SVM n°210 décembre 2002
SVM n°210 décembre 2002
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°210 de décembre 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 214

  • Taille du fichier PDF : 215 Mo

  • Dans ce numéro : spécial jeu... quand le PC rêve de robot.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
à la une SPECIAL JEU II Quand le PC rêve de robot Ce qui va se passer pour En matière de mobilité, l'important, c'est que le réseau soit accessible où que l'on se trouve. Ce sera bientôt chose faite. Et, demain, même pour les jouets de nos gamins. es nouvelles technologies qui s'infiltrent peu à peu dans vos loisirs, et dans les objets de consommation courante qui nous font rêver, tiendront-elles leurs promesses en matière de mobilité et de communication ? Il semblerait bien que oui, car au moins deux phénomènes vont marquer de leur empreinte les années à venir. D'une part, les technologies sans fil vont continuer de s'implanter. Initialement portées par les entreprises pour leurs besoins de communication interne, et par des jeunes enthousiastes qui marchent sur les traces de leurs glorieux aînés de la FM libre, elle gagne peu à peu le grand public. Un mouvement enclenché notamment par une chute vertigineuse des prix. Qu'on en juge, rien qu'au niveau du Wi- Fi, ce protocole de communication par ondes radio, aussi appelé IEEE 802.11b. Les cartes au format PC Card, qui permettent à un ordinateur portatif de se connecter à un réseau sans fil, coûtaient il y a quelques mois encore plus de 150 euros. Elles sont maintenant proposées autour de 90 euros. En plus, certaines intègrent une astuce pour doubler leur débit (voir page ci-contre). Car le débit est la seconde innovation qui pointe son nez — timidement, pour l'instant, tant les limitations imposées par l'Autorité de régulation des télécommunications (ART) sont contraignantes. Dans les mois qui viennent, le protocole 802.11b, qui utilise la fré- 62 SVM Décembre 2002 quence radio des 2,4 GHz, pour une vitesse maximale de 11 Mbits par seconde, va peu à peu être remplacé par une nouvelle norme, dite 802.11a. Cette dernière, qui utilise la bande des 5 GHz, peut monter jusqu'à un débit de 54 Mbits/s. Pas de souci pour ceux qui se sont déjà équipés en 802.1 lb : le passage de l'une à l'autre pourra se faire en douceur, grâce aux gammes de produits qui ne vont pas tarder à sortir. Attention, toutefois, le 802.11a devrait être positionné sur le haut de gamme ; par contre, selon un responsable marketing de SMC, les cartes 802.11b seront toujours au catalogue, et, bonne surprise, devraient du coup bénéficier d'une baisse, pour faire de la place à leurs grandes soeurs. Mais il n'y a pas que les produits "pour les grands", qui profitent des technologies. En cette période de Noël, les jouets pour enfants se sont mis à l'heure des réseaux. C'est le cas des jouets de Vtech, qui se sont toujours caractérisés par une forte valeur technologique ajoutée : "Pour notre nouvelle gamme d'ordinateurs destinés aux enfants, Elitis, nous avons mis l'accent sur la communication et la transmission d'informations, explique Franck Hotellier, chef de produit chez Vtech France. Pour l'instant, nous utilisons la technologie infrarouge pour faire communiquer nos produits, mais des projets de reconnaissance vocale sont à l'étude, et l'intégration de technologies radio est possible, même si rien de concret n'est pour l'instant prévu", poursuit-il. Bref, de quoi séduire tous les bidouilleurs en culottes courtes. N.R. RNAU D/S1PA BAUMANN A
Débit doublé En adoptant les puces Wi-Fi fabriquées par Texas Instruments, les constructeurs de cartes réseaux sans fil D-Link et SMC ont fait d'une pierre deux coups. Non seulement ils ont fait baisser les prix des cartes 802.11b jusqu'à des planchers jamais vus auparavant, mais ils ont aussi, grâce aux possibilités de la puce, doublé le débit, le portant à 22 Mbits/s, au lieu de 11 Mbits/s. Ce Wi-Fi dopé, parfois appelé 802.11b+, n'est cependant pas un standard officiel du consortium IEEE, et ces cartes ne pourront pas toujours s'intégrer dans un réseau 802.11b classique, ou alors, elles se caleront sur la vitesse commune de 11 Mbits/s. SMC PC Card I www.smc.coml Env. 90 € (600 F). Migration vers le haut débit Avec Netgear, la transition vers le haut débit sans fil du 802.11a se fera tout en douceur : le constructeur va sortir une gamme complète de produits dits "Dualband", dont tous les éléments, du routeur à la PC Card en passant par le point d'accès ou le module USB, auront la particularité de pouvoir se connecter soit en 802.11a, soit en 802.11b. Pour ce qui est de la vitesse de 11 Mbits/s, elle pourra soit passer par la fréquence 2,4 GHz du 802.11b, soit sur la fréquence 5 GHz du 802.11a : dans ce cas, la distance couverte par l'émission serait multipliée par deux. Netgear PC tard www.netgearcom I Prix non communiqué Du Wi-Fi dans les chipsets En octobre dernier, le fondeur américain Intel a lancé une grande campagne de soutien aux réseaux sans fil. Son P-dg, Craig Barrett, a notamment incité la France à assouplir sa réglementation, et a annoncé une nouvelle architecture de composants (chipset), destinée à équiper les cartes mères des ordinateurs portatifs haut de gamme, à partir de la mi- 2003. Ce chipset, qui répond au nom de code Banias, intégrera la connectivité à différents réseaux radio, et passera de l'un à l'autre de façon transparente. Barrett évalue à 30 millions le nombre de PC portatifs qui pourraient intégrer Wi-Fi dans trois ans. Intel Banias www.intel.com I Pas avant le second semestre 2003 Informaticien en herbe Vtech fabrique une gamme de jouets intelligents, Elitis, qui reprend les principes des ordinateurs. Pour communiquer entre eux, ces ordinateurs jouets utilisent des rayons infrarouges. Ils peuvent ainsi jouer l'un contre l'autre, mais aussi échanger des fichiers (comme des dessins), les corriger et les renvoyer par la voie des airs. Les Elitis sont même capables de chatter avec leur congénère ! Enfin, il est possible de les connecter à un vrai PC, grâce à une borne, et de récupérer sur Internet de nouvelles activités, qu'il suffira ensuite d'installer sur l'Elitis, toujours via le port infrarouge. www.vtech.com Le Palm en GPRS Il faudra attendre début 2003 pour voir débarquer en France le fleuron de la gamme Tungsten, de Palm. L'assistant électronique Tungsten W, en plus d'un écran couleur haute résolution, est doté d'un module de communication GSM/GPRS classe 10 et 9 5 9 96'99956 tribande. Mais comme il n'intégrera pas de 19 9 9 0 0, e/6 0 micro ni de haut parieur, le kit mains-libres 9 9, 91555500 OMM CD CD sera incontournable. Enfin, grande première chez Palm, le Tungsten W sera muni d'un mini-clavier et dépourvu de zone Graffiti. Toute une révolution... De façon incompréhensible, il tournera sous Palm OS 4.1, et pas 5. www.palm.com `Massivement téléphonique Kigen est un jeu, développé par les français de Newt Games, qui mélange téléphonie et jeux en ligne massivement multijoueur : chaque joueur, armé d'un téléphone GPRS est un personnage qui évolue en vrai dans la ville (Paris ou Tokyo), découpée en cellules. Il est en permanence géolocalisé par les bornes GPRS, et a accès, sur l'écran 4, 4 de son portable, aux "objets" et autres joueurs. Mais d'autres joueurs, connectés au Web, ont une vision, en direct et en 3D, de ce qui se passe dans la ville, et peuvent aider le joueur dans sa mission. Soutenue par Orange, cette aventure pourrait voir le jour dès cet été en France, après un lancement au Japon. Décembre 2002 svm 63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 210 décembre 2002 Page 1SVM numéro 210 décembre 2002 Page 2-3SVM numéro 210 décembre 2002 Page 4-5SVM numéro 210 décembre 2002 Page 6-7SVM numéro 210 décembre 2002 Page 8-9SVM numéro 210 décembre 2002 Page 10-11SVM numéro 210 décembre 2002 Page 12-13SVM numéro 210 décembre 2002 Page 14-15SVM numéro 210 décembre 2002 Page 16-17SVM numéro 210 décembre 2002 Page 18-19SVM numéro 210 décembre 2002 Page 20-21SVM numéro 210 décembre 2002 Page 22-23SVM numéro 210 décembre 2002 Page 24-25SVM numéro 210 décembre 2002 Page 26-27SVM numéro 210 décembre 2002 Page 28-29SVM numéro 210 décembre 2002 Page 30-31SVM numéro 210 décembre 2002 Page 32-33SVM numéro 210 décembre 2002 Page 34-35SVM numéro 210 décembre 2002 Page 36-37SVM numéro 210 décembre 2002 Page 38-39SVM numéro 210 décembre 2002 Page 40-41SVM numéro 210 décembre 2002 Page 42-43SVM numéro 210 décembre 2002 Page 44-45SVM numéro 210 décembre 2002 Page 46-47SVM numéro 210 décembre 2002 Page 48-49SVM numéro 210 décembre 2002 Page 50-51SVM numéro 210 décembre 2002 Page 52-53SVM numéro 210 décembre 2002 Page 54-55SVM numéro 210 décembre 2002 Page 56-57SVM numéro 210 décembre 2002 Page 58-59SVM numéro 210 décembre 2002 Page 60-61SVM numéro 210 décembre 2002 Page 62-63SVM numéro 210 décembre 2002 Page 64-65SVM numéro 210 décembre 2002 Page 66-67SVM numéro 210 décembre 2002 Page 68-69SVM numéro 210 décembre 2002 Page 70-71SVM numéro 210 décembre 2002 Page 72-73SVM numéro 210 décembre 2002 Page 74-75SVM numéro 210 décembre 2002 Page 76-77SVM numéro 210 décembre 2002 Page 78-79SVM numéro 210 décembre 2002 Page 80-81SVM numéro 210 décembre 2002 Page 82-83SVM numéro 210 décembre 2002 Page 84-85SVM numéro 210 décembre 2002 Page 86-87SVM numéro 210 décembre 2002 Page 88-89SVM numéro 210 décembre 2002 Page 90-91SVM numéro 210 décembre 2002 Page 92-93SVM numéro 210 décembre 2002 Page 94-95SVM numéro 210 décembre 2002 Page 96-97SVM numéro 210 décembre 2002 Page 98-99SVM numéro 210 décembre 2002 Page 100-101SVM numéro 210 décembre 2002 Page 102-103SVM numéro 210 décembre 2002 Page 104-105SVM numéro 210 décembre 2002 Page 106-107SVM numéro 210 décembre 2002 Page 108-109SVM numéro 210 décembre 2002 Page 110-111SVM numéro 210 décembre 2002 Page 112-113SVM numéro 210 décembre 2002 Page 114-115SVM numéro 210 décembre 2002 Page 116-117SVM numéro 210 décembre 2002 Page 118-119SVM numéro 210 décembre 2002 Page 120-121SVM numéro 210 décembre 2002 Page 122-123SVM numéro 210 décembre 2002 Page 124-125SVM numéro 210 décembre 2002 Page 126-127SVM numéro 210 décembre 2002 Page 128-129SVM numéro 210 décembre 2002 Page 130-131SVM numéro 210 décembre 2002 Page 132-133SVM numéro 210 décembre 2002 Page 134-135SVM numéro 210 décembre 2002 Page 136-137SVM numéro 210 décembre 2002 Page 138-139SVM numéro 210 décembre 2002 Page 140-141SVM numéro 210 décembre 2002 Page 142-143SVM numéro 210 décembre 2002 Page 144-145SVM numéro 210 décembre 2002 Page 146-147SVM numéro 210 décembre 2002 Page 148-149SVM numéro 210 décembre 2002 Page 150-151SVM numéro 210 décembre 2002 Page 152-153SVM numéro 210 décembre 2002 Page 154-155SVM numéro 210 décembre 2002 Page 156-157SVM numéro 210 décembre 2002 Page 158-159SVM numéro 210 décembre 2002 Page 160-161SVM numéro 210 décembre 2002 Page 162-163SVM numéro 210 décembre 2002 Page 164-165SVM numéro 210 décembre 2002 Page 166-167SVM numéro 210 décembre 2002 Page 168-169SVM numéro 210 décembre 2002 Page 170-171SVM numéro 210 décembre 2002 Page 172-173SVM numéro 210 décembre 2002 Page 174-175SVM numéro 210 décembre 2002 Page 176-177SVM numéro 210 décembre 2002 Page 178-179SVM numéro 210 décembre 2002 Page 180-181SVM numéro 210 décembre 2002 Page 182-183SVM numéro 210 décembre 2002 Page 184-185SVM numéro 210 décembre 2002 Page 186-187SVM numéro 210 décembre 2002 Page 188-189SVM numéro 210 décembre 2002 Page 190-191SVM numéro 210 décembre 2002 Page 192-193SVM numéro 210 décembre 2002 Page 194-195SVM numéro 210 décembre 2002 Page 196-197SVM numéro 210 décembre 2002 Page 198-199SVM numéro 210 décembre 2002 Page 200-201SVM numéro 210 décembre 2002 Page 202-203SVM numéro 210 décembre 2002 Page 204-205SVM numéro 210 décembre 2002 Page 206-207SVM numéro 210 décembre 2002 Page 208-209SVM numéro 210 décembre 2002 Page 210-211SVM numéro 210 décembre 2002 Page 212-213SVM numéro 210 décembre 2002 Page 214