SVM n°214 avril 2003
SVM n°214 avril 2003
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°214 de avril 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 202

  • Taille du fichier PDF : 178 Mo

  • Dans ce numéro : virus... prévenir, guérir et éradiquer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 140 - 141  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
140 141
tous nos tests nouveautés I matériel Z o Micro PC, miniperformances Mini PC Bleu Jour B1 Evolution Env. 650 € TTC (4 300 F) Boîtier mini-PC, carte EPIA-M, processeur VIA Ezra 933 MHz, 256 Mo DDR, disque dur 30 Go, lecteur de DVD 16X, circuit vidéo intégré 64 Mo partagés. 1 connecteur PCI et 1 baie 5,25" libres. Carte son intégrée, réseau, 4 prises USB 2.0, 2 Firewire, 1 S-Vidéo. LxhxP : 20,5 x 22 x 23 cm. L'assembleur toulousain Bleu Jour propose ce B1 Evolution, un boîtier mini-PC quasi cubique d'à peine plus de 20 cm de côté. L'appareil est construit autour de la plateforme EPIA-M, de VIA, regroupant une carte mère équipée d'un processeur Ezra à 933 MHz. Bleu Jour complète cette base par 256 Mo de DDR, un disque dur de 30 Go et un lecteur de DVD. Côté prises, l'offre est séduisante, avec notamment 4 ports USB 2 et 2 Firewire. Sur le papier, rien à redire... sauf qu'à fréquence égale, la puce Ezra reste très en deçà des puces Intel ou AMD ! Du coup, le B1E se cantonnera à la bureautique ou à la lecture de DVD et oubliera la retouche d'image ou l'acquisition vidéo, gourmandes en puissance. Le B1 E est aussi privé de jeu, vu les médiocres performances 3D du circuit vidéo intégré et l'absence de port AGP. P.B. *** POUR Le très faible encombrement, la connectique assez complète, le niveau de bruit raisonnable. CONTRE Les performances très faibles, l'absence de connecteur AGP. 104 SVM Avril 2003 Le portable des joueurs Ordinateur portable Fujitsu Siemens Amilo D 7820 Env. 1 800E TTC (11 800 F) Ordinateur portable avec Pentium 4 à 2,4 GHz, 256 Mo de mémoire DDR, disque dur de 40 Go, circuit vidéo ATI Mobility Radeon 9000 64 Mo, écran 15", combo graveur de CD-RW/lecteur DVD, circuit son, modem, réseau. 2 prises USB 2, 1 Firewire, 1 S-Vidéo. Livré avec Windows XP Ed. Fam. et Worksuite 2003. A moins de 1 800 euros, le dernier portable de Fujitsu Siemens offre un niveau de performances et d'équipement à faire rougir plus d'un PC de bureau, y compris en 3D. Le Pentium 4 à 2,4 GHz et les 256 Mo de mémoire DDR de l'Amilo D 7820 sont en effet complétés par une puce graphique surpuissante, l'ATI Mobility Radeon 9000, dotée ici de 64 Mo de mémoire vidéo dédiée. L:Amilo obtient ainsi un indice de 7 089 points au test 3D Mark 2001 SE, qui garantit une fluidité absolue pour les jeux d'action les plus rapides en 1 024 x 768, la résolution maximale de l'écran 15 pouces. Le reste de l'équipement, bien que plus classique, n'a rien d'anodin, avec un disque dur de 40 Go complété par un combo lecteur de CD/lecteur de DVD et l'inusable lecteur de disquettes. La connectique est complète, avec des prises Firewire et USB 2 et même une sortie audio optique ! Cerise sur le gâteau, le portable est livré avec une offre logicielle sérieuse. Le bilan est un peu moins bon sur le plan de l'ergonomie : avec ses 3,6 kg, l'Amilo n'a POUR L'équipement complet, les excellentes performances en 3D, le prix raisonnable. CONTRE Le poids élevé, le design très massif, l'absence de touches pour lire les CD. rien du poids plume et on regrette l'absence de touches de lecture des CD. Mais à ce prix, on pardonne... P.B. Deux fonctions, deux interfaces Combo graveur CDRW-lecteur DVD ASUS SCB-1608-D Env. 270E TTC (1 770 F) Un vrai petit bijou ! A peine plus encombrant qu'un boîtier de CD et très élégant dans sa parure aluminium, ce combo graveur complétera l'équipement d'un ordinateur portable sans guère alourdir la sacoche, avec ses 260 petits grammes. Facile à installer grâce à sa double connectique USB 2.0 et Firewire, il lit les Combo graveur de CD-RW 16/10/24X/lecteur DVD 8X externe, double interface USB 2.0 et Firewire. Livré avec adaptateur secteur, câbles USB et Firewire, sacoche, logiciel de gravure Nero 5.5, 1 CD-R, 1 CD-RW. Dimensions L xlx : 12,9 x 14,2 x 1,5 cm. Poids 260 g. DVD en 8X et affiche une vitesse d'écriture CD plutôt modeste de 16X. Globalement, cet Asus tient ses promesses, avec des performances quasi identiques en Firewire et en USB 2.0.11 grave ainsi 650 Mo sur CD-R en moins de 5 min 30, et sur CD-RW en à peine plus de 7 min 30. L'extraction audionumérique s'effectue sans erreur à 17X : pratique pour copier rapidement un CD audio avant sa conversion en fichiers MP3 ! L'appareil se révèle également très silencieux. Seul bémol, il supporte mal d'être déplacé pendant qu'il travaille. On regrette aussi l'absence d'un logiciel de lecture de DVD. P.B. POUR Le design très soigné, le fonctionnement silencieux, la sacoche de transport. CONTRE La vitesse d'écriture sur CD faiblarde, la fragilité du boîtier.
Une bonne résolution ! Scanner Epson Perfection 3200 Photo Env. 500E TTC (3 300 F) Haut de gamme des scanners grand public d'Epson, le Perfection 3200 Photo s'adresse surtout aux amateurs avertis de retouche d'image, mais pourra aussi tenter les photographes indépendants et autres professionnels de l'image. Il affiche en effet des caractéristiques hors du commun dans cette gamme de prix : avec un capteur CCD de 81 600 éléments, il Ordinateur de bureau HP Pavilion 744.fr Suréquipé, et pourtant très silencieux, le PC multimédia version 2003 d'HP sait tout faire ou presque, de la bureautique au jeu, en passant par l'acquisition vidéo et la retouche d'image. C'est qu'il dispose d'un moteur solide, avec son Athlon XP 2600+ soutenu par 256 Mo de mémoire DDR PC 2100 et par un disque dur de 80 Go, très à l'aise pour la capture en Scanner à plat couleur A4, capteur CCD, résolution optique 3 200 x 6 400ppp, interface Firewire et USB 2.0. Profondeur d'analyse 48 bits en couleurs, 16 bits en niveaux de gris. Livré avec dos rétroéclairé pour transparents et négatifs. Livré avec interface Twain Epson, Silver Fast SE, Adobe Photoshop Elements 1.0. Dimensions LxhxP : 30,4x 12,2 x 47,6 cm. Poids 6 kg. POUR La précision du capteur, le dos à transparents et à négatifs, la double interface, la qualité des interfaces de scan. CONTRE L'encombrement important, le logiciel de retouche en retrait. PC de bureau, Athlon XP 2600+ 2,13 GHz, 256 Mo DDR, disque 80 Go, vidéo GeForce 4 MX440 128 Mo, écran CRT 17", lecteur DVD 16X, graveur DVD 2,4X, modem, réseau 10/100, lecteur cartes mémoire (Compact Flash, SD, MMC, Memory Stick, Smart Media). 5 USB 2.0 et 3 Firewire. Livré avec Win XP Ed. Fam., Worksuite 2003, Pinnacle Studio. temps réel d'images provenant d'un caméscope numérique, qui pourront ensuite être immortalisées sur DVD via le graveur intégré. Il sera facile d'installer un module de stockage externe via l'une des 5 prises USB 2.0 ou des 3 Firewire de la machine. Les amateurs de photo numérique apprécieront le module pour cartes mémoire accessible en face avant. Quant à offre une résolution optique de 3 200 x 6 400pppsur une profondeur de 48 bits en couleurs et 16 bits en niveaux de gris. Largement surdimensionnée pour de simples scans de photos de vacances, cette résolution prend tout son intérêt pour l'acquisition de transparents ou de négatifs via le dos rétroéclairé et les guides de positionnement fournis avec l'appareil. Pour gérer les énormes flux de données générés lors des scans haute définition, Epson dote son appareil d'une double interface, USB 2.0 et Firewire. A l'excellent niveau technique s'ajoute une offre logicielle 1 d'excellente facture : l'interface de base d'Epson est ici complétée par un gestionnaire de scanner très complet, Silver Fast SE, de l'éditeur allemand LaserSoft Imaging. Pour la retouche, il faut en revanche se contenter de la première version de Photoshop Elements. P.B. Station multimédia à bon prix Env. 1 400E TTC (9 200 F) l'offre logicielle, elle est calibrée pour tirer le meilleur parti du PC. Un seul reproche : les écrans plats sont toujours en option chez HP, dont le sempiternel écran 17 pouces CRT commence à dater ! P.B. POUR La puissance, l'équipement très complet, l'offre logicielle de qualité, le prix très raisonnable. CONTRE On attend l'écran plat en standard... La mémoire Flash en version musicale Clé USB — lecteur MP3 Storex MobiKey — MP3 Env. 200E TTC (1 300 F) Clé mémoire USB de 128 Mo, fonctions lecteur MP3 et dictaphone. Batterie rechargeable par USB ou adaptateur Autonomie : 5 h env. Livré avec rallonge USB, casque oreillettes, adaptateur, CD de pilotes et utilitaire, notice. Dimensions Lx Px h : 11,3 x 3 x 1,3 an Poids 50 g. Curieux hybride que ce MobiKey- MP3, à la fois module de mémoire Flash USB, dictaphone et lecteur MP3. Il est nettement plus gros qu'une clé mémoire de capacité équivalente, batterie oblige, mais s'insère sans problème dans une prise USB de PC. Une fois les MP3 glissés sur la mémoire, trois boutons et une molette permettent la sélection d'une fonction, le réglage du volume, le saut à un autre morceau, l'ouverture d'une prise de notes vocales. Un haut-parleur intégré permet même d'écouter les morceaux sans casque ! On regrette l'absence d'écran LCD, mais le système de recharge de la batterie par le port USB est pratique et un petit logiciel livré permet de transformer les enregistrements vocaux en fichiers PCM lisibles sous Windows. P.B. *** POUR L'étendue des fonctions, la belle capacité mémoire, la batterie rechargeable par USB. CONTRE L'ergonomie perfectible, le haut-parleur médiocre. Avril 2003 105



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 214 avril 2003 Page 1SVM numéro 214 avril 2003 Page 2-3SVM numéro 214 avril 2003 Page 4-5SVM numéro 214 avril 2003 Page 6-7SVM numéro 214 avril 2003 Page 8-9SVM numéro 214 avril 2003 Page 10-11SVM numéro 214 avril 2003 Page 12-13SVM numéro 214 avril 2003 Page 14-15SVM numéro 214 avril 2003 Page 16-17SVM numéro 214 avril 2003 Page 18-19SVM numéro 214 avril 2003 Page 20-21SVM numéro 214 avril 2003 Page 22-23SVM numéro 214 avril 2003 Page 24-25SVM numéro 214 avril 2003 Page 26-27SVM numéro 214 avril 2003 Page 28-29SVM numéro 214 avril 2003 Page 30-31SVM numéro 214 avril 2003 Page 32-33SVM numéro 214 avril 2003 Page 34-35SVM numéro 214 avril 2003 Page 36-37SVM numéro 214 avril 2003 Page 38-39SVM numéro 214 avril 2003 Page 40-41SVM numéro 214 avril 2003 Page 42-43SVM numéro 214 avril 2003 Page 44-45SVM numéro 214 avril 2003 Page 46-47SVM numéro 214 avril 2003 Page 48-49SVM numéro 214 avril 2003 Page 50-51SVM numéro 214 avril 2003 Page 52-53SVM numéro 214 avril 2003 Page 54-55SVM numéro 214 avril 2003 Page 56-57SVM numéro 214 avril 2003 Page 58-59SVM numéro 214 avril 2003 Page 60-61SVM numéro 214 avril 2003 Page 62-63SVM numéro 214 avril 2003 Page 64-65SVM numéro 214 avril 2003 Page 66-67SVM numéro 214 avril 2003 Page 68-69SVM numéro 214 avril 2003 Page 70-71SVM numéro 214 avril 2003 Page 72-73SVM numéro 214 avril 2003 Page 74-75SVM numéro 214 avril 2003 Page 76-77SVM numéro 214 avril 2003 Page 78-79SVM numéro 214 avril 2003 Page 80-81SVM numéro 214 avril 2003 Page 82-83SVM numéro 214 avril 2003 Page 84-85SVM numéro 214 avril 2003 Page 86-87SVM numéro 214 avril 2003 Page 88-89SVM numéro 214 avril 2003 Page 90-91SVM numéro 214 avril 2003 Page 92-93SVM numéro 214 avril 2003 Page 94-95SVM numéro 214 avril 2003 Page 96-97SVM numéro 214 avril 2003 Page 98-99SVM numéro 214 avril 2003 Page 100-101SVM numéro 214 avril 2003 Page 102-103SVM numéro 214 avril 2003 Page 104-105SVM numéro 214 avril 2003 Page 106-107SVM numéro 214 avril 2003 Page 108-109SVM numéro 214 avril 2003 Page 110-111SVM numéro 214 avril 2003 Page 112-113SVM numéro 214 avril 2003 Page 114-115SVM numéro 214 avril 2003 Page 116-117SVM numéro 214 avril 2003 Page 118-119SVM numéro 214 avril 2003 Page 120-121SVM numéro 214 avril 2003 Page 122-123SVM numéro 214 avril 2003 Page 124-125SVM numéro 214 avril 2003 Page 126-127SVM numéro 214 avril 2003 Page 128-129SVM numéro 214 avril 2003 Page 130-131SVM numéro 214 avril 2003 Page 132-133SVM numéro 214 avril 2003 Page 134-135SVM numéro 214 avril 2003 Page 136-137SVM numéro 214 avril 2003 Page 138-139SVM numéro 214 avril 2003 Page 140-141SVM numéro 214 avril 2003 Page 142-143SVM numéro 214 avril 2003 Page 144-145SVM numéro 214 avril 2003 Page 146-147SVM numéro 214 avril 2003 Page 148-149SVM numéro 214 avril 2003 Page 150-151SVM numéro 214 avril 2003 Page 152-153SVM numéro 214 avril 2003 Page 154-155SVM numéro 214 avril 2003 Page 156-157SVM numéro 214 avril 2003 Page 158-159SVM numéro 214 avril 2003 Page 160-161SVM numéro 214 avril 2003 Page 162-163SVM numéro 214 avril 2003 Page 164-165SVM numéro 214 avril 2003 Page 166-167SVM numéro 214 avril 2003 Page 168-169SVM numéro 214 avril 2003 Page 170-171SVM numéro 214 avril 2003 Page 172-173SVM numéro 214 avril 2003 Page 174-175SVM numéro 214 avril 2003 Page 176-177SVM numéro 214 avril 2003 Page 178-179SVM numéro 214 avril 2003 Page 180-181SVM numéro 214 avril 2003 Page 182-183SVM numéro 214 avril 2003 Page 184-185SVM numéro 214 avril 2003 Page 186-187SVM numéro 214 avril 2003 Page 188-189SVM numéro 214 avril 2003 Page 190-191SVM numéro 214 avril 2003 Page 192-193SVM numéro 214 avril 2003 Page 194-195SVM numéro 214 avril 2003 Page 196-197SVM numéro 214 avril 2003 Page 198-199SVM numéro 214 avril 2003 Page 200-201SVM numéro 214 avril 2003 Page 202