qu'il faut posséder un bon antivirus ! En revanche, avec une connexion haut débit, on s'expose plus aux attaques de hackers, qui tentent de se glisser dans vos pénates en profitant de la communication en cours (voir page 12). Dans la mesure où votre ordinateur reste connecté plus longtemps qu'avec un modem 56 K, et que votre adresse IP change peu, on pourrait, par exemple, se servir de votre PC comme d'un disque dur distant, pour partager entre pirates des contenus illicites. Cette fois, la prévention est assurée par un logiciel pare-feu, qui analyse tout ce qui entre et sort de votre PC. On le verra dans ce dossier, une mise à jour régulière de Windows, ainsi que des logiciels antivirus et pare-feu suffisent à créer une bulle de protection efficace. Sachant que certaines mises à jour pèsent plusieurs mégaoctets, la connexion haut débit devient, du coup, un atout. En effet, il ne faut pas plus de quelques secondes pour récupérer les mises à jour protégeant des germes et failles de sécurité fraîchement apparus. Combien existe-t-il de virus informatiques ? haque mois, quelque 500 nouveaux virus apparaissent, dont beaucoup ne sont en fait que des déclinaisons de spécimens déjà connus. Au total, les éditeurs d'antivirus ont répertorié plus de 60000 formes C virales, l'immense majorité agissant sous Windows. Ce qui faire dire à certains que les logiciels Microsoft sont particulièrement mal sécurisés et favorisent la diffusion de virus. D'autres spécialistes y voient surtout le fait que Windows et ses logiciels sont les plus populaires, attirant du même coup la majorité des programmeurs... y compris les plus malveillants, qui, en commettant leur forfait sous Windows, sont assurés de nuire au plus grand nombre. Mais le Mac, Linux ou même les assistants numériques de poche ne sont pas épargnés. l'ADSL en pfatque SVM 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 214 avril 2003 Page 1SVM numéro 214 avril 2003 Page 2-3SVM numéro 214 avril 2003 Page 4-5SVM numéro 214 avril 2003 Page 6-7SVM numéro 214 avril 2003 Page 8-9SVM numéro 214 avril 2003 Page 10-11SVM numéro 214 avril 2003 Page 12-13SVM numéro 214 avril 2003 Page 14-15SVM numéro 214 avril 2003 Page 16-17SVM numéro 214 avril 2003 Page 18-19SVM numéro 214 avril 2003 Page 20-21SVM numéro 214 avril 2003 Page 22-23SVM numéro 214 avril 2003 Page 24-25SVM numéro 214 avril 2003 Page 26-27SVM numéro 214 avril 2003 Page 28-29SVM numéro 214 avril 2003 Page 30-31SVM numéro 214 avril 2003 Page 32-33SVM numéro 214 avril 2003 Page 34-35SVM numéro 214 avril 2003 Page 36-37SVM numéro 214 avril 2003 Page 38-39SVM numéro 214 avril 2003 Page 40-41SVM numéro 214 avril 2003 Page 42-43SVM numéro 214 avril 2003 Page 44-45SVM numéro 214 avril 2003 Page 46-47SVM numéro 214 avril 2003 Page 48-49SVM numéro 214 avril 2003 Page 50-51SVM numéro 214 avril 2003 Page 52-53SVM numéro 214 avril 2003 Page 54-55SVM numéro 214 avril 2003 Page 56-57SVM numéro 214 avril 2003 Page 58-59SVM numéro 214 avril 2003 Page 60-61SVM numéro 214 avril 2003 Page 62-63SVM numéro 214 avril 2003 Page 64-65SVM numéro 214 avril 2003 Page 66-67SVM numéro 214 avril 2003 Page 68-69SVM numéro 214 avril 2003 Page 70-71SVM numéro 214 avril 2003 Page 72-73SVM numéro 214 avril 2003 Page 74-75SVM numéro 214 avril 2003 Page 76-77SVM numéro 214 avril 2003 Page 78-79SVM numéro 214 avril 2003 Page 80-81SVM numéro 214 avril 2003 Page 82-83SVM numéro 214 avril 2003 Page 84-85SVM numéro 214 avril 2003 Page 86-87SVM numéro 214 avril 2003 Page 88-89SVM numéro 214 avril 2003 Page 90-91SVM numéro 214 avril 2003 Page 92-93SVM numéro 214 avril 2003 Page 94-95SVM numéro 214 avril 2003 Page 96-97SVM numéro 214 avril 2003 Page 98-99SVM numéro 214 avril 2003 Page 100-101SVM numéro 214 avril 2003 Page 102-103SVM numéro 214 avril 2003 Page 104-105SVM numéro 214 avril 2003 Page 106-107SVM numéro 214 avril 2003 Page 108-109SVM numéro 214 avril 2003 Page 110-111SVM numéro 214 avril 2003 Page 112-113SVM numéro 214 avril 2003 Page 114-115SVM numéro 214 avril 2003 Page 116-117SVM numéro 214 avril 2003 Page 118-119SVM numéro 214 avril 2003 Page 120-121SVM numéro 214 avril 2003 Page 122-123SVM numéro 214 avril 2003 Page 124-125SVM numéro 214 avril 2003 Page 126-127SVM numéro 214 avril 2003 Page 128-129SVM numéro 214 avril 2003 Page 130-131SVM numéro 214 avril 2003 Page 132-133SVM numéro 214 avril 2003 Page 134-135SVM numéro 214 avril 2003 Page 136-137SVM numéro 214 avril 2003 Page 138-139SVM numéro 214 avril 2003 Page 140-141SVM numéro 214 avril 2003 Page 142-143SVM numéro 214 avril 2003 Page 144-145SVM numéro 214 avril 2003 Page 146-147SVM numéro 214 avril 2003 Page 148-149SVM numéro 214 avril 2003 Page 150-151SVM numéro 214 avril 2003 Page 152-153SVM numéro 214 avril 2003 Page 154-155SVM numéro 214 avril 2003 Page 156-157SVM numéro 214 avril 2003 Page 158-159SVM numéro 214 avril 2003 Page 160-161SVM numéro 214 avril 2003 Page 162-163SVM numéro 214 avril 2003 Page 164-165SVM numéro 214 avril 2003 Page 166-167SVM numéro 214 avril 2003 Page 168-169SVM numéro 214 avril 2003 Page 170-171SVM numéro 214 avril 2003 Page 172-173SVM numéro 214 avril 2003 Page 174-175SVM numéro 214 avril 2003 Page 176-177SVM numéro 214 avril 2003 Page 178-179SVM numéro 214 avril 2003 Page 180-181SVM numéro 214 avril 2003 Page 182-183SVM numéro 214 avril 2003 Page 184-185SVM numéro 214 avril 2003 Page 186-187SVM numéro 214 avril 2003 Page 188-189SVM numéro 214 avril 2003 Page 190-191SVM numéro 214 avril 2003 Page 192-193SVM numéro 214 avril 2003 Page 194-195SVM numéro 214 avril 2003 Page 196-197SVM numéro 214 avril 2003 Page 198-199SVM numéro 214 avril 2003 Page 200-201SVM numéro 214 avril 2003 Page 202