SVM n°211 janvier 2003
SVM n°211 janvier 2003
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°211 de janvier 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 218

  • Taille du fichier PDF : 200 Mo

  • Dans ce numéro : ADSL... mode d'emploi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
à la une ADSL Mode d'emploi Recevoir le meilleur d'Internet Son ou image, rien de ce qui se fait actuellement en matière de contenus multimédias ne pourra vous échapper avec une connexion ADSL. La seule chose qui pourrait vous limiter, c'est votre machine... Grâce à l'Internet haut débit, la vidéo à la demande est enfin à la portée de nos machines. Confortablement installé, on peut choisir son film en quelques clics de souris et le visionner au moment où on le souhaite, généralement pendant une durée de 24 heures. C'est même mieux que dans un vrai vidéoclub car on peut regarder les bandes-annonces et accéder à des fiches de présentation très détaillées avant de 56 SVfl1 Janvier 2003 faire son choix. On peut ensuite profiter de son film directement sur le moniteur du PC ou, mieux, sur la télévision en la reliant à la carte graphique via la sortie S-Vidéo. Dans ce dernier cas, il est même possible de remplacer les mètres de câbles nécessaires par une connexion sans fil avec un appareil spécifique comme le Wireless TV Show, vendu par AB Soft. La qualité de l'image dépend bien sûr de la rapidité de votre connexion. Avec un débit de 360 Kbits/s, elle correspond à celle d'une cassette VHS et le son est semblable à celui d'un vinyle. Pour avoir une meilleure image, il faut un débit nettement supérieur, de l'ordre de 600 Kbits/s. Mais il ne faut pas rêver, contrairement à ce que laissent croire certains sites, même avec une connexion solide, on est encore loin de la qualité DVD. D'autant que la plupart des services de vidéo à la demande utilisent encore du Mpeg-2, une norme de compression moins bien adaptée à une diffusion sur Internet que son successeur, le Mpeg-4. Le pionnier des vidéoclubs en ligne européens est NetCiné, une société française achetée par Moviesystem en 2001. Son service, exploité sur les portails haut débit de Noos et de Club-Internet, propose plus de trois cents films, tous genres confondus, et en ajoute une trentaine à son catalogue chaque mois. Le prix d'une location pour 24 heures varie de 4 à 8 € (26 à 52F), soit à peine plus cher qu'en magasin. On crédite un compte, par carte bancaire ou par chèque, afin d'obtenir des jetons permettant de louer les films. Comme en magasin, plus on met d'argent sur son compte, plus on bénéficie de promotions. Au départ de l'opération, NetCiné teste la connexion Internet. Une configuration assez puissante est recommandée : un PIII ou un P4 avec 128 Mo de Ram et une carte graphique dotée de 32Mo. Côté logiciel, il faut Internet Explorer 6 et une version récente de Windows Media Player (la 7.1 au minimum). Les films sont diffusés en streaming (flux en temps réel), mais le téléchargement devrait être disponible prochainement, une fois réglés les problèmes de sécurisation. A.M. Le site de NetCiné : Pour télécharger gratuitement des courtsmétrages sympas : Le guide de la vidéo en ligne :
Surfer sans limites Le mot surfer prend tout son sens avec l'Internet rapide. On passe d'une page Web à une autre sans temps mort, les photos s'affichent quasi instantanément et les animations Flash se chargent à toute vitesse. On se lance dans le téléchargement de mises à jour ou de logiciels pesant plusieurs méga-octets sans aucune hésitation. Mais on n'est pas pour autant à l'abri des encombrements du réseau. Cependant, l'emploi d'utilitaires comme FlashGet ou Download Accelerator Plus permet d'accélérer les téléchargements ou de les reprendre en cas de déconnexion. Un problème fréquent, surtout avec une connexion ADSL, que l'on peut résoudre à l'aide de programmes adéquats et gratuits. Ainsi, ADSLautoconnect teste votre connexion en permanence et la rétablit immédiatement en cas de coupure. Si l'adresse IP de l'ordinateur change, il peut envoyer un e-mail indiquant la nouvelle adresse. Une fonction bien pratique pour ceux qui veulent accéder à leur machine à distance. L'utilitaire Hulk Ecouter ses émissions radio préférées quand on le souhaite, ou découvrir des stations du bout du monde tout en continuant à surfer, fait partie de ces plaisirs que le haut débit rend plus intense. La réception est plus fluide et la qualité sonore nettement supérieure. Pour trouver les stations, on peut se rendre sur le site de ComFM, qui répertorie plus de 4 600 radios, classées par pays et par thème, ou utiliser le logiciel vTuner. Mais pourquoi ne pas passer à l'étape supérieure et créer sa propre radio ? C'est possible avec la technologie Shoutcast de Nullsoft, permettant de diffuser en continu des morceaux en MP3 avec Winamp, le célèbre lecteur multimédia. Pour cela, vous devez télécharger le plug-in radio Shoutcast et l'application serveur. Si vous l'utilisez à des fins non commerciales, Shoutcast Server est gratuit, sinon une participation financière est réclamée. Il fonctionne sous Windows, Linux, Mac OS ==rffl-Fe" Rat. OW8 nais/r t//rnaXIMYZer free 1.140111111111, Bugs I ADSL tweall Manheddi WEB Pakh I Net Ste I Ne Stat.1 CtetPuty I Accékroek chnetreee >let Nin A..4.4, Non de la eurNem Abe pin dec,nlelkons% ex/tannées'enacq l p>or -n'Or cnexe oI decolditee k cheredenl der WON HTML r AeaiDee.t faxa caredied derte. Menu Dénote (Me el4N,913l r Efface le content deDoe4,44 dent le Menu Dendrendeedeendeede r Eden DONNIente dine le menu Nemerte, flEe 0 nétettedeel r 1.3cane V04441 the. 6, Bute. es, neareeee, roociugew dàféae. Ires et Millet Actuellement Se raz...1.101.e « les r— Heteees1, 410‘1,e. Maximyzer fait également partie de la panoplie du surfeur pressé. Non content d'assurer une connexion permanente, il en optimise les paramètres pour lui donner un coup de fouet supplémentaire. A.M. Pour télécharger FlashGet : ADSLautoconnect : Hulk Maximyzer : Naviguer au son de radios exotiques , , 4-4 le w£7.Fi ; ē="cTue-nce3 et FreeBSD. Les paramétrages à respecter sont clairement détaillés sur l'excellent site Winampfr, qui traduit en français les différentes versions de Winamp. Mais n'oubliez pas que vous ne pouvez diffuser que des titres dont vous êtes les auteurs ou qui sont libres de droit. A.M. L'annuaire des radios de ComFM : Pour télécharger vTuner : La technologie Shoutcast : Winamp en français : r. Un lecteur de salon DivX Voilà une platine de salon qui peut avaler sans broncher toutes les vidéos, images et sons que vous avez récoltés sur le Web. Le lecteur DP-450 de Kiss Techno- logy est capable de lire les films au format DivX ou XviD, ainsi que les DVD, VCD et S-VCD. Il accepte aussi les CD audio, les MP3, les WMA et les images Jpeg. Il est vendu 400 € (2600 F) sur le site de Clust. www.clust.fr Gravez vos vidéos Avec DaVideo 2 Professional de MediaGold, vous pouvez enregistrer vos vidéos sur CD-R au format DivX, VCD ou S-VCD. Il convertit directement les données d'un DVD et les grave dans le format de votre choix. Simple à utiliser, il effectue des copies de bonne facture. Il coûte environ 60 € (400 F), mais on peut le trouver moins cher sur les sites marchands. www.mediagold.fr Casque à tout faire Un bon casque audio peut s'avérer indispensable pour profiter d'un film ou d'un MP3 sans gêner ses voisins. Avec ses écouteurs moelleux et son microphone flexible, le casque stéréo Axis-302 de Labtec se prête aussi bien aux jeux en ligne qu'à l'écoute d'un CD audio. Léger et ergonomique, il est également bien adapté à la visioconférence et la reconnaissance vocale. Son prix est d'environ 26 € (170 F). iniww.labtec.com Janvier 2003 svm 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 211 janvier 2003 Page 1SVM numéro 211 janvier 2003 Page 2-3SVM numéro 211 janvier 2003 Page 4-5SVM numéro 211 janvier 2003 Page 6-7SVM numéro 211 janvier 2003 Page 8-9SVM numéro 211 janvier 2003 Page 10-11SVM numéro 211 janvier 2003 Page 12-13SVM numéro 211 janvier 2003 Page 14-15SVM numéro 211 janvier 2003 Page 16-17SVM numéro 211 janvier 2003 Page 18-19SVM numéro 211 janvier 2003 Page 20-21SVM numéro 211 janvier 2003 Page 22-23SVM numéro 211 janvier 2003 Page 24-25SVM numéro 211 janvier 2003 Page 26-27SVM numéro 211 janvier 2003 Page 28-29SVM numéro 211 janvier 2003 Page 30-31SVM numéro 211 janvier 2003 Page 32-33SVM numéro 211 janvier 2003 Page 34-35SVM numéro 211 janvier 2003 Page 36-37SVM numéro 211 janvier 2003 Page 38-39SVM numéro 211 janvier 2003 Page 40-41SVM numéro 211 janvier 2003 Page 42-43SVM numéro 211 janvier 2003 Page 44-45SVM numéro 211 janvier 2003 Page 46-47SVM numéro 211 janvier 2003 Page 48-49SVM numéro 211 janvier 2003 Page 50-51SVM numéro 211 janvier 2003 Page 52-53SVM numéro 211 janvier 2003 Page 54-55SVM numéro 211 janvier 2003 Page 56-57SVM numéro 211 janvier 2003 Page 58-59SVM numéro 211 janvier 2003 Page 60-61SVM numéro 211 janvier 2003 Page 62-63SVM numéro 211 janvier 2003 Page 64-65SVM numéro 211 janvier 2003 Page 66-67SVM numéro 211 janvier 2003 Page 68-69SVM numéro 211 janvier 2003 Page 70-71SVM numéro 211 janvier 2003 Page 72-73SVM numéro 211 janvier 2003 Page 74-75SVM numéro 211 janvier 2003 Page 76-77SVM numéro 211 janvier 2003 Page 78-79SVM numéro 211 janvier 2003 Page 80-81SVM numéro 211 janvier 2003 Page 82-83SVM numéro 211 janvier 2003 Page 84-85SVM numéro 211 janvier 2003 Page 86-87SVM numéro 211 janvier 2003 Page 88-89SVM numéro 211 janvier 2003 Page 90-91SVM numéro 211 janvier 2003 Page 92-93SVM numéro 211 janvier 2003 Page 94-95SVM numéro 211 janvier 2003 Page 96-97SVM numéro 211 janvier 2003 Page 98-99SVM numéro 211 janvier 2003 Page 100-101SVM numéro 211 janvier 2003 Page 102-103SVM numéro 211 janvier 2003 Page 104-105SVM numéro 211 janvier 2003 Page 106-107SVM numéro 211 janvier 2003 Page 108-109SVM numéro 211 janvier 2003 Page 110-111SVM numéro 211 janvier 2003 Page 112-113SVM numéro 211 janvier 2003 Page 114-115SVM numéro 211 janvier 2003 Page 116-117SVM numéro 211 janvier 2003 Page 118-119SVM numéro 211 janvier 2003 Page 120-121SVM numéro 211 janvier 2003 Page 122-123SVM numéro 211 janvier 2003 Page 124-125SVM numéro 211 janvier 2003 Page 126-127SVM numéro 211 janvier 2003 Page 128-129SVM numéro 211 janvier 2003 Page 130-131SVM numéro 211 janvier 2003 Page 132-133SVM numéro 211 janvier 2003 Page 134-135SVM numéro 211 janvier 2003 Page 136-137SVM numéro 211 janvier 2003 Page 138-139SVM numéro 211 janvier 2003 Page 140-141SVM numéro 211 janvier 2003 Page 142-143SVM numéro 211 janvier 2003 Page 144-145SVM numéro 211 janvier 2003 Page 146-147SVM numéro 211 janvier 2003 Page 148-149SVM numéro 211 janvier 2003 Page 150-151SVM numéro 211 janvier 2003 Page 152-153SVM numéro 211 janvier 2003 Page 154-155SVM numéro 211 janvier 2003 Page 156-157SVM numéro 211 janvier 2003 Page 158-159SVM numéro 211 janvier 2003 Page 160-161SVM numéro 211 janvier 2003 Page 162-163SVM numéro 211 janvier 2003 Page 164-165SVM numéro 211 janvier 2003 Page 166-167SVM numéro 211 janvier 2003 Page 168-169SVM numéro 211 janvier 2003 Page 170-171SVM numéro 211 janvier 2003 Page 172-173SVM numéro 211 janvier 2003 Page 174-175SVM numéro 211 janvier 2003 Page 176-177SVM numéro 211 janvier 2003 Page 178-179SVM numéro 211 janvier 2003 Page 180-181SVM numéro 211 janvier 2003 Page 182-183SVM numéro 211 janvier 2003 Page 184-185SVM numéro 211 janvier 2003 Page 186-187SVM numéro 211 janvier 2003 Page 188-189SVM numéro 211 janvier 2003 Page 190-191SVM numéro 211 janvier 2003 Page 192-193SVM numéro 211 janvier 2003 Page 194-195SVM numéro 211 janvier 2003 Page 196-197SVM numéro 211 janvier 2003 Page 198-199SVM numéro 211 janvier 2003 Page 200-201SVM numéro 211 janvier 2003 Page 202-203SVM numéro 211 janvier 2003 Page 204-205SVM numéro 211 janvier 2003 Page 206-207SVM numéro 211 janvier 2003 Page 208-209SVM numéro 211 janvier 2003 Page 210-211SVM numéro 211 janvier 2003 Page 212-213SVM numéro 211 janvier 2003 Page 214-215SVM numéro 211 janvier 2003 Page 216-217SVM numéro 211 janvier 2003 Page 218