SVM n°212 février 2003
SVM n°212 février 2003
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°212 de février 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 166

  • Taille du fichier PDF : 168 Mo

  • Dans ce numéro : Smart Display et Media Center... enfin du nouveau dans la micro.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 112 - 113  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
112 113
guide d'achat passer à la gravure de DVD Créer son film avec Studio 8 Lorsque la caméra est allumée, l'image apparaît immédiatement dans une fenêtre. Utilisez les commandes de la caméra virtuelle pour circuler sur la bande, puis le bouton "capture" pour lancer l'acquisition. Vérifiez bien que votre disque peut stocker toute la vidéo conservée dans la caméra, grâce au vue-mètre. Lors de l'acquisition, Studio peut éventuellement créer une scène à chaque prise de vue. p our cette initiation à la création de DVD, nous aurions pu choisir un logiciel gratuit, comme Windows Movie Maker, fourni avec Windows XP. Mais la version actuelle de Movie Maker, si elle pratique correctement l'acquisition et le montage, interdit la création de DVD vidéo. La suivante le permettra, mais elle n'existe pour l'heure qu'en version bêta. Nous avons donc opté pour le logiciel Studio de Pinnacle, réputé pour sa simplicité d'utilisation et ses performances générales. Première étape : l'acquisition vidéo. La caméra (DV ou analogique) allumée et connectée au PC, démarrez Studio, et choisissez la nature de l'acquisition dans le module Capture, puis lancez l'enregistrement. Si vous êtes muni d'une caméra DV, employez "l'acquisition qualité aperçu", laquelle stocke des fichiers dégradés — donc plus faciles à manipuler — sur 112 svm Février 2003 11111121331011311111 OC C'est ici que l'on joue au monteur. Toutes les vidéos que vous avez acquises se trouvent dans "l'album", en haut à gauche de l'écran. Il suffit de faire glisser les scènes souhaitées vers la table de montage virtuelle. Libre à vous ensuite d'ajouter effets, transitions et musique à votre oeuvre, grâce aux différents onglets de l'album. N'oubliez pas d'insérer le titre de votre film et le menu du DVD. le disque, le temps du montage, puis récupère ensuite la vidéo sur la bande pour l'encodage et la gravure. Une fois toutes les vidéos acquises et nommées (le logiciel détecte automatiquement les différents plans), passez dans le module Edition. C'est ici qu'on fabrique son film, en agençant les scènes plan par plan. Il suffit de glisser les images présentes dans l'album et de les déposer en rang sur la Votre platine de salon est-elle compatible avec le graveur DVD de vos rêves ? Pour le savoir, vérifiez sur le Web ! Pour les graveurs DVD+RW, une liste de compatibilité "officielle" est disponible sur le site de l'alliance DVD+RW (www.dvdrw.com/compatibility.html). Mais on ne saurait trop vous conseiller la liste du site Vcdhelp.com Rien de bien compliqué ! Une fois parvenu à l'écran de création de disque, vérifiez que vous êtes bien en mode "création de DVD" dans le menu "Paramètres". Vous pouvez volontairement choisir de dégrader la qualité d'image pour réaliser des films moins "lourds" ou réduire la durée de l'encodage. Et si vous avez des doutes, il est aussi possible d'enregistrer d'abord son DVD sur le disque dur. table de montage. Chaque plan peut être fractionné en plusieurs scènes, ce qui est pratique lorsqu'on travaille sur de longues séquences. D'un clic droit sur le plan désiré, choisissez "subdiviser la scène", puis définissez la durée de chaque plan créé (au moins 1 seconde). Une fois la chronologie du film établie, reste à créer le menu et les effets et transitions. Pour le menu, sélectionnez l'onglet Menu de l'album, choi- (www.vcdhelp.com/dvdplayers.php), où vous n'avez qu'à indiquer votre modèle de lecteur DVD pour connaître sa compatibilité avec les différents standards de gravure. Autre problème : l'impossibilité de faire des copies de sauvegarde de vos DVD vidéo avec certains graveurs. Pour en effectuer, vous aurez besoin de eb sissez l'interface que vous souhaitez et modifiez-la éventuellement. Les vignettes du menu sont vides : pour créer un nouveau chapitre et voir apparaître la première image de ce chapitre dans le menu, il suffit de faire glisser, depuis la table de montage, la case représentant la première scène dans la case inoccupée. Studio peut simplifier cette tâche en ajoutant un chapitre pour chaque scène. Pour personnaliser votre film, utilisez les nombreux effets de transition (fondu, fondu enchaîné, recouvrement...). Cliquez simplement sur l'onglet Transition, sélectionnez l'effet désiré et intercalez-le entre deux vignettes. Voilà pour les bases. Il est aussi possible d'importer ses propres sons, images ou fichiers vidéo, de peaufiner son œuvre en ajustant la durée des scènes ou encore d'appliquer des effets spéciaux à vos films. Reste à franchir les étapes capitales que sont l'encodage et la gravure. Dans le dernier module du logiciel (Créer film), cliquez sur "disque" et précisez dans Paramètres que vous désirer créer un DVD vidéo. Lancez la création : l'encodage, puis la gravure vont démarrer et monopoliser votre PC pendant un bon bout de temps ! E.L.B. logiciels disponibles sur Internet, comme le codec DivX, ainsi que d'un bon logiciel de compression comme NeoDivX (www.neodivx.org). Bien que les DivX puissent la plupart du temps compresser le film sur un simple CD-Rom, l'énorme capacité du DVD vierge vous permettra de réaliser des fichiers de bien meilleure qualité.
Arq-dà yui rEvrifiy rurà j-jyrif-jr-atrirEvrirli WORLDCLASS MAIN BOARD ! Inter 845GE CFIIPSET QDI Computer France 6, bld du Général Leclerc Bât. C - 12è me étage 92115 Clichy Tél : 014140 96 70 Fax : 0141270514 PlatiniX 8/333-6A Processeur : Inter Pentium'4 Socket 478 Chipset : Intel'845GE/ICH4 (Intel Extreme Graphics intégré) FSB : 533/400MHz Mémoire : 2 slots DDR333 Connecteurs : 1AGP, 6PCI (format ATX) Fonctions intégrées : Son Surround 5.1 et sortie audio 6 canaux Connecteurs externes : 6 ports USB 2.0 IAA : Supporte Inter Application Accelerator, pilote inclus sur le CD-ROM d'installation fourni Innovations QDI : Hyper-Threading Detector,-. StepEasy II, LogoEasy II, RecoveryEasy II, SpeedEasy II, BootEasy, BIOS-ProtectEasy, Hardware Doctor, CPU Triple Protection QUI WORLDCLASS MAINROARD PlatiniX 2E/333-6A Processeur : Inter Pentium'4 Socket 478 Chipset : 845PE/ICH4 FSB : 533/400MHz Mémoire : 2 slots DDR333 Connecteurs : 1AGP, 6PCI (format ATX) Fonctions intégrées : Son Surround 5.1 et sortie audio 6 canaux Connecteurs externes : 6 ports USB 2.0 IAA : Supporte Inter Application Accelerator, pilote inclus sur le CD-ROM d'installation fourni Innovations QDI : Hyper-Threading Detector, StepEasy II, LogoEasy II, RecoveryEasy II, SpeedEasy II, BootEasy, BIOS-ProtectEasy, Hardware Doctor, CPU Triple Protection www.qdigrp.com www.qdieurope.com qdisales@legend-qdi.com (0gOiasy n Kecover yEosw BootEasy



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 212 février 2003 Page 1SVM numéro 212 février 2003 Page 2-3SVM numéro 212 février 2003 Page 4-5SVM numéro 212 février 2003 Page 6-7SVM numéro 212 février 2003 Page 8-9SVM numéro 212 février 2003 Page 10-11SVM numéro 212 février 2003 Page 12-13SVM numéro 212 février 2003 Page 14-15SVM numéro 212 février 2003 Page 16-17SVM numéro 212 février 2003 Page 18-19SVM numéro 212 février 2003 Page 20-21SVM numéro 212 février 2003 Page 22-23SVM numéro 212 février 2003 Page 24-25SVM numéro 212 février 2003 Page 26-27SVM numéro 212 février 2003 Page 28-29SVM numéro 212 février 2003 Page 30-31SVM numéro 212 février 2003 Page 32-33SVM numéro 212 février 2003 Page 34-35SVM numéro 212 février 2003 Page 36-37SVM numéro 212 février 2003 Page 38-39SVM numéro 212 février 2003 Page 40-41SVM numéro 212 février 2003 Page 42-43SVM numéro 212 février 2003 Page 44-45SVM numéro 212 février 2003 Page 46-47SVM numéro 212 février 2003 Page 48-49SVM numéro 212 février 2003 Page 50-51SVM numéro 212 février 2003 Page 52-53SVM numéro 212 février 2003 Page 54-55SVM numéro 212 février 2003 Page 56-57SVM numéro 212 février 2003 Page 58-59SVM numéro 212 février 2003 Page 60-61SVM numéro 212 février 2003 Page 62-63SVM numéro 212 février 2003 Page 64-65SVM numéro 212 février 2003 Page 66-67SVM numéro 212 février 2003 Page 68-69SVM numéro 212 février 2003 Page 70-71SVM numéro 212 février 2003 Page 72-73SVM numéro 212 février 2003 Page 74-75SVM numéro 212 février 2003 Page 76-77SVM numéro 212 février 2003 Page 78-79SVM numéro 212 février 2003 Page 80-81SVM numéro 212 février 2003 Page 82-83SVM numéro 212 février 2003 Page 84-85SVM numéro 212 février 2003 Page 86-87SVM numéro 212 février 2003 Page 88-89SVM numéro 212 février 2003 Page 90-91SVM numéro 212 février 2003 Page 92-93SVM numéro 212 février 2003 Page 94-95SVM numéro 212 février 2003 Page 96-97SVM numéro 212 février 2003 Page 98-99SVM numéro 212 février 2003 Page 100-101SVM numéro 212 février 2003 Page 102-103SVM numéro 212 février 2003 Page 104-105SVM numéro 212 février 2003 Page 106-107SVM numéro 212 février 2003 Page 108-109SVM numéro 212 février 2003 Page 110-111SVM numéro 212 février 2003 Page 112-113SVM numéro 212 février 2003 Page 114-115SVM numéro 212 février 2003 Page 116-117SVM numéro 212 février 2003 Page 118-119SVM numéro 212 février 2003 Page 120-121SVM numéro 212 février 2003 Page 122-123SVM numéro 212 février 2003 Page 124-125SVM numéro 212 février 2003 Page 126-127SVM numéro 212 février 2003 Page 128-129SVM numéro 212 février 2003 Page 130-131SVM numéro 212 février 2003 Page 132-133SVM numéro 212 février 2003 Page 134-135SVM numéro 212 février 2003 Page 136-137SVM numéro 212 février 2003 Page 138-139SVM numéro 212 février 2003 Page 140-141SVM numéro 212 février 2003 Page 142-143SVM numéro 212 février 2003 Page 144-145SVM numéro 212 février 2003 Page 146-147SVM numéro 212 février 2003 Page 148-149SVM numéro 212 février 2003 Page 150-151SVM numéro 212 février 2003 Page 152-153SVM numéro 212 février 2003 Page 154-155SVM numéro 212 février 2003 Page 156-157SVM numéro 212 février 2003 Page 158-159SVM numéro 212 février 2003 Page 160-161SVM numéro 212 février 2003 Page 162-163SVM numéro 212 février 2003 Page 164-165SVM numéro 212 février 2003 Page 166