SVM n°210 décembre 2002
SVM n°210 décembre 2002
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°210 de décembre 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 214

  • Taille du fichier PDF : 215 Mo

  • Dans ce numéro : spécial jeu... quand le PC rêve de robot.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
à la une SPECIAL JEU Quand le PC rêve de robot Les téléphones au rythme Java Après une période un peu chaotique dans l'univers du PC, l'environnement de programmation Java, inventé par l'américain Sun Microsystem, est en train de faire un spectaculaire retour, par le biais des téléphones portables. En effet, si Java est toujours très utilisé du côté des serveurs, il a presque disparu du côté des utilisateurs, à tel point que Microsoft a même cru bon, pour la première édition de son Windows XP, de ne plus fournir du tout de machine virtuelle Java, indispensable pour faire tourner les logiciels Java (ou appliquettes), qu'ils SIEMENS soient indépendants, ou inclus sous forme d'effet spécial dans une page Web. Mais tout a commencé à changer en 1999, avec le lancement par Sun del2ME, pour Java 2 Micro Edition. Une version allégée de Java, spécialement conçue pour les petits appareils. Depuis, des grands constructeurs l'ont adopté. C'est ainsi que l'Accompli 008, un téléphone-assistant numérique de l'américain Motorola, tourne entièrement sous Java. Plus récemment, c'est l'allemand Siemens qui a lancé toute une gamme de téléphones Java, les C55, M50, et SL45i. L'avantage de Java est de pouvoir accepter facilement de nouveaux logiciels l'éditeur français Gameloft conçoit pour les Siemens de nombreux jeux, dont des titres comme Rainbow Six, Rayman ou Prince of Persia, qu'il est possible d'installer par simple téléchargement. Enfin, les téléphones fonctionnant sous Symbian intègrent souvent une machine Java, c'est le cas, par exemple, du Nokia 7650. N.R. A main levée Malgré le retour des claviers sur les PDA, la reconnaissance d'écriture est toujours bien là ! Dans son Mac OS 10.2, Apple a intégré le programme Ink : si le Mac est relié à une tablette graphique Wacom, Ink se charge de reconnaître les lettres 68 svm Décembre 2002 que vous tracez avec le stylet. Microsoft, dans son Windows pour Tablette PC, a inclus un système de reconnaissance. Le logiciel vectorise vos tracés et se charge de leur reconnaissance, afin d'utiliser ce que vous avez écrit dans un Piloter à la voix Dialoguer avec l'ordinateur en langage naturel est un vieux rêve informatique (rappelez-vous Hal, dans 2001 l'Odyssée de l'espace) en passe de devenir réalité. Car si des difficultés subsistent, les progrès sont réels : logiciels de dictée vocale sur ordinateur, commande vocale d'un système informatique ou assimilé (navigation embarquée des automobiles), téléphone portable (là encore dans l'optique d'un usage mains libres), jeux vidéo et jouets "tamagotchi" offrant une relation plus personnelle avec l'humain (notre photo). Et il ne s'agit là que d'applications déjà existantes, son incorporation dans d'autres domaines pouvant survenir avec sa montée en puissance. La reconnaissance de la parole s'appuie sur deux technos complémentaires : un module de reconnaissance temps réel qui va tenter de faire correspondre un son avec un mot de son dictionnaire, et un outil de création/enrichissement de ce vocabulaire. Les systèmes "primitifs" n'intègrent que le premier module. Ce module découpe en tranches (labels) les signaux sonores, puis tente de faire correspondre une séquence de labels à un phonème de la langue concernée. Les phonèmes reconnus sont alors associés pour former un mot. Cette correspondance se base sur le dictionnaire et, dans une certaine mesure, sur le contexte (pour les plus performants). La qualité de la reconnaissance dépend de nombreux facteurs. La précision des algorithmes de reconnaissance est primordiale, ceux-ci devant décoder les énoncés (les liaisons restent un écueil, les premiers logiciels ne travaillant que sur des dictées en mots détachés). La difficulté de reconnaissance est aussi augmentée par la richesse du vocabulaire, la diversité des locuteurs, les mots courts et homophones et les bruits environnants. J.H. traitement de texte, par exemple. Vision Objects édite MyScript, un excellent logiciel de reconnaissance, "disponible sous Palm OS, Pocket PC, etWindows, dont Tablet PC", explique son p-dg Stefan Knerr. "Tout se joue sur un axe qui aurait à un bout la reconnaissance facile pour l'ordinateur mais sans confort, avec des lettres bâtons et détachées, et à l'autre un grand confort de saisie, en écriture cursive, mais compliquant la tâche de l'ordinateur. Avec les nouvelles puces des PDA et la puissance des PC tablettes, nous misons sur un confort maximal, pour un taux de réussite de plus de 98% en bâton, et de 70 à 85% en cursif", assure-t-il. N.R.
SI110.1 DES EDNIOAS Of 1.001,1101DI1.01111, doreneen wr ‘ImIrgaben All Compatible Windows PC CD-ROM Le voyage de Kate Walker Par le créateur de l'Amerzone www.syberia.info Copyrights Syberia - 0 2002, Micrdids. Tous droits réservés. Produit et publié par Microïds. Auteur et Directeur Artistique. Benoit Sokal HOT LINE : 08 36 68 88 81 (0,34 Euro inn), MINITEL : 3615 MICROIDS (0,34 Euraimin) MICROIDS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 210 décembre 2002 Page 1SVM numéro 210 décembre 2002 Page 2-3SVM numéro 210 décembre 2002 Page 4-5SVM numéro 210 décembre 2002 Page 6-7SVM numéro 210 décembre 2002 Page 8-9SVM numéro 210 décembre 2002 Page 10-11SVM numéro 210 décembre 2002 Page 12-13SVM numéro 210 décembre 2002 Page 14-15SVM numéro 210 décembre 2002 Page 16-17SVM numéro 210 décembre 2002 Page 18-19SVM numéro 210 décembre 2002 Page 20-21SVM numéro 210 décembre 2002 Page 22-23SVM numéro 210 décembre 2002 Page 24-25SVM numéro 210 décembre 2002 Page 26-27SVM numéro 210 décembre 2002 Page 28-29SVM numéro 210 décembre 2002 Page 30-31SVM numéro 210 décembre 2002 Page 32-33SVM numéro 210 décembre 2002 Page 34-35SVM numéro 210 décembre 2002 Page 36-37SVM numéro 210 décembre 2002 Page 38-39SVM numéro 210 décembre 2002 Page 40-41SVM numéro 210 décembre 2002 Page 42-43SVM numéro 210 décembre 2002 Page 44-45SVM numéro 210 décembre 2002 Page 46-47SVM numéro 210 décembre 2002 Page 48-49SVM numéro 210 décembre 2002 Page 50-51SVM numéro 210 décembre 2002 Page 52-53SVM numéro 210 décembre 2002 Page 54-55SVM numéro 210 décembre 2002 Page 56-57SVM numéro 210 décembre 2002 Page 58-59SVM numéro 210 décembre 2002 Page 60-61SVM numéro 210 décembre 2002 Page 62-63SVM numéro 210 décembre 2002 Page 64-65SVM numéro 210 décembre 2002 Page 66-67SVM numéro 210 décembre 2002 Page 68-69SVM numéro 210 décembre 2002 Page 70-71SVM numéro 210 décembre 2002 Page 72-73SVM numéro 210 décembre 2002 Page 74-75SVM numéro 210 décembre 2002 Page 76-77SVM numéro 210 décembre 2002 Page 78-79SVM numéro 210 décembre 2002 Page 80-81SVM numéro 210 décembre 2002 Page 82-83SVM numéro 210 décembre 2002 Page 84-85SVM numéro 210 décembre 2002 Page 86-87SVM numéro 210 décembre 2002 Page 88-89SVM numéro 210 décembre 2002 Page 90-91SVM numéro 210 décembre 2002 Page 92-93SVM numéro 210 décembre 2002 Page 94-95SVM numéro 210 décembre 2002 Page 96-97SVM numéro 210 décembre 2002 Page 98-99SVM numéro 210 décembre 2002 Page 100-101SVM numéro 210 décembre 2002 Page 102-103SVM numéro 210 décembre 2002 Page 104-105SVM numéro 210 décembre 2002 Page 106-107SVM numéro 210 décembre 2002 Page 108-109SVM numéro 210 décembre 2002 Page 110-111SVM numéro 210 décembre 2002 Page 112-113SVM numéro 210 décembre 2002 Page 114-115SVM numéro 210 décembre 2002 Page 116-117SVM numéro 210 décembre 2002 Page 118-119SVM numéro 210 décembre 2002 Page 120-121SVM numéro 210 décembre 2002 Page 122-123SVM numéro 210 décembre 2002 Page 124-125SVM numéro 210 décembre 2002 Page 126-127SVM numéro 210 décembre 2002 Page 128-129SVM numéro 210 décembre 2002 Page 130-131SVM numéro 210 décembre 2002 Page 132-133SVM numéro 210 décembre 2002 Page 134-135SVM numéro 210 décembre 2002 Page 136-137SVM numéro 210 décembre 2002 Page 138-139SVM numéro 210 décembre 2002 Page 140-141SVM numéro 210 décembre 2002 Page 142-143SVM numéro 210 décembre 2002 Page 144-145SVM numéro 210 décembre 2002 Page 146-147SVM numéro 210 décembre 2002 Page 148-149SVM numéro 210 décembre 2002 Page 150-151SVM numéro 210 décembre 2002 Page 152-153SVM numéro 210 décembre 2002 Page 154-155SVM numéro 210 décembre 2002 Page 156-157SVM numéro 210 décembre 2002 Page 158-159SVM numéro 210 décembre 2002 Page 160-161SVM numéro 210 décembre 2002 Page 162-163SVM numéro 210 décembre 2002 Page 164-165SVM numéro 210 décembre 2002 Page 166-167SVM numéro 210 décembre 2002 Page 168-169SVM numéro 210 décembre 2002 Page 170-171SVM numéro 210 décembre 2002 Page 172-173SVM numéro 210 décembre 2002 Page 174-175SVM numéro 210 décembre 2002 Page 176-177SVM numéro 210 décembre 2002 Page 178-179SVM numéro 210 décembre 2002 Page 180-181SVM numéro 210 décembre 2002 Page 182-183SVM numéro 210 décembre 2002 Page 184-185SVM numéro 210 décembre 2002 Page 186-187SVM numéro 210 décembre 2002 Page 188-189SVM numéro 210 décembre 2002 Page 190-191SVM numéro 210 décembre 2002 Page 192-193SVM numéro 210 décembre 2002 Page 194-195SVM numéro 210 décembre 2002 Page 196-197SVM numéro 210 décembre 2002 Page 198-199SVM numéro 210 décembre 2002 Page 200-201SVM numéro 210 décembre 2002 Page 202-203SVM numéro 210 décembre 2002 Page 204-205SVM numéro 210 décembre 2002 Page 206-207SVM numéro 210 décembre 2002 Page 208-209SVM numéro 210 décembre 2002 Page 210-211SVM numéro 210 décembre 2002 Page 212-213SVM numéro 210 décembre 2002 Page 214