SVM n°213 mars 2003
SVM n°213 mars 2003
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°213 de mars 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 166

  • Taille du fichier PDF : 182 Mo

  • Dans ce numéro : DivX, MP3, films, disques... téléchargez !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
le club svm forums courrier bonus De Triaxx > Palladium et sécurité, très bien, mais qu'en est-il du logiciel libre ? Comment des développeurs indépendants, bénévoles pour beaucoup et anonymes pour certains, vont-ils payer les certifications de leurs logiciels ? Surtout quand on voit à quelle vitesse ces logiciels sont mis à jour... Ne serait-ce pas un moyen détourné pour tuer un concurrent dans l'oeuf... De Tifauv > Si, bien sûr que c'est pour rendre "illégal" le logiciel libre. Et, ainsi, imposer IIS contre Apache pour dominer les serveurs Web. D'où l'on peut interdire l'accès aux ordinateurs non TCPA/Palladium. Et, de plus, pour essayer de forcer la Chine (plus de 1 milliard d'habitants) à acheter du Microsoft... En effet, en choisissant des systèmes d'exploitation non Microsoft, ils ne pourraient plus se connecter à un Internet dirigé par TCPA/Palladium. De plus, Microsoft a bien huilé sa tactique. Elle n'a pas fondamentalement changé depuis l'apparition de Windows 95. 1) Commencer par proposer un produit bas de gamme, pas trop cher (voire gratuit : IE) et non finalisé. 2) Proposer régulièrement des mises à jour. 3) Sortir des produits de mieux en mieux finalisés, mais souvent de plus en plus chers et imposant leurs propres standards en s'appuyant sur la base installée (grâce au point 1). On étouffe ainsi tous les concurrents. Comme les logiciels ne sont pas libres, il n'y a pas d'interopérabilité. 4) Les acheteurs sont captifs, un pan du marché tombe dans la poche de Microsoft. Normalement, la justice devrait y mettre bon ordre. Seulement voilà, des fois, ça marche, des fois non. Des fois, on se demande à quoi sert la loi antitrust, qui est sur nos forums + de service sur notre site vous invite au dialogue Nous le savons, vous êtes particulièrement attentifs à nos faits et gestes. Grâce au Web, nous avons instauré, depuis plusieurs mois, un nouveau dialogue avec vous. Ces pages sont là pour en parler : de vos réactions et des services que nous mettons à votre disposition. 14 svm Mars 2003 Regroupant plus de 170 sociétés, éditeurs et constructeurs informatiques, l'alliance TCPA (Trusted Computing PlatformAlliance) cherche à sécuriser les ordinateurs. Le site de cette organisation contient de nombreuse Faq et documents permettant d'appréhender ses objectifs. WWW. bustedcomputing.org pourtant la base du capitalisme à l'américaine. Il est évident que pour faire passer la pilule, les premiers ordis compatibles TCPA pourront voir cette fonction désactivée. Mais au fur et à mesure que la base installée grandira, arrivera un moment où on ne pourra plus désactiver la puce. Et là, ce sera la fin. Au cas où vous ne le sauriez pas, Intel avait été obligé de retirer le numéro de série de ses PIII. Et bien ils sont de retour dans le P4, mais sans annonce officielle, cette fois. De Zorro > D'après ce que j'ai lu dans la Faq officielle de Microsoft, Palladium ne sera qu'une zone mémoire protégée, dans Windows. Il sera donc possible de faire tourner des programmes dans Windows, libres ou pas, mais ils ne pourront avoir accès aux infos ou aux programmes qui tournent dans la zone mémoire Palladium. Ils n'auront pas non plus accès à des documents créés par une application Palladium. Donc, en fait, je ne pense pas que Palladium soit contre Linux, puisque Linux n'est pas censé se dérouler dans Windows... Ce qui pourrait réellement gêner Linux, c'est plutôt le matériel TCPA... De Anon linux user > Je suis d'accord, c'est plutôt TCPA le problème, cependant, TCPA et Palladium sont de mèche ! J'ai été sur le site de Sun Microsystems, et ils vendent des stations RISC à prix très abordable (U1traSPARC II 500 MHz à environ 1000 euros). Mon prochain PC ne sera pas un PC mais une station RISC ! Et ainsi, adieu TCPA ! De Chris95 >Voici le lien d'une très bonne Faq sur TCPA/Palladium, les risques et 411 les conséquences de ce projet : www.Iebars.org/sec/tcpa-faq.html De The_butcher > J'ai pas encore tout lu, mais j'ai une idée pour contourner le problème de Palladium. Il suffit... de ne pas acheter les prochaines versions de Windows et le tour est joué ! De Chris95 > En fait, oui et non. Dans un premier temps, cela peut être une solution. Mais à l'avenir, quand les systèmes TCPA/Palladium se seront imposés, il faudra avoir un ordinateur équipé de la fameuse puce pour pouvoir effectuer certaines opérations, se connecter à des sites Internet (un serveur "palladiumisé" pourrait très bien refuser de dialoguer avec ta machine car il ne la considère pas comme sécurisée), lire des fichiers audio et vidéo. Ce qui nous contraindra à utiliser cette plate-forme, même si Microsoft affirme que l'on peut désactiver ces fonctionnalités, ils savent très bien qu'on n'aura pas le choix. De Skiper > C'est marrant cette Faq et toute cette désinformation à 2 balles qui circule, ça fonctionne exactement comme les vrais-faux virus. Tout le monde se les renvoie en demandant de les diffuser au maximum de personnes possibles, mais personne ne se demande si ça peut être des conneries. Concernant la Faq de Ross Anderson (celle qui sert de matrice a 90% de ce qu'on entend sur Palladium), voir la contre-FAQ d'un mec d'IBM www.researchibm.com/gsalitcpait cpa_rebuttal.pdf. TCPA va juste prendre le marché qu'auraient pu avoir les cartes à puce pour les achats sécurisés sur PC. Pas de quoi en faire un drame. Adressez vos réactions à : forumsvm@vnunet.fr toutes les nouveautés du mois Retrouvez sur notre site svm.vnunet.fr, tous les produits que nous avons testés ce mois-ci. Le coin du webmestre Retrouvez tous les articles parus dans la rubrique Pratique de SVM. Vous pouvez également visualiser les exemples et copier les codes sources.
SUR INTERNET ON NE VOIT PAS LE TEMPS PASSER ON SENT JUSTE LA FACTURE PASSER AOL Illimitéwtout compris 24 € 99/mois. Sans engagement de durée.(2) (1) Le terme "Mie,', odéi, Connecter autan.., que vous le soupa:,. connexions est il (2) Le t-orfail A I L, t et télOconununical "i..HitIllte peur,.v. de durée : vous pot ch,mner Je'votre abonnement en respectant un préavis de KIT GRATUITi 0826 02 6000 et conditions détaillées du forfait I (0,15 Ehnin depuis un telephone fixe) www.aol.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 213 mars 2003 Page 1SVM numéro 213 mars 2003 Page 2-3SVM numéro 213 mars 2003 Page 4-5SVM numéro 213 mars 2003 Page 6-7SVM numéro 213 mars 2003 Page 8-9SVM numéro 213 mars 2003 Page 10-11SVM numéro 213 mars 2003 Page 12-13SVM numéro 213 mars 2003 Page 14-15SVM numéro 213 mars 2003 Page 16-17SVM numéro 213 mars 2003 Page 18-19SVM numéro 213 mars 2003 Page 20-21SVM numéro 213 mars 2003 Page 22-23SVM numéro 213 mars 2003 Page 24-25SVM numéro 213 mars 2003 Page 26-27SVM numéro 213 mars 2003 Page 28-29SVM numéro 213 mars 2003 Page 30-31SVM numéro 213 mars 2003 Page 32-33SVM numéro 213 mars 2003 Page 34-35SVM numéro 213 mars 2003 Page 36-37SVM numéro 213 mars 2003 Page 38-39SVM numéro 213 mars 2003 Page 40-41SVM numéro 213 mars 2003 Page 42-43SVM numéro 213 mars 2003 Page 44-45SVM numéro 213 mars 2003 Page 46-47SVM numéro 213 mars 2003 Page 48-49SVM numéro 213 mars 2003 Page 50-51SVM numéro 213 mars 2003 Page 52-53SVM numéro 213 mars 2003 Page 54-55SVM numéro 213 mars 2003 Page 56-57SVM numéro 213 mars 2003 Page 58-59SVM numéro 213 mars 2003 Page 60-61SVM numéro 213 mars 2003 Page 62-63SVM numéro 213 mars 2003 Page 64-65SVM numéro 213 mars 2003 Page 66-67SVM numéro 213 mars 2003 Page 68-69SVM numéro 213 mars 2003 Page 70-71SVM numéro 213 mars 2003 Page 72-73SVM numéro 213 mars 2003 Page 74-75SVM numéro 213 mars 2003 Page 76-77SVM numéro 213 mars 2003 Page 78-79SVM numéro 213 mars 2003 Page 80-81SVM numéro 213 mars 2003 Page 82-83SVM numéro 213 mars 2003 Page 84-85SVM numéro 213 mars 2003 Page 86-87SVM numéro 213 mars 2003 Page 88-89SVM numéro 213 mars 2003 Page 90-91SVM numéro 213 mars 2003 Page 92-93SVM numéro 213 mars 2003 Page 94-95SVM numéro 213 mars 2003 Page 96-97SVM numéro 213 mars 2003 Page 98-99SVM numéro 213 mars 2003 Page 100-101SVM numéro 213 mars 2003 Page 102-103SVM numéro 213 mars 2003 Page 104-105SVM numéro 213 mars 2003 Page 106-107SVM numéro 213 mars 2003 Page 108-109SVM numéro 213 mars 2003 Page 110-111SVM numéro 213 mars 2003 Page 112-113SVM numéro 213 mars 2003 Page 114-115SVM numéro 213 mars 2003 Page 116-117SVM numéro 213 mars 2003 Page 118-119SVM numéro 213 mars 2003 Page 120-121SVM numéro 213 mars 2003 Page 122-123SVM numéro 213 mars 2003 Page 124-125SVM numéro 213 mars 2003 Page 126-127SVM numéro 213 mars 2003 Page 128-129SVM numéro 213 mars 2003 Page 130-131SVM numéro 213 mars 2003 Page 132-133SVM numéro 213 mars 2003 Page 134-135SVM numéro 213 mars 2003 Page 136-137SVM numéro 213 mars 2003 Page 138-139SVM numéro 213 mars 2003 Page 140-141SVM numéro 213 mars 2003 Page 142-143SVM numéro 213 mars 2003 Page 144-145SVM numéro 213 mars 2003 Page 146-147SVM numéro 213 mars 2003 Page 148-149SVM numéro 213 mars 2003 Page 150-151SVM numéro 213 mars 2003 Page 152-153SVM numéro 213 mars 2003 Page 154-155SVM numéro 213 mars 2003 Page 156-157SVM numéro 213 mars 2003 Page 158-159SVM numéro 213 mars 2003 Page 160-161SVM numéro 213 mars 2003 Page 162-163SVM numéro 213 mars 2003 Page 164-165SVM numéro 213 mars 2003 Page 166