SVM n°213 mars 2003
SVM n°213 mars 2003
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°213 de mars 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 166

  • Taille du fichier PDF : 182 Mo

  • Dans ce numéro : DivX, MP3, films, disques... téléchargez !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 94 - 95  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
94 95
tous nos tests comparatif Altec Lansing 641 La puissance, tout simplement Très impressionnante, la puissance dégagée par le 641 d'Altec, un kit 4.1 principalement dédié au jeu et à la musique sur PC ! Aux quatre satellites de 25W chacun s'ajoutent ici les 100W d'un caisson au look soigné, encombrant mais très performant : les basses font littéralement trembler les murs. Pour autant, les tons aigus et médiums sont assez bien respectés, même s'il faudra jouer un peu des réglages, judicieusement placés sur la télécommande filaire. Leffet de souffle, de son côté, reste discret. Côté branchements, le 641 n'offre que des prises analogiques, avec deux prises jack POUR La puissance sonore, le bon équilibre basses/aigus, la belle finition. CONTRE Le volume du caisson de basses, l'absence d'entrée audionumérique, la télécommande à fil. distinctes pour les satellites avant et arrière, ainsi qu'une entrée stéréo auxiliaire pour le branchement d'un baladeur MP3, par exemple. Du coup, impossible de le relier directement à la sortie optique ou coaxiale d'une platine DVD ou d'une console de jeu récente pour profiter d'une piste son codée en Dolby Digital ou en DTS. Env. 350 € TTC (2 300 F). Kit audio 4.1 avec 4 satellites de 25 W et 1 caisson de basses de 100 W. Télécommande filaire avec réglages volume/basses/aigus. 2 entrées analogiques avant/arrière et 1 entrée stéréo auxiliaire. Livré avec câblerie, système de fixation murale pour les satellites et notice d'installation. Cambridge MegaWorks 550 5.1 La qualité certifiée THX 450 euros pour un "simple" kit audio pour PC, c'est cher, surtout s'il est dépourvu d'entrées numériques et de télécommande sans fil. Encore faut-il relativiser ce prix... Arborant fièrement le logo THX, gage d'une grande qualité de fabrication, ce Mega- Works, signé Cambridge Sound- Works, développe une puissance impressionnante - 150 W pour le caisson, 70 W pour chaque satellite et la voie centrale - et pourra sonoriser une pièce assez grande, sous réserve de rallonger les câbles fournis. Mais on aime surtout la restitution très équilibrée des plages de fréquences, le tout sans effet de souffle ni saturation excessive à fort volume. Un must, tant pour la lecture des DVD que pour les jeux ou la musique sur PC. Env. 450 € TTC (3 000 F). Logitech Z-640 Du coffre, mais trop de souffle 94 svm Mars 2003 Très simple à installer sur toute carte son équipée des trois sorties analogiques nécessaires,le Z-640 de Logitech réunit un caisson de basses cubique de 23,5 W et cinq enceintes de 5,5 W Dès les premiers essais, une constatation s'impose : le souffle parasite vraiment les prestations de ce kit proposé, par ailleurs, à un prix très abordable et affichant une très belle finition. Le rendu des aigus, surtout, s'en trouve considérablement dégradé, et ce quel que soit le réglage effectué via les nombreuses molettes de la voie centrale et du caisson. On s'accommodera cependant assez vite du défaut pour le jeu sur PC ou la lecture des DVD, grâce au bon rendu des basses et des médiums. Env. 130 € TTC (850 F). POUR Le très bon équilibre basses/aigus, la puissance, la certification THX. CONTRE Le prix, l'absence d'entrées numériques, la télécommande à fil. *** POUR Le design soigné, la puissance correcte, le prix raisonnable. CONTRE Le souffle important, le rendu médiocre des aigus.
Logitech Z-680 L'excellence est à ce prix C'est le kit 5.1 de tous les superlatifs : le plus puissant, le plus complet... et le plus cher de ce comparatif. Son prix peut paraître démesuré pour un périphérique audio, mais les prestations offertes vont ici bien au-delà de la simple sonorisation du PC. Logitech associe un caisson de basses, une voie centrale et quatre satellites à un décodeur audionumérique de très bonne qualité, capable de gérer les formats Dolby Digital et DTS POUR La puissance, la polyvalence, le design soigné. CONTRE Le prix élevé, le léger souffle à faible volume. 5.1, le tout certifié THX. Un module spécial regroupe les entrées audio, analogiques et numériques et les divers réglages. Le Z-680 peut ainsi être relié aux sorties audio d'une platine DVD, d'une console ou d'un lecteur de MiniDisc. Quelle que soit la source, la restitution audio est excellente, avec la bagatelle de 450W de puissance totale, bien répartie sur toutes les fréquences. Seul hic, un effet de souffle gêne légèrement l'écoute à faible volume. Env. 500 € Trc (3 300 F). Logitech Z-560 Une profonde voix de basse Proposé à 50 euros de moins que son concurrent, le 641 d'Altec Lansing présenté plus haut, le Z-560 de Logitech affiche des caractéristiques très impressionnantes sur le papier : 400 W RMS de puissance globale (on les cherche un peu, cependant), contre "seulement" 200 pour le 641, répartis entre un caisson de basses de 188 W et 4 satellites de 53 W chacun. A la différence de son concurrent, le Z-560 arbore la certification THX, qui garantit sa conformité au cahier des charges rigoureux des studios Lucas. On aime la profondeur des basses, mais le rendu des aigus est un peu moins net que chez Altec, en raison d'un souffle plus important. La répartition sonore des pistes DVD et des jeux est convaincante, malgré l'absence de voie centrale. Env. 300 € (2 000 F) Kit audio 5.1 avec 4 satellites et une voie centrale de 53 W, 1 caisson de basses de 185 W. Module de décodage Dolby Digital et Pro Logic Il avec 3 entrées analogiques avant/arrière/voie centrale, 1 entrée stéréo auxiliaire, 1 prise casque, 2 prises numériques, optique et coaxiale. Livré avec câblerie et télécommande infrarouge. POUR La puissance, le rendu des basses, la certification THX. CONTRE Le manque de clarté des aigus, le léger souffle. Creative Inspire 6.1 6700 Paré pour le son Dolby Digital EX Six enceintes et un caisson de basses pour un seul PC, est-ce bien raisonnable ? II faut jouer avec de nombreux câbles pour installer cet Inspire, premier kit au format 6.1 (celui du Dolby EX) conçu pour PC. Il se caractérise par une voie arrière centrale améliorant l'effet "surround". L'ensemble de Creative se révèle très satisfaisant, avec un son puissant et très équilibré. A peine plus cher que les kits 5.1 d'entrée de gamme, il offre un assez bon rapport qualité/prix. Cependant, il est dépourvu de décodeur embarqué : il faut une carte son capable de travailler sur 7 ou 8 canaux pour tirer parti du haut-parleur supplémentaire (Creative recommande, bien entendu, sa dernière Audigy 2...). Env. 150 e (1000 F). POUR Le support du son 6.1, le son très équilibré, la puissance. CONTRE L'installation complexe, la pauvreté des réglages. Mars 2003 svm 95



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 213 mars 2003 Page 1SVM numéro 213 mars 2003 Page 2-3SVM numéro 213 mars 2003 Page 4-5SVM numéro 213 mars 2003 Page 6-7SVM numéro 213 mars 2003 Page 8-9SVM numéro 213 mars 2003 Page 10-11SVM numéro 213 mars 2003 Page 12-13SVM numéro 213 mars 2003 Page 14-15SVM numéro 213 mars 2003 Page 16-17SVM numéro 213 mars 2003 Page 18-19SVM numéro 213 mars 2003 Page 20-21SVM numéro 213 mars 2003 Page 22-23SVM numéro 213 mars 2003 Page 24-25SVM numéro 213 mars 2003 Page 26-27SVM numéro 213 mars 2003 Page 28-29SVM numéro 213 mars 2003 Page 30-31SVM numéro 213 mars 2003 Page 32-33SVM numéro 213 mars 2003 Page 34-35SVM numéro 213 mars 2003 Page 36-37SVM numéro 213 mars 2003 Page 38-39SVM numéro 213 mars 2003 Page 40-41SVM numéro 213 mars 2003 Page 42-43SVM numéro 213 mars 2003 Page 44-45SVM numéro 213 mars 2003 Page 46-47SVM numéro 213 mars 2003 Page 48-49SVM numéro 213 mars 2003 Page 50-51SVM numéro 213 mars 2003 Page 52-53SVM numéro 213 mars 2003 Page 54-55SVM numéro 213 mars 2003 Page 56-57SVM numéro 213 mars 2003 Page 58-59SVM numéro 213 mars 2003 Page 60-61SVM numéro 213 mars 2003 Page 62-63SVM numéro 213 mars 2003 Page 64-65SVM numéro 213 mars 2003 Page 66-67SVM numéro 213 mars 2003 Page 68-69SVM numéro 213 mars 2003 Page 70-71SVM numéro 213 mars 2003 Page 72-73SVM numéro 213 mars 2003 Page 74-75SVM numéro 213 mars 2003 Page 76-77SVM numéro 213 mars 2003 Page 78-79SVM numéro 213 mars 2003 Page 80-81SVM numéro 213 mars 2003 Page 82-83SVM numéro 213 mars 2003 Page 84-85SVM numéro 213 mars 2003 Page 86-87SVM numéro 213 mars 2003 Page 88-89SVM numéro 213 mars 2003 Page 90-91SVM numéro 213 mars 2003 Page 92-93SVM numéro 213 mars 2003 Page 94-95SVM numéro 213 mars 2003 Page 96-97SVM numéro 213 mars 2003 Page 98-99SVM numéro 213 mars 2003 Page 100-101SVM numéro 213 mars 2003 Page 102-103SVM numéro 213 mars 2003 Page 104-105SVM numéro 213 mars 2003 Page 106-107SVM numéro 213 mars 2003 Page 108-109SVM numéro 213 mars 2003 Page 110-111SVM numéro 213 mars 2003 Page 112-113SVM numéro 213 mars 2003 Page 114-115SVM numéro 213 mars 2003 Page 116-117SVM numéro 213 mars 2003 Page 118-119SVM numéro 213 mars 2003 Page 120-121SVM numéro 213 mars 2003 Page 122-123SVM numéro 213 mars 2003 Page 124-125SVM numéro 213 mars 2003 Page 126-127SVM numéro 213 mars 2003 Page 128-129SVM numéro 213 mars 2003 Page 130-131SVM numéro 213 mars 2003 Page 132-133SVM numéro 213 mars 2003 Page 134-135SVM numéro 213 mars 2003 Page 136-137SVM numéro 213 mars 2003 Page 138-139SVM numéro 213 mars 2003 Page 140-141SVM numéro 213 mars 2003 Page 142-143SVM numéro 213 mars 2003 Page 144-145SVM numéro 213 mars 2003 Page 146-147SVM numéro 213 mars 2003 Page 148-149SVM numéro 213 mars 2003 Page 150-151SVM numéro 213 mars 2003 Page 152-153SVM numéro 213 mars 2003 Page 154-155SVM numéro 213 mars 2003 Page 156-157SVM numéro 213 mars 2003 Page 158-159SVM numéro 213 mars 2003 Page 160-161SVM numéro 213 mars 2003 Page 162-163SVM numéro 213 mars 2003 Page 164-165SVM numéro 213 mars 2003 Page 166