SVM n°211 janvier 2003
SVM n°211 janvier 2003
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°211 de janvier 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 218

  • Taille du fichier PDF : 200 Mo

  • Dans ce numéro : ADSL... mode d'emploi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 112 - 113  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
112 113
tous nos tests nouveautés I logiciels Vigilance et souplesse Pare-feu Kaspersky Anti-Hacker Env. 39 € (260 F) III h Or r:I >t OI KASPERSKYWITIHACKER ne. yed ==beer veld. dem. oulputiorr. Pour Windows 95 OSR 2 et supérieurs. Pentium 200 MHz ou équivalent, 128 Mo de mémoire vive. Pour son premier pare-feu, Kaspersky propose un produit grand public, simple mais loin d'être simpliste. Au niveau Normal, activé par défaut (il en existe 5), tous les programmes inconnus doivent recevoir l'aval de l'utilisateur. Cette validation s'effectue dans une boîte qui détaille clairement la situation : nom complet du programme ou du module, port concerné, origine, etc. La connexion peut être acceptée pour tout type d'activité ou pour un type particulier, de manière permanente ou occasionnelle. L'utilisateur avancé pourra redéfinir finement les règles de filtrage pour chaque application : protocole, port, adresse distante. Il saura aussi tirer parti de la liste des applications actives et des ports qu'elles utilisent. Le paramétrage du pare-feu en configuration réseau reste accessible. Par défaut, il accepte toutes les données issues du réseau local. Il faudra juste valider l'usage de quelques modules Windows. J.H. POUR La simplicité d'usage, les paramétrages avancés, l'analyse détaillée. CONTRE Pas de réel défaut. 110 SVIT1 Janvier 2003 La retouche simplissime Retouche photo Ulead Photolmpact 8 Env 110, tr20 n Mise ri Jour/0 i460 JE4 d-1..4'14'4 - a albr.4. do. gen. 141IsenerragYrd eade.deneff enezrav 61.6 oc. aerner.e...11.rw.44,4...e.. ar I I. Avec cette nouvelle version, la palette de retouche automatique de Photolmpact s'est étoffée et dispose d'une judicieuse option pour combiner librement plusieurs corrections. Si les temps de traitement sont longs, les corrections sont particulièrement "intelligentes". Les utilisateurs avancés profiteront des nouveaux filtres et effets (dégradé, grain de film Photolmpact 8. Pour Windows 98 argentique, désentrelacement des vidéos, flou préseret supérieurs. Pentium II ou équivalent, 64 Mo de mémoire vive. vant les bords, etc.), de la sélection lasso modifiable (pour le détourage de formes complexes ou par gamme de couleurs), de nouvelles textures, etc. Le programme gère jusqu'à 200 niveaux d'annulation, assure l'enregistrement automatique (toutes les 5 à 30 minutes) et permet un traitement par lots sans restriction. Les possibilités de diffusion sont larges : envoi sur un site Web ou par mail, partage Internet via iMira, diaporama Javascript ou sur CD. Cette dernière possibilité se réalise via le module PhotoExplorer livré. Jacques HarbonnPOUR La qualité de la retouche auto, la richesse des fonctions standard et avancées, les larges possibilités de diffusion. CONTRE Une certaine lenteur de traitement. Protection Internet tout en un Pare-feu et antivirus Symantec Norton Internet Security 2003 Env. 90 € (600 F) Ce cru 2003 combine, comme les versions précédentes, un parefeu et un antivirus. Le pare-feu dispose désormais d'un blocage de trafic qui permet d'interrompre les communications entrantes et sortantes. En cas d'attaque, le poste pirate est identifié. Pour Windows 98 et supérieurs. Pentium II 350 MHz ou équivalent, 128 Mo de mémoire vive. Une protection antispam assure le filtrage des mails non sollicités. Des curseurs sont là pour définir simplement les niveaux d'alerte et de protection, les utilisateurs experts disposant aussi d'un paramétrage avancé. Un assistant facilite la configuration du pare-feu si le poste assure le partage d'une connexion Internet. Toutefois, il faudra ici modifier aussi la règle gérant le partage des fichiers et imprimantes, bloqué par défaut. En ce qui concerne l'antivirus, les apports sont modestes : analyse des pièces attachées avant envoi, gestion des messageries AOL, Yahoo et MSN, réparation/suppression automatique des fichiers infectés. J.H. POUR La protection complète, les filtrages complémentaires, la simplicité d'usage. CONTRE Quelques problèmes de fonctionnement de l'antispam.
Dehors, les scripts louches ! Antivirus McAfee VirusScan 7.0 le s'd 0ct 0 JIM nome... « 1..1.. 3:2=2111111111111IIIMML., a 13.*11.- o ha*...Me.0... mn Mer I b Isem.* L Lj 6 Cette version 7 profite d'une nouvelle interface, semblable à l'explorateur de Windows XP, très agréable à l'usage. Certaines fonctions ont été déportées dans le menu contextuel de Windows (analyse des disques, dossiers, fichiers). Par ailleurs, le Des partitions plus riches Partitionneur de disque Powerûuest Partition Magic 8.0 Env. 106 € (700 F). Mise à jour 84 E (550 F)'4, JWS-t.e.kparttenslbansde 114,04..44 >4W ". 0 7 0 Pour Windows 98 et supérieurs. Pentium II 350 MHZ ou équivalent, 64 Mo de mémoire vive. programme bénéficie de nouvelles fonctions de sécurité. Ainsi, le module Hawk se charge de détecter les activités mails suspectes. Le programme dispose aussi d'un blocage de scripts pour contrer les virus de type "I Love You". Pour le reste, on retrouve les fonctions de la version antérieure : bonne capacité de détection des virus, mais une certaine faiblesse de nettoyage (le risque étant écarté par effacement ou mise en quarantaine), mises à jour Cette version 8 de Partition Magic, leader du partitionnement "à la volée" (qui préserve les données, contrairement aux outils Fdisk00 et Diskpart de Microsoft), s'enrichit de multiples fonctions. Le programme profite d'une présentation dans le style de Windows XP, avec un volet de tâches générales et un second volet dédié aux tâches contextuelles. Cette rénovation est surtout 642 Ra, » v 0.POUR La gestion des partitions, la copie entre partitions de types différents, le gestionnaire de l'OS de démarrage. CONTRE Le prix, la non-gestion des systèmes de disques RAID. Pour Windows 95 et supérieur. Pentium II 350 MHz ou équivalent, 64 Mo de mémoire vive. Env. 50 € (330 F) manuelles, assistées ou automatiques, analyse des mails (entrants uniquement), analyse planifiée. Le bouclier temps réel peut être désactivé et réactivé automatiquement. J.H. POUR Les bonnes performances en détection, le blocage des scripts et des activités mail suspectes. CONTRE Pas d'analyse des mails sortants, purge virale perfectible. d'ordre esthétique mais elle est soutenue par des apports plus fondamentaux. Ainsi, le programme gère désormais les partitions jusqu'à 160 Go, le multiboot GRUB, les partitions EXT3 de Linux, ainsi que les disques durs externes USB 2 et Firewire. Au partitionnement classique s'ajoutent des partitionnements dédiés, utiles pour créer une partition de sauvegarde ou installer un autre système d'exploitation. Le choix du prochain système d'exploitation actif pourra se faire directement depuis Windows grâce au logiciel PQ Boot, inclus dans l'offre. Autre fonction, Partition Magic dispose d'un gestionnaire de fichiers capable d'explorer n'importe quel type de partition et d'assurer du même coup la copie ou le déplacement de dossiers et fichiers entre des partitions de types différents, tout cela sans quitter Windows. Une option vraiment précieuse. J.H. Le PDF économique Création de PDF Xzeos Software Expert PDF Professional Env. 69 € (450 F) Version standard 39 € (250 F) Pour Windows 98 SE et supérieurs. Pentium II 350 MHz ou équivalent, 128 Mo de mémoire vive. Expert PDF offre une alternative intéressante à ceux qui n'ont pas besoin des nombreuses fonctions du logiciel d'Adobe de création de PDF, assez cher. Le programme installe un "pilote" d'imprimante, sur lequel l'utilisateur lance l'impression de son document pour accéder aux fonctions. Celles-ci sont d'un bon niveau. Ainsi, le programme peut assembler des documents provenant de tout type d'application, les organiser et les prévisualiser dans le programme ou via Acrobat Reader. La conversion finale est parfaite. Le programme gère aussi de manière très simple les signets et les filigranes et permet de protéger le document d'un mot de passe et d'interdire copie, modification et impression. Il existe une version standard allégée des fonctions avancées. J.H. POUR La possibilité d'inclure tout type de document, l'ergonomie, les fonctions avancées. CONTRE Pas de mise à jour automatique de la prévisualisation dans Acrobat Reader. Janvier 2003 SVM 111



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 211 janvier 2003 Page 1SVM numéro 211 janvier 2003 Page 2-3SVM numéro 211 janvier 2003 Page 4-5SVM numéro 211 janvier 2003 Page 6-7SVM numéro 211 janvier 2003 Page 8-9SVM numéro 211 janvier 2003 Page 10-11SVM numéro 211 janvier 2003 Page 12-13SVM numéro 211 janvier 2003 Page 14-15SVM numéro 211 janvier 2003 Page 16-17SVM numéro 211 janvier 2003 Page 18-19SVM numéro 211 janvier 2003 Page 20-21SVM numéro 211 janvier 2003 Page 22-23SVM numéro 211 janvier 2003 Page 24-25SVM numéro 211 janvier 2003 Page 26-27SVM numéro 211 janvier 2003 Page 28-29SVM numéro 211 janvier 2003 Page 30-31SVM numéro 211 janvier 2003 Page 32-33SVM numéro 211 janvier 2003 Page 34-35SVM numéro 211 janvier 2003 Page 36-37SVM numéro 211 janvier 2003 Page 38-39SVM numéro 211 janvier 2003 Page 40-41SVM numéro 211 janvier 2003 Page 42-43SVM numéro 211 janvier 2003 Page 44-45SVM numéro 211 janvier 2003 Page 46-47SVM numéro 211 janvier 2003 Page 48-49SVM numéro 211 janvier 2003 Page 50-51SVM numéro 211 janvier 2003 Page 52-53SVM numéro 211 janvier 2003 Page 54-55SVM numéro 211 janvier 2003 Page 56-57SVM numéro 211 janvier 2003 Page 58-59SVM numéro 211 janvier 2003 Page 60-61SVM numéro 211 janvier 2003 Page 62-63SVM numéro 211 janvier 2003 Page 64-65SVM numéro 211 janvier 2003 Page 66-67SVM numéro 211 janvier 2003 Page 68-69SVM numéro 211 janvier 2003 Page 70-71SVM numéro 211 janvier 2003 Page 72-73SVM numéro 211 janvier 2003 Page 74-75SVM numéro 211 janvier 2003 Page 76-77SVM numéro 211 janvier 2003 Page 78-79SVM numéro 211 janvier 2003 Page 80-81SVM numéro 211 janvier 2003 Page 82-83SVM numéro 211 janvier 2003 Page 84-85SVM numéro 211 janvier 2003 Page 86-87SVM numéro 211 janvier 2003 Page 88-89SVM numéro 211 janvier 2003 Page 90-91SVM numéro 211 janvier 2003 Page 92-93SVM numéro 211 janvier 2003 Page 94-95SVM numéro 211 janvier 2003 Page 96-97SVM numéro 211 janvier 2003 Page 98-99SVM numéro 211 janvier 2003 Page 100-101SVM numéro 211 janvier 2003 Page 102-103SVM numéro 211 janvier 2003 Page 104-105SVM numéro 211 janvier 2003 Page 106-107SVM numéro 211 janvier 2003 Page 108-109SVM numéro 211 janvier 2003 Page 110-111SVM numéro 211 janvier 2003 Page 112-113SVM numéro 211 janvier 2003 Page 114-115SVM numéro 211 janvier 2003 Page 116-117SVM numéro 211 janvier 2003 Page 118-119SVM numéro 211 janvier 2003 Page 120-121SVM numéro 211 janvier 2003 Page 122-123SVM numéro 211 janvier 2003 Page 124-125SVM numéro 211 janvier 2003 Page 126-127SVM numéro 211 janvier 2003 Page 128-129SVM numéro 211 janvier 2003 Page 130-131SVM numéro 211 janvier 2003 Page 132-133SVM numéro 211 janvier 2003 Page 134-135SVM numéro 211 janvier 2003 Page 136-137SVM numéro 211 janvier 2003 Page 138-139SVM numéro 211 janvier 2003 Page 140-141SVM numéro 211 janvier 2003 Page 142-143SVM numéro 211 janvier 2003 Page 144-145SVM numéro 211 janvier 2003 Page 146-147SVM numéro 211 janvier 2003 Page 148-149SVM numéro 211 janvier 2003 Page 150-151SVM numéro 211 janvier 2003 Page 152-153SVM numéro 211 janvier 2003 Page 154-155SVM numéro 211 janvier 2003 Page 156-157SVM numéro 211 janvier 2003 Page 158-159SVM numéro 211 janvier 2003 Page 160-161SVM numéro 211 janvier 2003 Page 162-163SVM numéro 211 janvier 2003 Page 164-165SVM numéro 211 janvier 2003 Page 166-167SVM numéro 211 janvier 2003 Page 168-169SVM numéro 211 janvier 2003 Page 170-171SVM numéro 211 janvier 2003 Page 172-173SVM numéro 211 janvier 2003 Page 174-175SVM numéro 211 janvier 2003 Page 176-177SVM numéro 211 janvier 2003 Page 178-179SVM numéro 211 janvier 2003 Page 180-181SVM numéro 211 janvier 2003 Page 182-183SVM numéro 211 janvier 2003 Page 184-185SVM numéro 211 janvier 2003 Page 186-187SVM numéro 211 janvier 2003 Page 188-189SVM numéro 211 janvier 2003 Page 190-191SVM numéro 211 janvier 2003 Page 192-193SVM numéro 211 janvier 2003 Page 194-195SVM numéro 211 janvier 2003 Page 196-197SVM numéro 211 janvier 2003 Page 198-199SVM numéro 211 janvier 2003 Page 200-201SVM numéro 211 janvier 2003 Page 202-203SVM numéro 211 janvier 2003 Page 204-205SVM numéro 211 janvier 2003 Page 206-207SVM numéro 211 janvier 2003 Page 208-209SVM numéro 211 janvier 2003 Page 210-211SVM numéro 211 janvier 2003 Page 212-213SVM numéro 211 janvier 2003 Page 214-215SVM numéro 211 janvier 2003 Page 216-217SVM numéro 211 janvier 2003 Page 218