SVM n°213 mars 2003
SVM n°213 mars 2003
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°213 de mars 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 166

  • Taille du fichier PDF : 182 Mo

  • Dans ce numéro : DivX, MP3, films, disques... téléchargez !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
à la une TELECHARGEZ DivX, MP3, films, disques Peerto-peer : les origines d'un E10 L01 Y,e1. lia'4. 411% IO'., PITZIO f, 1 17 5le. I, 1,01 4" d, y,, 4. H,ds. re 0 1 f indi n'ii 4:1 Flamel, PIRE{ Rauttt i Advanced I Relre Seead,'", , , a 585 Fie. P Seeen Reade zuminisammiwormmine.nien.Fght Cid Sanclinick Whereli My Mn 3.584 KB Wnernp nada Na 28 K.Set 149 159 104 15 e Paves Fight CAC Scundaack Neheie le My Mn. 3.542 KB Wnamp media Ne 13 K.B1s 24 29 60 27s. a Pnom Whele 11 My MM IFida Ciabln03 5431 1,3 Winamp media Ne la 69/s 151 20.167 175...', the Fel Club Where, i My Mnd -Paaescro3 3.542KB Wriernp media Ne 61 K8he 128281.60 the Frei Club- Menem n My alnd -Puiesnip3 90KB airana, inedaa Ne 1250 Kees 12812 68.64 a PavesKght ClbWhere is My Maidna3 5,172KB Winanip meda Ne 1250 Kals 55 9247 10 _t. 2 aven vine. e u ma MM (Fe 0161163 1670KB N'aune merle Ne 200 Kees 211224 2 47'x es Who@ etrny merl Fe cat, mannrnia3 3542KB Winernp media rie 4 KB/s 129.137 167 182 Piges e a rale rand Fei ckii venionmp3 2.911KB Virion, media Ne 64 Kea 20863 liEl 187 es, ohm 4 my rand Mei cleb idik 1rrai3 3.640KB Winaina ine6eNe 64 KEler 128.2 81 60.e, The Fie Ckk VANie I, My Mn-Kt/70 3542118 Wriernic media Ne 96 K8/i 208 151 64 91.,i Dennioad 5elected I Cadignie.11 FnU Readv ifiemee Rein 5.15KIN, Serd Rein 42408/, taux de compression exceptionnels. Plus précisément, il permet de faire tenir un film DVD de deux heures (au moins 4,7 gigaoctets !) sur un simple CD-R avec une qualité honnête. C'est un Français, Jérôme "Gej" Rota, qui met au point la première version de ce format en 1999, sur les bases du Mpeg-4 de Microsoft. Mais l'apparition de ce format sur les réseaux P2P doit aussi beaucoup au travail de Jon Johanssen, un jeune Norvégien qui parvenait la même année à faire sauter le CSS, un dispositif de protection qui interdit la copie du contenu d'un DVD. Grâce à son programme, baptisé DeCSS, les utilisateurs de Linux pouvaient enfin regarder un DVD, et les flibustiers de la Toile convertir rapidement leurs films en fichiers DivX afin de pouvoir les partager en ligne. La part de l'industrie Mais peut-on vraiment croire que le succès du MP3 ou du DivX n'est le fait que de quelques développeurs et de nombreux internautes avides de contenus gratuits ? Non. S'ils effraient tant aujourd'hui les fournisseurs de contenus et les défenseurs de la propriété intellectuelle, c'est que ces formats sont aussi vantés, en parallèle, par une frange non négligeable de l'industrie. On peut, à ce titre, mentionner le développement du haut débit, intrinsèquement lié au succès des services P2P Un fichier DivX, pesant au bas mot 650 mégaoctets, ne sau- Gnutellium, l'un des nombreux clients Gnutella. Ce protocole "open source" (libre) et entièrement décentralisé a été codéveloppé par Justin Frankel, le créateur de Winamp. Un temps considéré comme le successeur de Napster, Gnutella a connu des problèmes liés à un usage massif Trois années charnières dans la vie du peer-to-peer Napster, le logiciel de Shawn Fanning (notre photo), est au sommet de sa gloire. Le DivX apparaît sur les réseaux P2P. Kazaa est lancé par une société néerlandaise. 54 svm Mars 2003 2001 Napster est bloqué au début de l'année. Dès lors, Kazaa et Audiogalaxy montent en puissance. Apple lance l'iPod. Les baladeurs MP3 se multiplient, tel le Rio (photo). rait être récupéré avec un modem 56 K. Idem pour le MP3 : télécharger une chanson, passe encore, mais tout un CD, c'est une autre affaire ! De nombreux FAI ont ainsi vu dans le téléchargement rapide un bon moyen de faire la promo de leurs forfaits ADSL. Tiscali n'a pas hésité à passer un accord publicitaire avec Kazaa afin de promouvoir son offre Internet. Wanadoo, tout comme AOL, a récemment communiqué sur la vitesse de téléchargement de musiques et vidéos avec l'ADSL. Au dernier Midem, Hilary Rosen, la revêche présidente de la RIAA (l'association des producteurs de musique américains), tenait d'ailleurs les FAI pour responsables du téléchargement massif de MP3. Elle a pour ambition de les faire payer... ou collaborer. Il faudrait alors qu'elle se penche aussi sur tous les constructeurs qui ont profité de ces fichiers distribués hors du cadre légal, attirés par la manne qu'ils pourraient tirer des téléchargements. Même en laissant de côté les graveurs de CD, qui ont surtout favorisé le piratage "offline", on ne peut que rester coi devant ce que les fabricants de matériels ont mis à notre disposition pour exploiter ces fichiers. Ainsi, on ne compte plus les baladeurs MP3, les chaînes hi-fi, et surtout les platines DVD qui acceptent désormais bien volontiers de lire ce format. L'inventeur du Walkman, Sony, en pointe en matière de protection de CD (il est l'inventeur du Kazaa, racheté par Sharman Networks, s'allie avec Altnet pour intégrer des fichiers légaux dans ses résultats de recherche. Les majors introduisent des fichiers corrompus sur les réseaux P2P.
raz-de-marée.yrdP, I. I d ilya. Ilr g 3 w.J et I IN...Ict r'>.,`". Il 1.1.1ÉS.4104.40 procédé Key2audio qui empêche la lecture d'un CD sur un ordinateur), commercialise aussi nombre de produits lisant des fichiers numériques. Qui a dit paradoxal ? Certaines marques, comme Archos, Creative ou même Apple proposent, quant à elles, de vrais baladeurs à disques durs pour trimballer ses MP3 (voir ci-contre). Le même mouvement est en train de naître pour la vidéo. On trouve dans le commerce les logiciels pour transformer ses DVD en DivX. Archos, toujours lui, vend aussi un baladeur acceptant ce format, et la platine DVD de Kiss Technologies (voir test page 102) permet de regarder un DivX dans son salon. A l'heure de la criminalisation des adeptes du P2P et au moment où certains tentent de nous imposer leurs fichiers propriétaires et protégés, les formats rois du téléchargement n'ont jamais été si populaires dans l'industrie ! Verizon, FAI américain, est sommé par un juge de fournir l'identité d'un adepte du P2P à la R1AA ! (Photo : Hilary Rosen, sa présidente.) Le procès de Sharman Networks se profile. La société riposte en accusant les majors d'abus de position dominante. L'interface du célèbre Napster, à l'origine du phénomène peer-to-peer Tout savoir sur le P2P Nous étions parmi les premiers à vous parler de Zeropaid, "le portail du P2P". Depuis, le site a bien évolué. Zeropaid recense désormais la plupart des logiciels d'échange de fichiers disponibles sur PC, Mac et Linux, mais aussi bon nombre d'outils pour Zeropo id corn the file starmq p, tai 11=11ZIMMI N ! Windows P19_10. FrWt. Silknia. more rilz-r-Jt. ; e1 l'rQu'am lielesbee.010% Emulator Source Code oui lao @yu tester ; needed for a new P2P'Fil. Sore, vl 3.0 SETA nIn n tend x4-› v2.03 iminor uodatest'Ad Aware 6 out in Feburire encoder et gérer vos MP3. C'est aussi un excellent site d'actualités sur le sujet, et ses forums sont très courus. En anglais. www.zeropaid.com La musique dans tous ses formats DBpowerAMP Music Converter fait partie de ces logiciels qui deviennent vite indispensables. Gratuit, il permet de "ripper" tous vos CD en MP3 en quelques clics, ou de convertir vos fichiers musicaux en choisissant leur format et leur niveau de qualité. Bien vu : puisque DBpowerAMP est intégré au menu contextuel de Windows, il suffit d'un clic droit pour lancer une conversion ou éditer les informations intégrées au fichier. Pour le télécharger : www.d b powemp.com Du nouveau sur Gnutella Bon nombre d'usagers ont été déçus par le protocole Gnutella et ses connexions laborieuses. Shareaza pourrait bien les réconcilier avec ce réseau décentralisé. Le programme tourne avec la version 2 du protocole, qui améliore grandement ses performances. On y trouve de tout, d'autant que Shareaza peut aller piocher chez les utilisateurs d'autres clients Gnutella comme Limewire ou Morpheus. De plus, l'interface est encore plus réussie que celle de Kazaa. Un logiciel encore peu fréquenté par les Français ; changer cet état de fait ne tient qu'à vous ! Disponible sur wvvw. sh a reaza.com Baladeur DivX On hésite entre le qualifier de génial ou de gadget. Le Jukebox Multimedia 20 d'Archos est un baladeur MP3/WMA qui sait aussi lire des DivX. On peut ainsi voir ses films dans les transports en commun, sur son écran LCD couleur, ou plus confortablement devant le petit écran, puisque l'appareil embarque une sortie TV. Il dispose de 20 gigaoctets pour les données. En revanche, seule une prise USB 1.1 est fournie en standard. Pour le Firewire ou l'USB 2.0 - bien plus pratiques pour transférer des DivX sur l'appareil -, il faudra acquérir un autre câble, en option, ce qui a pour effet d'alourdir une note déjà salée au départ : env. 480 € (3150 F). Le bazar du DivX eMule n'est autre qu'une version libre du fameux eDonkey, épurée de ses "espiogiciels". On y trouve des fichiers de toutes sortes, mais surtout énormément de DivX. Pas évident à mettre en oeuvre, eMule nécessite une liste de serveurs (un fichier baptisé server.met) qu'il faut mettre à jour régulièrement. Une fois connecté à un serveur, la recherche est très facile et le téléchargement est à sources multiples. Mais les files d'attente sont longues ! www.emule-project.net Mars 2003 svrn 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 213 mars 2003 Page 1SVM numéro 213 mars 2003 Page 2-3SVM numéro 213 mars 2003 Page 4-5SVM numéro 213 mars 2003 Page 6-7SVM numéro 213 mars 2003 Page 8-9SVM numéro 213 mars 2003 Page 10-11SVM numéro 213 mars 2003 Page 12-13SVM numéro 213 mars 2003 Page 14-15SVM numéro 213 mars 2003 Page 16-17SVM numéro 213 mars 2003 Page 18-19SVM numéro 213 mars 2003 Page 20-21SVM numéro 213 mars 2003 Page 22-23SVM numéro 213 mars 2003 Page 24-25SVM numéro 213 mars 2003 Page 26-27SVM numéro 213 mars 2003 Page 28-29SVM numéro 213 mars 2003 Page 30-31SVM numéro 213 mars 2003 Page 32-33SVM numéro 213 mars 2003 Page 34-35SVM numéro 213 mars 2003 Page 36-37SVM numéro 213 mars 2003 Page 38-39SVM numéro 213 mars 2003 Page 40-41SVM numéro 213 mars 2003 Page 42-43SVM numéro 213 mars 2003 Page 44-45SVM numéro 213 mars 2003 Page 46-47SVM numéro 213 mars 2003 Page 48-49SVM numéro 213 mars 2003 Page 50-51SVM numéro 213 mars 2003 Page 52-53SVM numéro 213 mars 2003 Page 54-55SVM numéro 213 mars 2003 Page 56-57SVM numéro 213 mars 2003 Page 58-59SVM numéro 213 mars 2003 Page 60-61SVM numéro 213 mars 2003 Page 62-63SVM numéro 213 mars 2003 Page 64-65SVM numéro 213 mars 2003 Page 66-67SVM numéro 213 mars 2003 Page 68-69SVM numéro 213 mars 2003 Page 70-71SVM numéro 213 mars 2003 Page 72-73SVM numéro 213 mars 2003 Page 74-75SVM numéro 213 mars 2003 Page 76-77SVM numéro 213 mars 2003 Page 78-79SVM numéro 213 mars 2003 Page 80-81SVM numéro 213 mars 2003 Page 82-83SVM numéro 213 mars 2003 Page 84-85SVM numéro 213 mars 2003 Page 86-87SVM numéro 213 mars 2003 Page 88-89SVM numéro 213 mars 2003 Page 90-91SVM numéro 213 mars 2003 Page 92-93SVM numéro 213 mars 2003 Page 94-95SVM numéro 213 mars 2003 Page 96-97SVM numéro 213 mars 2003 Page 98-99SVM numéro 213 mars 2003 Page 100-101SVM numéro 213 mars 2003 Page 102-103SVM numéro 213 mars 2003 Page 104-105SVM numéro 213 mars 2003 Page 106-107SVM numéro 213 mars 2003 Page 108-109SVM numéro 213 mars 2003 Page 110-111SVM numéro 213 mars 2003 Page 112-113SVM numéro 213 mars 2003 Page 114-115SVM numéro 213 mars 2003 Page 116-117SVM numéro 213 mars 2003 Page 118-119SVM numéro 213 mars 2003 Page 120-121SVM numéro 213 mars 2003 Page 122-123SVM numéro 213 mars 2003 Page 124-125SVM numéro 213 mars 2003 Page 126-127SVM numéro 213 mars 2003 Page 128-129SVM numéro 213 mars 2003 Page 130-131SVM numéro 213 mars 2003 Page 132-133SVM numéro 213 mars 2003 Page 134-135SVM numéro 213 mars 2003 Page 136-137SVM numéro 213 mars 2003 Page 138-139SVM numéro 213 mars 2003 Page 140-141SVM numéro 213 mars 2003 Page 142-143SVM numéro 213 mars 2003 Page 144-145SVM numéro 213 mars 2003 Page 146-147SVM numéro 213 mars 2003 Page 148-149SVM numéro 213 mars 2003 Page 150-151SVM numéro 213 mars 2003 Page 152-153SVM numéro 213 mars 2003 Page 154-155SVM numéro 213 mars 2003 Page 156-157SVM numéro 213 mars 2003 Page 158-159SVM numéro 213 mars 2003 Page 160-161SVM numéro 213 mars 2003 Page 162-163SVM numéro 213 mars 2003 Page 164-165SVM numéro 213 mars 2003 Page 166