SVM n°214 avril 2003
SVM n°214 avril 2003
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°214 de avril 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 202

  • Taille du fichier PDF : 178 Mo

  • Dans ce numéro : virus... prévenir, guérir et éradiquer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 106 - 107  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
106 107
phénomène Top chrono, selon ce que vous avez payé, vous pourrez jouer une semaine, un mois, deux jours, à un ou plusieurs jeux vidéo. Voici la première ludothèque à louer en ligne. Déjà un succès ! On se loue un liai, ce soir ? responsable marketing et commercial de Metaboli : "Louez vos jeux et téléchargezles en quelques minutes." directeur marketing et commercial de Noos : "Le succès de Metaboli démontre qu'il y a une véritable attente pour des gol contenus haut débit sur mesure." 70 svm Avril 2003 Dong ! Minuit, tout disparaît, la cape, l'épée, le cheval, les châteaux. La journée est terminée et votre temps de jeu aussi. C'est dommage, mais ça ne vous aura coûté que quelques petits euros — 4, tout au plus— pour vivre 48 heures dans la peau d'un héros. Le miracle de la location de jeu vidéo en ligne ! Ce sont quatre anciens responsables du défunt fournisseur d'accès Mangoosta qui sont à l'origine de cette idée absolument originale en France. Leur petite société, Metaboli (wImmmetabollfr), fondée en août 2001, est ainsi la première à proposer près de 40 jeux vidéo à louer directement sur le Web, pour deux jours, une semaine ou un mois. Thibaut de Robien, son responsable marketing et commercial, a choisi son slogan : "Louez vos jeux et téléchargez-les en quelques minutes ! " Et jugez plutôt les pointures : Dark Project II, Unreal Tournament, Ghost Recon et autres Hitman 1 et 2, pour l'action ; Syberia, TombRaider V, Deus Ex ou Alone in the Dark IV, pour l'aventure ; IL2 Sturmovik ou Silent Hunter II, pour se retrouver aux commandes d'un avion d'interception ou d'un sous-marin. Vous pourrez encore pratiquer le tennis, la course automobile ou le snowboard dans Tennis Master Serie, Racing Simulation 3 et Supreme Snowboarding. Enfin, Commando 2, Settlers IV ou Warlords Battlecry feront fumer les cellules grises... de tous ceux qui sont connectés en haut débit, condition sine qua non pour accéder à ce service. Le succès ne s'est pas fait attendre : Comment mettre à l'abri du piratage un service de location en ligne ? Metaboli nous a précisé qu'il y avait, en fait, deux niveaux de protection. D'une part, la technologie israélienne Exent (www.exent.com), utilisée aussi par Yahoo pour son service de jeux à la demande, assure la gestion des droits numériques, c'est-à-dire qu'elle vérifie si le joueur s'est bien acquitté de ses droits d'usage. D'autre part, le système client/serveur (le ouvert au public le 9 octobre 2002, Metaboli a salué sa 10 000e partie le 4 février dernier. Côté prix, Metaboli couvre tous les cas d'espèce. Les hardcore gamers (joueurs mordus) peuvent profiter de deux forfaits : 28 ou 39 jeux en accès illimité pendant un mois pour respectivement 14,80 et 28,80 € (97 et 189 F). Les joueurs plus occasionnels louent généralement les jeux à l'unité pour 48 heures, une semaine ou un mois, à partir de 3,80 € (25 F), 4,80 € (31 F) Protection à double tour client joueur doit toujours être relié au serveur Metaboli pour jouer) permet un filtrage supplémentaire : il interdit les connexions multiples simultanées pour des identifiant/mot de passe identiques. En outre, en cas de crack de la protection Exent, le téléchargement d'un nouveau "player" (noyau de la relation client/serveur) permettrait de contourner la faille et de la rendre aussitôt obsolète. Pour le reste et les détails, chut...
MICHEL BOUTEFEU/GETTV/SIPA ou 5,80 € (38 F). Quelques rares jeux (Syberia, Ghost Recon, Silent Hunter II...) sont toutefois plus chers à la location : 4,80 € (31 F), 7,80 € (51 F) et 12,80 € (84 F) pour les mêmes durées. L'accès aux jeux est bien pensé. D'une part, le catalogue est actualisé en fonction du système d'exploitation sélectionné : Windows 98/Me ou Windows 2000/XP. D'autre part, la sélection du jeu est facilitée par une courte présentation précisant le genre et les possibilités multijoueurs, la complexité du jeu et les configurations minimale et recommandée en ce qui concerne le 14,80 pour accès mité pendant mois 3,80 poul jouei 48 heures ti 10 000 processeur (mémoire, carte vidéo, version de DirectX). La configuration détectée est affichée en regard, et le temps de téléchargement initial est fonction de la vitesse de connexion. Absolument identiques à la version CD-Rom du commerce, les jeux de Metaboli sont cependant découpés en "tranches" ` eutées sur Metaboli en moins de quatre mois pour s'adapter à la diffusion en flux continu (streaming). Le téléchargement initial demande de 10 à 80 minutes selon le jeu sur une connexion 512 Kbits/s. A l'issue de ce premier chargement, le joueur peut commencer à jouer, les "niveaux" suivants étant téléchargés en tâche de fond. C'est à partir de ce premier lancement que la location démarre. Toutes les données sont conservées sur le disque dur. L'accès au jeu loué n'est pas limité à un ordinateur particulier, et peut être à nouveau téléchargé depuis un autre poste (pendant toute la durée de la location), les données pouvant aussi être transférées par réseau ou CD-Rom. Metaboli offre par ailleurs un système permettant aux parents d'ouvrir pour leurs enfants des comptes dédiés pour qu'ils ne puissent jouer qu'aux jeux édités pour leur classe d'âge (classification Sell). Un beau concept, rendu possible par un jeu de partenariat entre Metaboli et les éditeurs (ils sont six pour le moment à avoir signé). D'autres acteurs ont tenté l'aventure. Ainsi, RealNetworks lançait RealArcade fin 2001, après six mois d'expérimentation. Toutefois, cette plate-forme ne propose plus aujourd'hui en France de véritable service de location, mais plutôt un système d'abonnement permettant d'acquérir chaque mois un jeu en shareware. Nouvel essai non transformé avec Gimme5, proposé le 22 avril 2002 sur Zonejeux.com. L'acquéreur recevait par la poste 5 jeux CD, qui devaient être débloqués par une clé d'activation Internet. L'ancienneté des jeux et la participation d'un seul éditeur (Infogrames) ont fait sombrer le concept deux mois plus tard. Mais, tel un phoenix, la location de jeux vidéo ne cesse de renaître de ses cendres. Le site US de Yahoo propose depuis quelques mois un système par téléchargement. La banque logicielle, riche de plus de soixante titres à la mi-février, comporte quelques jeux peu connus mais Veva le teu,. dolcoreporeeon raboettion e vt. v pur., 4.10.1 CO « De.onebe eluurourn Peterornéévvelê Vétet. Doene 5.0 4.1.1 leet teoneeere elven Femme Nine. laa.r.eee Caro edéo Oelod.on 156 len) 31 Oed 1:1415 ned Pr/i7 Mt Ne 128 D'un coup d'oeil, vous vérifiez la compatibilité de votre configuration et le degré de jouabilité que vous pouvez espérer en fonction de la configuration recommandée. : pare. va., Vende. 4,1/41enourn Au page. Oo ce jeu une menton trot.1. de oc.. theesen.ceeectene, de. « de no. rée.. pour une « Apex. I... de la coure le. ore. prouve retro 1.4. en D do ne. ment.t.. De oue donne anon. foire.onenreent gronder le eeen. eedee due depre peeno, une rumeur ercele...nt pue n te bn eu. DA un v01801 la remn Io ne eu. p.pour.put me. moi. je neer.. pot eoo ce...no do saut 1us dédié à Metaboli propose quelques petits services supplémentaires. aussi bon nombre de succès, de Civilization III à Hitman 2, en passant par Thief I et II, TombRaider Chronicles, Deus Ex... Si certains des jeux proposés datent un peu, d'autres sont très récents. Le tarif de location est dégressif en fonction du nombre de jeux et de la durée : de 4,95 dollars (4,60 €) pour louer un jeu pendant 3 jours à 14,95 dollars (14 €) pour un accès illimité pendant un mois à 10 jeux. En France, à ce jour, un seul fournisseur d'accès a signé un partenariat avec Metaboli : Noos, dont le site dédié (http://noos.metaboli.fr) propose quelques bonus supplémentaires (parties gratuites, facturation intégrée). Jacques Guerreau, son directeur marketing et commercial, en parle volontiers : "Grâce à Noos, l'internaute choisit le contenu qu'il souhaite au moment voulu. Le succès de Metaboli démontre qu'il y a une véritable attente de contenus haut débit sur mesure. Nous sommes fiers d'avoir été les premiers à y répondre." Parions qu'ils ne resteront pas longtemps seuls... Jacques HarbonnAvril 2003 svm 71



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 214 avril 2003 Page 1SVM numéro 214 avril 2003 Page 2-3SVM numéro 214 avril 2003 Page 4-5SVM numéro 214 avril 2003 Page 6-7SVM numéro 214 avril 2003 Page 8-9SVM numéro 214 avril 2003 Page 10-11SVM numéro 214 avril 2003 Page 12-13SVM numéro 214 avril 2003 Page 14-15SVM numéro 214 avril 2003 Page 16-17SVM numéro 214 avril 2003 Page 18-19SVM numéro 214 avril 2003 Page 20-21SVM numéro 214 avril 2003 Page 22-23SVM numéro 214 avril 2003 Page 24-25SVM numéro 214 avril 2003 Page 26-27SVM numéro 214 avril 2003 Page 28-29SVM numéro 214 avril 2003 Page 30-31SVM numéro 214 avril 2003 Page 32-33SVM numéro 214 avril 2003 Page 34-35SVM numéro 214 avril 2003 Page 36-37SVM numéro 214 avril 2003 Page 38-39SVM numéro 214 avril 2003 Page 40-41SVM numéro 214 avril 2003 Page 42-43SVM numéro 214 avril 2003 Page 44-45SVM numéro 214 avril 2003 Page 46-47SVM numéro 214 avril 2003 Page 48-49SVM numéro 214 avril 2003 Page 50-51SVM numéro 214 avril 2003 Page 52-53SVM numéro 214 avril 2003 Page 54-55SVM numéro 214 avril 2003 Page 56-57SVM numéro 214 avril 2003 Page 58-59SVM numéro 214 avril 2003 Page 60-61SVM numéro 214 avril 2003 Page 62-63SVM numéro 214 avril 2003 Page 64-65SVM numéro 214 avril 2003 Page 66-67SVM numéro 214 avril 2003 Page 68-69SVM numéro 214 avril 2003 Page 70-71SVM numéro 214 avril 2003 Page 72-73SVM numéro 214 avril 2003 Page 74-75SVM numéro 214 avril 2003 Page 76-77SVM numéro 214 avril 2003 Page 78-79SVM numéro 214 avril 2003 Page 80-81SVM numéro 214 avril 2003 Page 82-83SVM numéro 214 avril 2003 Page 84-85SVM numéro 214 avril 2003 Page 86-87SVM numéro 214 avril 2003 Page 88-89SVM numéro 214 avril 2003 Page 90-91SVM numéro 214 avril 2003 Page 92-93SVM numéro 214 avril 2003 Page 94-95SVM numéro 214 avril 2003 Page 96-97SVM numéro 214 avril 2003 Page 98-99SVM numéro 214 avril 2003 Page 100-101SVM numéro 214 avril 2003 Page 102-103SVM numéro 214 avril 2003 Page 104-105SVM numéro 214 avril 2003 Page 106-107SVM numéro 214 avril 2003 Page 108-109SVM numéro 214 avril 2003 Page 110-111SVM numéro 214 avril 2003 Page 112-113SVM numéro 214 avril 2003 Page 114-115SVM numéro 214 avril 2003 Page 116-117SVM numéro 214 avril 2003 Page 118-119SVM numéro 214 avril 2003 Page 120-121SVM numéro 214 avril 2003 Page 122-123SVM numéro 214 avril 2003 Page 124-125SVM numéro 214 avril 2003 Page 126-127SVM numéro 214 avril 2003 Page 128-129SVM numéro 214 avril 2003 Page 130-131SVM numéro 214 avril 2003 Page 132-133SVM numéro 214 avril 2003 Page 134-135SVM numéro 214 avril 2003 Page 136-137SVM numéro 214 avril 2003 Page 138-139SVM numéro 214 avril 2003 Page 140-141SVM numéro 214 avril 2003 Page 142-143SVM numéro 214 avril 2003 Page 144-145SVM numéro 214 avril 2003 Page 146-147SVM numéro 214 avril 2003 Page 148-149SVM numéro 214 avril 2003 Page 150-151SVM numéro 214 avril 2003 Page 152-153SVM numéro 214 avril 2003 Page 154-155SVM numéro 214 avril 2003 Page 156-157SVM numéro 214 avril 2003 Page 158-159SVM numéro 214 avril 2003 Page 160-161SVM numéro 214 avril 2003 Page 162-163SVM numéro 214 avril 2003 Page 164-165SVM numéro 214 avril 2003 Page 166-167SVM numéro 214 avril 2003 Page 168-169SVM numéro 214 avril 2003 Page 170-171SVM numéro 214 avril 2003 Page 172-173SVM numéro 214 avril 2003 Page 174-175SVM numéro 214 avril 2003 Page 176-177SVM numéro 214 avril 2003 Page 178-179SVM numéro 214 avril 2003 Page 180-181SVM numéro 214 avril 2003 Page 182-183SVM numéro 214 avril 2003 Page 184-185SVM numéro 214 avril 2003 Page 186-187SVM numéro 214 avril 2003 Page 188-189SVM numéro 214 avril 2003 Page 190-191SVM numéro 214 avril 2003 Page 192-193SVM numéro 214 avril 2003 Page 194-195SVM numéro 214 avril 2003 Page 196-197SVM numéro 214 avril 2003 Page 198-199SVM numéro 214 avril 2003 Page 200-201SVM numéro 214 avril 2003 Page 202