SVM n°214 avril 2003
SVM n°214 avril 2003
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°214 de avril 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 202

  • Taille du fichier PDF : 178 Mo

  • Dans ce numéro : virus... prévenir, guérir et éradiquer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 118 - 119  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
118 119
d ! gitales les idées technologies engagées : La photo numérique s'appréte a s'affranchir du PC. Si l'ordinateur reste indispensable pour retoucher ses photos, on peut désormais se passer de lui pour les imprimer, voire pour leur apporter quelques corrections. Depuis deux ans, on voit fleurir des imprimantes qui se prennent pour de petits labos photo, capables d'accueillir la majorité des cartes a mémoire Flash. Symbole de cette tendance, la Photosmart 230 d'HP (env. 300 € 1 2 000 F) est la troisieme mouture de cette minuscule let d'encre qui imprime des photos 10 x 15 cm sans recourir à un PC. Ce modele, comme beaucoup d'autres, est compatible DPof (Digital Print Order Format), et accueille donc les cartes Flash les plus courantes, Compact Flash, Smart Media, MMC, SD, et Memory Stick. Pour remplacer le moniteur du PC, elle - arbore un tout petit écran LCD per- mettant de visualiser les photos que l'on est sur le point d'imprimer et de recadrer ou d'agrémenter l'image. Plus étonnante est sa fonction d'impression directe. a l'aide d'un câble USB, on peut établir un dialogue entre l'imprimante et l'appareil photo, et lancer les impressions grâce a ce dernier, sans bouger la carte mémoire. Las I Cela ne fonctionne qu'avec un appareil estampillé HP. Des procédés identiques existent chez Canon et Epson, mais sont eux aussi propriétaires. R l'avenir, ces interfaces vont sans doute disparaître au profit d'une norme au 5 Le DSC-FX77 l l megapixelsi de Sony intègre Bluetooth, ce qui lui permet de communiquer sans fil avec une imprimante. Mais Bluetooth est cher. et les imprimantes compatibles sont peu nombreuses. Plus d'infos sur Pjctbridge www.cipa.jp/englishipictbridge.com nom de code évocateur Pictbridge. Ce standard, dont le vrai nom n'est pas encore défini, est promu par six des plus grands noms de l'image numérique et de l'impression (Canon, Fuji, HP, Olympus, Seiko Epson et Sony pour être précis), tous d'accord pour dire que le PC est bien compliqué pour de nombreux consommateurs. Pictbridge est compatible avec toutes les versions de l'USB et va permettre de connecter appareils photo et imprimantes de marques différentes. Depuis un appareil Pictbridge, on pourra donc imprimer et recadrer tout ou partie de ses photos, et les imprimer à la taille que l'on désire avec un bon vieux Avec la Photosmart 230. on peut imprimer des photos depuis la carte mémoire de l'appareil, sans utiliser d'ordinateur. Les photos s'affichent sur l'écran LCD situé en face supérieure. câble USB. Robuste et peu cher a mettre en place, contrairement a la liaison sans fil Bluetooth, Pictbridge sera aussi paré pour la norme USB On-the-go. Cette derniére, destinée en priorité a relier assistants numériques et imprimantes, a des ambitions bien plus larges puisqu'elle transforme les périphériques USB, traditionnellement serviles, en "hôtes" capables de donner des ordres comme d'en recevoir. L'un des buts avoués de Pictbridge est, d'aprés ses spécifications, de bâtir une "culture de la photo numérique" libérée de sa dépendance vis-àvis du PC. Une telle culture, certes moins artisanale, commence pourtant bel et bien à voir le jour : de nombreux laboratoires photo acceptent désormais les cartes Flash et CD gravés, et vous promettent, eux aussi, le numérique sans PC. Et sans imprimante non plus.
Indispensables à l'époque du tout argentique. les labos photo sont aujourd'hui ignorés par de nombreux utilisateurs d'appareils photo numériques, qui préfèrent imprimer leurs cliches chez eux avec leur jet d'encre. Certains fabricants d'appareils, comme HP ou Canon, font d'ailleurs tout pour convertir les consommateurs à la fois a l'appareil numérique et a l'imprimante photo, ces dernieres n'étant pas spécialement onéreuses à l'achat. Cette tendance au tirage amateur déplaît à d'autres fabricants : "Le tirage à domicile sur une imprimante est une hérésie. Imprimer 40 photos numériques, cela prend 200minutes au mieux. Et si l'on tient compte du prix de l'encre et du papier, cela fait très cher le film", s'exclame un porteparole de Minolta en France, avant d'évoquer les potentielles conséquences économiques de cette tendance sur le secteur du développement photo. Les labos sont pourtant parfaitement capables de s'occuper de vos photos numériques. La plupart d'entre eux sont désormais équipés d'un "minilab" qui accepte la plupart des formats de cartes à mémoire Flash. les CD-R, les disques Zip, bref, des fichiers numériques sous n'importe quelle forme. Des bornes "self service" ont aussi Quelques labos en ligne : www.photoreflex.com www.photostation.com www.photoservice.com www.agfanet.com france.fujifilmnet.com digitales les lieux, les gens fait leur apparition dans certains labos et lieux publics, aux côtés des traditionnels Photomaton et autres photocopieuses. Le-box, qu'a récemment introduit Rgfa chez ses revendeurs, permet notamment de retoucher et de recadrer ses photos avant d'envoyer les fichiers pour tirage et, accessoirement, de vider la carte mémoire. De rares bornes, comme le Digital Photo Kiosk de Kis Photome, célèbre pour la cabine Photovision, permettent même d'obtenir les photos instantanement, le tirage s'effectuant dans la machine. Rutre planche de salut pour les laboratoires : le commerce en ligne. On ne compte plus les services qui vous proposent d'envoyer vos fichiers sur un serveur afin d'y créer un album photo personnel et de tirer vos thés. Ceux-ci sont ensuite - envoyés chez vous par la poste, ou à retirer chez un revendeur. Le processus est tout de même contraignant : il faut d'abord télécharger un logiciel pour transférer les photos, et si celles-ci sont lourdes, une connexion à haut débit est presque indispensable. Quant aux tarifs qu'affichent tous ces labos passés au numérique, force est de constater qu'ils sont attractifs. Comptez en moyenne 0,1-10 € (2,62 F1 pour le tirage d'une photo numérique au format 10 x 15 cm, frais de port en sus pour les services en ligne. Des prix très compétitifs par rapport aux tirages sur imprimante, étant donné le coût souvent démesuré des consommables (papier photo et cartouches d'encrel. D'autant qu'un laboratoire fournit un véritable tirage photo, souvent de meilleure qualité qu'une impression personnelle, et à la durée de vie bien plus longue ! 11101 rMartr nolo NNr Ci-dessus, le nouveau Digital Photo Center de Fulifilm Raccordé au minilab. il permet au client du labo de choisir sur I ecran les photos a tirer. Nouveauté : il embarque le format X0 Picture Card. R gauche. l'e-box d'Rgfa



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 214 avril 2003 Page 1SVM numéro 214 avril 2003 Page 2-3SVM numéro 214 avril 2003 Page 4-5SVM numéro 214 avril 2003 Page 6-7SVM numéro 214 avril 2003 Page 8-9SVM numéro 214 avril 2003 Page 10-11SVM numéro 214 avril 2003 Page 12-13SVM numéro 214 avril 2003 Page 14-15SVM numéro 214 avril 2003 Page 16-17SVM numéro 214 avril 2003 Page 18-19SVM numéro 214 avril 2003 Page 20-21SVM numéro 214 avril 2003 Page 22-23SVM numéro 214 avril 2003 Page 24-25SVM numéro 214 avril 2003 Page 26-27SVM numéro 214 avril 2003 Page 28-29SVM numéro 214 avril 2003 Page 30-31SVM numéro 214 avril 2003 Page 32-33SVM numéro 214 avril 2003 Page 34-35SVM numéro 214 avril 2003 Page 36-37SVM numéro 214 avril 2003 Page 38-39SVM numéro 214 avril 2003 Page 40-41SVM numéro 214 avril 2003 Page 42-43SVM numéro 214 avril 2003 Page 44-45SVM numéro 214 avril 2003 Page 46-47SVM numéro 214 avril 2003 Page 48-49SVM numéro 214 avril 2003 Page 50-51SVM numéro 214 avril 2003 Page 52-53SVM numéro 214 avril 2003 Page 54-55SVM numéro 214 avril 2003 Page 56-57SVM numéro 214 avril 2003 Page 58-59SVM numéro 214 avril 2003 Page 60-61SVM numéro 214 avril 2003 Page 62-63SVM numéro 214 avril 2003 Page 64-65SVM numéro 214 avril 2003 Page 66-67SVM numéro 214 avril 2003 Page 68-69SVM numéro 214 avril 2003 Page 70-71SVM numéro 214 avril 2003 Page 72-73SVM numéro 214 avril 2003 Page 74-75SVM numéro 214 avril 2003 Page 76-77SVM numéro 214 avril 2003 Page 78-79SVM numéro 214 avril 2003 Page 80-81SVM numéro 214 avril 2003 Page 82-83SVM numéro 214 avril 2003 Page 84-85SVM numéro 214 avril 2003 Page 86-87SVM numéro 214 avril 2003 Page 88-89SVM numéro 214 avril 2003 Page 90-91SVM numéro 214 avril 2003 Page 92-93SVM numéro 214 avril 2003 Page 94-95SVM numéro 214 avril 2003 Page 96-97SVM numéro 214 avril 2003 Page 98-99SVM numéro 214 avril 2003 Page 100-101SVM numéro 214 avril 2003 Page 102-103SVM numéro 214 avril 2003 Page 104-105SVM numéro 214 avril 2003 Page 106-107SVM numéro 214 avril 2003 Page 108-109SVM numéro 214 avril 2003 Page 110-111SVM numéro 214 avril 2003 Page 112-113SVM numéro 214 avril 2003 Page 114-115SVM numéro 214 avril 2003 Page 116-117SVM numéro 214 avril 2003 Page 118-119SVM numéro 214 avril 2003 Page 120-121SVM numéro 214 avril 2003 Page 122-123SVM numéro 214 avril 2003 Page 124-125SVM numéro 214 avril 2003 Page 126-127SVM numéro 214 avril 2003 Page 128-129SVM numéro 214 avril 2003 Page 130-131SVM numéro 214 avril 2003 Page 132-133SVM numéro 214 avril 2003 Page 134-135SVM numéro 214 avril 2003 Page 136-137SVM numéro 214 avril 2003 Page 138-139SVM numéro 214 avril 2003 Page 140-141SVM numéro 214 avril 2003 Page 142-143SVM numéro 214 avril 2003 Page 144-145SVM numéro 214 avril 2003 Page 146-147SVM numéro 214 avril 2003 Page 148-149SVM numéro 214 avril 2003 Page 150-151SVM numéro 214 avril 2003 Page 152-153SVM numéro 214 avril 2003 Page 154-155SVM numéro 214 avril 2003 Page 156-157SVM numéro 214 avril 2003 Page 158-159SVM numéro 214 avril 2003 Page 160-161SVM numéro 214 avril 2003 Page 162-163SVM numéro 214 avril 2003 Page 164-165SVM numéro 214 avril 2003 Page 166-167SVM numéro 214 avril 2003 Page 168-169SVM numéro 214 avril 2003 Page 170-171SVM numéro 214 avril 2003 Page 172-173SVM numéro 214 avril 2003 Page 174-175SVM numéro 214 avril 2003 Page 176-177SVM numéro 214 avril 2003 Page 178-179SVM numéro 214 avril 2003 Page 180-181SVM numéro 214 avril 2003 Page 182-183SVM numéro 214 avril 2003 Page 184-185SVM numéro 214 avril 2003 Page 186-187SVM numéro 214 avril 2003 Page 188-189SVM numéro 214 avril 2003 Page 190-191SVM numéro 214 avril 2003 Page 192-193SVM numéro 214 avril 2003 Page 194-195SVM numéro 214 avril 2003 Page 196-197SVM numéro 214 avril 2003 Page 198-199SVM numéro 214 avril 2003 Page 200-201SVM numéro 214 avril 2003 Page 202