SVM n°213 mars 2003
SVM n°213 mars 2003
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°213 de mars 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 166

  • Taille du fichier PDF : 182 Mo

  • Dans ce numéro : DivX, MP3, films, disques... téléchargez !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 118 - 119  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
118 119
guide d'achat bons plans LES BONNES AFFAIRES DE MARS Photo numérique_ : la_foire au mégapixel Les appareils photo numériques se démocratisent, mais tous ne se valent pas et des rallonges de budget sont parfois à prévoir. Le point sur les critères qui changent tout. Un million d'appareils vendus en 2002, soit une croissance de 72%, selon l'institut d'études Gf1 ( : la photo numérique continue de séduire les consommateurs. Et comme sur tout marché en forte expansion, avec le volume vient la pression sur les prix, les constructeurs pouvant se permettre des rectifications tarifaires régulières pour rester compétitifs. Aujourd'hui, 400 € (2 600 F) suffisent pour s'offrir un appareil trimégapixels, et 550 € (3 600 F) pour la gamme supérieure, celle des modèles quadrimégapixels. Et en entrée de gamme, plusieurs constructeurs proposent des appareils à moins de 200, voire 150 € (1 000 F). Encore faut-il vérifier certains points avant de se lancer, pour éviter de se retrouver malheureux propriétaire d'un appareil mal conçu ou sous-dimensionné. Evidemment, c'est d'abord le capteur qui doit retenir toute votre attention. De sa Entre une et trois heures : c'est l'autonomie moyenne affichée par les appareils photo numériques. Autant dire que, lorsque ceux-ci fonctionnent avec des piles, le mythe de la photo gratuite est sérieusement écorné. Préférez donc les appareils livrés avec une batterie et un chargeur. Si ce n'est pas le cas, achetez-les séparément taille dépend la définition des fichiers capturés et, par incidence, les différentes possibilités de les exploiter. Ainsi, un capteur 1,3 mégapixel produit des images au format 1 280 x 1 024 pixels. Idéal pour un affichage à l'écran. Quant à les imprimer, c'est une autre histoire : vous ne dépasserez pas oR 21lekga s Ces piles qui nous mettent à plat 118 svm Mars 2003 pour remplacer les piles. La meilleure solution consiste à opter pour un double jeu de batteries, pour que l'appareil soit opérationnel à tout moment. Enfin, attention aux modèles dépourvus de viseur optique : la prise de vue s'effectuant nécessairement par le biais de l'écran LCD, l'autonomie de l'appareil en est fortement affectée. IL't le format photo sans qu'un fâcheux effet de pixellisation n'apparaisse. Avec un appareil bimégapixels (on en trouve de très bons à 300 € /1 950 F), vous pourrez atteindre le format 20 x 15 cm. Et si vous souhaitez imprimer au format A4 et dans de bonnes conditions vos oeuvres photographiques, vous ne pourrez faire l'économie d'un appareil trimégapixels. Quant aux quadrimégapixels (et au-dessus), quel intérêt ? Celui, inestimable, de pouvoir recadrer vos photos, de vous concentrer sur un détail en conservant assez de "matière" pour l'impression. Enfin, un dernier mot sur ce point : certains appareils d'entrée de gamme exploitent des capteurs de type Cmos. A résolution égale, ils sont moins chers et permettent aux constructeurs de sortir des appareils à prix très attractifs. Mais sachez que leur qualité est inférieure à celle des habituels capteurs CCD. Autre critère important, le type et, surtout, la quantité de mémoire employée pour stocker les photos. C'est souvent le point faible des appareils à prix serrés : les constructeurs rognent sur la carte mémoire. Résultat : la plupart des appareils quadrimégapixels à moins de 650 euros sont livrés avec des cartes 16 Mo. Au bout de quatre à six photos à la meilleure qualité, celleci sera pleine ! Vous serez donc vite obligés d'acheter une seconde carte, plus vaste. Sachez alors que les moins chères sont les Smart Media et Compact Flash (comptez environ 40 € 1 260 F pour une carte 64 Mo, 60 € /390 F pour 128 Mo), à condition d'opter pour des modèles "sans marque". A contrario, le format SD Card, pourtant massivement adopté par les constructeurs d'appareils numériques, est plus onéreux : au minimum 70 € (460 F) pour 64 Mo et 105 € (690 F) pour 128 Mo. A ce propos, sachez que des promos ponctuelles, mises en oeuvre par le constructeur, mais aussi, parfois, par les distributeurs, permettent régulièrement d'obtenir gratuitement une carte supplémentaire. Elles touchent généralement des appareils haut de gamme, sur lesquels la marge est plus importante. En ce moment, par exemple, le Nikon CoolPix 5000 est vendu avec un disque Microdrive d'IBM d'une capacité de 1 Go au prix de 1 399 € TTC (9 180 F), soit le Microdrive gratuit. Et ceci, c'est le prix officiel. Les distributeurs étant libres de leurs tarifs, on arrive même à trouver cette combinaison à 1 260 € TTC (8 260 F). Bruno Mathé
Les appareils photo numériques les moins chers Marque Nom Capteur Optique Stockage Prix moyen TTC "Mégapixels" à moins de 200 euros Konica Revio KD-100 Z 1,3 mégapixel Fixe 38 mm 8 Mo + SD Card 150 € Hewlett-Packard Photosmart 120 1 mégapixel Fixe 38 mm 4 Mo + Compact Flash 150 € Umax AstraPix 470 1,3 mégapixel Fixe 38 mm 16 Mo + SD Card 130 € "Bimégapixels" à moins de 350 euros Fuji Finepix A202 2,1 mégapixels Fixe 36 mm xD Picture Card 16 Mo 200 € Konica KD-220 2,1 mégapixels Zoom 32-97 mm 8 Mo + SD Card 250 € Kodak CX 4230 2,1 mégapixels Zoom 36-108 mm 16 Mo + SD Card 250 € Hewlett-Packard Photosmart 620 2,1 mégapixels Zoom 36-102 mm 8 Mo+ SD Card 270 € Nikon Coolpix 2000 2,1 mégapixels Zoom 38-114 mm Compact Flash 8 Mo 300 € Olympus Camédia C-120 2,1 mégapixels Fixe 38 mm Smart Media 8 Mo 230 € Sony Cybershot DSC-P51 2,1 mégapixels zoom 41-82 mm Memory Stick 16 Mo 330 € Umax AstraPix 540 2,1 mégapixels Fixe 38 mm 16 Mo + SD Card 170 € "Tri mégapixels''à moins de 450 euros Kodak DX 4330 3,3 mégapixels Zoom 38-114 mm 16 Mo +SD Card 400 € Hewlett-Packard Photosmart 720 3,3 mégapixels Zoom 34-102 mm 16 Mo + SD Card 400 € Olympus C-300 Zoom 3,3 mégapixels Zoom 36-100 mm Smart Media 26 Mo 400 € Samsung Digimax 330 3,3 mégapixels Zoom 34-102 mm Compact Flash 8 Mo 400 € "Quadrimégapixels" à moins de 650 euros Casio QV-R4 QV-R4 4,1 mégapixels Zoom 37-112 mm 11 Mo + SD Card 600 € Hewlett-Packard Photosmart 812 4,1 mégapixels Zoom 37-111 mm SD Card 16 Mo 600 € Konica KD-400Z 4,1 mégapixels Zoom 39-117 mm SD Card 16 Mo 550 € Kyocera Finecam S4 4,1 mégapixels Zoom 35-105 mm SD Card 16 Mo 550 € Minolta Dimâge F100 4,1 mégapixels Zoom 38-114 mm SD Card 16 Mo 550 € Nikon Coolpix 4300 4,1 mégapixels Zoom 38-114 mm Compact Flash 16 Mo 650 € Olympus C-4000 Zoom 4,1 mégapixels Zoom 32-96 mm Smart Media 16 Mo 600 € Enchères en ligne : la filière romaine Du matériel neuf à moitié prix, pour lequel on vous demande de payer par Western Union ? Fuyez, c'est une arnaque ! C'est une arnaque apparue il y a plus d'un an, et qui sévit encore sur les grands sites d'enchères en ligne, en particulier eBay. L'acheteur est appâté par un appareil high-tech (ordinateur portable, caméscope, télescope, etc.) proposé par un vendeur situé à l'étranger - généralement un pays de l'Est, souvent la Roumanie - à prix imbattable. Le vendeur demande un paiement par Western Union, ce système qui permet, contre commission, de faire parvenir des sommes en liquide à l'étranger. Cas le plus simpliste : l'acheteur naïf envoie le paiement et ne reçoit jamais la marchandise. Le vendeur ayant utilisé un faux nom et de faux papiers pour récupérer l'argent, personne ne risque de le retrouver. Mais d'autres stratégies sont mises en oeuvre pour convaincre les acheteurs plus elttitYttinevott t Cathodes NI Pourauol « raie Unaus — AcaaterWVanarearban elia)aaaachert neniserstreseado'ter C=1 1s sa, ; dee>, va Velu Mis A rex, , , AltA le Une d'aile méfiants. Le vendeur propose par exemple de profiter d'une possibilité offerte par Western Union : l'obligation de répondre à une question "secrète" pour retirer l'argent. Concrètement, l'acheteur envoie l'argent, mais g ne dévoilera cette réponse que lorsqu'il aura la preuve que le colis a été envoyé. Cette preuve, c'est le reçu UPS (ou celui de tout autre transporteur international). eBay, le plus gros site d'enchères, fait appel à la vigilance des internautes pour traquer ce genre d'arnaque. Seulement, personne n'est à l'abri d'un faux reçu. Plus malin, encore : le vendeur envoie une caisse lestée (le poids apparaît sur le reçu) ne contenant évidemment pas de matériel. Et parfois, il semble que le vendeur ait pu récupérer la somme sans la fameuse réponse, grâce à une complicité chez l'un des correspondants de Western Union. Sur le site d'eBay, on recommande "d'être particulièrement vigilant concernant ce type d'objets situés dans un pays, dont le vendeur appartient à un autre pays et dont l'annonce est écrite dans une troisième langue". B.M. Mars 2003 sui 119



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 213 mars 2003 Page 1SVM numéro 213 mars 2003 Page 2-3SVM numéro 213 mars 2003 Page 4-5SVM numéro 213 mars 2003 Page 6-7SVM numéro 213 mars 2003 Page 8-9SVM numéro 213 mars 2003 Page 10-11SVM numéro 213 mars 2003 Page 12-13SVM numéro 213 mars 2003 Page 14-15SVM numéro 213 mars 2003 Page 16-17SVM numéro 213 mars 2003 Page 18-19SVM numéro 213 mars 2003 Page 20-21SVM numéro 213 mars 2003 Page 22-23SVM numéro 213 mars 2003 Page 24-25SVM numéro 213 mars 2003 Page 26-27SVM numéro 213 mars 2003 Page 28-29SVM numéro 213 mars 2003 Page 30-31SVM numéro 213 mars 2003 Page 32-33SVM numéro 213 mars 2003 Page 34-35SVM numéro 213 mars 2003 Page 36-37SVM numéro 213 mars 2003 Page 38-39SVM numéro 213 mars 2003 Page 40-41SVM numéro 213 mars 2003 Page 42-43SVM numéro 213 mars 2003 Page 44-45SVM numéro 213 mars 2003 Page 46-47SVM numéro 213 mars 2003 Page 48-49SVM numéro 213 mars 2003 Page 50-51SVM numéro 213 mars 2003 Page 52-53SVM numéro 213 mars 2003 Page 54-55SVM numéro 213 mars 2003 Page 56-57SVM numéro 213 mars 2003 Page 58-59SVM numéro 213 mars 2003 Page 60-61SVM numéro 213 mars 2003 Page 62-63SVM numéro 213 mars 2003 Page 64-65SVM numéro 213 mars 2003 Page 66-67SVM numéro 213 mars 2003 Page 68-69SVM numéro 213 mars 2003 Page 70-71SVM numéro 213 mars 2003 Page 72-73SVM numéro 213 mars 2003 Page 74-75SVM numéro 213 mars 2003 Page 76-77SVM numéro 213 mars 2003 Page 78-79SVM numéro 213 mars 2003 Page 80-81SVM numéro 213 mars 2003 Page 82-83SVM numéro 213 mars 2003 Page 84-85SVM numéro 213 mars 2003 Page 86-87SVM numéro 213 mars 2003 Page 88-89SVM numéro 213 mars 2003 Page 90-91SVM numéro 213 mars 2003 Page 92-93SVM numéro 213 mars 2003 Page 94-95SVM numéro 213 mars 2003 Page 96-97SVM numéro 213 mars 2003 Page 98-99SVM numéro 213 mars 2003 Page 100-101SVM numéro 213 mars 2003 Page 102-103SVM numéro 213 mars 2003 Page 104-105SVM numéro 213 mars 2003 Page 106-107SVM numéro 213 mars 2003 Page 108-109SVM numéro 213 mars 2003 Page 110-111SVM numéro 213 mars 2003 Page 112-113SVM numéro 213 mars 2003 Page 114-115SVM numéro 213 mars 2003 Page 116-117SVM numéro 213 mars 2003 Page 118-119SVM numéro 213 mars 2003 Page 120-121SVM numéro 213 mars 2003 Page 122-123SVM numéro 213 mars 2003 Page 124-125SVM numéro 213 mars 2003 Page 126-127SVM numéro 213 mars 2003 Page 128-129SVM numéro 213 mars 2003 Page 130-131SVM numéro 213 mars 2003 Page 132-133SVM numéro 213 mars 2003 Page 134-135SVM numéro 213 mars 2003 Page 136-137SVM numéro 213 mars 2003 Page 138-139SVM numéro 213 mars 2003 Page 140-141SVM numéro 213 mars 2003 Page 142-143SVM numéro 213 mars 2003 Page 144-145SVM numéro 213 mars 2003 Page 146-147SVM numéro 213 mars 2003 Page 148-149SVM numéro 213 mars 2003 Page 150-151SVM numéro 213 mars 2003 Page 152-153SVM numéro 213 mars 2003 Page 154-155SVM numéro 213 mars 2003 Page 156-157SVM numéro 213 mars 2003 Page 158-159SVM numéro 213 mars 2003 Page 160-161SVM numéro 213 mars 2003 Page 162-163SVM numéro 213 mars 2003 Page 164-165SVM numéro 213 mars 2003 Page 166