SVM n°211 janvier 2003
SVM n°211 janvier 2003
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°211 de janvier 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 218

  • Taille du fichier PDF : 200 Mo

  • Dans ce numéro : ADSL... mode d'emploi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
l'avis des internautes Un tiers des sondés veut un portable I NFOGRAPHIES ERI C THOMAS Votre micro contre un portable ? Enorme : personneint errogée e 22% sur trois est prête à Je ne lâcher son ordinateur sais pas 34% de bureau pour un OUI micro portable ! Baisse des prix, 44% mobilité, petitesse et NON performances... pas étonnant que les ventes de ces appareils explosent. Quand l'achèteriez-vous ? 4I UUI. dans le mois OUI, dans les 3 mois 28% Je ne ti OUI, dans les 6 mois sais pas 16% OUI, dans l'année 39% Plus tard encore De l'intention à l'acte, il y a une marge. Une large majorité des sondés n'envisagent pas d'acheter un portable avant six mois. re Novatris âgés de 15 ans et plus, possédant un ordinateur de bureau à domicile. Initiative intéressante de CARTE À PUCE Packard Bell, qui offre un lecteur de cartes à puce avec quelques milliers de ses PC grand public. Concocté par Wave Systems, l'appareil embarque un composant pour crypter les données, y compris les documents stockés sur le disque dur du PC. Mais surtout, ce lecteur avale des cartes à puce "vierges", pour stocker tous types d'informations confidentielles. Bien sûr, il lit aussi des Un portable PC ou Mac ? Le PC s'impose à 81% pour le choix d'un portable. C'est, en gros, la même proportion que pour le micro-ordinateur de bureau. Je ne sais pas Macintosh A quel prix ? Une petite moitié des sondés visent la gamme 1 500 à 2 000 €. Gagné, c'est là que s'épanouit l'essentiel du marché ! 1% plus de 3000 € De 2600 à 3000 elle 2100 à 2500 € Moins 35% 45% de 1500 € De 1500 à 2000 « Tous les mois, svm et Novatris mesurent les intentions des internautes Enquête Omnibus SVM/Novatris réalisée du 18 au 25 novembre 2002, auprès d'un échantillon de 1 879 internautes, Les PC sécurisés de Packard Bell Police anti-intrusion Entre juillet et JAPON septembre derniers, les ordinateurs des réseaux de la police japonaise ont été les victimes d'environ 51 000 tentatives d'intrusion. Du coup, E €, 30 svm Janvier 2003 cartes bancaires pour les paiements en ligne sécurisés ou la recharge d'un porte-monnaie électronique comme Moneo. A partir des données lues sur la carte, un logiciel remplit automatiquement les formulaires de saisie de certains sites Web. Seul point faible du système pour son lancement : l'absence de partenariat avec le monde bancaire et les grands sites Web d'e-commerce. Des alliances qui, selon Wave Systems, devraient se nouer début 2003. P.Z. une unité spéciale a été créée, la Cyber Force. Sa mission est de surveiller les cinquante-sept réseaux de l'administration nippone. Ces derniers subissent en moyenne dix tentatives d'intrusion par jour. F.H. Les écrans intelligents de Microsoft Ils arrivent. Les "écrans plats intelligents" imaginés par Microsoft, fabriqués notamment r par Viewsonic et Philips, seront lancés le 8 janvier aux Etats- Unis, et début 2003 en Europe. Sorte de supertélécommande, ces Smart Displays permettent de prendre le contrôle, via Wi-Fi, du PC familial sous Windows XP. Dommage que les premiers modèles soient hors de prix : comptez 1000 dollars pour un écran 10 pouces. Cabines ADSL Une cabine téléphonique équipée du haut débit ? Pourquoi pas... France Télécom et la Mairie de Paris ont mis en place deux cabines pilotes, sises au 5 et 11, boulevard Montmartre à Paris. Si le projet était concluant et venait à s'étendre, il serait possible de surfer dans les cabines, tout en payant le temps de consultation avec sa carte bancaire ou sa télécarte. De la 3D sans lunettes Le laboratoire Sharp, à Oxford, en Angleterre, a mis au point un écran à cristaux liquides capable de restituer les images 2D comme celles en 3D, en pressant un simple bouton. Aucune lunette électronique n'est nécessaire. Il suffit de jouer sur les parallaxes, afin de contrôler l'axe de la lumière sur la dalle, pour que chaque oeil perçoive une image différente. Les deux images seront recomposées en 3D par le cerveau.
TRADUCTION AUTOMATIQUE miM O ô M GesTRAN TRADUCTION AUTOMATIQUE Qu'y de mieux dans Systran Professional V4 ? Tout. Mfl. ris SYSTR PROFESSIONAL VERSION 4 FRANÇAIS/ANGLAIS ANGLAIS/FRANÇAIS Le meilleur de la technologie pour des traductions de qualité GSYSTRAN 41 Traduisez directement 9 Français -> Anglais.tues (;) depuis vos logiciels habituels avec la barre d'outils pour Word, Excel, PowerPoint, Ou look, Internet Explorer ou la barre d'outils universelle pour les autres applications. re... Poe re. YIai. 4.nrormatIon pour les chonnaire Information for the shareholders Cher actionnaire IlDear shareholder. Je vous informe de l'ouverture de notre I intormpou of the opening of our new nouvelle filiale dés le mois de décembre ubsidiary as of nerf December prochain - vall have as a rote to Exatech aura pour rôle de coordonner oordinate the activities of our various les activités de nos différentes sociétés ompanies in the fields of logistics and dans les domaines de la logistique et de ata processing In pataud we 0111 stop l'informatique Parallèlement nous ny subcontracting In order to arrêterons toute sous-traitance afin de ornpletely carry out the assembly of réaliser complètement le montage de ur servers wlthln our workshopS nos serveurs au sein de nos ateliers hen I tome to Londonto present Quand je viendrai 0 Londres vous hese modifications to you. I vell be présenter ces modifications j'aurai le pleased to enfilait in cletails how these Garce ri. afinnet mn...de. ennnr.nt 1,hannam wii sem... a Natter réera'eux. x.v. I ra.arlea,ffaleatIl Révisez aisément vos traductions avec le module de gestion de projets qui synchronise le défilement du texte source et celui du texte cible. tom..11111 fol. b ancrage Q. 2... et e GI x...:.. A.# Ni m r e) Neva lerele. f 051.51511110 I Colere. [Eue... —7= 1...0,e.m.< 00011.0.. Nen 2,..Méo 3 Nom — 4, a.10.10000.0. cane dondon> Non. - -on — 5. erre. Me. 6 Lrem. NE. m0.. lamee...me...Me. Non."ei. en. 2 he dem.0.0.0.00.1cmdmee Na. -9...- 9 ^, 9,999 de ce.. *99,99,9, 9,..,99., 9,9. 9.9... «. 10'..91., 119 nop Re..d Verbe meaou 36 Il 0101.0 to.00W VeM0 m0 12L. ernAned N.. « 2 ?.. Lem...lem Mem> dee Mon memmerrrewe. Il W. de reno el. M. Lem mF% se Le mn ter Nor. —.—_P I. e MIN Créez facilement vos dictionnaires personnels grâce à la technologie allcodinr : vous entrez les termes sous forme de tableau et Systran les code automatiquement. Ce qu'il y a de changé dans Systran Professional Version 4 ? Tout en effet. Systran a été amélioré dans tous ses composants afin de vous apporter des traductions encore plus précises et un environnement de travail encore plus convivial. Un exemple ? le dictionnaire françaisanglais/anglais-français, déjà réputé pour sa couverture inégalée du vocabulaire professionnel, propose désormais plus de 1.300.000 traductions. Autre exemple ? la nouvelle façon de créer vos dictionnaires personnels : alors que traditionnellement vous deviez définir vous-même la nature grammaticale de chaque terme et de sa traduction, avec la technologie allcodingTM c'est dorénavant Systran qui les code l'un et l'autre automatiquement. Peut-on imaginer plus simple et efficace ? Ces exemples parmi d'autres illustrent plus que jamais la vocation de Systran de vous apporter le meilleur de la technologie pour des traductions de qualité. INNOVATION ET INGENIERIE LOGICIELS r Je désire recevoir une documentation gratuite sur Systran Je suis : D utilisateur D revendeur Nom, Prénom Fonction Société Adresse Code postal Ville Tél Fax L, 7W -1 1 - -71 MailTe-1 7. I.t W 1.tL. lMe or W. f foWaloi. 71M. te



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 211 janvier 2003 Page 1SVM numéro 211 janvier 2003 Page 2-3SVM numéro 211 janvier 2003 Page 4-5SVM numéro 211 janvier 2003 Page 6-7SVM numéro 211 janvier 2003 Page 8-9SVM numéro 211 janvier 2003 Page 10-11SVM numéro 211 janvier 2003 Page 12-13SVM numéro 211 janvier 2003 Page 14-15SVM numéro 211 janvier 2003 Page 16-17SVM numéro 211 janvier 2003 Page 18-19SVM numéro 211 janvier 2003 Page 20-21SVM numéro 211 janvier 2003 Page 22-23SVM numéro 211 janvier 2003 Page 24-25SVM numéro 211 janvier 2003 Page 26-27SVM numéro 211 janvier 2003 Page 28-29SVM numéro 211 janvier 2003 Page 30-31SVM numéro 211 janvier 2003 Page 32-33SVM numéro 211 janvier 2003 Page 34-35SVM numéro 211 janvier 2003 Page 36-37SVM numéro 211 janvier 2003 Page 38-39SVM numéro 211 janvier 2003 Page 40-41SVM numéro 211 janvier 2003 Page 42-43SVM numéro 211 janvier 2003 Page 44-45SVM numéro 211 janvier 2003 Page 46-47SVM numéro 211 janvier 2003 Page 48-49SVM numéro 211 janvier 2003 Page 50-51SVM numéro 211 janvier 2003 Page 52-53SVM numéro 211 janvier 2003 Page 54-55SVM numéro 211 janvier 2003 Page 56-57SVM numéro 211 janvier 2003 Page 58-59SVM numéro 211 janvier 2003 Page 60-61SVM numéro 211 janvier 2003 Page 62-63SVM numéro 211 janvier 2003 Page 64-65SVM numéro 211 janvier 2003 Page 66-67SVM numéro 211 janvier 2003 Page 68-69SVM numéro 211 janvier 2003 Page 70-71SVM numéro 211 janvier 2003 Page 72-73SVM numéro 211 janvier 2003 Page 74-75SVM numéro 211 janvier 2003 Page 76-77SVM numéro 211 janvier 2003 Page 78-79SVM numéro 211 janvier 2003 Page 80-81SVM numéro 211 janvier 2003 Page 82-83SVM numéro 211 janvier 2003 Page 84-85SVM numéro 211 janvier 2003 Page 86-87SVM numéro 211 janvier 2003 Page 88-89SVM numéro 211 janvier 2003 Page 90-91SVM numéro 211 janvier 2003 Page 92-93SVM numéro 211 janvier 2003 Page 94-95SVM numéro 211 janvier 2003 Page 96-97SVM numéro 211 janvier 2003 Page 98-99SVM numéro 211 janvier 2003 Page 100-101SVM numéro 211 janvier 2003 Page 102-103SVM numéro 211 janvier 2003 Page 104-105SVM numéro 211 janvier 2003 Page 106-107SVM numéro 211 janvier 2003 Page 108-109SVM numéro 211 janvier 2003 Page 110-111SVM numéro 211 janvier 2003 Page 112-113SVM numéro 211 janvier 2003 Page 114-115SVM numéro 211 janvier 2003 Page 116-117SVM numéro 211 janvier 2003 Page 118-119SVM numéro 211 janvier 2003 Page 120-121SVM numéro 211 janvier 2003 Page 122-123SVM numéro 211 janvier 2003 Page 124-125SVM numéro 211 janvier 2003 Page 126-127SVM numéro 211 janvier 2003 Page 128-129SVM numéro 211 janvier 2003 Page 130-131SVM numéro 211 janvier 2003 Page 132-133SVM numéro 211 janvier 2003 Page 134-135SVM numéro 211 janvier 2003 Page 136-137SVM numéro 211 janvier 2003 Page 138-139SVM numéro 211 janvier 2003 Page 140-141SVM numéro 211 janvier 2003 Page 142-143SVM numéro 211 janvier 2003 Page 144-145SVM numéro 211 janvier 2003 Page 146-147SVM numéro 211 janvier 2003 Page 148-149SVM numéro 211 janvier 2003 Page 150-151SVM numéro 211 janvier 2003 Page 152-153SVM numéro 211 janvier 2003 Page 154-155SVM numéro 211 janvier 2003 Page 156-157SVM numéro 211 janvier 2003 Page 158-159SVM numéro 211 janvier 2003 Page 160-161SVM numéro 211 janvier 2003 Page 162-163SVM numéro 211 janvier 2003 Page 164-165SVM numéro 211 janvier 2003 Page 166-167SVM numéro 211 janvier 2003 Page 168-169SVM numéro 211 janvier 2003 Page 170-171SVM numéro 211 janvier 2003 Page 172-173SVM numéro 211 janvier 2003 Page 174-175SVM numéro 211 janvier 2003 Page 176-177SVM numéro 211 janvier 2003 Page 178-179SVM numéro 211 janvier 2003 Page 180-181SVM numéro 211 janvier 2003 Page 182-183SVM numéro 211 janvier 2003 Page 184-185SVM numéro 211 janvier 2003 Page 186-187SVM numéro 211 janvier 2003 Page 188-189SVM numéro 211 janvier 2003 Page 190-191SVM numéro 211 janvier 2003 Page 192-193SVM numéro 211 janvier 2003 Page 194-195SVM numéro 211 janvier 2003 Page 196-197SVM numéro 211 janvier 2003 Page 198-199SVM numéro 211 janvier 2003 Page 200-201SVM numéro 211 janvier 2003 Page 202-203SVM numéro 211 janvier 2003 Page 204-205SVM numéro 211 janvier 2003 Page 206-207SVM numéro 211 janvier 2003 Page 208-209SVM numéro 211 janvier 2003 Page 210-211SVM numéro 211 janvier 2003 Page 212-213SVM numéro 211 janvier 2003 Page 214-215SVM numéro 211 janvier 2003 Page 216-217SVM numéro 211 janvier 2003 Page 218