SVM n°211 janvier 2003
SVM n°211 janvier 2003
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°211 de janvier 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 218

  • Taille du fichier PDF : 200 Mo

  • Dans ce numéro : ADSL... mode d'emploi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 190 - 191  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
190 191
Sleio[saig communiquer Partagez la connexion Si vous disposez d'un petit réseau familial, il suffira de bien peu de chose pour que chacun des utilisateurs ait accès à Internet. C ontrairement à certaines offres câble où le partage de connexion n'est autorisé que pour les accès professionnels, les forfaits ADSL autorisent généralement le partage de connexion. Seul petit bémol : la gestion de ce partage est lais- 1 1- sée à l'utilisateur parce que la hot-line du fournisseur d'accès n'est pas concernée par un éventuel problème. En pratique, on s'aperçoit que le partage de connexion reste accessible à tous. Pour ce faire, deux solutions s'offrent à vous. Vous Diffuser'Internet sur plusieurs postes Inutile de laisser un PC allum pour que les autres pnt de votre connexion ADSL. Voici trois solutions, sous forme de boîtiers, pour diffuser l'Intemet dans toute la maison. Le modem ADSL Ceux livrés dans les packs des FAI se branchent sur la prise USB du PC. Mais avec un modèle Ethernet, il devient plus facile de se concocter un réseau local, pour partager, en plus de l'Intemet, l'imprimante, les disques durs, etc. Le routeur Ethernet Branchez ce boîtier sur le modem ADSL, il se chargera ensuite de diffuser les pages Web sur chacun des postes connectés via un câble Ethernet. La plupart des modèles intègrent en plus un pare-feu, dont l'efficacité est proportionnelle au prix. tiL_viuguireffm Le Hub Ethernet Votre équipement actuel ne vous permet pas d'ajouter de postes supplémentaires ? Vous souhaiteriez quand même en brancher deux ou trois autres ? C'est bien un Hub Ethernet qu'il vous faut il s'agit en quelque sorte d'une prise multiple.
pouvez acheter un boîtier spécial de partage ou installer un réseau local Ethernet assez simple et profiter des logiciels fournis par Windows (voir cicontre). Cette dernière solution reste la moins coûteuse, mais elle génère un gros inconvénient. Le poste "passerelle " doit rester allumé pour que les autres puissent accéder à l'Internet. Le choix du débit de la ligne ADSL est conditionné par la quantité de postes connectés et l'usage qui en est fait. Pour la navigation Web classique, une connexion à 128/64 Kbits/s suffira pour un partage sur deux postes. En effet, le chargement des données apparaît statistiquement plus alternatif que simultané. En revanche, pour le téléchargement simultané de gros fichiers, une connexion rapide (512 Kbits/s ou 1 Mbits/s) sera appréciée, surtout si le nombre de postes concernés est important. Au cas extréme où un visionnage simultané de vidéo en streaming aurait lieu, surtout s'il s'agit de vidéo de bonne qualité, il faudra impérativement disposer d'une liaison 1 Mbits/s et se limiter à deux postes. Un PC Si vous avez installé un petit réseau Ethemet entre vos PC, sachez que depuis sa version 98 SE, Windows vous permet de partager votre connexion Internet avec d'autres PC. Sous Windows 98SE/Me, sur le poste "partageur", exécutez l'Assistant gestion de réseau domestique (menu Démarrer, Programmes, Accessoires, Communications). Suivez toutes les étapes pour la configuration du poste passerelle. Au final, l'assistant crée une disquette. Insérez-la dans 1-'01 Aseittant Configuration du rêzeou chacun des restes "clients" à connecter pour s'assurer de leur paramétrage automatique. Sous Windows XP, lancez l'assistant Configuration du réseau. Celui-ci gère en sus l'activation du pare-feu de Windows XP. Contrairement aux versions antérieures, il n'y a aucun paramétrage à effectuer sur les postes clients, le serveur DHCP se charge de tout. Pensant qu'il s'agit d'une attaque, votre logiciel pare-feu (firewall) risque d'empêcher la connexion d'un second ordinateur. Dans le cas de logiciels qui gèrent à la fois le pare-feu et le partage de connexion (Windows XP, Wingate, Winproxy...), vous n'aurez rien à craindre. Quant aux autres pare-feux, il faudra le plus souvent autoriser les adresses IP des postes réseau connectés. Si l'adresse IP variable est attribuée par un serveur DHCP, autorisez alors toute la plage d'adresses. Avec Norton Internet Security 2003, vous devrez encore modifier la règle de partage de fichiers et d'imprimantes pour valider ce partage. Avec Kaspersky Anti-Hacker, on autorisera les trois modules utilisés par Windows pour le partage.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 211 janvier 2003 Page 1SVM numéro 211 janvier 2003 Page 2-3SVM numéro 211 janvier 2003 Page 4-5SVM numéro 211 janvier 2003 Page 6-7SVM numéro 211 janvier 2003 Page 8-9SVM numéro 211 janvier 2003 Page 10-11SVM numéro 211 janvier 2003 Page 12-13SVM numéro 211 janvier 2003 Page 14-15SVM numéro 211 janvier 2003 Page 16-17SVM numéro 211 janvier 2003 Page 18-19SVM numéro 211 janvier 2003 Page 20-21SVM numéro 211 janvier 2003 Page 22-23SVM numéro 211 janvier 2003 Page 24-25SVM numéro 211 janvier 2003 Page 26-27SVM numéro 211 janvier 2003 Page 28-29SVM numéro 211 janvier 2003 Page 30-31SVM numéro 211 janvier 2003 Page 32-33SVM numéro 211 janvier 2003 Page 34-35SVM numéro 211 janvier 2003 Page 36-37SVM numéro 211 janvier 2003 Page 38-39SVM numéro 211 janvier 2003 Page 40-41SVM numéro 211 janvier 2003 Page 42-43SVM numéro 211 janvier 2003 Page 44-45SVM numéro 211 janvier 2003 Page 46-47SVM numéro 211 janvier 2003 Page 48-49SVM numéro 211 janvier 2003 Page 50-51SVM numéro 211 janvier 2003 Page 52-53SVM numéro 211 janvier 2003 Page 54-55SVM numéro 211 janvier 2003 Page 56-57SVM numéro 211 janvier 2003 Page 58-59SVM numéro 211 janvier 2003 Page 60-61SVM numéro 211 janvier 2003 Page 62-63SVM numéro 211 janvier 2003 Page 64-65SVM numéro 211 janvier 2003 Page 66-67SVM numéro 211 janvier 2003 Page 68-69SVM numéro 211 janvier 2003 Page 70-71SVM numéro 211 janvier 2003 Page 72-73SVM numéro 211 janvier 2003 Page 74-75SVM numéro 211 janvier 2003 Page 76-77SVM numéro 211 janvier 2003 Page 78-79SVM numéro 211 janvier 2003 Page 80-81SVM numéro 211 janvier 2003 Page 82-83SVM numéro 211 janvier 2003 Page 84-85SVM numéro 211 janvier 2003 Page 86-87SVM numéro 211 janvier 2003 Page 88-89SVM numéro 211 janvier 2003 Page 90-91SVM numéro 211 janvier 2003 Page 92-93SVM numéro 211 janvier 2003 Page 94-95SVM numéro 211 janvier 2003 Page 96-97SVM numéro 211 janvier 2003 Page 98-99SVM numéro 211 janvier 2003 Page 100-101SVM numéro 211 janvier 2003 Page 102-103SVM numéro 211 janvier 2003 Page 104-105SVM numéro 211 janvier 2003 Page 106-107SVM numéro 211 janvier 2003 Page 108-109SVM numéro 211 janvier 2003 Page 110-111SVM numéro 211 janvier 2003 Page 112-113SVM numéro 211 janvier 2003 Page 114-115SVM numéro 211 janvier 2003 Page 116-117SVM numéro 211 janvier 2003 Page 118-119SVM numéro 211 janvier 2003 Page 120-121SVM numéro 211 janvier 2003 Page 122-123SVM numéro 211 janvier 2003 Page 124-125SVM numéro 211 janvier 2003 Page 126-127SVM numéro 211 janvier 2003 Page 128-129SVM numéro 211 janvier 2003 Page 130-131SVM numéro 211 janvier 2003 Page 132-133SVM numéro 211 janvier 2003 Page 134-135SVM numéro 211 janvier 2003 Page 136-137SVM numéro 211 janvier 2003 Page 138-139SVM numéro 211 janvier 2003 Page 140-141SVM numéro 211 janvier 2003 Page 142-143SVM numéro 211 janvier 2003 Page 144-145SVM numéro 211 janvier 2003 Page 146-147SVM numéro 211 janvier 2003 Page 148-149SVM numéro 211 janvier 2003 Page 150-151SVM numéro 211 janvier 2003 Page 152-153SVM numéro 211 janvier 2003 Page 154-155SVM numéro 211 janvier 2003 Page 156-157SVM numéro 211 janvier 2003 Page 158-159SVM numéro 211 janvier 2003 Page 160-161SVM numéro 211 janvier 2003 Page 162-163SVM numéro 211 janvier 2003 Page 164-165SVM numéro 211 janvier 2003 Page 166-167SVM numéro 211 janvier 2003 Page 168-169SVM numéro 211 janvier 2003 Page 170-171SVM numéro 211 janvier 2003 Page 172-173SVM numéro 211 janvier 2003 Page 174-175SVM numéro 211 janvier 2003 Page 176-177SVM numéro 211 janvier 2003 Page 178-179SVM numéro 211 janvier 2003 Page 180-181SVM numéro 211 janvier 2003 Page 182-183SVM numéro 211 janvier 2003 Page 184-185SVM numéro 211 janvier 2003 Page 186-187SVM numéro 211 janvier 2003 Page 188-189SVM numéro 211 janvier 2003 Page 190-191SVM numéro 211 janvier 2003 Page 192-193SVM numéro 211 janvier 2003 Page 194-195SVM numéro 211 janvier 2003 Page 196-197SVM numéro 211 janvier 2003 Page 198-199SVM numéro 211 janvier 2003 Page 200-201SVM numéro 211 janvier 2003 Page 202-203SVM numéro 211 janvier 2003 Page 204-205SVM numéro 211 janvier 2003 Page 206-207SVM numéro 211 janvier 2003 Page 208-209SVM numéro 211 janvier 2003 Page 210-211SVM numéro 211 janvier 2003 Page 212-213SVM numéro 211 janvier 2003 Page 214-215SVM numéro 211 janvier 2003 Page 216-217SVM numéro 211 janvier 2003 Page 218