SVM n°212 février 2003
SVM n°212 février 2003
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°212 de février 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 166

  • Taille du fichier PDF : 168 Mo

  • Dans ce numéro : Smart Display et Media Center... enfin du nouveau dans la micro.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
tous nos tests comparatif JA CQ UES FEINE à partir de 600 euros Envie d'un écran plat ? Oubliez le format 15 pouces et faites-vous plaisir avec un 17, voire un 18 pouces. Et qu'on se le dise, la qualité est bien au rendez-vous ! Votre vieux moniteur commence à s'essouffler ? C'est le bon moment pour le remplacer par un écran plat, plus beau, plus léger et beaucoup plus économique en énergie. La chute des prix au cours des six derniers moins est spectaculaire : les treize modèles de notre sélection (dix dalles de 17 pouces et trois de 18 pouces), s'échelonnent ainsi de 600 à les bons critères de c L'angle de vue Avant l'achat, nous vous recommandons de vérifier de visu que l'image, fixe ou animée, reste bien lisible lorsque l'écran est observé de profil ou du dessus. A fuir, les écrans dont les couleurs s'inversent ou blanchissent dès qu'on n'est plus exactement en face. 86 svm Février 2003 930 € (3 900 à 6 100 F), soit peu ou prou la fourchette de prix des 15 pouces à la fin 2001 ! Non moins spectaculaire est l'évolution de la qualité. Presque tous les modèles de notre sélection pourront avantageusement remplacer un écran à tube pour n'importe quelle utilisation, bureautique ou ludique, ce qui tenait du doux rêve il y a encore un an. S'ils excellent depuis longtemps pour l'affichage de textes ou de Le réglage en hauteur C'est l'écran qui doit s'adapter à votre oeil et non l'inverse. La fatigue visuelle liée à un travail prolongé sur ordinateur peut être limitée en ajustant la hauteur de l'écran. un système de réglage à coulisse intégré évitera d'avoir à surélever l'écran. tableaux, grâce à l'absence totale de scintillement, les nouveaux écrans plats affichent désormais les jeux et vidéos avec brio. Les constructeurs ont pour cela considérablement abaissé le temps de réponse des dalles TFT, c'est-à-dire la vitesse de changement d'état des cristaux liquides, exprimée en millisecondes (ms), qui influe directement sur la fluidité : le maximum admissible pour l'affichage d'une vidéo à La connectique Préférez les écrans dotés d'une entrée vidéo numérique DVI si la carte graphique de votre PC comporte la prise ad hoc. Vous serez ainsi dispensé de tout réglage après la mise en service. La qualité d'image sera cependant la même qu'avec une prise VGA standard. y 25 images/s est de 40 ms, et de 25 ms pour les jeux. Champion du genre, le CML174SXW d'Hitachi affiche un temps de 16 ms, suivi par l'AS4314UTG d'Iiyama avec 20 ms. En net progrès également, l'angle de vision des dalles plates. Si les matrices MVA (Multi Domain Alignment) et IPS (In Plane Switching) sont en général meilleures que les modèles TFT ordinaires, les progrès des filtres de surface autorisent aujourd'hui une excellente lisibilité à l'horizontale comme à la verticale. Pour un confort optimal, on choisira de préférence un appareil doté d'une matrice ajustable en hauteur, une option qui se généralise dès l'entrée de gamme. En revanche, aucun de nos modèles n'offre la rotation de l'image à la verticale. Pour remplacer définitivement les bons vieux écrans CRT, les écrans plats n'ont plus qu'à progresser dans la gestion des résolutions d'affichage. Si nos modèles offrent tous une image parfaite en 1 280 x 1 024 — leur résolution native —, ils se débrouillent très inégalement pour les résolutions inférieures, surtout en 800 x 600, qui donne une image très floue sur la plupart des modèles. Patrick Bertholet
Nec MultiSync 1760VN Le plus homogène Référence incontournable dans le monde professionnel, Nec revient sur le marché de l'affichage grand public avec de sérieux arguments. Certes plus cher, à diagonale égale, que de nombreux concurrents, son MultiSync 1760VN s'impose comme l'un des plus polyvalents de notre sélection et supporte sans mal la comparaison avec les meilleurs écrans cathodiques. Nous lui attribuons la note maximale de 5 pour sa très belle luminosité et son excellent contraste, avec une mention spéciale pour la perfection du rendu du noir. Note maximale, encore, pour la fluidité des POUR La luminosité et le taux de contraste, la rémanence quasi nulle, le réglage en hauteur. CONTRE L'interpolation très moyenne en 800 x 600, les haut-parleurs médiocres. images animées, avec un temps de réponse de 25 ms, pourtant moins bon que les écrans d'Hitachi ou d'Iiyama. Côté angle de vue, on ne constate aucune dégradation sensible des couleurs en observant l'écran de profil ou du dessus. Seules déceptions, le MultiSync pèche par l'affichage en 800 x 600, assez flou, et les haut-parleurs intégrés sont nasillards. Env. 830 € TTC (5 440 F). Iiyama AS4314UTG Un bon partenaire de jeu Le modèle le moins cher, avec le LM720A d'AOC. Les deux écrans offrent d'ailleurs de troublantes ressemblances : menus OSD strictement identiques et dalles peu lumineuses. Le design reste simple, sans réglage de hauteur ni de rotation de l'image. Malgré un taux de contraste très correct de 500:1, l'AS4314UTG sera difficilement exploitable pour la retouche photo en raison d'une dominante bleue très difficile à compenser. Comme celui d'AOC, l'écran d'Iiyama se prête beaucoup mieux au jeu ou à la lecture de DVD grâce à un temps de réponse très court de 20 ms, qui supprime quasiment tout effet de rémanence. Signalons aussi une gestion assez correcte des résolutions et l'angle de vue très confortable. Env. 600 € TTC (3 900 F). LG Flatron L1810B 18 pouces pour le prix de 17 Bravo LG ! La firme sud-coréenne démocratise de belle manière les grandes dalles avec cet écran 18 pouces d'un gris métal élégant. Sa dalle IPS offre un angle de vue très large à l'horizontale comme à la verticale et, bien que la luminosité se révèle un peu faible, la palette de teintes est suffisamment riche pour la retouche photo. L'appareil est moins bon pour les séquences animées : avec un temps de réponse de 40 ms, les vidéos restent fluides, mais la rémanence se fait sentir sur les jeux rapides. On regrette plus franchement l'impossibilité de régler la dalle en hauteur, en partie compensée par une connectique assez riche : deux prises, analogique et numérique, complétées par un hub USB placé sur le socle. Env. 800 € TTC (5 300 F). Ecran plat TFT de 17 pouces, matrice S-IPS, définition 1 280 X 1 024. Angle de vision (H/V) : 140/120 degrés. Contraste 350:1, luminosité 250 cd/e. Temps de réponse 25 ms. Consommation max : 45 W. 1 entrée VGA, 1 DVI. Dimensions (Lx P x H) : 37,4 x 20,5 x 37,2 cm. Poids : 6.8 Kg. **** POUR Le prix, la surface d'affichage, l'angle de vue très large, la richesse de la connectique. CONTRE La luminosité assez faible, le mauvais rendu du noir, la dominante bleue. POUR Les performances 3D, les entrées et sorties, le pack logiciel imposant. CONTRE La rémanence handicapante pour les jeux, l'absence de réglage de la hauteur. Février 2003 svm 87



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 212 février 2003 Page 1SVM numéro 212 février 2003 Page 2-3SVM numéro 212 février 2003 Page 4-5SVM numéro 212 février 2003 Page 6-7SVM numéro 212 février 2003 Page 8-9SVM numéro 212 février 2003 Page 10-11SVM numéro 212 février 2003 Page 12-13SVM numéro 212 février 2003 Page 14-15SVM numéro 212 février 2003 Page 16-17SVM numéro 212 février 2003 Page 18-19SVM numéro 212 février 2003 Page 20-21SVM numéro 212 février 2003 Page 22-23SVM numéro 212 février 2003 Page 24-25SVM numéro 212 février 2003 Page 26-27SVM numéro 212 février 2003 Page 28-29SVM numéro 212 février 2003 Page 30-31SVM numéro 212 février 2003 Page 32-33SVM numéro 212 février 2003 Page 34-35SVM numéro 212 février 2003 Page 36-37SVM numéro 212 février 2003 Page 38-39SVM numéro 212 février 2003 Page 40-41SVM numéro 212 février 2003 Page 42-43SVM numéro 212 février 2003 Page 44-45SVM numéro 212 février 2003 Page 46-47SVM numéro 212 février 2003 Page 48-49SVM numéro 212 février 2003 Page 50-51SVM numéro 212 février 2003 Page 52-53SVM numéro 212 février 2003 Page 54-55SVM numéro 212 février 2003 Page 56-57SVM numéro 212 février 2003 Page 58-59SVM numéro 212 février 2003 Page 60-61SVM numéro 212 février 2003 Page 62-63SVM numéro 212 février 2003 Page 64-65SVM numéro 212 février 2003 Page 66-67SVM numéro 212 février 2003 Page 68-69SVM numéro 212 février 2003 Page 70-71SVM numéro 212 février 2003 Page 72-73SVM numéro 212 février 2003 Page 74-75SVM numéro 212 février 2003 Page 76-77SVM numéro 212 février 2003 Page 78-79SVM numéro 212 février 2003 Page 80-81SVM numéro 212 février 2003 Page 82-83SVM numéro 212 février 2003 Page 84-85SVM numéro 212 février 2003 Page 86-87SVM numéro 212 février 2003 Page 88-89SVM numéro 212 février 2003 Page 90-91SVM numéro 212 février 2003 Page 92-93SVM numéro 212 février 2003 Page 94-95SVM numéro 212 février 2003 Page 96-97SVM numéro 212 février 2003 Page 98-99SVM numéro 212 février 2003 Page 100-101SVM numéro 212 février 2003 Page 102-103SVM numéro 212 février 2003 Page 104-105SVM numéro 212 février 2003 Page 106-107SVM numéro 212 février 2003 Page 108-109SVM numéro 212 février 2003 Page 110-111SVM numéro 212 février 2003 Page 112-113SVM numéro 212 février 2003 Page 114-115SVM numéro 212 février 2003 Page 116-117SVM numéro 212 février 2003 Page 118-119SVM numéro 212 février 2003 Page 120-121SVM numéro 212 février 2003 Page 122-123SVM numéro 212 février 2003 Page 124-125SVM numéro 212 février 2003 Page 126-127SVM numéro 212 février 2003 Page 128-129SVM numéro 212 février 2003 Page 130-131SVM numéro 212 février 2003 Page 132-133SVM numéro 212 février 2003 Page 134-135SVM numéro 212 février 2003 Page 136-137SVM numéro 212 février 2003 Page 138-139SVM numéro 212 février 2003 Page 140-141SVM numéro 212 février 2003 Page 142-143SVM numéro 212 février 2003 Page 144-145SVM numéro 212 février 2003 Page 146-147SVM numéro 212 février 2003 Page 148-149SVM numéro 212 février 2003 Page 150-151SVM numéro 212 février 2003 Page 152-153SVM numéro 212 février 2003 Page 154-155SVM numéro 212 février 2003 Page 156-157SVM numéro 212 février 2003 Page 158-159SVM numéro 212 février 2003 Page 160-161SVM numéro 212 février 2003 Page 162-163SVM numéro 212 février 2003 Page 164-165SVM numéro 212 février 2003 Page 166