SVM n°210 décembre 2002
SVM n°210 décembre 2002
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°210 de décembre 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 214

  • Taille du fichier PDF : 215 Mo

  • Dans ce numéro : spécial jeu... quand le PC rêve de robot.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
ia SIAL JEU Quand le PC rêve de robot Sans cesse repousser les limites, tel semble être le credo des spécialistes des animations, nouvelle forme d'interactivité, capacité des serveurs, en voici trois exemples caractéristiques. L'industrie du jeu a flashé Avec leurs airs de cartoons, les animations et les jeux générés à partir du logiciel Flash, de Macromedia, ont de plus en plus de succès sur le Web. Aujourd'hui, 94% des internautes européens sont équipés du lecteur Flash 5 et près de 62% ont installé sa dernière version, Flash 6, sur leur ordinateur. Son secret ? Un format graphique vectoriel, appelé SWF, capable de créer des contenus graphiques animés très légers et parfaitement adaptés à l'Internet. Afin d'accélérer sa diffusion, Macromedia a publié ses spécifications en mai 1998. L'objectif est d'en faire un standard incontournable de l'environnement Web. Flash MX, la dernière mouture de son logiciel de développement, est devenu un véritable éditeur "plurimédia". Désormais, les développeurs de jeux et de sites peuvent ajouter de la vidéo et des systèmes de messagerie et de collaboration en temps réel à leurs applications. Et le lecteur Flash 6 reconnaît automatiquement les webcams et les microphones installés. Du coup, les jeux en Flash deviennent plus puissants et s'adaptent aux PC de poche (PDA) et aux consoles vidéo. Ainsi, Sony a signé un accord avec Macromedia pour intégrer la technologie Flash dans le futur navigateur Web de la Playstation 2. Les editeurs de jeu sont également intéressés : Lucas Arts Entertainment, par exemple, s'est servi de Flash pour l'interface du jeu Star Wars Starfighter, sorti sur Xbox et PS. A.M. 66.)vrn Décembre 2002 A l'écra » comme a la ville "Transformer la ville en terrain de jeu." Newt Games, une jeune pousse française, a de l'ambition. Et pour cause : son jeu vidéo Kigen, qui tourne sur des téléphones portables, inaugure un nouveau concept de jeu vidéo dans l'Hexagone : le jeu géolocalisé, dont l'action se déroule à la fois sur l'écran du portable, sur Internet et dans la vraie vie. Encore en test à Paris et à Tokyo, ce jeu devrait être proposé par les opérateurs dès l'année prochaine, d'abord sur le réseau GPRS, puis sur l'UMTS. Concrètement, Kigen oppose des clans, en fait des équipes de joueurs, en lutte pour étendre leur zone d'influence. Jeu massivement multijoueur et persistant, Kigen se joue aussi bien derrière son PC que dans la rue. A l'extérieur, le joueur peut devenir un explorateur, un espion ou un marchand. Il se déplace dans la ville, muni de son téléphone et d'une mission bien précise, et peut utiliser divers subterfuges pour éviter de se faire repérer par ses adversaires. A l'écran du PC, la mission se fait plus cérébrale, le joueur pouvant incarner soit un Vos jeux sur la grille Les fanatiques de jeux massivement multijoueurs le savent bien : les serveurs qui hébergent leurs parties ne peuvent accueillir qu'un nombre limité de joueurs. Cela pourrait
conseiller, un guide, voire un diplomate. Sur l'écran, on peut voir une représentation en 3D de Paris et, surtout, les joueurs qui sont en train de s'y balader. Plus qu'un jeu vidéo, c'est une nouvelle forme de jeu de société qui émerge... Reste à savoir si Kigen, qui demande beaucoup de disponibilité, saura convaincre les joueurs ! E.L.B. bien changer. La jeune pousse Butterfly.net a élaboré, avec le concours d'IBM, une plate-forme de jeu en ligne reposant entièrement sur "l'infrastructure grille", qui consiste, en résumé, à agréger les serveurs par grappes. Plus communément vanté pour des projets scientifiques, l'intérêt d'une grille dédiée aux jeux en ligne saute pourtant aux yeux. Les serveurs travaillant tous ensemble, la plate-forme est complètement évolutive : il suffit d'ajouter des serveurs, sans même interdire l'accès au jeu, pour accueillir de nouveaux mondes virtuels et de nouveaux joueurs. Plus besoin, donc, de sélectionner son serveur de jeu : tous les joueurs évoluent dans un seul et même monde virtuel, accessible directement, sans avoir à supporter les temps de chargement entre les zones. Autre avantage de cette plate-forme : elle est complètement indépendante du système sur lequel le jeu tourne. Autrement dit, la grille pourrait aussi bien réunir, sur un même jeu, des joueurs se connectant via un PC, une console de jeu, ou même un assistant personnel ! E.L.B. Paint Shop Pro 7 La solution complète pour l'édition de photos et la création d'images web pour amateurs et professionnels Virtual Painter Transformez instantanément vos photos numériques préférées en véritables peintures "Prix public conseillé Jasc Software- After Shot [77n-Tid Avec Photo Power Suite bénéficiez de trois logiciels graphiques de référence en un : Organisez, corrigez et partagez les photos issues de votre appareil numérique en toute simplicité Virtual Painter Tarif exceptionnel Photo Power Suite : 169 € TTC* au lieu de 237rrc. (prix des produits hors Photo Power Suite) Offre de fin d'année : jusqu'au 31 Janvier 2003, bénéficiez en plus d'un remboursement de 30 € (voir conditions en magasin) Info@absoft.fr www.absoft.fr SOFT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 210 décembre 2002 Page 1SVM numéro 210 décembre 2002 Page 2-3SVM numéro 210 décembre 2002 Page 4-5SVM numéro 210 décembre 2002 Page 6-7SVM numéro 210 décembre 2002 Page 8-9SVM numéro 210 décembre 2002 Page 10-11SVM numéro 210 décembre 2002 Page 12-13SVM numéro 210 décembre 2002 Page 14-15SVM numéro 210 décembre 2002 Page 16-17SVM numéro 210 décembre 2002 Page 18-19SVM numéro 210 décembre 2002 Page 20-21SVM numéro 210 décembre 2002 Page 22-23SVM numéro 210 décembre 2002 Page 24-25SVM numéro 210 décembre 2002 Page 26-27SVM numéro 210 décembre 2002 Page 28-29SVM numéro 210 décembre 2002 Page 30-31SVM numéro 210 décembre 2002 Page 32-33SVM numéro 210 décembre 2002 Page 34-35SVM numéro 210 décembre 2002 Page 36-37SVM numéro 210 décembre 2002 Page 38-39SVM numéro 210 décembre 2002 Page 40-41SVM numéro 210 décembre 2002 Page 42-43SVM numéro 210 décembre 2002 Page 44-45SVM numéro 210 décembre 2002 Page 46-47SVM numéro 210 décembre 2002 Page 48-49SVM numéro 210 décembre 2002 Page 50-51SVM numéro 210 décembre 2002 Page 52-53SVM numéro 210 décembre 2002 Page 54-55SVM numéro 210 décembre 2002 Page 56-57SVM numéro 210 décembre 2002 Page 58-59SVM numéro 210 décembre 2002 Page 60-61SVM numéro 210 décembre 2002 Page 62-63SVM numéro 210 décembre 2002 Page 64-65SVM numéro 210 décembre 2002 Page 66-67SVM numéro 210 décembre 2002 Page 68-69SVM numéro 210 décembre 2002 Page 70-71SVM numéro 210 décembre 2002 Page 72-73SVM numéro 210 décembre 2002 Page 74-75SVM numéro 210 décembre 2002 Page 76-77SVM numéro 210 décembre 2002 Page 78-79SVM numéro 210 décembre 2002 Page 80-81SVM numéro 210 décembre 2002 Page 82-83SVM numéro 210 décembre 2002 Page 84-85SVM numéro 210 décembre 2002 Page 86-87SVM numéro 210 décembre 2002 Page 88-89SVM numéro 210 décembre 2002 Page 90-91SVM numéro 210 décembre 2002 Page 92-93SVM numéro 210 décembre 2002 Page 94-95SVM numéro 210 décembre 2002 Page 96-97SVM numéro 210 décembre 2002 Page 98-99SVM numéro 210 décembre 2002 Page 100-101SVM numéro 210 décembre 2002 Page 102-103SVM numéro 210 décembre 2002 Page 104-105SVM numéro 210 décembre 2002 Page 106-107SVM numéro 210 décembre 2002 Page 108-109SVM numéro 210 décembre 2002 Page 110-111SVM numéro 210 décembre 2002 Page 112-113SVM numéro 210 décembre 2002 Page 114-115SVM numéro 210 décembre 2002 Page 116-117SVM numéro 210 décembre 2002 Page 118-119SVM numéro 210 décembre 2002 Page 120-121SVM numéro 210 décembre 2002 Page 122-123SVM numéro 210 décembre 2002 Page 124-125SVM numéro 210 décembre 2002 Page 126-127SVM numéro 210 décembre 2002 Page 128-129SVM numéro 210 décembre 2002 Page 130-131SVM numéro 210 décembre 2002 Page 132-133SVM numéro 210 décembre 2002 Page 134-135SVM numéro 210 décembre 2002 Page 136-137SVM numéro 210 décembre 2002 Page 138-139SVM numéro 210 décembre 2002 Page 140-141SVM numéro 210 décembre 2002 Page 142-143SVM numéro 210 décembre 2002 Page 144-145SVM numéro 210 décembre 2002 Page 146-147SVM numéro 210 décembre 2002 Page 148-149SVM numéro 210 décembre 2002 Page 150-151SVM numéro 210 décembre 2002 Page 152-153SVM numéro 210 décembre 2002 Page 154-155SVM numéro 210 décembre 2002 Page 156-157SVM numéro 210 décembre 2002 Page 158-159SVM numéro 210 décembre 2002 Page 160-161SVM numéro 210 décembre 2002 Page 162-163SVM numéro 210 décembre 2002 Page 164-165SVM numéro 210 décembre 2002 Page 166-167SVM numéro 210 décembre 2002 Page 168-169SVM numéro 210 décembre 2002 Page 170-171SVM numéro 210 décembre 2002 Page 172-173SVM numéro 210 décembre 2002 Page 174-175SVM numéro 210 décembre 2002 Page 176-177SVM numéro 210 décembre 2002 Page 178-179SVM numéro 210 décembre 2002 Page 180-181SVM numéro 210 décembre 2002 Page 182-183SVM numéro 210 décembre 2002 Page 184-185SVM numéro 210 décembre 2002 Page 186-187SVM numéro 210 décembre 2002 Page 188-189SVM numéro 210 décembre 2002 Page 190-191SVM numéro 210 décembre 2002 Page 192-193SVM numéro 210 décembre 2002 Page 194-195SVM numéro 210 décembre 2002 Page 196-197SVM numéro 210 décembre 2002 Page 198-199SVM numéro 210 décembre 2002 Page 200-201SVM numéro 210 décembre 2002 Page 202-203SVM numéro 210 décembre 2002 Page 204-205SVM numéro 210 décembre 2002 Page 206-207SVM numéro 210 décembre 2002 Page 208-209SVM numéro 210 décembre 2002 Page 210-211SVM numéro 210 décembre 2002 Page 212-213SVM numéro 210 décembre 2002 Page 214