SVM n°212 février 2003
SVM n°212 février 2003
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°212 de février 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 166

  • Taille du fichier PDF : 168 Mo

  • Dans ce numéro : Smart Display et Media Center... enfin du nouveau dans la micro.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 100 - 101  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
100 101
tous nos tests1 1. nouveautés logiciels Filtrage pointilleux... et laborieux Filtrage de publicités e-mail Micro Application Anti-Spam Env. 15 € (100 F) Pour Windows 98 et +. Pentium 300 MHz ou équivalent. 64 Mo de mémoire vive. Après installation, tout débute par le paramétrage des boîtes aux lettres, automatique pour les boîtes créées dans Outlook Express, manuel ou semi-automatique pour les autres. La procédure d'usage est assez particulière. La vérification des boîtes aux lettres télécharge les entêtes de tous les messages. Si un mail indésirable (le plus souvent publicitaire) est reconnu, il est directement placé dans la boîte idoine. L'utilisateur peut lire les mails des boîtes mail et spam afin d'affiner le filtrage. Malheureusement, la prévisualisation ne portant que sur l'en-tête, il faudra afficher un à un les messages pour en lire le contenu. A l'issue de ce traitement préalable, l'utilisateur "démarre les tâches", qui consistent à supprimer les spams ou à envoyer un message d'erreur à l'expéditeur. Des possibilités intéressantes, mais la lourdeur d'utilisation du programme risque d'en décourager plus d'un. J.H. *** POUR La gestion multicompte, les possibilités étendues de paramétrage. CONTRE La lourdeur d'usage du programme. 100 svm Février 2003 Des barbelés pour les virus Antivirus et pare-feu Trend Micro PC-Cillin 9 e" PC clam 9 TREND MICRO PC- (iilin Aret : Pal émet 11==. AIDE SUPPORT INFOS SECURITE INFO Liat_SY terne Analyser - medntanan (Mettre.ieuT SYnc PDA Standard glittrantalnertffieoni Afficher las le Enregistrer État système PC.cillin n prolege votre ordinateur contre les programmes malveillants et les attaques de virus. L'état actuel de PC-cdlin 9 s'affiche ci-dessous. Pour configure, PC-cillirT cliquez sur Paramelre'dans la Parte de menus Analyse ms tempsieel Analyse en temps réel : Acttvé Heure de la dernière détection Censier Anis détecté [:envier% chier infecte Pal e Srs/gels. Ami Pare-feu personnel Active Heure de le dernière attaque Source de la derniere attaque Tee de la dernière attaque Octets errecres 37 953 Octets reçus 16053 : Cette version 9 conserve les puissantes capacités de détection des versions antérieures. Ainsi, le scanner à la demande a détecté l'ensemble des fichiers infectés (virus récents) que nous lui avons soumis, décelant même les fichiers infectés par plusieurs virus. Le bouclier temps réel est Pour Windows 95 OSR2 et +. Pentium Il ou équivalent. 64 Mo de mémoire vive. Env. 56 E (370 F) tout aussi vigilant et a filtré, lui aussi, toutes les menaces. En revanche, l'éradication des virus au sein des fichiers infectés est moins performante, le programme ne parvenant à en purger qu'un tiers, à peine. PC-Cillin filtre aussi les mails (uniquement les entrants, hélas) et les connexions sans fil des PDA (Palm, Pocket PC et Epoc). A cela s'ajoutent un filtrage de sites et un pare-feu, basique mais efficace. Money refait ses comptes L'interface est à deux vitesses, Simple (limitée aux fonctions de base) et Standard (toutes les fonctions). Une couverture complète des risques Internet. Jacques HarbonnFinances Personnelles Microsoft Money 2003 Env. 40 E/260 F (mise à jour : 25 E (165 F) Cette version 2003 poursuit dans la lignée des précédentes, améliorant la personnalisation et l'automatisation des tâches. En ce qui concerne la gestion des comptes, le programme est (enfin I) capable de détecter automatiquement les doublons ***** POUR La détection, excellente, la large couverture des risques, l'interface à deux niveaux. CONTRE La réparation des fichiers infectés perfectible, l'absence de filtrage des mails sortants. Pour Windows 98 et +. Pentium Il ou équivalent. 64 Mo de mémoire vive. dans les opérations téléchargées au format QIC. Ce téléchargement peut s'effectuer intégralement au sein du programme. Autre amélioration notable : Money 2003 peut assurer le rapprochement automatique, pour peu que les opérations concordent suffisamment. La gestion boursière s'est bonifiée : aide à l'investissement (sur Internet), faits marquants du portefeuille et alertes d'achat/vente. Les états profitent désormais de nouvelles représentations 3D et d'une comparaison entre deux périodes. Un bon gestionnaire de finances personnelles, très riche et pourtant simple d'usage (après une période de prise en main). J.H. POUR Le rapprochement automatique, la personnalisation poussée, la richesse des fonctions. CONTRE La prise en main nécessaire.
Complet, mais il n'aime pas XP Pare-feu Intego Net Barrier Net Barrier vise à assurer une protection complète des risques Internet (hors virus). Il y parviendrait... s'il n'était sujet à des problèmes de démarrage sous Windows XP (mais pas sous Windows Me) ! Le problème semble provenir d'un conflit lors de l'initialisa- Copieur de vinyles Restauration et gravure audio Magix Audio Cleanic Deluxe 2003 Env. 50 € (330 F) - mise à jour : 25 E (165 F) MU= Zatlà=1 LL-1 1111221/s' : 7)rw,-. ""= r3 1111111337 (C:)ui. Ce logiciel se propose de repiquer sur CD audio les microsillons, cassettes et autres fichiers audio. La mise en place des connexions est facilitée par un didacticiel vidéo et par la présence dans la boîte des câbles et adaptateurs nécessaires. Un module d'enregistrement permet de choisir le périphérique de capture audio souhaité, le format d'enregistrement et de sauvegarde le mieux adapté, etc. Le programme accepte aussi comme source les fichiers audio (Wav, MP3, WMA, Quicktime, AVI et même le nouveau format Ogg Vorbis) ainsi que les CD audio. Les corrections (suppression des craquements, Pour Windows 98 et +. Pentium Il ou équivalent. 64 Mo de mémoire vive. tion simultanée du programme et de la carte réseau : une désactivation/réactivation de celle-ci suffit à le résoudre. C'est dommage, car Intego Net Barrier est complet et agréable d'usage. Par défaut, le parefeu autorise le partage de fichiers ou d'une imprimante, mais pas d'une connexion Internet (via le module Windows XP) ; il faut pour cela passer en mode avancé. Outre ses fonctions de pare-feu (avec blocage des chevaux de Troie), Net Barrier Env. 59 € (390 F) filtre les applications, les données sensibles, la publicité et les cookies. Les paramétrages sont bien conçus, à l'exception des règles d'application, qui mériteraient d'être étoffées. J.H. POUR La couverture complète des risques, les paramétrages aisés, l'interface. CONTRE Le problème de compatibilité sous XP, les règles d'application limitées au tout ou rien. Pour Windows 95 clics, sifflement et et +. Pentium II ou équivalent. 128 Mo bruits de fond) sont de mémoire vive. facilitées par un assistant intelligent qui analyse le fichier son et conseille le meilleur traitement à appliquer, les paramétrages préconfigurés et manuels restant possibles. Pour les renforcements (élargissement stéréo, égalisation, renforcement des basses, effets DirectX), l'utilisateur est aussi aidé dans son choix par des outils similaires. L'éditeur du logiciel offre en outre des fonctions plus classiques de couper/copier/coller. Une fois que les traitements à effectuer sont déterminés, les séquences sonores sont sauvegardées sous forme de fichiers, ou directement sur CD audio ; les traitements requis sont alors appliqués en POUR La puissance de traitement, la facilité d'usage, les assistants, temps réel. les outils pointus. Un outil très CONTRE performant Pas de réelle lacune. tout en restant simple à utiliser. J.H. Des images vite et bien rangées Gestionnaire d'images XZeos XnView Deluxe. Env. 49 € (320 F) Pour Win 98 et +. Pentium 300 MHz ou équivalent. 64 Mo de mémoire vive. Ce programme se pose comme une alternative à la référence ACDSee, devenue une véritable "usine à gaz" au fil de ses versions successives. Les fichiers multimédias (360 formats reconnus) d'un répertoire sont listés dans une fenêtre (vignettes, icônes ou liste au choix) et prévisualisées dans une autre, les caractéristiques principales (poids du fichier, dimensions de l'image, résolution...) s'affichant en regard. L'analyse des dossiers images volumineux est longue mais n'interdit pas la consultation. Le programme peut aussi récupérer directement les images des périphériques TWain ou capturer les écrans Windows. Le traitement par lot autorise la conversion dans un autre format ainsi qu'une large gamme de retouches. On regrettera juste l'absence de prévisualisation. Le programme assure aussi la création de pages Web, de planches contact et de diaporamas avec son et effets de transition. J.H. POUR La simplicité d'usage, le traitement par lot très puissant, les fonctions avancées. CONTRE Les quelques rares plantages dans le traitement par lot. Février 2003 sr/1-n 101



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 212 février 2003 Page 1SVM numéro 212 février 2003 Page 2-3SVM numéro 212 février 2003 Page 4-5SVM numéro 212 février 2003 Page 6-7SVM numéro 212 février 2003 Page 8-9SVM numéro 212 février 2003 Page 10-11SVM numéro 212 février 2003 Page 12-13SVM numéro 212 février 2003 Page 14-15SVM numéro 212 février 2003 Page 16-17SVM numéro 212 février 2003 Page 18-19SVM numéro 212 février 2003 Page 20-21SVM numéro 212 février 2003 Page 22-23SVM numéro 212 février 2003 Page 24-25SVM numéro 212 février 2003 Page 26-27SVM numéro 212 février 2003 Page 28-29SVM numéro 212 février 2003 Page 30-31SVM numéro 212 février 2003 Page 32-33SVM numéro 212 février 2003 Page 34-35SVM numéro 212 février 2003 Page 36-37SVM numéro 212 février 2003 Page 38-39SVM numéro 212 février 2003 Page 40-41SVM numéro 212 février 2003 Page 42-43SVM numéro 212 février 2003 Page 44-45SVM numéro 212 février 2003 Page 46-47SVM numéro 212 février 2003 Page 48-49SVM numéro 212 février 2003 Page 50-51SVM numéro 212 février 2003 Page 52-53SVM numéro 212 février 2003 Page 54-55SVM numéro 212 février 2003 Page 56-57SVM numéro 212 février 2003 Page 58-59SVM numéro 212 février 2003 Page 60-61SVM numéro 212 février 2003 Page 62-63SVM numéro 212 février 2003 Page 64-65SVM numéro 212 février 2003 Page 66-67SVM numéro 212 février 2003 Page 68-69SVM numéro 212 février 2003 Page 70-71SVM numéro 212 février 2003 Page 72-73SVM numéro 212 février 2003 Page 74-75SVM numéro 212 février 2003 Page 76-77SVM numéro 212 février 2003 Page 78-79SVM numéro 212 février 2003 Page 80-81SVM numéro 212 février 2003 Page 82-83SVM numéro 212 février 2003 Page 84-85SVM numéro 212 février 2003 Page 86-87SVM numéro 212 février 2003 Page 88-89SVM numéro 212 février 2003 Page 90-91SVM numéro 212 février 2003 Page 92-93SVM numéro 212 février 2003 Page 94-95SVM numéro 212 février 2003 Page 96-97SVM numéro 212 février 2003 Page 98-99SVM numéro 212 février 2003 Page 100-101SVM numéro 212 février 2003 Page 102-103SVM numéro 212 février 2003 Page 104-105SVM numéro 212 février 2003 Page 106-107SVM numéro 212 février 2003 Page 108-109SVM numéro 212 février 2003 Page 110-111SVM numéro 212 février 2003 Page 112-113SVM numéro 212 février 2003 Page 114-115SVM numéro 212 février 2003 Page 116-117SVM numéro 212 février 2003 Page 118-119SVM numéro 212 février 2003 Page 120-121SVM numéro 212 février 2003 Page 122-123SVM numéro 212 février 2003 Page 124-125SVM numéro 212 février 2003 Page 126-127SVM numéro 212 février 2003 Page 128-129SVM numéro 212 février 2003 Page 130-131SVM numéro 212 février 2003 Page 132-133SVM numéro 212 février 2003 Page 134-135SVM numéro 212 février 2003 Page 136-137SVM numéro 212 février 2003 Page 138-139SVM numéro 212 février 2003 Page 140-141SVM numéro 212 février 2003 Page 142-143SVM numéro 212 février 2003 Page 144-145SVM numéro 212 février 2003 Page 146-147SVM numéro 212 février 2003 Page 148-149SVM numéro 212 février 2003 Page 150-151SVM numéro 212 février 2003 Page 152-153SVM numéro 212 février 2003 Page 154-155SVM numéro 212 février 2003 Page 156-157SVM numéro 212 février 2003 Page 158-159SVM numéro 212 février 2003 Page 160-161SVM numéro 212 février 2003 Page 162-163SVM numéro 212 février 2003 Page 164-165SVM numéro 212 février 2003 Page 166