SVM n°211 janvier 2003
SVM n°211 janvier 2003
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°211 de janvier 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 218

  • Taille du fichier PDF : 200 Mo

  • Dans ce numéro : ADSL... mode d'emploi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 182 - 183  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
182 183
ratsue se divertir Jouez en ligne Avec l'ADSL rapide, le jeu multijoueur en ligne devrait prendre son véritable envol. D e nombreux jeux CD-Rom du commerce disposent d'un mode multijoueur jouable sur le Web, à l'exception des jeux d'aventure et de plate-forme. La procédure de connexion diffère selon les circonstances et le jeu. Pour réaliser une partie entre amis, il suffit que l'un d'eux ouvre une session multijoueur et communique aux autres son adresse IP. Pour la connaître, exécutez via Démarrer, le programme winipcfg sous Windows k95/98/Me. Sous XP, appelez dans Démarrer, les Connexions réseau du Panneau de configuration. Cliquez ensuite sur votre connexion Internet et lisez l'information dans la rubrique Détails du panneau situé à 20 SVM eeDsL en pratique gauche. La recherc I e de joueurs inconnus sur Internet réclame une autre procédure. Pour les jeux Blizzard, le mode multijoueur Battle.net vous conduira directement sur le site éponyme de cet éditeur. La deuxième méthode consiste à passer par un serveur ou par le site www.ubi.com. L'utilisateur choisira sa "salle" en fonction de son niveau et parfois de la version du jeu. Vous pouvez enfin télécharger un petit freeware, The All-Seeing Ey, sur www.udsoft.com/eye. Ce programme recherche sur Internet des sessions de jeu réseau comprenant un grand nombre de titres existants. La vitesse de connexion reste capitale pour ces jeux multijoueurs. Elle permet d'éviter les "lags" qui conduisent à des problèmes d'actualisation et de cohérence du jeu. i_e_sjeux massivementITIllitijoueUrs Ces jeux essentiellement de rôle et à univers persistants nécessitent l'achat d'un CD-Rom et un abonnement complémentaire au service Web, comptez 10-15 em Selon le cas, la connexion à ces jeux passe par un site serveur généraliste, www.zone.com pour Asheron's Cali et www.goa.com pour Dark Age of Camelot, ou par un serveur dédié (www.uo.com pour Ultima Online et http://everquest.station.sony.com pour Everquest). Notons que ce dernier jeu profitera très bientôt d'une version entièrement localisée par les bons soins de son distributeur français, Ubi Soft.
Amateurs de cartes ou de Scrabble, nostalgiques des cubes colorés de Tetris, le haut débit vous concernet-il vraiment ? Nous vous proposons d'y réfléchir ensemble. Les Casual gaines, littéralement "jeux fortuits", s'adressent principalement aux joueurs occasionnels voire aux non-joueurs de jeux vidéo, mais suscepti- Les jeux de cartes et de plateau bles d'en devenir accro. Il s'agit des grands jeux de plateau, de cartes et de lettres : échecs, backgammon, reversi, dames, belote, bridge, tarot, etc. De toute évidence, la proportion de joueuses dépasse la moyenne relevée dans le jeu vidéo, voire apparaît majoritaire pour certains jeux de lettres. Ces jeux gratuits ne nécessitent qu'une inscription, également gratuite, sur le site. Vous pourrez trouver votre bonheur sur www.zonejeux.com ou sur Les jeux java Il s'agit principalement de petits jeux Java restituant les classiques du jeu vidéo (Tetris, casse-briques...). Ces jeux se pratiquent surtout seul, mais quelquesuns autorisent le mode multijoueur. Puisque les jeux en solitaire s'exécutent en local, la vitesse de connexion n'aura pas d'incidence sur le jeu. En revanche, une connexion rapide limitera la durée de téléchargement des jeux les plus fouillés. Pour profiter de tels jeux, vous pouvez vous connecter à l'un des sites cités ci-dessus ou à www.goa.com www.zone.com, le site exclusivement en anglaisde Microsoft. Ce dernier constitue la référence du genre et du jeu multijoueur Internet en général. Une connexion rapide n'est pas requise parce que le débit des informations échangées reste faible. Toutefois, elle reste appréciée pour la phase initiale d'installation : téléchargement des modules indispensables qui peuvent s'élever à plusieurs Mo. En revanche, la connexion permanente forfaitaire apparaît comme un atout notable parce que la durée de connexion s'avère souvent importante dans les jeux de réflexion.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 211 janvier 2003 Page 1SVM numéro 211 janvier 2003 Page 2-3SVM numéro 211 janvier 2003 Page 4-5SVM numéro 211 janvier 2003 Page 6-7SVM numéro 211 janvier 2003 Page 8-9SVM numéro 211 janvier 2003 Page 10-11SVM numéro 211 janvier 2003 Page 12-13SVM numéro 211 janvier 2003 Page 14-15SVM numéro 211 janvier 2003 Page 16-17SVM numéro 211 janvier 2003 Page 18-19SVM numéro 211 janvier 2003 Page 20-21SVM numéro 211 janvier 2003 Page 22-23SVM numéro 211 janvier 2003 Page 24-25SVM numéro 211 janvier 2003 Page 26-27SVM numéro 211 janvier 2003 Page 28-29SVM numéro 211 janvier 2003 Page 30-31SVM numéro 211 janvier 2003 Page 32-33SVM numéro 211 janvier 2003 Page 34-35SVM numéro 211 janvier 2003 Page 36-37SVM numéro 211 janvier 2003 Page 38-39SVM numéro 211 janvier 2003 Page 40-41SVM numéro 211 janvier 2003 Page 42-43SVM numéro 211 janvier 2003 Page 44-45SVM numéro 211 janvier 2003 Page 46-47SVM numéro 211 janvier 2003 Page 48-49SVM numéro 211 janvier 2003 Page 50-51SVM numéro 211 janvier 2003 Page 52-53SVM numéro 211 janvier 2003 Page 54-55SVM numéro 211 janvier 2003 Page 56-57SVM numéro 211 janvier 2003 Page 58-59SVM numéro 211 janvier 2003 Page 60-61SVM numéro 211 janvier 2003 Page 62-63SVM numéro 211 janvier 2003 Page 64-65SVM numéro 211 janvier 2003 Page 66-67SVM numéro 211 janvier 2003 Page 68-69SVM numéro 211 janvier 2003 Page 70-71SVM numéro 211 janvier 2003 Page 72-73SVM numéro 211 janvier 2003 Page 74-75SVM numéro 211 janvier 2003 Page 76-77SVM numéro 211 janvier 2003 Page 78-79SVM numéro 211 janvier 2003 Page 80-81SVM numéro 211 janvier 2003 Page 82-83SVM numéro 211 janvier 2003 Page 84-85SVM numéro 211 janvier 2003 Page 86-87SVM numéro 211 janvier 2003 Page 88-89SVM numéro 211 janvier 2003 Page 90-91SVM numéro 211 janvier 2003 Page 92-93SVM numéro 211 janvier 2003 Page 94-95SVM numéro 211 janvier 2003 Page 96-97SVM numéro 211 janvier 2003 Page 98-99SVM numéro 211 janvier 2003 Page 100-101SVM numéro 211 janvier 2003 Page 102-103SVM numéro 211 janvier 2003 Page 104-105SVM numéro 211 janvier 2003 Page 106-107SVM numéro 211 janvier 2003 Page 108-109SVM numéro 211 janvier 2003 Page 110-111SVM numéro 211 janvier 2003 Page 112-113SVM numéro 211 janvier 2003 Page 114-115SVM numéro 211 janvier 2003 Page 116-117SVM numéro 211 janvier 2003 Page 118-119SVM numéro 211 janvier 2003 Page 120-121SVM numéro 211 janvier 2003 Page 122-123SVM numéro 211 janvier 2003 Page 124-125SVM numéro 211 janvier 2003 Page 126-127SVM numéro 211 janvier 2003 Page 128-129SVM numéro 211 janvier 2003 Page 130-131SVM numéro 211 janvier 2003 Page 132-133SVM numéro 211 janvier 2003 Page 134-135SVM numéro 211 janvier 2003 Page 136-137SVM numéro 211 janvier 2003 Page 138-139SVM numéro 211 janvier 2003 Page 140-141SVM numéro 211 janvier 2003 Page 142-143SVM numéro 211 janvier 2003 Page 144-145SVM numéro 211 janvier 2003 Page 146-147SVM numéro 211 janvier 2003 Page 148-149SVM numéro 211 janvier 2003 Page 150-151SVM numéro 211 janvier 2003 Page 152-153SVM numéro 211 janvier 2003 Page 154-155SVM numéro 211 janvier 2003 Page 156-157SVM numéro 211 janvier 2003 Page 158-159SVM numéro 211 janvier 2003 Page 160-161SVM numéro 211 janvier 2003 Page 162-163SVM numéro 211 janvier 2003 Page 164-165SVM numéro 211 janvier 2003 Page 166-167SVM numéro 211 janvier 2003 Page 168-169SVM numéro 211 janvier 2003 Page 170-171SVM numéro 211 janvier 2003 Page 172-173SVM numéro 211 janvier 2003 Page 174-175SVM numéro 211 janvier 2003 Page 176-177SVM numéro 211 janvier 2003 Page 178-179SVM numéro 211 janvier 2003 Page 180-181SVM numéro 211 janvier 2003 Page 182-183SVM numéro 211 janvier 2003 Page 184-185SVM numéro 211 janvier 2003 Page 186-187SVM numéro 211 janvier 2003 Page 188-189SVM numéro 211 janvier 2003 Page 190-191SVM numéro 211 janvier 2003 Page 192-193SVM numéro 211 janvier 2003 Page 194-195SVM numéro 211 janvier 2003 Page 196-197SVM numéro 211 janvier 2003 Page 198-199SVM numéro 211 janvier 2003 Page 200-201SVM numéro 211 janvier 2003 Page 202-203SVM numéro 211 janvier 2003 Page 204-205SVM numéro 211 janvier 2003 Page 206-207SVM numéro 211 janvier 2003 Page 208-209SVM numéro 211 janvier 2003 Page 210-211SVM numéro 211 janvier 2003 Page 212-213SVM numéro 211 janvier 2003 Page 214-215SVM numéro 211 janvier 2003 Page 216-217SVM numéro 211 janvier 2003 Page 218